IDEC-bannière-lesindescretion-mai2022

Les indiscrétions

Avec panache

Semaine du 13 novembre 2023

sur le gril cette semaine

Le plus breton des Occitans à la tête du Medef Occitanie, Gabriel Attal à l’école des manadiers, Maison Carrelle (Toulouse) distinguée pour son modèle d’économie circulaire, du mouvement chez Helenis (GGL Groupe) et Prix de la Laïcité pour Delafosse (en « À l’affiche »), l’Agence de Développement et des Transitions du Grand Montpellier sur les rails avec la réf’ superbe d’André Deljarry, le cap clair du fabricant catalan de catamarans Windelo, l’agritech ITK croquée par le groupe coopératif agricole breton, la dégradation de l’état de santé des entreprises vue par Les Échos, Mohammed Boumédiane (Ziwit) veut faire émerger un « Thales de la cyberdéfense » avec son fonds Stratinve.st (en « Décodage »), le label Sud Terre Textile valorise la fabrication française (en « Trois questions à »), le tram rate la gare à Montpellier (« HV Touch », dans ‘On s’en fout’), un viaduc XXL pour le métro de Toulouse et l’avancée de la résidence Carré Uranus dans le quartier Mosson à Montpellier (en « Ça pousse »). 
Bonnes lecture et semaine !

Illustration de Hubert Vialatte Les indiscrétions faço les 3 singes

À l’affiche

Parce qu’elles et ils le valent bien

Samuel Hervé, Medef Occitanie

Samuel Hervé, Medef Occitanie

Le Montpelliérain Samuel Hervé, 52 ans, est élu président du Medef Occitanie, apprend-on via un communiqué de presse. Il en était déjà membre du bureau depuis six ans, avec des mandats de vice-président en charge des affaires sociales et de président de la commission des mandats. Il succède à Sophie Garcia.
Sur sa feuille de route : « Développer une approche collective, tournée vers une croissance responsable, en prenant en compte les enjeux de responsabilité sociale et environnementale mais aussi les enjeux liés aux différentes transitions (RH, numérique, écologique, croissance, financement et international) », explique le Medef Occitanie. Cette élection intervient dans une période « complexe, sinon troublée, pour les entreprises », écrit Samuel Hervé dans un post LinkedIn. Dirigeant-fondateur d’Akté Services, entreprise spécialisée dans la restauration collective basée à Vendargues (Hérault, 14 salariés), il a été président du Medef Hérault Montpellier de janvier 2017 à septembre 2021, où il a, entre autres, créé une commission sur la marque employeur des entreprises – anticipant, de ce fait, les difficultés actuelles de recrutement des entreprises. Accessoirement, ce fin lettré, amateur du mot juste et de la citation qui fait mouche est un fervent supporter du Stade Rennais (nul n’est parfait).  
Le Medef Occitanie fédère 14 Medef territoriaux – sur 13 départements, car l’Hérault compte deux Medef, à Montpellier et Béziers – et 24 branches et fédérations professionnelles. 
* « … Mais il faut imaginer Sisyphe heureux », m’a-t-il lancé lors de la dernière REF à Paris, alors que je lui confiais, dans un moment d’égarement, que ma vie professionnelle s’apparentait parfois au mythe camusien de Sisyphe.

Geneviève Marais, AquaTech Innovation 

Geneviève Marais, AquaTech Innovation 

Pour doubler ses effectifs (quinze salariés actuellement), augmenter sa capacité de production et poursuivre sa R&D, la greentech AquaTech Innovation (Cap Alpha, Clapiers – 34), spécialiste du recyclage de l’eau créé en 2018, lève 2 M€ auprès de Calao Finance et des fonds régionaux Sofilaro (Crédit Agricole du Languedoc ) et Sud Mer Invest (Banque Populaire du Sud). 
Exemples d’innovations : des systèmes de collecte automatique des eaux usées des catamarans dans le port de Port-Camargue, une mini-station d’épuration flottante pour collecter et traiter les eaux usées de péniches installées le long de la Marne, une solution démontable de collecte connectée à 100 mobil-homes du camping de Palavas-les-Flots… AquaTech développe des solutions combinant matériel et logiciel. Au total, quatre produits sont proposés, pour la collecte des eaux usées, l’économie d’eau, le nouvel usage donné aux eaux usées traitées et la maîtrise de la consommation grâce au digital, avec surveillance des installations et systèmes d’alerte. 
Pour faire aboutir ces équipements, la jeune société joue sur la diversité des talents. Elle se caractérise ainsi par une cohabitation inédite « entre, d’une part, des techniciens au profil d’inventeurs et, d’autre part, des développeurs informatiques », explique Geneviève Marais, fondatrice et PDG. Elle-même se démène, en « embarquant avec moi les ARS [agence régionale de santé], des laboratoires et les collectivités », pour vaincre les réticences. Parmi les fournisseurs d’AquaTech, figurent Hectron pour les filtres à tamis, ou Bio-UV Group, pour le traitement de l’eau par ultraviolets et ozone. 
La dirigeante a fait le choix d’être accompagnée par de nombreuses structures : Bic de Montpellier Méditerranée Métropole, Open Tourisme Lab, CleanTech Vallée, Paris & Co (Welcome City Lab et Ville Durable), Lekko, Bpi Accélérateur Eau…« Le sujet de l’eau est lourd, et très contraint. Il faut être accompagnée pour être identifiée, et avoir une crédibilité. » 

