Allez le VertSemaine du 27 septembre 2021

LES INDISCRÉTIONS

Vos 5 minutes business en Occitanie

Suivez Les Indiscrétions sur les réseaux sociaux :

À l'affiche

À l’affiche

9

Parce qu’elles et ils le valent bien

Christian Assaf, Agence Régionale Énergie Climat Occitanie

Christian Assaf, conseiller régional PS de la Région Occitanie, vice-président de Montpellier Méditerranée Métropole délégué aux politiques sportives et conseiller municipal de Montpellier, est élu, le 24 septembre, président de l’Agence Régionale Energie Climat (Arec), apprend-on dans un communiqué de la Région Occitanie, diffusé le 25 septembre. Il succède à Thierry Cotelle. Il représentera également l’Arec au conseil de surveillance de l’Agence Régionale des Investissements Stratégiques (Aris) (cf. À L’AFFICHE Stéphane Marcel). L’Arec, créée en 2018, accompagne les acteurs du territoire pour accélérer et concrétiser les projets de transition énergétique.

Marie-Christine Bourrel, Habitat Audois

Marie-Christine Bourrel, cadre supérieure de santé à l’Union Sanitaire et Sociale Aude Pyrénées, est la nouvelle présidente d’Habitat Audois depuis le 20 septembre. Elle succède à Robert Alric, président depuis 13 ans. Marie-Christine Bourrel présidait auparavant la Commission d’Attribution des Logements et d’Examen de l’Occupation des Logements. En lien avec le directeur général Denis Janaud, Marie-Christine Bourrel va poursuivre le développement l’office sur l’ensemble du département, afin de répondre aux 8.500 familles en demande d’un logement social. Habitat Audois est présent dans 105 communes de l’Aude et compte 150 collaborateurs. L’office gère 6 600 logements et loge 14 000 personnes.

Thierry Ducros, Union des métiers du bois FFB

Thierry Ducros, président de la FFB 34, est réélu le 17 septembre à la présidence de l’Union des métiers du bois de la FFB (UMB-FFB).
Thierry Ducros entend « sensibiliser les 7.000 adhérents à l’opportunité liée à la RE 2020, qui va valoriser les constructions bois, mais pas uniquement – nous voulons travailler la mixité. Toute la filière bois est concernée : menuiseries extérieures, portes bois, revêtements de façades bois…, pour le bilan carbone d’une construction. Je souhaite qu’il n’y ait pas une entreprise qui dise, dans quelques mois ou années : « on ne m’avait pas averti ». » Pour ce faire, il a constitué un bureau de l’UMB, « où toutes les tailles d’entreprises sont représentées, « depuis la TPE de 5 salariés jusqu’au groupe de 700 personnes (Groupe Ridoret), avec les constructeurs bois charpentiers, les fabricants de menuiseries extérieures, les agenceurs – menuisiers intérieurs. Les 13 régions sont représentées au bureau », conclut Thierry Ducros.
L’union des métiers du bois rassemble l’ensemble des métiers liés au bois dans la construction. Avec un peu plus de 7.000 entreprises du secteur adhérentes (soit les deux tiers du chiffre d’affaires et des effectifs salariés de la profession), l’UMB-FFB représente les métiers de charpentiers, menuisiers et constructeurs bois. Thierry Ducros gère deux entreprises de menuiserie dans l’Hérault : Cardonnet (Saint-Mathieu-de-Tréviers) et JPB Menuiserie (Saint-Vincent-de-Barbeyrargues).

Adeline Darcel, Proudreed

Chargée de gestion au sein de l’équipe Occitanie Est de la foncière Proudreed, elle annonce, en exclusivité dans l’Hérault Juridique et Économique du 23 septembre, la prochaine construction d’un pôle d’activité de 45.000 m2, à Vendargues (est de Montpellier), sur l’ancien site de Bonna Sabla. À terme, 3.000 personnes travailleront dans ce ‘Veellage’ (jeu de lettres entre ‘Village’ et le ‘ee’ de Proudreed). « L’est de Montpellier est privilégié pour les locaux d’activité : c’est 70 % du marché. Les autoroutes A9 et A709 sont toutes proches. Et comme l’offre est inférieure à la demande, les programmes fonctionnent », explique-t-elle. « Nous avons bon espoir que ce programme, dédié à de la logistique urbaine, aux locaux d’activité et aux bureaux, soit entièrement développé d’ici 3 à 5 ans », confie Adeline Darcel. Ce futur ‘Veellage’ sera distant d’à peine de 500 mètres de l’actuel (12.600 m2 à travers trois bâtiments). Plus à lire sur le site Hérault Tribune, ici.

 

Nicolas Rasson, Dreal Occitanie

Il est le nouveau directeur de l’aménagement de la Dreal (Direction régionale Environnement Aménagement Logement) Occitanie. Il succède à Jean-Emmanuel Bouchut, nommé en mai directeur départemental adjoint de la DDTM du Gard. Nicolas Rasson était chef de l’unité risques à la DDTM des Pyrénées-Orientales. Interrogé par Les Indiscrétions, en amont du colloque « Ré-évolution territoriale : c’est maintenant ou jamais ! » de l’ABCD (Académie du Bâtiment et de la Cité de Demain), le 12 octobre au Palais des Congrès de La Grande-Motte, dans lequel il interviendra sur le thème de la sobriété foncière, Nicolas Rasson confie : « La période est charnière. Le foncier est une ressource naturelle, qui n’est pas infinie, tout comme l’eau, une ressource sur laquelle j’ai travaillé dans les Pyrénées-Orientales. Cela oblige les professionnels de l’acte de bâtir à investiguer d’autres formes de conception, et à se pencher sur la question des friches, en répondant aux appels à projets du Fonds pour le recyclage des Friches. Une quarantaine de projets sont déjà labellisés en Occitanie, dont les trois quarts pour des projets d’habitat. » Tout en rassurant les professionnels : « À moins que plus personne ne vienne vivre en Occitanie, les opérateurs privés seront toujours acteurs de la solution, mais autrement. » Pour s’inscrire au colloque de l’ABCD, c’est ici https://www.weezevent.com/colloque-de-l-abcd. Plaisir de coanimer les débats aux côtés de Patrick Ceccotti, président de l’ABCD.

Jalil Benabdillah, Région Occitanie

L’infatigable chef d’entreprise alésien de 55 ans, patron de SD Tech (micro-poudres fines), et vice-président de la Région Occitanie délégué au développement économique, à l’innovation, à l’emploi et à la réindustrialisation, sera présent ce vendredi 1er octobre à Montpellier, aux côtés de Nicolas Schaeffer, directeur général d’Ad’Occ (agence de développement économique de la Région Occitanie), pour un petit-déjeuner de presse de rentrée. Au programme, des témoignages d’entreprises accompagnées par Ad’Occ, et un zoom sur des salons professionnels à venir : Pollutec (filière environnement, 12-15 octobre), où 49 entreprises régionales présenteront leurs innovations, Btosea, rendez-vous d’affaires des professionnels de la mer (23-24 novembre) et Transfo Digitale Day (16 décembre), journée dédiée à la transformation digitale des entreprises. Un point de situation de la filière viticole sera aussi établi par des entreprises du secteur.

