Christian Bec, Twelve Whisky d’Aubrac et Fédération du Whisky de France

8 janvier 2024

« Nous allons associer les agriculteurs aveyronnais à notre activité de production de whisky »

Savez-vous que l’un des meilleurs whiskys du monde est patiemment distillé à Laguiole, en Aveyron ? On vous invite à humer les coulisses de Twelve Whisky d’Aubrac, plus haute distillerie de France (nichée à 1.100 mètres d’altitude, à Laguiole). Rencontre avec Christian Bec, accessoirement ex-président du Club Galaxie (Toulouse, réunissant des acteurs du spatial). « Trois questions à… », la rubrique où le tutoiement est de rigueur.  

Christian, pourquoi et quand as-tu lancé une distillerie à Laguiole ?
On a créé la distillerie il y a dix ans avec 12 amis d’enfance – d’où le nom de « Twelve », signifiant douze en anglais. La Région Occitanie nous a accordé une subvention de 95.000 euros en 2016, pour la distillerie et la brasserie. Un whisky d’exception est, depuis, produit en édition limitée au Presbytère des Anges, au rythme de 100.000 bouteilles par an. Du whisky dans un ancien presbytère : on fait du spiritueux dans un endroit spirituel !  
 
Quel est l’accueil des clients ? 
Des retours très positifs, du type ‘excellent’, ‘exceptionnel’. C’est ma plus grande fierté. On est là où on voulait être : sur du whisky très haut de gamme. Nous avons l’avantage de ne pas avoir besoin de Twelve Whisky pour vivre.  

Quels sont tes projets pour 2024 ?
Alors que les capacités de stockage (quatre lieux distincts à Laguiole) arrivent à leur limite, la société a racheté en mars 2023 une ancienne ferme, sur le lieu-dit Labro, à Espalion. Les bâtiments agricoles de 1.500 m2 et des dépendances vont abriter une malterie et du stockage supplémentaire. Le coût total du projet s’élève à 2 millions d’euros.  
Le maltage sera réalisé en partenariat avec les agriculteurs locaux. L’objectif est de produire des malts parcellaires, sur différents terroirs, pour obtenir des orges particulières, anciennes, qui conviennent au brassage.  
En tant que président de la Fédération du Whisky de France, je souhaite mettre en place une IG (Indication Géographique) Whisky de France. Un dossier a été déposé à l’Inao en juin dernier. L’objectif est d’obtenir l’IG fin 2024. Les whiskys français sont encore trop souvent placés dans les rayons « Whiskys du monde », alors que nous devenons le 5e pays producteur au monde, après l’Écosse, l’Irlande, les États-Unis et le Japon.  

> Plus à lire prochainement dans la newsletter « Occitanie News » de janvier. Pour la recevoir gratuitement sur votre boîte mail, il suffit de cliquer ici.

Share This