Gabriel Attal, quelque part en Camargue

Gabriel Attal, quelque part en Camargue

Le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, étoile montante de la Macronie et sur tous les fronts de l’actualité (harcèlement scolaire, abaya, sécurité des élèves et des professeurs dans les enceintes…), est annoncé dans l’Hérault en fin de semaine. Avec, notamment, un échange, vendredi, quelque part en petite Camargue, avec les « forces vives de la société civile », comme on dit entre gens autorisés, dans le cadre d’une rencontre organisée par le Cercle Mozart (président : Jean-Marc Maillot). Les Indiscrétions y seront. 

Michel Arrouy, Maryse Faye, Véronique Michel, Lab Immo Midi Libre

Michel Arrouy, Maryse Faye, Véronique Michel, Lab Immo Midi Libre

Où en est l’axe Frontignan-Montpellier-Lunel, présenté en mars 2022 lors du Mipim à Cannes ? L’idée étant de mieux répartir la croissance démographique, le long de l’axe ferroviaire, à l’heure où les villes moyennes offrent un immobilier plus accessible, une qualité de vie et des possibilités d’accueil d’activités économiques. C’est le thème du Lab Immo de Midi Libre, ce 14 novembre à partir de 18h45 au Mo.Co (rue de la République) à Montpellier. L’entrée est libre et gratuite, l’inscription obligatoire en cliquant ici.
Aux côtés de Laurent Romanelli, président de M&A, et Floriane Vaucelle, directrice Grands Projets chez Icade Occitanie, trois élus interviendront : Michel Arrouy (à gauche sur la photo), maire de Frontignan, Maryse Faye (au centre sur la photo), adjointe au maire de Montpellier déléguée à l’urbanisme durable et à la maîtrise foncière et Véronique Michel, adjointe au maire de Lunel déléguée à la stratégie urbaine, au Climat et Transition écologique et centre-ville. Animation : Hubert Vialatte (Agencehv).

Jean-François Gapillout, Helenis

Jean-François Gapillout, Helenis

De source proche, Jean-François Gapillout serait sur le point de quitter la direction générale du promoteur immobilier Helenis (GGL Groupe), basé à Lattes (34). Il avait rejoint l’opérateur en 2020, après 12 ans passés chez Pitch Promotion. 

Michaël Delafosse, Prix de la Laïcité 

Michaël Delafosse, Prix de la Laïcité 

Le maire PS de Montpellier Michaël Delafosse reçoit le 8 novembre à Paris le prix national de la Laïcité 2023, décerné par le Comité Laïcité République, des mains de Richard Malka, avocat de Charlie Hebdo. L’élu est récompensé pour son engagement et ses actions en faveur de la laïcité depuis son élection il y a trois ans, de la création de la charte de la laïcité à ses prises de position pour l’interdiction de l’abaya, souligne notre confrère Vincent Coste (Midi Libre). Depuis sa création, le prix avait notamment été décerné à Henri Pena Ruiz, Caroline Fourest, Richard Malka, ou encore les femmes iraniennes qui se battent pour leur liberté, rappelle la Ville de Montpellier (à lire ici). « La laïcité est une valeur de concorde, garante de nos libertés, qui porte l’ambition émancipatrice. Héritage précieux, elle commande engagement et clarté pour la défendre. Ce prix, je le dédie à tous les professeurs », déclare celui qui est lui-même enseignant (histoire-géographie) sur ses réseaux sociaux. Y a pas à dire : ça fait toujours du bien d’aller à Paris pour oublier le quotidien et prendre un shoot d’altitude. 

Caroline René-Bazin, Maison Carrelle

Caroline René-Bazin, Maison Carrelle

Maison Carrelle, entreprise toulousaine de réemploi de carrelage (fondatrice : Caroline René-Bazin), remporte le prix de l’Économie Circulaire de Toulouse Métropole, dans la catégorie “Sobriété/éco-conception”, indique l’entreprise dans un post LinkedIn. Valeur du prix : 10.000 euros. « Une reconnaissance après deux ans d’activité, 50 tonnes de carrelage sauvés des bennes soit 30 tonnes d’équivalent CO2, l’équivalent de 110 AR Toulouse- Paris ! », précise Maison Carrelle. Il s’agissait de la 3e édition de la journée de l’Économie Circulaire de Toulouse Métropole. 

Olivier Gérard, VAE 

Olivier Gérard, VAE 

Le gouvernement veut doper le recours à la VAE (validation des acquis de l’expérience) avec un objectif de 100.000 parcours. Est-ce que ces avancées répondent aux attentes des prescripteurs du dispositif ? Est-ce que le rôle d’information du grand public et des professionnels est atteint avec cette plateforme ? Quels changements pour les organismes de formation et pour les accompagnateurs ? Autant de questions auxquelles répondra Olivier Gérard, chef de projet France VAE chez beta.gouv.fr (services de la Première ministre), le 24 novembre à Montpellier Management lors d’une matinée d’échanges sur les évolutions du dispositif VAE organisée par Crealead. Inscription à l’événement en cliquant ici.  