Sébastien Picard, Idec Grand Sud

Plus qu’un changement de nom. Ex-Sequabat devient Idec Grand Sud. Basé à Pérols, à côté de Montpellier, le spécialiste de l’immobilier d’entreprise, dirigé sur la zone Grand Sud par Sébastien Picard, multiplie les projets. 7 M€ sont investis dans la construction d’une messagerie clé en main de près de 8.000 m2 sur un foncier de 4 hectares situé sur les communes de Bouillargues et Garons, à côté de Nîmes. Le projet est porté par Faubourg Promotion, filiale d’Idec. Le bâtiment, dont la livraison est prévue au 1er trimestre 2023, sera proposé à la vente ou à la location.
Idec Grand Sud porte deux opérations de bureaux neufs à Montpellier, à PierresVives et dans la Zac du Nouveau Saint-Roch (à lire dans l’Hérault Juridique et Économique de ce jeudi 30 septembre). À Cavaillon (84), Idec Grand Sud démarre en octobre les travaux de la plateforme logistique de Raja (opération en conception-réalisation, labellisée Breeam Very Good). Idec Grand Sud est aussi spécialisé dans les extensions-réhabilitations d’Ehpad, à Toulouse, Toulon, dans le Vaucluse, dans l’Hérault, à Pau… L’entité emploie 35 collaborateurs, pour un CA 2021 de 32 M€. « Nous anticipons une progression de 50 % en 2022, avec une dizaine de recrutements, sur des profils de conducteurs de travaux, ingénieur d’études… », conclut Sébastien Picard.

Renaud Galvez, Castelnau-le-Lez

Il est nommé chargé de développement économique et des financements européens de la Ville de Castelnau-le-Lez (34, maire : Frédéric Lafforgue). Un recrutement XXL : Renaud Galvez a travaillé pendant 14 ans à la Région Ile-de-France, notamment en tant que directeur des aides aux entreprises. Rien à voir mais toujours bon à prendre : il recommande le restaurant Pousse Organic, qui a la particularité d’être labellisé bio. Ces Parisiens, quand même, ils ont l’œil.

Stéphane Marcel, Agence Régionale des Investissements Stratégiques Occitanie

Stéphane Marcel, président de Créalia Occitanie (fonds d’amorçage) depuis 2008, est nommé, le 24 septembre, président du conseil de surveillance de l’Agence Régionale des Investissements Stratégiques (Aris), apprend-on dans un communiqué de la Région Occitanie, diffusé le 25 septembre. Créée en 2020 par la Région Occitanie, l’Aris a pour objectifs de relocaliser en Occitanie des activités ou savoir-faire clés et d’accélérer la transition écologique. En particulier dans les secteurs de la santé, l’alimentation et l’agro-alimentaire, les mobilités intelligentes, la transition écologique et énergétique et le numérique. L’Aris s’implique ainsi déjà par exemple dans la production d’hydrogène vert chez Genvia (Schlumberger) à Béziers, de masques et vêtements de protection chez Occitanie Protect à Lavelanet en Ariège, d’acier pour les voitures électriques chez ArcelorMittal à Saint-Chély-d’Apcher en Lozère, ou enfin, en Aveyron, dans le recyclage des batteries électriques chez Snam à Viviez et la relance de l’abattoir de Sainte-Geneviève-sur-Argence. Pour l’accompagnement des projets dans le domaine de l’énergie, l’Aris s’appuiera sur le savoir-faire de l’Arec (cf. l’élection de Christian Assaf, dans cette même rubrique).
Stéphane Marcel est co-fondateur de l’entreprise montpelliéraine Smag (logiciels et applications mobiles agricoles) et est actuellement cadre dirigeant dans le groupe international InVivo (groupe coopératif agricole).

Assia Tria, IMT Mines Alès

Elle est pressentie pour devenir la nouvelle directrice de l’IMT (institut Mines-Télécom) Mines Alès, révèle France Bleu Gard Lozère sur son site web, le 23 septembre – à lire ici.
La nomination n’est pas encore officialisée. « Ma candidature va être présentée lundi (27 septembre) au conseil d’école et vendredi (1er octobre) au conseil d’administration de l’IMT. L’avis de ces 2 instances est requis », précise-t-elle aux Indiscrétions.
Assia Tria est directrice scientifique du département sécurité des systèmes embarqués et composants électroniques au CEA-Leti à Grenoble depuis septembre 2019 et auparavant chargée d’affaire au Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA-TECH – Montpellier – région Occitanie). Native d’Alès, elle serait aussi la première femme à la tête de l’école d’ingénieurs. Elle prendrait ses fonctions en décembre et succèderait à Thierry de Mazancourt qui a démissionné le 8 mars dernier. L’IMT Mines Alès est classée en 2021, 6ème école en France dans la catégorie “Ecoles généralistes”, par le Figaro Etudiant.

Laurent Biasetti, Satt AxLR

Ancien directeur général de la French Tech Méditerranée, Laurent Biasetti est le nouveau responsable du développement des partenariats au sein de la Satt AxLR (société d’accélération de transfert de technologies Occitanie Méditerranée), présidée par Philippe Nérin. La Satt AxLR accompagne des chercheurs, entreprises et startups dans divers domaines : évaluation de projets innovants, stratégie de propriété industrielle, maturation technique de projets, marketing de l’innovation, création d’entreprises… La moitié des start-up accompagnées par la structure relève du domaine des sciences médicales, et l’autre moitié de l’énergie, des capteurs et des nouveaux matériaux, notamment pour des applications aéronautiques et nautiques.
> « Inciter à la création de start-up du quantique », enquête pour Les Échos, parue en mai dernier, avec le point de vue de Philippe Nérin.

Sonia Lavadinho, conférencière et consultante

Elle intervient le 28 octobre prochain au Corum de Montpellier (à partir de 19h15) dans le cadre d’une soirée-débat consacrée au thème « Favoriser l’activité physique au quotidien », organisée dans le cadre du congrès national de l’Acaps (Association des chercheurs en activités physiques et sportives). Elle présentera des conseils concrets pour favoriser les mobilités actives (traduction : marche ou vélo, quand on fait marcher ses petits muscles). Suivront trois interventions : l’activité physique en entreprise (Sébastien Baggio, Banque Populaire du Sud), dans la politique de la ville (Julie Frêche, Montpellier Méditerranée Métropole) et à des fins de santé (Virginie Femery, MGEN). Inscription gratuite mais obligatoire ici.

Benjamin Demaret, Balea

Il est nommé secrétaire général de Balea. Benjamin Demaret a une longue expérience (15 ans) à la Banque Populaire du Sud, où il a côtoyé de nombreux dirigeants d’entreprises, et qu’il vient de quitter « pour un secteur d’activité complètement différent », indique-t-il sur LinkedIn. Balea est spécialisé dans les solutions globales de contrôle pour la supply chain : systèmes de pesage embarqué et contrôle en ligne, poids/volume, identification pour améliorer la qualité… Créée en 1987, la PME, détentrice de 19 brevets, est basée à Saint-Mathieu-de-Tréviers, au nord de Montpellier.

Arnaud Bord, PS du Gard

L’élu d’opposition alésien est élu premier fédéral PS du Gard, succédant à Jean Denat, indique Midi Libre. Arnaud Bord obtient 186 voix, contre 96 pour Pierre Jaumain, directeur de cabinet du maire du Grau-du-Roi.

Philippe Broche/Éric Giraudier, CCI Gard

Philippe Broche (à gauche sur la photo), chef d’entreprise spécialisé dans la communication bancaire et mutualiste (EC Communication, Bagnols-sur-Cèze) présente, ce mercredi 29 septembre à 18h30 dans un hôtel à Nîmes, la liste « Cœur Gardois », qu’il va conduire dans le cadre des élections à la CCI Gard (vote du 27 octobre au 9 novembre). Une élection « loin d’être gagnée », selon plusieurs sources proches, car il sera opposé à une liste concurrente, possiblement menée par Éric Giraudier, actuel président de la CCI Gard. Cette liste de l’UPE 30 sera présentée le 5 octobre à l’aéroport de Nîmes Garons.
D’après Philippe Broche, interviewé dans Midi Libre, « la période de l’après-Covid va être extrêmement difficile. Les notions de management, de relationnel avec les salariés, les contacts avec les clients… Toutes ces formes de travail vont être modifiées. On est en train de basculer dans un autre monde. L’institution consulaire doit pouvoir anticiper ces mutations et réorienter un certain nombre de moyens correspondant aux attentes du moment. » Eric Giraudier (à droite sur la photo), de son côté, organise ce 28 septembre un salon professionnel dédié à la relance des entreprises, au Parc des Expositions de Nîmes (lire dans Les Échos, ici). Le public concerné est large : créateurs d’entreprise, cédants, repreneurs d’entreprises, commerçants, restaurateurs, entreprises de services, entreprises industrielles et de services à l’entreprise.

