Municipales 2026 : Horizons crée son comité à Montpellier

8 avril 2024
De gauche à droite : l’expert-comptable Salim Jawari, élu d’opposition, ex-colistier de Mohed Altrad en 2020, Jean-François Andrin (conseiller métropolitain, maire de Saint-Georges-d’Orques), et l’architecte-urbaniste Stéphanie Jannin élue d’opposition, ex-1ère adjointe de Philippe Saurel déléguée à l’urbanisme, et fâchée avec lui aujourd’hui (son communiqué à lire ici).

C’est déjà la campagne des municipales 2026. Création, le 4 avril à la brasserie des 3 Grâces, place de la Comédie, du comité montpelliérain de Horizons, parti lancé par le maire du Havre et ex-Premier ministre, Édouard Philippe. « Ce parti a été créé autour des maires. Il est social-libéral, européen et humaniste », pose Jean-François Audrin, maire de Saint-Georges-d’Orques (34), rejoint dans sa démarche par les élus d’opposition Salim Jawari et Stéphanie Jannin. C’est ce binôme qui va codiriger le comité, en vue des municipales de 2026, même s’ils s’en défendent à ce jour. « Horizons a envie de construire une stratégie globale, prospective, mais aussi opérationnelle. Je suis là en tant qu’écologiste non dogmatique. Il faut construire une vraie stratégie écologique, pour le pays mais au niveau local. Ici, en matière d’urbanisme, le PLUi Climat prend du retard. Ce document n’est pas que technocratique. Le fait qu’il soit en panne va avoir des conséquences très concrètes pour les Montpelliérains », explique Stéphanie Jannin.
« Il n’y a pas de vent favorable quand on ne sait pas où on va », a poétisé Salim Jawhari, citant Sénèque, en guise d’attaque à l’actuel maire, Michaël Delafosse. « J’ai l’impression qu’il n’y a pas de cap fixé aujourd’hui aux Montpelliérains. Aujourd’hui, le président de la métropole décide et le conseil métropolitain exécute. Or, il y a des débats à mener : veut-on plus de pistes cyclables ou pas ? La gratuité des transports est-elle vraiment voulue ? Quel sera son impact sur l’endettement de la collectivité ? Quid des enjeux de sécurité, au centre-ville et dans les quartiers ? Dans l’immobilier, comment attire-t-on les investisseurs ? »
« Il faut lancer un plan de sauvetage du centre-ville de Montpellier, avec une approche écologique, sociale et économique, complète Stéphanie Jannin. Il suffit de discuter avec deux commerçants pour se rendre compte de cette urgence. L’écologie, ce n’est pas planter des arbres sur la Comédie à un coût exorbitant. Et, en termes de gouvernance, il faut réinjecter du dialogue. »
Interrogé sur l’enquête préliminaire lancé par le Parquet national financier pour soupçon de prise illégale d’intérêt à l’encontre d’Édouard Philippe, Jean-François Audrin a répondu : « C’est un homme droit, honnête et clair. Je le connais depuis 2017. Je suis certain de son intégrité. C’est un homme qui donne grande confiance en la politique. »

Share This