Jean-Luc Lemmens, Idate SAS

Jean-Luc Lemmens, Idate SAS

Il est le nouveau président directeur général de l’Idate SAS, cabinet de conseil indépendant spécialisé dans le numérique et basé à Montpellier et Paris (20 salariés). Il remplace Jean-Philippe Carchano. Jean-Luc Lemmens est également le directeur du pôle Telecom depuis 2017. 

©Idate Sas

Julia Faure et Pascal Demurger, Universités de l’économie de demain 

Julia Faure et Pascal Demurger, Universités de l’économie de demain 

Faire de l’impact sa nouvelle boussole. C’est le thème de l’édition 2023 des Universités de l’économie de demain, qui se déroulera le 13 décembre au Corum de Montpellier. L’événement est organisé par Mouvement Impact France, coprésidé par Julia Faure (Loom) et Pascal Demurger (Maif). Quatre temps forts : « l’impact Score pour accélérer la transformation des entreprises vers l’impact social et écologique positif ; Masterclass pour modifier son modèle et renforcer son impact positif avec des conseils et témoignages d’entrepreneurs pionniers ; Salon des solutions à impact ; Rencontres », lit-on sur le post LinkedIn de Mouvement Impact France (ici). Inscription à l’évènement en cliquant ici.

Cédric Malié, Royal Canin

Cédric Malié, Royal Canin

Cédric Malié est le nouveau président de Royal Canin France (groupe Mars). Il affiche une expérience « de 28 ans dans l’industrie pharmaceutique, médicale et de la santé animale », indique Royal Canin. Il est notamment passé par Vifor Pharma, Straumann Group ou Acteon Group. Son dernier poste : directeur général de la zone France, Belgique et Pays-Bas d’AniCura, réseau européen de cliniques vétérinaires installé à Lyon, également membre du groupe Mars.  
Cédric Malié est à la tête d’une équipe de 398 salariés répartis à travers le pays entre le siège gardois et 12 centres de service clients et logistique en France. Diplômé de Toulouse Business School, il succède à Fabrice Ribourg. C’est aussi un retour aux sources pour Cédric Malié, originaire de Lunel, ville héraultaise voisine d’Aimargues.  

Mathias Nieps, préfecture du Gard, Politique de la Ville

Mathias Nieps, préfecture du Gard, Politique de la Ville

Il est nommé secrétaire général adjoint de la préfecture du Gard (préfet : Jérôme Bonet), et sous-préfet du Gard en charge de la politique de la Ville, indique la préfecture du Gard (lire ici). Il succède à Chloé Demeulenaere. Ses missions : animation de la rédaction des nouveaux contrats de Ville « Quartiers 2030 » sur les 18 quartiers prioritaires du département, pilotage de l’ensemble des opérations de renouvellement urbain et d’amélioration du cadre de vie dans les quartiers (NPNRU, Orcodin à Nîmes Pissevin…). Originaire de Marseille, juriste de formation, Mathias Nieps est diplômé de l’Université Paris 2 Panthéon-Assas en droit public (2020) et diplômé de l’INSP – Institut national du service public (anciennement ENA) – promotion ‘Guillaume Apollinaire’.

Maryse Carrère, Sénat

Maryse Carrère, Sénat

La sénatrice des Hautes-Pyrénées est réélue présidente du groupe Rassemblement démocratique et social européen (RDSE) au Sénat pour un mandat de 6 ans, annonce La Nouvelle République des Pyrénées (à relire ici). À la tête d’une équipe de 16 sénateurs, Maryse Carrère indique travailler sur le statut de l’élu, « pour qu’il puisse exercice son mandat tout en restant actif et lui faire ainsi retrouver la liberté d’action dans sa commune », indique-t-elle à nos confrères. Autre projet porté, l’assouplissement de la loi Climat et Résilience qui, selon elle, « avec le Zan (Zéro artificialisation nette), pénalise les territoires ruraux ».

Plus de À l’affiche

Éric Giraudier, CCI Gard  

Éric Giraudier, CCI Gard  

Réélu le 6 novembre à la présidence de la CCI Gard, il donne une conférence de presse dès le 7 novembre, histoire de montrer qu’il entend tourner la page juridique, et revient aux affaires plus déterminé que jamais. Le nouveau bureau nommé pour trois ans : Nicolas Delprat est nommé vice-président Commerce et Fabien Dorocq, qui a assuré l’intérim à la présidence de la CCI Gard pendant l’absence d’Éric Giraudier, vice-président Industrie. Colette Ruegger et Pierre Bories assureront respectivement la présidence des délégations d’Alès et de Bagnols-sur-Cèze, avec Philippe Lamouroux et Élise Feja en tant que co-présidents. Éric Butel est nommé trésorier et Isabelle Macip secrétaire. Philippe Lamouroux présidera la commission des finances, Évrard Zaouche la commission consultative des marchés et Jean-Luc Chapus la commission de prévention des conflits d’intérêts. 
Par ailleurs, quatre événements s’enchaînent dans les prochaines semaines : remise des prix de la TPE, ce 14 novembre au stade Kaufmann de Nîmes à 18h30 ; Puis, le 21 novembre au Bic Innov’Up, dans le cadre d’Occitanie Export Tour (CCI Occitanie), matinée dédiée à l’export ; 8e édition de TransmiCCIble, le 30 novembre, journée rassemblant professionnels, experts, dirigeants d’entreprises et futurs repreneurs ; Le 4 décembre, journée sur le thème « Intelligence artificielle, une opportunité pour le tourisme ? » 