Carole Delga, Région Occitanie

Quel rôle, demain, pour les Régions ? La présidente PS de la Région Occitanie accueille à Montpellier le congrès national de Régions de France, ce 30 septembre à Montpellier. Elle confie à Midi Libre, ce dimanche 26 septembre, « vouloir s’allier avec plusieurs présidents de Régions pour créer des structures interrégionales qui permettront d’avoir des effets de développement ». Ce groupement de Régions, à même d’agir sur la politique nationale, pourrait porter « sur des coopérations sur la santé, les transports, la montagne… » Et de prendre exemple sur les trains à hydrogène, bientôt expérimentés, à l’issue d’une coopération entre présidents de collectivités pourtant pas copains politiquement. « En France, ce sont les présidents de Région qui ont décidé de commander des trains à hydrogène, pas l’État. C’est une vraie petite révolution. Quatre présidents de Région, Marie-Guite Dufay (Bourgogne-Franche-Comté), Jean Rottner (Grand Est), Laurent Wauquiez (Aura) et moi-même avons voulu commander des trains à hydrogène. Nous avons négocié avec Alstom, l’État a financé un tiers. »

Décodage

Décodage

9

On perce le coffre-fort

NGE retenue pour la construction de l’autoroute Castres-Toulouse. NGE (Nouvelles Génération d’Entrepreneurs) vient d’être désigné par l’État comme concessionnaire pressenti unique de la future autoroute A69 (54 km) entre Castres et Toulouse, projet déclaré d’utilité publique en juillet 2018. « NGE s’appuiera sur les entreprises régionales et créera près de 1.000 emplois locaux », indique le groupe de BTP dans un communiqué diffusé le 25 septembre. NGE et ses partenaires (l’exploitant de péage Ascendi, le fonds d’infrastructure Quaero Capital et TIIC, pour le groupement concessionnaire) créeront une société dédiée, Atosca, en charge de la concession. La signature du contrat de concession prévue au premier semestre 2022. Le démarrage des travaux aura lieu en 2023. Groupe constructeur : Guintoli, EHTP, NGE Génie Civil, Siorat et Agilis (toutes filiales de NGE, avec Guintoli mandataire), cabinets d’architectes Lavigne-Cheron et Brunerie&Irissou, pour la conception des ouvrages d’art et du centre d’exploitation et d’intervention situé à Puylaurens.

Chaleur fatale. Récupérer la chaleur consommée par les acteurs industriels (chaleur fatale) et la transformer en nouveaux revenus. C’est la solution de stockage thermique élaborée par Eco-Tech Ceram (Rivesaltes), société créée en 2014. Ce mardi, la PME annonce une levée de fonds de plusieurs millions d’euros et le lancement de sa propre société d’investissement, ETC Invest, dotée de plusieurs dizaines de millions d’euros. C’est en exclusivité dans Les Échos de ce mardi. Le dirigeant confie « avoir mis l’accent sur le recrutement des femmes. Nous en comptons désormais un tiers, sur 20 salariés, ce qui est exceptionnel dans une entreprise industrielle technique. Or, l’équilibre dans les équipes, c’est le nerf de la guerre ». Les profils présents en entreprise : ingénieurs en physique, thermodynamique, matériaux ; Mécaniciens ; Dessinateurs-projeteurs ; Conception d’électronique, de l’automatisme et de l’électrique ; Gestion de projets, vente complexe, optimisation par l’IA…

Les newsletters en vogue. Décidément, les newsletters, c’est tendance. Notre copine Valérie (Valérie Hernandez, fondatrice du webzine culturel Lokko) s’est rendue à Nantes  au FIL (Festival de l’info locale). « 300 festivaliers, 50 conférences, le bonheur de voir des tas de confrères monter des médias, beaucoup d’innovation, et de bons contacts avec des médias partenaires. » Une table ronde a porté sur les newsletters, avec les directeurs de publication de The Mills à Manchester, Rums à Münster et Gazet en Flandre française. Ils auraient quand même pu m’inviter.

Héros Numericus. L’association La Mêlée (réseau régional d’experts du numérique) distinguera ce jeudi 30 septembre deux personnalités (un gars, une fille) du numérique en Occitanie, « qui ont marqué l’actualité de la filière au cours de l’année ». Pour choisir votre Homo Numericus et votre Femina Numerica, vous pouvez voter jusqu’à ce lundi 27 septembre, 23h, sur https://votes.meleenumerique.com/.

Sciences pour tous.
Rythmée par des rencontres, des débats et démonstrations sur la santé, la 5e édition du Futurapolis Santé (organisé par Le Point, directeur : Etienne Gernelle) se tiendra les 15, 16 et 17 octobre à l’Opéra Comédie à Montpellier. « Notre ville est le bon endroit pour parler de santé, avec 32.000 étudiants en santé, sciences et technologies, sa faculté de médecine qui célèbre ses 800 ans, la plus ancienne au monde, l’I-Site Muse qui concentre dix-neuf institutions du secteur », énumère Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole. Parmi les thèmes abordés : « Demain, irons-nous encore chez le médecin ? », « Le grand espoir du grand âge », l’étude des écosystèmes et de la biodiversité sur la santé, les perturbateurs endocriniens ou encore l’ARN messager, passe de l’ombre à la lumière sous l’effet de la pandémie. L’occasion également de présenter le projet Med Vallée, à Montpellier. « Cet automne, nous lancerons officiellement ce projet qui va créer un pôle de classe mondiale autour de la santé, l’environnement et l’agroécologie », projette Michaël Delafosse. L’élu donnera une conférence sur Med Vallée le 15 octobre, de 17h20 à 18h10. Futurapolis Santé se produira aussi à Toulouse les  25, 26, 27 novembre. L’accès à Futurapolis Santé est gratuit sur inscription.
A lire dans ToulÉco, ici.
Et le programme de l’événement ici.

Cash. Mirova (Groupe BPCE) pourrait entrer au capital de Comwatt, spécialisée dans les solutions d’autoconsommation d’électricité solaire. (Re)lire l’article sur Comwatt dans Les Échos, ici.

Clients mystères. Tisséo (réseau de transports de l’agglomération toulousaine) lance un avis de marché pour une évaluation de la qualité de son réseau par des clients mystères.

