CPME Hérault : le cap 2024 donné au cœur du Min Mercadis

29 janvier 2024
©DR

Vœux économiques pour la CPME 34, ce 24 janvier au cœur du marché d’intérêt national Mercadis. « Ce marché s’étend sur 9 ha, compte 200 entreprises employant 500 salariés », rappelle Marie Massart, présidente du MIN de Montpellier (Sem Somimon, gestionnaire du site) et adjointe au maire de Montpellier déléguée à la politique alimentaire et à l’agriculture urbaine. Une intervention à la résonance particulière, en plein mouvement de revendications agricoles. « Trouver le bon prix d’un produit, c’est un équilibre difficile à trouver. Il faut que toute la chaîne s’y retrouve : producteurs, entreprises, vendeurs, consommateurs. Depuis plusieurs années, c’est la crise qui est la norme, avec les gels, les sécheresses, l’inflation…L’enjeu est ici de valoriser les circuits courts, l’emploi local, le bio quand cela est possible, et de déployer des services logistiques. Un projet d’extension et de modernisation du Min est en cours. Beaucoup de bâtiments sont à améliorer. D’autant plus que de nouvelles entreprises de transformation alimentaires vont être accueillies. »
Côté CPME 34, Grégory Blanvillain dénonce « l’injustice dangereuse d’acquisition de congés payés pendant les arrêts maladies » et pousse « les 80 propositions pour simplifier les démarches des entreprises qui subissent toujours plus de contraintes réglementaires et autres formalités en tout genre ». Point de vigilance pour 2024 « pour éviter que ne se multiplient les défaillances d’entreprises : une clarification de la position française sur les projets européens en matière de délais de paiement et un assouplissement du dispositif permettant d’obtenir un allongement de la durée de remboursement du prêt garanti par l’État (PGE) en supprimant la mise en défaut bancaire ». Devant un auditoire nourri, Grégory Blanvillain a annoncé la création d’un pôle experts : des rendez-vous gratuits de 30 mn avec des avocats spécialisés dans la problématique du dirigeant. Parmi les autres services, l’Open Club, « qui pousse nos organisations patronales à se moderniser, sous la houlette de Muriel Fournier et Miren Lafourcade », l’accompagnement à la transmission d’entreprise, la cellule économique travaillant « sur la fiscalité, la simplification administrative, la mise en place de nouvelles normes CRSD, la facturation électronique, le développement à l’international, les enjeux de financement avec nos partenaires bancaires Société Générale (Stéphanie Pieulhet) et la Banque Populaire (Catherine Saint-Hilary) ».

L’entreprise, facteur d’intégration. Grégory Blanvillain a aussi remercié « les administrateurs et les mandataires, ils sont plus de 200 à œuvrer au quotidien pour accompagner les entreprises et les défendre ». Tout en rappelant le rôle sociétal fort joué par les PME. « Il n’y a pas de facteur d’intégration et d’inclusion plus efficace que l’épanouissement au sein de nos organisations et de nos entreprises. Nous sommes persuadés que c’est là que se joue le nouveau pacte social républicain. Dans nos entreprises, les individus sont respectés de la même manière quels que soient leurs titres ou leurs fonctions, leurs origines, leurs sexes, leurs mœurs, leurs parcours, leurs histoires. Telles sont nos valeurs que nous défendons et qui sont menacées actuellement au sein de notre société. »
En 2023, les antennes de Béziers Marc Lauron et Jérôme Bouisset), Sète bassin de Thau (Nancy MacGee et Christine Orssaud) et Pic Saint-Loup (Chaouki Asfouri), ont été rejointes par Centre Hérault (Jean-Yves Wagnez) et Lunel (Sandrine Harrang et Jérémie Graille).

L’assemblée générale de la CPME 34 (600 adhérents) se déroulera le 12 mars à l’espace Lattara à Lattes.
Lire le discours de Grégory Blanvillain en cliquant ici.

Share This