Franck Proust, Nîmes Métropole 

Franck Proust, Nîmes Métropole 

L’agglomération de Nîmes Métropole (président : Franck Proust) organisera du 22 au 24 novembre la 8e édition de la Digiweek à l’Hôtel communautaire de Nîmes Métropole, événement consacré au savoir-faire et à l’expertise du territoire gardois en matière de numérique et d’innovation. Formations dans le digital, intelligence artificielle, innovation territoriale… Le programme est disponible en cliquant ici. À (re)lire dans Les Échos, « Numérique : Nîmes Métropole et Digital 113 organisent la Digiweek » (novembre 2022)

Dirk Retzlaff, VSB Group

Dirk Retzlaff, VSB Group

Ce 1er novembre, Dirk Retzlaff est nommé directeur des opérations du groupe VSB (Dresde, Allemagne), spécialisé dans le développement de projets de parcs éoliens et photovoltaïques. Le groupe, dont le portefeuille de projets s’élève à 15 GW en Europe, emploie plus de 500 personnes. Sa filiale française, VSB Énergies Nouvelles (Nîmes), a réalisé un CA de 16 M€ en 2022.

Aziza Batal, Barreau de Béziers

Aziza Batal, Barreau de Béziers

Avocate au barreau de Béziers depuis 2001, elle est nommée bâtonnière pour le mandat 2024-2025. Elle prendra ses fonctions pour une durée de deux ans le 1er janvier, aux côtés de Sylvie Bar, spécialisée en droit pénal et désignée vice-bâtonnière.

Une nomination ou élection à nous transmettre ?

Les Indiscrétions protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Je communique

Vous pouvez joindre un communiqué/dossier de presse, des photos, ou tout autre élément en lien avec votre Indiscrétion.
Taille max. des fichiers : 2 MB.

Décodage

On perce le coffre-fort

L’inquiétant état de santé des entreprises, vue par Les Échos

« Dans un contexte économique devenu plus morose, le tissu entrepreneurial commence à montrer des signes de faiblesse dans toutes les régions. C’est ce que confirme le baromètre publié par le Conseil national des greffiers et Xerfi », indique le 6 novembre le quotidien économique. En Occitanie, 11.028 entreprises ont été créées au cours du 3e trimestre (T3), soit – 5,3 % par rapport à la même période en 2022. 975 entreprises se retrouvent en défaillance (dont des poids lourds, comme l’entreprise de BTP Fondeville) au cours du T3, soit une hausse de 25 % par rapport à la même période en 2022.  

Fréquentation en hausse à bord des trains régionaux

Selon une enquête du Parisien. la Région Occitanie enregistre ainsi une hausse de 20 % de fréquentation par rapport à 2022 de ses trains régionaux (10 % d’augmentation pour la moyenne des régions françaises), et de 44 % par rapport à 2019, soit « plus de 25.000 nouveaux usagers qui font le choix de voyager chaque jour en train liO », précise Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, autorité organisatrice de la mobilité. Elle présentera le 15 novembre de nouvelles mesures en matière de mobilité, à destination des plus jeunes notamment. Trajets à 1€ en semaine pour les salariés abonnés et pour tous les publics chaque premier week-end du mois, abonnements jeunes et seniors, réouvertures de lignes ferroviaires… La carte avec les résultats de l’étude du Parisien est à retrouver ici.  

L’heure des prospectives

Montpellier Méditerranée Métropole lance un marché de vision prospective de 2040, sur une vision élargie du territoire. Huit EPCI seront en effet concernées par cette étude : Grand Pic Saint-Loup, Vallée de l’Hérault, Clermontais, Lodévois-Larzac, Pays de l’Or, Pays de Lunel, Montpellier Méditerranée Métropole et Sète Agglopôle. «  C’est un marché conséquent, avec 5 ou 6 champs d’analyse. La démarche est intéressante. Il y a peu d’appels d’offres prospectifs  », confie l’un des candidats aux Indiscrétions. De façon informelle, un groupe de travail a été créé au Département de l’Hérault, pour réfléchir à un «  récit d’avenir du département, en 2040  ».  

Impression numérique : Leader Print Group lève 2,8 M€ 

Spécialiste de l’impression numérique grand format, Leader Print Group (Mauguio, Hérault) annonce lever 2,8 M€ auprès d’Irdi Capital Investissement et Odyssee Venture pour accélérer sa politique de croissance externe et développer son offre éco-responsable. L’objectif : « devenir leader du marché des supports de communication grand formation imprimés sur matériaux spécifiques ». Leader Print Group a procédé à 7 acquisitions en 10 ans. L’entreprise emploie 88 salariés et réalise 13 M€ de CA. 