Les promoteurs immobiliers écrivent à Delafosse

Les promoteurs immobiliers écrivent à Delafosse. La FPI (Fédération des Promoteurs Immobiliers) Occitanie Méditerranée, présidée par Laurent Villaret, a écrit le 20 septembre à Michaël Delafosse, maire PS de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole. Un courrier non médiatisé, que Les Indiscrétions se sont procurées, avec en objet : « Relance de la production de logements sur la Métropole de Montpellier ». Le courrier pose d’emblée la problématique : « Nous subissons depuis plus d’une année maintenant une baisse de production alarmante, principalement sur la Métropole de Montpellier, et devons trouver avec vous les solutions adaptées à cette situation. »
Le ton est courtois, mais décrit l’urgence de la situation, du point du vue des promoteurs immobiliers. « La FPI Occitanie Méditerranée représente une part majeure de la production de logements et d’immobilier d’entreprise. (…) Il est de notre responsabilité de vous alerter sur l’état de pénurie du marché immobilier et des conséquences induites pour la ville de Montpellier et sa métropole, ses habitants, notre profession et l’ensemble des acteurs de notre filière. Le secteur de l’acte de Bâtir vit actuellement une crise profonde et nous sommes confrontés à une évolution de l’acceptabilité citoyenne des projets de construction. (…) Les chiffres du 1er semestre sur la Métropole de Montpellier sont alarmants. Ils confirment la nette chute des mises en vente (-35 %) du 1er semestre par rapport à 2019 (et non 2020, année COVID), niveau jamais atteint depuis de nombreuses années. (…)
Lors du comité fédéral de juin, il a été réaffirmé votre volonté de stopper la production en secteur diffus mais il a été précisé que cette baisse de production serait compensée par un renforcement de la production de logements en secteur aménagé permettant ainsi une production d’environ 2.500 logements par an. Cela, pour atteindre les objectifs annoncés du PLH d’environ 4.500 logements par an sur la métropole. Malheureusement, nous constatons que les données qui nous ont été présentées sont très optimistes tant sur les délais que sur le niveau de production.
 »
Avant de conclure : « Nonobstant la réorganisation des services de la Métropole en cours et la fusion Serm/ACM, nous vous demandons de relancer fortement pour cette fin d’année la production de logements dans les Zac opérationnelles telles que la Restanque, République, Rive gauche, Eurêka, EAI, Cambacérès, ainsi que le déblocage des territoires de projet en secteur diffus. »
Le danger que représente à terme un coup de frein trop violent sur la construction : le contenu de ce courrier fait écho (sans le vouloir) aux propos de Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, tenus le 21 septembre (rubrique  » Trois questions à « ).

Allez le Vert. Suspensions végétales, arbres, vraie pelouse sur la scène… Le Mas de Saporta (Lattes) verdira son intérieur, à l’occasion des prochaines Pyramides d’Argent de la FPI Occitanie Méditerranée, le 12 octobre. Le jury s’est déroulé ce lundi 27 septembre, mais chut. La FPI Occitanie Toulouse Métropole (président : Stéphane Aubay) a décerné ses Pyramides le 21 septembre – retour en images et lauréats à découvrir ici. Plaisir d’avoir animé la remise à Toulouse, et d’animer celle de Montpellier.

Plus de décodages ici

Poids d’Eiffage. « Eiffage, c’est 3.000 collaborateurs répartis sur 90 agences », rappelle, le 23 septembre, Philippe Carrère, directeur régional d’Eiffage Construction, lors de l’inauguration des locaux d’Eiffage Immobilier à Montpellier (directeur : Matthieu Reynier), en extérieur, sur un roof top d’un immeuble de la zone Eurêka, à Castelnau-le-Lez. Les deux axes d’Eiffage, détenu à 25 % par ses salariés (80 % d’entre eux étant actionnaires) : « Le bas carbone, et la mixité hommes-femmes. On coache les femmes pour qu’elles aient plus confiance en elles. Nous avons identifié 60 femmes à potentiel dans nos équipes en Occitanie. Elles sont coachées par une référente, à travers des promotions de 7 personnes. » Les 4 branches d’Eiffage : construction-promotion, route et génie civil, énergie et concessions (« dont une, emblématique, celle du Viaduc de Millau : à chaque fois que vous l’empruntez, c’est un peu de sous pour nous, donc merci ! »). Petit message subliminal envoyé par Patrice Canayer, manager du MHB (handball) et conseiller régional d’Occitanie : « Le BTP est très présent dans l’animation de la vie associative, culturelle, sportive… On a besoin du secteur privé dans la vie de la cité. »

N’en jetez plus. La nouvelle agence de développement économique « Blue », concernant les agglomérations de Sète Agglopôle (Sète-Frontignan) et de Hérault Méditerranée (Agde-Pézenas), va être lancée sous peu. Agence conseil : Wonderful. Dirigée par Pascal Pintre, ex-directeur de l’aéroport de Béziers-Cap d’Agde, elle va naître en même temps que ces deux sœurs, une à droite sur la carte (l’agence de Montpellier, préfigurée par Alex Larue), l’autre à gauche (l’agence de Béziers, Michel Aymes). Pas sûr que les investisseurs de Paris et de Lyon s’y retrouvent.

Pôle de création cinématographique. Un nouveau pôle de création cinématographique va voir le jour à Saint-Gély-du-Fesc, au nord de Montpellier, sur la Zone d’Aménagement Concerté des Vautes. Baptisé « Pics Studio », ce projet, porté par l’aménageur GGL (président : Jacques Giupponi) et le promoteur Spag (président : Philippe Arnihac) au sein de la SARL Les Parcs des Vautes, est financé par des fonds privés. Il vise à « répondre aux nouveaux enjeux de l’industrie cinématographique et aux évolutions technologiques les plus récentes », indiquent les deux sociétés de promotion immobilière dans un communiqué commun, diffusé le 23 septembre. Avec un concept « all inclusive » regroupant sur le même site – plateaux, bureaux de production, locaux de prestataires techniques (décors, stockage, éclairages, matériel audiovisuel ….), et services associés, Pics Studio « se hissera directement dans le Top 10 des studios européens en 2024 de par sa taille, son envergure internationale et son avant-gardisme », ajoute le communiqué. Implanté sur une emprise foncière de 10 hectares, ce pôle déploiera une surface de plancher de 30.000 m2, dont 10.000 m2 de studios, indique GGL aux Indiscrétions. Architectes : Nicolas Gervais et Jean-Baptiste Mirallès. Avec une envolée du nombre de jours de tournage en 5 ans (+ 370 %), l’Occitanie est la 2ème région de tournage, derrière l’Île-de-France et devant la région Sud.
> À lire : « France Télévisions fait de Montpellier une base de tournage pour ses séries », dans Les Échos (24/9), ici.

Passer le cap. La communauté de communes Albères Côté Vermeille Illibéris (Pyrénées-Orientales) ouvre, au cœur de la zone d’activité économique d’Argelès-sur-Mer, un tiers-lieu dédié aux créateurs, repreneurs, développeurs d’entreprises : Le Cap / pôle entrepreneurial. « Le cap » est un accélérateur de croissance au service des entreprises. Sur place, les entrepreneurs bénéficient d’un parcours sur mesure : financement / formation / innovation sociale / stratégie / business plan. La structure propose également des animations et des espaces de travail variés : coworking, bureaux, laboratoires, salle de réunion pour favoriser la création d’activités et d’emplois. Microbia Environnement, qui conçoit des biocapteurs génétiques, est la première entreprise à s’y être installée. Depuis son ouverture, deux sociétés bénéficient d’un hébergement et d’un accompagnement : DRH 66 et Bioranell. Un comité d’agrément sélectionne les entreprises qui seront hébergées et accompagnées par le cap. La prochaine session aura lieu mi-octobre et les demandes sont encore ouvertes…

La filière textile a sa vitrine. Les Nouvelles Grisettes (à ne pas confondre avec le quartier des Grisettes de Montpellier !), un lieu-concept dédié à la mode et au textile « made in Occitanie », ouvre ses portes le 25 septembre, avenue Georges Frêche à Pérols (Hérault), dans les anciennes halles Sud de France à quelques encablures du Parc des Expositions. Ce lieu comporte trois espaces : un atelier de confection textile, un magasin dédié aux marques et créateurs régionaux, et un restaurant géré par Mon Cuisinier. Près de 40 créateurs et marques de la région ont déjà choisi de présenter leurs produits au sein du Grand Magasin : Eminence, La Botte Gardiane, Le Modeste, Danielle Engel, Jérôme Blin, Atelier Tiket… Des événements en lien avec la mode et le textile responsables s’y dérouleront tout au long de l’année : ateliers (couture, recycling, upcycling…), marchés de créateurs, défilés… « L’histoire de l’Occitanie est liée à celle de l’industrie textile, avec la présence de nombreuses entreprises artisanales qui perpétuent ces savoir-faire depuis des siècles », insiste Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, lors de l’inauguration du lieu le 24 septembre. Elle ajoute : « Nous avons signé en juin un contrat avec les acteurs des filières textiles, laines et cuirs, afin de promouvoir la valorisation des matières premières de l’Occitanie, développer la professionnalisation par la formation ainsi que le recyclage, mais aussi encourager l’innovation ». Les Nouvelles Grisettes sont une association de l’économie sociale et solidaire.

