4,9 M€ pour la transformation de 7 zones commerciales en Occitanie 

22 avril 2024

En Occitanie, 7 lauréats sont retenus sur 74 projets au niveau national dans le cadre d’un plan de transformation des zones commerciales lancé par l’État. L’investissement s’élève à 4,9 M€. 

La France moche – ici, zone commerciale de Lattes. ©Hubert Vialatte (Agencehv)

7 zones commerciales. Zone Pech Mary à Carcassonne (Aude) ; Secteur de Saint-Germain et Saint-Victor à Narbonne (Aude) ; ZAE Euro 2000 – Porte sud à Nîmes (Gard) ; Zone commerciale de Portet-sur-Garonne (Haute-Garonne) ; Quartiers entrée sud – Le Montat – Labastide-Marnhac à Cahors (Lot), Cœur Valsière à Grabels (Hérault) ; Ode à la Mer – Le Fenouillet et Solis-Soriech à Pérols (Hérault)… Voilà les 7 lauréats occitans qui figurent dans la liste des 74 projets retenus au niveau national dans le cadre d’un plan de transformation des zones commerciales lancé par l’État, annonce la préfecture d’Occitanie dans un dossier de presse. L’annonce a été faite le 29 mars par Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, Olivia Grégoire, ministre déléguée chargée des Entreprises, du Tourisme et de la Consommation et Guillaume Kasbarian, ministre délégué en charge du Logement.

4,9 M€ en Occitanie. Aide en ingénierie, conduite de projet, travaux de requalification… En Occitanie, 4,9 M€ sont fléchés par le gouvernement sur ces projets, dont 2,5 M€ de subventions uniquement sur le projet Ode à la Mer – Le Fenouillet et Solis-Soriech à Pérols (Hérault). Relire l’enquête « Ode à la mer s’enlise » dans Les Indiscrétions du 11 septembre 2023 en cliquant ici ; et « Ode à l’amer » dans Les Indiscrétions du 11 mars 2024, en cliquant ici

Accompagner la transformation des zones commerciales. Les zones commerciales, qui s’étendent en France sur plus de 500 millions de m² (soit près de 5 fois la superficie de Paris) et captent près de 72 % des dépenses en magasin des Français, sont confrontées à des défis économiques, environnementaux, territoriaux et sociétaux sans précédent. L’objectif de ce dispositif est d’amorcer la transformation des zones commerciales périphériques en concentrant l’activité du commerce sur des espaces plus limités, tout en favorisant la mixité d’usages (services, logements, bureaux) et la renaturation en pleine terre. 

Une enveloppe globale de 26 M€. Ce dispositif piloté par la direction générale des entreprises (DGE), l’agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) et la direction générale de l’aménagement, du logement et de la nature (DGALN), est lancé en septembre 2023 par les ministres Christophe Béchu et Olivia Grégoire. Il dispose d’une enveloppe initiale de 26 M€ ventilée ainsi : 63 lauréats bénéficient d’une aide en ingénierie de 75 k€ ; 5,7 M€ viennent soutenir la conduite des projets de 16 lauréats et 20,3 M€ permettent à 11 lauréats de réaliser les travaux de requalification de leur zone commerciale (activités diverses, création de logements, nouvelles dessertes de transport, renaturation, etc.) 

Seconde vague. Du fait de l’engouement autour de cette première opération, les ministres ont annoncé un abondement supplémentaire pour une seconde vague de candidatures, et un renfort de 8 M€ supplémentaires. Les porteurs de projet peuvent dès à présent déposer leur candidature auprès du préfet de département. 

La liste des 74 lauréats à retrouver ici

Share This