Législatives : quid des projets autoroutiers et des LGV en Occitanie ?

Le tracé du COM ©DR

Contournement ouest de Montpellier, autoroute A69 entre Toulouse et Castres, LGV Bordeaux-Toulouse et Montpellier-Perpignan : l’Occitanie déborde de projets d’infrastructures, essentiels – et chaque item importe – pour son désenclavement, la transition écologique (un bémol pour l’A69 sur ce point), l’accompagnement de sa croissance démographique, son attractivité et son développement économique.
Jusqu’à l’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale, le 9 juin, tous ces projets semblaient bien partis, du fait de l’action coordonnée de la Région Occitanie et des collectivités, et d’un coup d’accélérateur objectif apporté par le catalano-gersois Jean Castex lors de son passage à Matignon, entre 2020 et 2022.
Quel impact aura la mise en place d’un nouveau gouvernement, avec la possible victoire du Nouveau front populaire ou du RN aux prochaines élections législatives (30 juin et 7 juillet) sur les projets d’infrastructures régionaux ? L’important est davantage dans le fait de se poser la question, dès aujourd’hui, que dans les réponses, encore très hypothétiques.

Quelques pistes néanmoins. Dans son programme, le RN prône la nationalisation des autoroutes. De quoi remettre en question le financement du contournement ouest de Montpellier (COM, environ 300 M€) par Vinci Autoroutes. Ce contournement est prévu pour 2030 entre Juvignac et Saint-Jean-de-Védas. Le RN possible allié des écolos, opposés au COM ? On emploie le mode conditionnel, mais on aurait alors tout vu. Le Nouveau front populaire promet de son côté « un moratoire sur les grands projets d’infrastructures autoroutières ». Reste à savoir si le COM, un contournement urbain attendu, permettant de sortir le trafic de transit de la ville, de connecter deux autoroutes (A750 et A9) et de mettre en place une voie dédiée au covoiturage et aux bus à haut niveau de services, rentrerait dans cette catégorie. D’autant plus que le cadre juridique du projet est solide. Vinci Autoroutes est titulaire d’un contrat de concession autoroutière (permettant de financer le COM, qui sera gratuit), jusqu’à un horizon 2033-2036 (lire le contrat ici, la durée de la concession étant stipulée dans l’article 36 du contrat, p.76).
Le chantier de l’autoroute A69, entre Toulouse et Castres, est de son côté bien avancé, mais sujet à de violentes oppositions (Les Indiscrétions du 10 juin, à croquer en cliquant ici). Un gouvernement Nouveau front populaire le stopperait-il ? Le chantier de la LGV Bordeaux-Toulouse a, de son côté, débuté (Les Indiscrétions du 12 février, à lire ici). Sera-t-il exécuté, et selon le calendrier prévu ? La ligne nouvelle Montpellier-Perpignan est, elle, encore en phase d’étude (Les Indiscrétions du 25 mars, lire en cliquant là) et en attente des financements européens. Le Nouveau front Populaire annonce, sans plus de détails à ce jour, « la mise en place d’un plan rail et fret ». Côté RN, Louis Aliot, maire de Perpignan et directement concerné, pousse à la réalisation de cette ligne nouvelle. Ce qui ne fait pas mécaniquement tomber les milliards d’euros du ciel.

ENR  : Eléments monte en puissance

Le producteur d’énergies renouvelables indépendant Éléments (Montpellier, 100 salariés, 10 M€ de CA) prépare une levée de fonds conséquente, de plusieurs dizaines de M€. « On est partis d’une feuille blanche il y a 8 ans, avec mon associé Loïc Chazalet. Nous rentrons à présent dans la production d’électricité, avec un besoin d’outils de travail plus gourmands en capital », glisse Pierre-Alexandre Cichostepski, président, en marge des Assises des Travaux Publics (9 novembre, images et compte-rendu en cliquant ici) au cours desquelles il est intervenu aux côtés de Jean-François Blanchet (BRL) et Salvador Nuñez (Vinci Autoroutes). Il insiste sur la nécessaire accélération dans l’instruction des dossiers par les services de l’État. « Si l’administration ne dit rien, est-ce que cela veut dire que le projet est retenu, ou rejeté ? C’est un point d’achoppement à ce jour… », déclare-t-il. Eléments projette 1 Md€ d’investissements dans les prochaines années, dont un tiers concernera les entreprises de travaux publics : génie civil, terrassement, raccordements électriques…  
Eléments a en développement, production et chantier 30 MW, à travers une centaine de projets. La PME est présente à Paris, Lyon, Nantes, Bordeaux et en Guadeloupe et, à l’international, en Italie, Finlande et Allemagne (filiales). Des projets sont aussi impulsés depuis la France en Jamaïque et en Roumanie.  