Chimie verte. Recycler la fibre de carbone, un matériau de premier choix mais polluant : ce défi est au cœur de la technologie d’Extracthive, basée dans le Gard rhodanien. Depuis 2016, le bureau d’études met au point la technologie PHYre®, une technique par solvolyse qui consiste à traiter un polymère par un solvant réactif, pour récupérer les fibres. Une nouvelle étape est franchie, avec une levée de fonds de 4,6 millions d’euros auprès de ses actionnaires historiques (Irdi Capital Investissement, Citizen Capital et CEA Investissement) et de nouveaux investisseurs, Colam Impact et Éric Bergé en qualité d’investisseur individuel.
Cette augmentation de capital va financer la construction et la mise en service d’un démonstrateur industriel, d’une capacité de 400 tonnes par an, prévu pour le premier trimestre 2023. Ce démonstrateur, dont la localisation n’est pas encore arrêtée, doit « améliorer le temps de réaction et le rapport massique entre le composite et le solvant, pour une meilleure efficacité économique et environnementale du procédé », détaille Frédéric Goettmann, président d’Extracthive. Il signifie aussi une mutation de l’entreprise, qui va passer du rang de bureau d’études au stade industriel. Extracthive exploite déjà, depuis octobre 2020, une unité de pilote de recyclage de composites à base de fibre de carbone, d’une capacité de 50 kilos par an. Plus à lire ce mercredi dans Les Échos.

3 questions à

3 questions à

9

Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, président de Toulouse Métropole

« Trop de gens pensent que construire est une sorte d’agression à leur qualité de vie. »

Le maire de Toulouse a pris la parole devant les promoteurs et architectes toulousains, le 21 septembre lors de la remise des Pyramides d’Argent de la FPI Occitanie Toulouse Métropole au Domaine de Preissac (Castelmaurou).
Un « Trois questions à » tiré du discours de l’élu (on me pardonnera la pirouette, car le contenu est là), et où le tutoiement reste de mise.

Jean-Luc Moudenc, quel est ton message aux promoteurs toulousains, inquiets d’une pénurie d’offre ?
Il faut que les élus aient le courage de construire. Quand on ne construit plus, dans un premier temps, on se fait applaudir. Sauf que ça n’a qu’un temps. Deux ans après, les problèmes de logements deviennent gravissimes, et la hausse des prix est là, et le mandat se termine dans la contestation, parce que la production de logements n’aura pas été redressé. C’est le problème de notre pays en ce moment. Je fais partie des six maires désignés au sein de la commission Rebsamen, nous remettrons un certain nombre de préconisations au Premier ministre dans quelques semaines, pour relancer la construction de tout type de logements, et traiter les freins qui existent aujourd’hui. Nous comptons demander au gouvernement que soit introduit dans la Loi de Finances 2022 un certain nombre de dispositions fiscales, qui viendraient inciter ou corriger les difficultés.

En quoi les promoteurs ont-ils un rôle important à jouer pour débloquer la situation ?

Les élus sont sous une pression politique et médiatique permanente. La qualité de la construction, qui est promue par les Pyramides d’Argent de la FPI, est un axe fondamental si on veut que les citoyens se réconcilient, notamment dans les grandes villes, avec l’acte de construire. Trop de gens pensent que construire est une sorte d’agression à leur qualité de vie. Trop de gens considèrent que ce qui est construit avec une certaine hauteur, un certain volontarisme, est forcément laid. Il y a un travail de pédagogie immense à faire. Et ce travail, il se fait par la preuve, c’est-à-dire par l’exemple et la réalisation. Si demain, les promoteurs, les architectes, sont capables de démontrer qu’il y a un saut qualitatif sur le plan de l’esthétique, de la végétalisation, et sur l’ensemble des enjeux écologiques qui préoccupent de plus en plus de citadins, alors je crois qu’il y aura des arguments nouveaux pour ouvrir le débat, pour que les gens ne restent pas dans leurs a-priori.

Quels engagements peux-tu prendre ? Comme maire, et aussi comme membre de la commission Rebsamen, qui doit rendre ses conclusions dans les prochaines semaines ?
Beaucoup de promoteurs me font remonter des problèmes sur la manière dont sont instruits et délivrés les permis de construire par la mairie de Toulouse. Je reçois trop de témoignages sur la façon dont se déroulent les AVP (études d’avant-projet, note), sur la manière dont les souhaits de la collectivité sont exprimés, sur la temporalité sur laquelle tout ça se déroule, sur un déficit de dialogue entre les porteurs de projets et l’autorité qui délivre. Je ne peux pas être satisfait de cette situation, car elle est en contradiction totale avec mes orientations. Nous avons besoin de tout type de logements : la promotion immobilière privée porte 70 % de la production de logements sociaux.
Nous avons pris deux décisions : le recrutement d’un architecte conseil de bon niveau, et en y mettant des moyens accrus, pour bouger des situations ankylosées, avec un regard d’aménagement. La deuxième décision : nous aurons début novembre un texte, que nous travaillerons ensemble, Ville de Toulouse, FPI, ordre des architectes et USH. Je souhaite que ce texte décrive précisément le process d’instruction des permis, quand on doit dire ceci, quand on doit répondre cela etc. Tout cela n’aura pas de valeur juridique au regard du code de l’urbanisme, mais ce sera convenu entre nous, et cela permettra, j’espère, de sortir de la situation actuelle.
Enfin, nous avons prévu, à partir de début octobre, nous lancerons une concertation citoyenne sur cette problématique. Nous allons au-devant des gens non pas sur un projet précis, ou à propos d’une contestation, mais pour leur poser la problématique générale du logement, de la construction, de la qualité urbaine, de la place de la nature en ville. Il faut faire toucher du doigt à la population que si nous restons dans cette situation, que si certains continuent de camper sur des situations de refus et de blocage, alors sera organisée la hausse des prix, c’est-à-dire la sélection sociale qui ne dit pas son nom, c’est-à-dire l’exclusion de corps entiers de la population de la possibilité de vivre en ville. Ce débat global, qui n’a jamais eu lieu à Toulouse, sera enclenché par les maires de quartier. Les discussions autour de l’urbanisme sont trop souvent défensives.
Au sein de la commission Rebsamen, je porte une proposition : l’obligation, pour les maires, de publier chaque année le nombre de permis de construire délivrés. La programmation des logements est faite par les intercommunalités, mais la délivrance des permis relève des maires… Ainsi l’intercommunalité ne peut pas obliger un maire à délivrer, ou pas, un permis. Il y a les maires volontaristes, et ceux qui ne le sont pas. Ce qui est contraire à l’esprit communautaire. Je propose d’instituer une transparence, pour que soit rendu public le nombre de permis de construire délivré par commune, et que soient jointes des sanctions financières pour les maires qui ne respecteraient pas leurs propres engagements.

 

La HV Touch

La HV Touch

Conseils RP

« Vous pouvez m’envoyer le PDF de l’article qui vient de paraître à notre sujet ? » Cette phrase, je l’entends ou la lis souvent. À chaque fois, j’ai envie de répondre à l’intéressé : « La bonne idée, c’est de prendre vos pieds pour aller acheter le journal. Vous avez aussi la version payante en ligne de l’article. » Comme je suis bien élevé, je ne le dis pas. Mais le cœur y est ! À la fin d’un dîner au restaurant, demanderiez-vous au serveur d’aller chercher votre voiture ? 