Contre-campagne

Un clin d’œil, avant la trêve des confiseurs. La Région Occitanie préparerait une campagne de communication valorisant la gratuité des transports sur son réseau, apprend-on de source proche. Campagne dont le lancement est imminent, juste avant que la métropole de Montpellier n’instaure la gratuité de son réseau de transport (pour ses habitants), le 21 décembre. Carole Delga, présidente PS de la Région Occitanie, entendrait ainsi « rappeler le rôle de la Région en matière de gratuité dans les transports, et aussi, en creux, le fait que des financements sont attribués à de nombreux projets de la métropole de Montpellier. Ces financements ‘Région’ ne sont pas toujours mentionnés par Michaël Delafosse (maire de Montpellier et président de la métropole) et son exécutif », glisse cette source.  

Territoires d’Industrie : 15 nouveaux territoires labellisés en Occitanie 

183 territoires, dont 15 en Occitanie, rejoignent la phase II du programme national “Territoires d’Industrie”, relancé pour la période 2023-2027 par le Président de la République en mai, annonce Territoires d’industrie dans un post LinkedIn. Parmi les territoires industriels régionaux : Alès, Béziers-Sète, Nord Lozère, l’Ariège, ou encore l’interdépartemental Gers-Tarn-et-Garonne. Une enveloppe de 100 M€ du Fonds vert est notamment allouée pour soutenir les projets industriels en faveur de la transition écologique. Le dossier de presse est à retrouver ici, la carte nationale ici et celle de l’Occitanie .  

Décarboner les entreprises agroalimentaires  

L’Ademe, la Dreets Occitanie et la Draaf Occitanie organisent le 5 décembre un webinaire visant à présenter les dispositifs d’accompagnement à la décarbonation des industries agroalimentaires d’Occitanie. Inscription au webinaire en cliquant ici.  

10 collectivités lancent l’Agence de Développement et des Transitions du Grand Montpellier

Voir plus grand. Le 8 novembre, 10 collectivités regroupant 200 communes de la région Occitanie lancent l’Agence de Développement et des Transitions, au Corum de Montpellier. Objectif de cette nouvelle structure : accompagner les entreprises dans leur développement et leur transformation durable. Tout en favorisant les coopérations économiques territoriales.   

©Christophe RUIZ

Intelligence collective. « Cette agence est un dialogue entre les élus et la société civile du territoire, rappelle Michaël Delafosse, président de Montpellier Méditerranée Métropole. Dans la gouvernance il y a donc les EPCI, la Région Occitanie, la Métropole de Montpellier, mais aussi l’ensemble des chambres consulaires (Cress, CCI, etc.), universités, etc. La Métropole n’est donc pas majoritaire. Nous parlons d’égal à égal, car l’intelligence collective doit primer. » Les fondateurs de l’agence : Montpellier Méditerranée Métropole, la Région Occitanie, Sète Agglopôle Méditerranée, la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée, le Pays de l’Or Agglomération, les communautés de communes Pays de Lunel, Grand Pic Saint-Loup, la Vallée de l’Hérault, Salagou Cœur d’Hérault, et Lodévois et Larzac. Ces 10 collectivités réunissent près d’1 million d’habitants, 350.000 emplois et 35.000 entreprises. Le territoire biterrois ne figure pas dans les collectivités fondatrices : « Le périmètre de l’agence est déjà très grand, dans un périmètre d’une aire urbaine, nous laissons le Biterrois avoir sa propre structuration », précise Michaël Delafosse. Robert Ménard lancera d’ailleurs sa propre agence de développement économique, Pulse, ce 21 novembre au théâtre municipal de Béziers, en présence de l’écosystème entrepreneurial biterrois.  

1.000 entreprises par an. Objectif fixé par l’agence : accompagner 1.000 entreprises par an. « Il s’agit d’une agence opérationnelle et non une strate de plus dans le millefeuille administratif. Nous sommes le prolongement de ce qui existe déjà », rappelle Alex Larue, préfigurateur de l’agence. Concrètement, l’agence propose des actions de sensibilisation, d’information et de formation aux enjeux de la transition, un accompagnement individuel et personnalisé de chaque entreprise, des programmes d’accompagnement experts, et portera également des projets innovants comme une coopérative carbone, par exemple. Parmi les thèmes abordés : le respect des règlementations du bâtiment, les critères RSE pour obtenir des financements, etc.   

« L’entreprise est en train de changer ». « L’économie est importante sur le territoire, et c’est cruel pour nous de ne pas pouvoir accueillir toutes les entreprises qui le veulent : nous comptons sur l’agence pour être accompagnés sur cette problématique, ajoute Alain Barbe, président du Grand Pic Saint-Loup. L’entreprise est en train de changer, les collaborateurs quittent notre territoire pour se rapprocher de leur travail. Les collectivités jouent un rôle majeur pour s’adapter et proposer des solutions. »   

Complémentarité des agences. La création de cette agence fait écho à l’agence de développement Blue Invest in Sète Cap d’Agde, créée il y deux ans par Sète Agglopôle Méditerranée et Hérault Méditerranée (directeur général de Blue : Pascal Pintre). « Nous avons beaucoup en commun : l’industrie, les industries culturelles et créatives, les économies bleue et verte… Nous allons nous inspirer de l’agence pour prendre en compte les transitions, déjà centrales pour Blue, et fondamentales pour produire autrement », expliquent Gilles d’Ettore et François Commeinhes, présidents respectifs de Hérault Méditerranée et Sète Agglopôle.