La phrase

« Le financement participatif, c’est aussi un outil d’acceptabilité des projets liés à la transition écologique »

Cédric Desmedt

directeur adjoint du département Transition Energétique et écologique, Banque des Territoires. Il interviendra lors de la table ronde « Financement de la transition écologique » du Monde Nouveau, ce jeudi 30 septembre au Corum de Montpellier. Plaisir de coanimer les débats avec Alexandra Sombsthay (Akuo Energy et SolarPower Europe).

On s’en fout

« Et vous, vous faites quoi ? » Cette question, lancée de façon formelle lors des tours de table dans les soirées, mariages etc., donnent souvent lieu à une curieuse hyprocrisie générale. Chacun décline sa fonction sociale, à tour de rôle. Celles et ceux qui sont flics, profs, boulangers ou fleuristes : on comprend à peu près ce qu’ils font de leurs journées. Inutile de rappeler ce que c’est. Mais comme la France est devenue un métier de services, ça se gâte souvent. Pendant ces exposés de CV entre deux verres de vin, il n’est pas rare d’entendre : « Chef de projet », « développeur web », « superviseur logistique », « chargé de mission », et j’en passe. Personne ne comprend rien, mais nul ne demande des précisions : après tout, l’important, c’est le prochain verre de vin.
Dans ce contexte assez drôle, je m’amuse souvent à répondre dans le vague lorsque vient mon tour. Genre : « Je suis dans la communication. » Soit mon voisin m’en demande un peu plus, auquel cas il m’a écouté, soit le silence radio signifie un désintérêt majeur de l’auditoire pour ma sombre destinée.
Pour aller plus loin sur ces questions de métier : il serait tout à fait pertinent d’enrichir Les Indiscrétions avec une rubrique « Vis ma vie de… », dans laquelle le chargé de mission, superviseur logistique, mec dans la communication…, expliquera de quoi sont composées ses journées. Ça permettrait à chacun de réviser avant les soirées mondaines.

L’œil culture

LOKKO

9

Un peu de culture dans ce monde de brutes, by Lokko

L’École supérieure des métiers artistiques a officiellement inauguré son “campus créatif” : des locaux gigantesques sur l’ancien site militaire de l’EAI pour 1000 étudiants. Un air de studio de major américaine et de Silicon Valley. L’établissement privé -qui enseigne le jeu vidéo, l’image animée et le cinéma- est un acteur considérable à Montpellier, contribuant à écrire une nouvelle page de son histoire économique.

 
Valérie Hernandez est la fondatrice et la Directrice de la publication du webzine LOKKO.

Au marché

Au marché

9

Les marchés publics essentiels en Occitanie de la semaine passée. Parce qu’il faut bien vivre.

Aménagement urbain 🏗
BTP 👷‍♀

Occitanie Est

Territoire 34 lance un avis pour le concours restreint de maîtrise d’œuvre pour la construction d’un collège à Juvignac (34). 

La Région Occitanie lance un avis pour la mission de maîtrise d’œuvre pour la réalisation d’un Espace Muséal extérieur au Lycée Charles Gide à Uzès. 

GHT Cévennes-Gard-Camargue lance un avis pour le marché global sectoriel de conception/construction pour le nouveau bâtiment d’endoscopie et de chirurgie ambulatoire. 

Carsat Languedoc-Roussillon lance un avis pour la mission de maîtrise d’œuvre pour la réhabilitation du Siège de la Carsat-LR à Montpellier. 

Territoire 34 lance un avis pour le concours restreint de maîtrise d’œuvre pour la construction d’un collège à Maraussan (34). 

Le centre hospitalier de Carcassonne lance un avis pour la maîtrise d’œuvre sur Esquisse pour la reconstruction d’un EHPAD de 80 lits sur la commune de Trèbes. 

Le conseil départemental de l’Hérault lance un avis pour l’entretien, la maintenance, les grosses réparations et l’aménagement des bâtiments, domaines départementaux et collèges publics. 

La commune de Lunel lance un avis pour les travaux d’électricité courant faible dans les bâtiments communaux. 

Le département de l’Aude lance un avis pour la réalisation du schéma départemental d’amélioration de l’accessibilité des services publics 2022-2028. 

La commune de Lunel lance un avis pour la mission de maitrise d’œuvre pour des travaux de végétalisation de 13 cours d’écoles.   

Territoire 34 lance un avis pour la mission de maîtrise d’œuvre pour la construction d’un programme de logement sur l’ilot Orb Sud Quartier Saint Louis à Bedarieux (34). 

La Société Publique Locale Bassin De Thau lance un avis pour les travaux d’extension de la ZAE Masillia à Marseillan. 

Le CNRS Délégation Languedoc-Roussillon lance un avis de mission de maitrise d’œuvre pour l’aménagement des circulations du campus CNRS Route de Mende  

Le SDIS lance un avis pour la mission de maîtrise d’œuvre pour la construction d’un bâtiment administratif. 

La ville de Nîmes lance un avis pour l’aménagement paysager du terre-plein central sur le boulevard Allende entre les giratoires Meknès et Nations-Unies. 

La commune de Lunel lance un avis pour les travaux d’aménagement d’une liaison cyclable entre la voie verte de Lunel à Marsillargues et le PEM de Lunel. 

Occitanie Ouest

L’Agence publique pour l’immobilier de la justice lance un avis pour le marché public global sectoriel relatif à la conception, réalisation et aménagement du centre pénitentiaire de Muret (31).  

Toulouse Métropole lance un avis pour le concours pour l’attribution d’un marché négocié de maitrise d’œuvre – extension et restructuration du groupe scolaire de la commune de Mons. 

Le SDIS 81 lance un avis pour le mandat de maîtrise d’ouvrage déléguée pour le projet de réalisation du centre de secours principal de Castres et du GROUPEMENT SUD. 

Themelia lance un avis pour les travaux d’extension et de restructuration des plateaux de formation et des équipements généraux sur le site de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Tarn à Cunac. 

La commune de Toulouse lance un avis pour la procédure avec négociation pour l’attribution d’un marché de maîtrise d’œuvre portant sur la requalification des abords de la chapelle Saint Joseph. 

Le conseil départemental de l’Ariège lance un avis pour les travaux pour l’aménagement numérique de l’Ariège. 

La Direction Départementale des Finances Publiques de l’Ariège lance un avis pour la rénovation énergétique du Centre des Finances Publiques (CFP) de Saint-Girons. 

La commune de Loubressac lance un avis pour le lotissement communal à ‘Celles’. 

La commune d’Albi lance un avis pour les travaux de carrelages – faïences pour des rénovations de bâtiments de la ville. 

L’Université Paul Sabatier lance un avis pour le plan de relance : rénovation énergétique du bâtiment IRAP situé sur le site de l’université Paul Sabatier à Toulouse. 

L’Insa de Toulouse lance un avis pour les travaux de rénovation énergétique des bâtiments 42-BIO3 et 48-AIME.  

L’Université Paul Sabatier lance un avis pour le plan de relance : rénovation énergétique et amélioration de la sécurité du bâtiment 4A situé sur le site de l’université III – Paul Sabatier à Toulouse. 

Themelia lance un avis pour la mission de maîtrise d’œuvre pour la rénovation de trois bâtiments à Villefranche d’Albigeois dans le Tarn.  

La commune de Castelsarrasin lance un avis pour le diagnostic et la maîtrise d’œuvre en vue de la création d’un nouveau cimetière. 

 

Communication 📣
Eau / Environnement 💧

Occitanie Est 

Le Syndicat intercommunal à vocation unique d’assainissement confluent Mare et Orb lance un avis pour l’exploitation des ouvrages d’épuration des eaux usées. 

Occitanie Ouest

La Communauté d’Agglomération Gaillac-Graulhet lance un avis pour l’élaboration du schéma directeur d’assainissement communautaire. 

La Communauté de Communes Grand Sud Tarn et Garonne lance un avis pour l’assistance environnementale nécessaire à la poursuite de la réalisation de la Zac Grand Sud Logistique. 

 

Événementiel 🎪
Urbanisme 🏢

Occitanie Est 

La Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée lance un avis pour AMO en matière d’ordonnancement, de pilotage, et de coordination urbaine dans le cadre du NPNRU. 

ATTRIBUTIONS DE MARCHÉ

La commune de Castelsarrasin attribue le concours restreint de maîtrise d’oeuvre pour la réhabilitation d’une ancienne clinique en pôle petite enfance à SARL AXEL LETELLIER ARCHITECTURE. Montant de la prime attribuée hors TVA : 20 000 euros.

Symadrem attribue le marché de travaux rehaussement des sites industrialo-portuaire de Beaucaire et industrialo-fluvial de Tarascon, de transparence hydraulique de l’épi Fibre Excellence + restauration écologique de l’île du Comte à GUINTOLI, EHTP, CROZEL TP. La suite des titulaires est à lire ici. Valeur totale du marché (hors TVA) : 4 640 418,98 euros.

Montpellier Business School attribue le marché d’AMO pour la réalisation du nouveau campus regroupant Montpellier Business School, Purple Campus et la Chambre de commerce et d’industrie Hérault et Occitanie à Montpellier à Sem Arac Occitanie. Valeur totale du marché (HT) : 1 321 400 euros.

La Régie autonome de Port Camargue attribue le marché de fourniture et acheminement d’électricité pour le port de plaisance à Edfsa. Valeur totale du marché (HT) : 331 761,04 euros.

La Communauté de Communes du Plateau de Lannemezan attribue le marché de maîtrise d’œuvre pour la construction d’un centre aquatique intercommunal sur la commune de Lannemezan à Blp et associés. Valeur totale du marché (HT) : 1 152 700 euros.

La CCI Occitanie attribue le marché de prestations d’agence de voyages à VIGMA – AMPLITUDES BUSINESS TRAVEL. Valeur totale du marché (HT) : 400 000 euros.

Le CHU de Montpellier attribue le marché de support, maintenance du progiciel de recueil et de data-management de données d’études cliniques et prestations associées pour la Recherche Clinique à ENNOV CLINICAL. Valeur totale du marché (HT) : 274 652 euros.

Alogea attribue le marché de contrat d’entretien des chaudières individuelles gaz, chauffe-bains, ballons thermodynamiques, chauffe-eaux solaires, pompes à chaleur, VMC et poêles à granulés du patrimoine d’Alogea à CGMI. Valeur totale du marché (HT) : 1 943 864 euros.

Toulouse Métropole attribue le marché d’accord-cadre de maîtrise d’oeuvre pour le réaménagement et la requalification de la M820 Va/Lm à Egis Villes et Transports. Valeur totale du marché (HT) : 3 340 498 euros.

L’agenda

i

Newsroom

L’agence travaille en ce moment sur plein de choses passionnantes :

Rédaction et supervision du magazine « Caminarem » (RH), parution fin septembre, pour Caminarem.

Pour BoisMag : cinq interviews longues de constructeurs sur l’avenir de la filière bois.

Rédaction du magazine « Signature » (lifestyle, art de vivre, architecture), pour Profils Systèmes, parution en novembre.

Rédaction du magazine « L’Œil » (immobilier d’entreprise, Montpellier – Nîmes), pour Arthur Loyd, parution en septembre.

Conception et rédaction du cahier thématique 154 de L’Abécédaire des Institutions (Publicis Consultants), sur le thème du sport-santé. Parution en octobre.

 

À suivre en ligne

Mardi 28 au jeudi 30 septembre :

La 28e édition des Rencontres nationales du transport public (RNTP) à Toulouse, organisée par le GART, avec la participation de la Région Occitanie et Tisséo Collectivités. Plus d’informations ici.

Mercredi 29 septembre de 18h à 21h :

MHSC : Atelier sur les thèmes « Socio-économie, activité instadia et projet de ZAC ». Plus d’informations ici.

Jeudi 30 septembre de 18h à 21h :

MHSC : Atelier sur les thèmes « Architecture, intégration paysagère et ambiance au Stade ». Plus d’informations ici.

Jeudi 30 septembre de 18h15 à 19h45 :

Webinaire de présentation du club Clusir Occitanie Méditerranée. Ouverture de la salle virtuelle et accueil à 18h15. Plus d’informations ici.

Plus d'événements ici

OCTOBRE

Du 1er au 3 octobre : 

Édition 2021 du Forum Le Monde Nouveau à Montpellier, organisé par La Dépêche. Plus d’informations ici.

Du 1er au 3 octobre :

Le Salon de l’immobilier de Toulouse prend ses quartiers au MEETT, le nouveau Parc des expositions. Plus d’informations ici.

Mardi 5 octobre de 11h30 à 13h :

« Anti Fragile ! Comment se développer dans l’incertitude ? », organisé par la Cité de l’Économie et des Métiers de Demain, en présentiel ou en distanciel. Plus d’informations et inscription ici.

Mardi 5 octobre :

RDV du Financement avec 35 acteurs et partenaires du Financement, organisé par la CCI Hérault et la CCI Occitanie, au Corum. 500 RDV sont proposés aux dirigeants de TPE-PME cherchant à financer leurs projets de développement. Plus d’informations ici.

Mercredi 6 octobre de 8h30 à 18h30 :

2e édition des Rencontres du Développement Durable, avec la particitation de MBS (Montpellier Business School). Plus d’informations et inscription ici.

Mercredi 6 et jeudi 7 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Toulouse, organisé par la Région, en lien étroit avec Pole Emploi, et ses partenaires. Plus d’informations ici.

Jeudi 7 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Saint-Gaudens, en virtuel. Informations à venir ici.

Jeudi 7 au samedi 9 octobre :

Sommet Afrique/France, Montpellier. Plus d’informations ici.

Vendredi 8 octobre de 9h à 18h30 :

Congrès Régional Sociétés coopératives Occitanie, au Domaine de Montjoie (Toulouse), organisé par Les SCOP et SCIC d’Occitanie. Plus d’informations ici.

Vendredi 8 octobre de 10h à 21h :

7e journée du conseil fiscal, patrimonial et financier à Nîmes, organisé par Les Arènes du Patrimoine. Plus d’informations et inscription ici.

Vendredi 8 octobre de 13h30 à 15h30 :

Conférence sur l’avenir du nucléaire face aux enjeux de demain, à l’amphitéâtre de l’Institut de Chimie Séparative de Marcoule (ICSM). Accréditation jusqu’au vendredi 01/10/2021 à l’adresse suivante : anthony.cellier@assemblee-nationale.fr. Contacts téléphoniques : Romain Ryon : 07 89 27 59 87 / Laurent Savary : 06 48 60 85 53.

Mardi 12 et mercredi 13 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Nîmes, en virtuel. Informations à venir ici.

Du mardi 12 au jeudi 14 octobre :

Congrès national de la Fédération des élus des Entreprises publiques locales à Toulouse, sur le thème « Innover, Investir, Réinventer avec les Epl ». Plus d’informations et inscription ici.

Mercredi 13 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) d’Auch, organisé par la Région, en lien étroit avec Pole Emploi, et ses partenaires. Informations à venir ici.

Jeudi 14 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Cahors, organisé par la Région, en lien étroit avec Pole Emploi, et ses partenaires. Plus d’informations ici.

Jeudi 14 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Mende, en virtuel, organisé parpar la Région, en lien étroit avec Pôle emploi et la Mission Locale Lozère, en collaboration des partenaires du territoire. Plus d’informations ici.

Du vendredi 15 au dimanche 17 octobre :

Le programme de Futurapolis Santé 2021, à l’Opéra Comédia (Montpellier). Plus d’informations ici.

Mercredi 20 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Tarbes, organisé par la Région, en lien étroit avec Pôle emploi et la mission locale, en collaboration des partenaires du territoire. Plus d’informations ici.