4 axes de l’agence : Développer les coopérations et les synergies économiques des territoires ; activer et accompagner les transitions et les transformations des entreprises ; favoriser l’ancrage et la croissance des entreprises ; internationaliser le territoire et offrir une attractivité renouvelée.   

8 partenaires. L’Agence de Développement et des Transitions compte aujourd’hui 8 partenaires : CCI Hérault (président : André Deljarry), Fédération des Travaux Publics d’Occitanie (Olivier Giorgiucci), le Medef Hérault (Jean-Marc Oluski), EDF ; Cemater (Stéphane Bozzarelli) ; Banque Populaire du Sud (André Joffre), 2030 Festival ; l’Ordre des experts-comptables de la région Occitanie.   

Un zéro en moins. « L’Hérault c’est 10.000 entreprises créées chaque année, de l’économie bleue, MedVallée, les ICC, etc. Pour un total de 1.200 emplois. Euh, non 12.000 emplois pardon, comme Henri Krasucki (ex-leader de la CGT, référence que les moins de 40 ans auront du mal à comprendre, note) j’ai oublié un zéro ! », en rit André Deljarry, président de la CCI Hérault (partenaire de l’agence) et de Montpellier Business School, en faisant référence à l’annonce du montant d’un chèque en 1989 de l’ancien secrétaire général de la Confédération générale du travail, pour les grévistes du centre de production Peugeot de Mulhouse. « Ah, les journalistes vont se réjouir de cette erreur ! », s’amuse Michaël Delafosse.  

Plus à lire dans le dossier de presse, disponible ici.   

Projet d’extension de la gare de fret du Boulou

Jusqu’au 1er décembre, SNCF Réseau Occitanie invite le public à voter parmi deux propositions de projet d’extension des installations de la gare de fret du Boulou (66). Aujourd’hui à l’étroit, cette gare doit devenir un centre logistique pour le report modal des marchandises transportées par la route vers le rail. Le projet vise à réaliser un nouveau faisceau de voies de service et son raccordement à la ligne Figueras-Perpignan (LFP). Les deux sites possibles d’implantations sont présentés ici, et le questionnaire pour voter se trouve juste . Un bilan de la concertation et la décision seront ensuite partagés sur le site de SNCF Réseau.    

Changement climatique : l’Ademe accompagne 11 territoires d’Occitanie 

L’Ademe dévoile le 7 novembre dans un communiqué (à lire ici) les 11 territoires occitans retenus dans le cadre d’un appel à manifestation d’intérêt destiné à les accompagner dans une stratégie d’adaptation au changement climatique. Les territoires concernés : le Parc Naturel Régional (PNR) de l’Aubrac, le Pays Haut Languedoc et Vignobles (Hérault), le Pôle d’Équilibre Territorial Rural (PETR) Sud Lozère, le Scot Vallée de l’Ariège, Montpellier Méditerranée Métropole, la communauté d’agglomération du Grand Montauban, le PETR Pays d’Auch, le PNR Grands Causses, le PETR Portes de Gascogne, le PETR Pays du Lauragais, et la communauté de communes du Grand Figeac. 

7 nouvelles startup au Bic de Montpellier  

7 startups intègrent l’incubateur montpelliérain BIC de Montpellier, annonce ce dernier dans un post LinkedIn : Sianse, plateforme digitale pour simplifier les projets solaires des entreprises, créée par Anthony Simon et Mandy Shummoogum ; Cosy Trials, société à mission dans le domaine de la recherche clinique, portée par Paul Andrieu ; Wim, outil pour apprendre par la musique, créée par Johanes Mahutin Adedemi ; Tellus AI, modèle de prédiction d’événements climatiques, fondé par Léo Lemordant ; AviPsy de Yann Quintilla, dispositif organisationnel et digital innovant de diagnostic et de soins en santé mentale ; LSPM, outil de développement pour améliorer la productivité des systèmes agricoles, créé par Saana Wahbi ; NDX Biosciences, de Damien Rei, outil de développement d’une bactérie médicament dans le traitement de la maladie d’Alzheimer et des troubles de mémoire liés au vieillissement.   

Perpignan, nouvelle antenne territoriale de Leader Occitanie

L’association Leader Occitanie (président : Alexandre Coulet) crée une nouvelle antenne territoriale à Perpignan. À cette occasion, elle organise une journée de rencontres avec un tour d’horizon des outils de financements ce 14 novembre à la Maison de Ma Région de Perpignan, à partir de 18h. Le thème « Nerf de la guerre : innovation, impact, investissement, trésorerie… Panorama des outils bancaires et des dispositifs publics à disposition des entreprises. »  
Seront présents Agnès Langevine, vice-présidente de la Région Occitanie, Gabriel Urena de la Banque Populaire du Sud et Marion Bassède, fondatrice de Gasbaz, agence dédiée aux financements publics et subventions pour les professionnels. Inscription ici. Créé en 2009 par des chefs d’entreprises, regroupant des entreprises innovantes et en croissance, Leader Occitanie compte 8 antennes territoriales : Alès, Aveyron, Gard Rhodanien, Montpellier, Nîmes, Tarn, Toulouse, et une au Maroc. Plus d’informations ici.   