Jeudi 21 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Figeac, en virtuel, organisé par la Région, en lien étroit avec Pôle emploi et la Mission Locale, en collaboration avec les partenaires du territoire. Plus d’informations ici.

Jeudi 21 octobre :

Forum Aqua-Sûreté sur le thème “L’ultime secours en eau”, à l’hôtel Atria à Nîmes. Plus d’informations ici.

Lundi 25 octobre à 11h :

Inauguration du Parc des Expositions de Béziers.

Mardi 26 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Montauban, organisé par la Région, en lien étroit avec Pôle emploi et les partenaires du territoire. Plus d’informations ici.

Du 26 au 28 octobre :

2e édition « Les Rencontres des villes moyennes à Cahors », organisé par La Fabrique de la Cité. Plus d’informations et inscription ici.

Jeudi 28 octobre de 9h à 17h :

Salon TAF (Travail, Avenir, Formation) de Pamiers (Ariège), organisé par la Région, en lien étroit avec Pôle emploi, la Mission locale, la ville de Pamiers et en collaboration des partenaires du territoire. Plus d’informations ici.

Jeudi 28 octobre à 19h15 :

Soirée débat « Favoriser l’activité physique au quotidien », au Corum de Montpellier, organisé par l’ACAPS. Inscription gratuite mais obligatoire via ce lien.

3 rv du Medef Montpellier Hérault : 5/10, 7/12 à 18h

Le Medef Hérault organise le Club rencontres affairesInscription obligatoire. Contact psuc@medef-montpellier.com

NOVEMBRE

Mardi 9 novembre de 10 à 17h :

Forum Entreprises, une journée de rencontres et d’échanges privilégiés entre les étudiants et le monde économique organisée par l’IMT Mines Alès, à Montpellier (Parc Expos). Plus d’informations et inscription ici.

Mardi 23 et mercredi 24 novembre :

« Btosea : le rendez-vous d’affaires des professionnels de la mer », organisé par AD’OCC, au Palais des Congrès (La Grande-Motte). Plus d’informations et inscription ici.

Mercredi 24 novembre :

Rencontres Industrielles Intersud, organisé par la CCI Hérault au Parc des Expositions de Béziers. Plus d’informations ici.

Jeudi 25 novembre à 17h :

Jean-Louis Etienne, invité spécial des « Assises 2021 des Travaux Publics ». Organisée par la Fédération des Travaux Publics Occitanie au Pasino de La Grande-Motte.

Du 30 novembre au 2 décembre :

Salon international des équipements et savoir-faire pour les productions viti-vinicoles, oléicoles, arboricoles et maraîchères (SITEVI), au Parc des Expositions de Montpellier. Plus d’informations ici.

DÉCEMBRE

Jeudi 16 décembre :

« Transfo Digitale Day : une journée dédiée à la transformation digitale des entreprises », organisé par l’agence AD’OCC. Plus d’informations ici.

Voilà, c’est tout pour cette semaine.
Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite.
Vos données ne seront pas communiquées à des tiers.
Vous pouvez vous désinscrire en un clic.

Les dernières Indiscrétions

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Il ne lâche rien

Journaliste indépendant, Hubert est fondateur et rédacteur des Indiscrétions. Agencehv, qu’il dirige, est également active dans les animations de débats, les formations et les travaux rédactionnels.

Vous souhaitez nous faire parvenir une information ?

Heureusement qu’elle est là

Diplômée de Sup de Com’ Montpellier, Sarah est rédactrice avec des fonctions digitales et de communication à l’Agencehv. Community management, gestion du site, relations avec les partenaires… Oui, heureusement…

Vous souhaitez avoir des renseignements pour être partenaire des Indiscrétions ?

Voilà, c’est tout pour cette semaine. Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite. Vos données ne seront pas communiquées à des tiers. Vous pouvez vous désinscrire en un clic.
Les Indiscrétions sont adhérentes du Spiil (Syndicat de la presse indépendante d’information en ligne) depuis mars 2024.

Les dernières indiscrétions

La tech s’invite aux JO

Il y a de la sportech en « Zoom », cette semaine. Spécialisée dans les solutions audio et vidéo à destination des spectateurs et des professionnels (arbitres, entraîneurs et corps médical), Vogo, cotée sur Euronext Growth, accélère, après avoir ...

Du moulin à la baguette

La coopérative agricole audoise Arterris acquiert la majorité du capital d’Occipain, qui regroupe les enseignes de boulangerie ‘La Panetière’ et ‘Secrets de Pains’, principalement réparties dans le Sud-Ouest. Avec cette opération, Arterris se ...

On va en entendre parler

En « À l’affiche », Atelier Tuffery (manufacture de jeans) révèle sa nouvelle adresse montpelliéraine, ; En « Décodage », 100 M€ pour un plan Vélo de la Région, 30 M€ de redressements en Occitanie Est ; En « Zoom », les ambitions nationales de ...

La rédaction

Il ne lâche rien

Hubert, Montpelliérain depuis 40 ans (avec quelques infidélités londoniennes et parisiennes), est diplômé du Centre de Formation des Journalistes Paris (2001).

En savoir plus sur Hubert

Signes distinctifs sur sa carte de presse 95598, la quête de clarification et de saine problématisation, dans un monde souvent entravé par les acronymes abscons, la langue de bois, les approximations et les infox.
Hubert a été auditeur de la session 2019-2020 du Chede (cycle de hautes études pour le développement économique). Un réseau national constitué de chefs d’entreprise, élus, préfets, hauts fonctionnaires, cadres de collectivités…, précieux.
Avant de jouer sa partition, il a fait ses gammes pendant 18 ans (2001-2019) à La Lettre M, média économique régional de référence. Il y a commencé stagiaire, avant d’évoluer au fil des ans jusqu’au poste de rédacteur en chef, contribuant activement au développement du titre à Toulouse entre 2015 et 2018.

Heureusement qu’elle est là

Francilienne, résidant à Montpellier depuis 2018 et diplômée de Sup de Com’ Montpellier (2020), Sarah a rejoint Agencehv en CDI (temps plein) début octobre 2020.

En savoir plus sur Sarah

Ses missions : rédaction d’articles sous l’autorité de Hubert Vialatte, veille média, structuration de la stratégie et de l’organisation, création graphique, mise en page, social media management, mise en ligne et promotion des Indiscrétions.

Sarah porte un intérêt au métier de journaliste. Son mémoire de fin d’étude porte ainsi sur le thème « L’impact de l’Intelligence Artificielle sur la presse en ligne et le journalisme ».

Amélie dite « de Cazilhac »

Rédaction, community management, promotion des Indiscrétions… Amélie Cazalet poursuit son chemin en CDI (temps plein) depuis septembre 2022 chez Agencehv, après y avoir effectué un stage, de mars à septembre 2021, puis une alternance jusqu’en septembre 2022.

En savoir plus sur Amélie

Originaire des Cévennes, plus précisément de Cazilhac (d’où « Amélie de Cazilhac », on trouve que ça sonne bien), elle est diplômée d’un Master 2 Marketing, Médias et Communication à Montpellier Management (Université de Montpellier).

La mascotte

Vincent Riba, âgé de 20 ans, a rejoint Agencehv en alternance rédaction – community management en septembre 2023 pour deux ans. Il est actuellement en Master Sport, Événementiel et Communication à Mediaschool Montpellier.

En savoir plus sur Vincent

Passionné de rugby, Vincent se destine au journalisme sportif.

Soyez Indiscret.e.s !

Les Indiscrétions protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Je communique

Vous pouvez joindre un communiqué/dossier de presse, des photos, ou tout autre élément en lien avec votre Indiscrétion.
Taille max. des fichiers : 2 MB.

Devenir partenaire

Vous vous reconnaissez dans le ton des Indiscrétions, sérieuses sans se prendre au sérieux, utiles et futiles, bienveillantes et exigeantes ? N’attendez plus !

Share This