Cadres : les entreprises peinent à recruter, selon l’Apec

290.000 cadres en emploi en Occitanie, regain des offres d’emploi par rapport à août, secteurs d’activités en vogue, rémunération… L’Apec revient sur les tendances qui se dessinent en matière de recrutements de cadres en Occitanie sur le 4e trimestre lors d’un point presse ce 13 novembre.

emploi cadres
©Pixabay

Recul du recrutement pour le prochain trimestre. « 75 % des entreprises anticipent comme difficiles leurs recrutements de cadres au prochain trimestre », déclare l’Apec, avec 10 % des entreprises qui envisagent de recruter au moins un cadre au cours des trois prochains mois, soit une baisse de 2 points par rapport au 3e trimestre 2023. 

290.000 cadres en Occitanie. Au total, près de 290.000 cadres sont employés en Occitanie (dont 65% sont des hommes), soit 7 % des cadres au niveau national, recense l’Apec dans le portrait statistique des cadres en Occitanie de novembre 2023. Plus précisément, c’est la Haute-Garonne qui compte le plus de cadres en emploi avec 152.240 cadres enregistrés, suivi de l’Hérault (54.350 cadres). 

Regain de l’offre d’emploi. Le nombre d’offres d’emploi cadre en Occitanie repart à la hausse avec 3.369 offres enregistrées en septembre, contre 2.509 en août, indique l’Apec. En janvier, 4.582 offres avaient été recensées. 

Services et Industrie ont le vent en poupe. En Occitanie, 43 % des cadres en emploi travaille dans le secteur des services à forte valeur ajoutée (activité juridique et comptable, informatique, banque, assurance…). En seconde position vient l’industrie qui compte 21 % des cadres (automobile, aéronautique, équipements électriques et électroniques, énergies, eau…), puis les autres services (services aux entreprises, transports, logistiques, santé, formation, hôtellerie…) avec 18 % des cadres et le commerce (12%). 

Les TPE-PME attirent. 48 % des cadres occitans travaillent au sein d’une TPE (16%) ou d’une PME (32%). 

95 % de CDI. 95 % des cadres en Occitanie sont en CDI. Par ailleurs, les branches études/R&D et informatique comptabilisent 18 % des cadres occitans chacune. Suivies de la branche commercial/marketing (16%) et administratif/RH (15%). 

47 k€. La rémunération brute annuelle médiane en 2022 en Occitanie s’élève à 47 k€, contre 52 k€ à l’échelle nationale. Elle est d’environ 40 k€ pour les moins de 35 ans, 50 k€ pour les 35-54 ans et 55 k€ pour les 55 ans et plus. 

79 % des cadres utilisent la voiture. « En Occitanie, 79 % des cadres utilisent principalement la voiture pour aller travailler », observe l’Apec. Les autres moyens de déplacements sont le train (9%), le vélo (6%), à pied (3%) et la moto (3%). 

Récit d’Occitanie

La Région Occitanie travaille à un « récit d’Occitanie », pour poser sur le papier un récit autour de l’économie, de la culture et de l’identité de la région. Pour ce faire, le conseiller régional Patrice Canayer (et entraîneur-manager du MHB – handball – jusqu’en juin prochain) met du lien entre une trentaine de directeur de services, avec la Draid (Direction Rayonnement Attractivité Influence et Développement).  

Agritech : Innoval acquiert le montpelliérain ITK pour moderniser l’élevage

Le groupe coopératif agricole breton Innoval annonce dans un communiqué (à lire ici) renforcer son offre de services aux éleveurs en acquérant la majorité du capital de l’agritech ITK (Montpellier, 80 salariés, 10 M€ CA), éditeur d’outils digitaux d’aide à la décision pour l’agriculture. « ITK a développé une plateforme d’IA qui permet d’améliorer les anticipations des agriculteurs et les aider dans leur stratégie de réduction de l’usage des pesticides, d’une meilleure utilisation des intrants et de l’irrigation », rappelle Innoval. « Avec ITK, les éleveuses et les éleveurs se dotent d’une nouvelle capacité de recherche et d’innovation afin d’accélérer la modernisation de notre élevage. C’est important, dans un double contexte de déprise du marché et de défis environnementaux, économiques et sociaux », projette Patrice Guiguian, président du groupe Innoval.  
De son côté, Éric Jallas, fondateur d’ITK et ex-président, annonce la création de San Farcio, nouvelle entreprise spécialisée en conseils en Innovation et R&D en Agriculture. Il reste cependant le deuxième actionnaire après le groupe Innoval qui en a donc pris le contrôle. 

Sandaya (tourisme) : nouveau siège social à Mauguio

Le groupe d’hôtellerie de plein air (campings 4 et 5 étoiles) Sandaya a inauguré son nouveau siège social mardi 7 novembre au Parc Industries Or Méditerranée (PIOM) à Mauguio (34), annonce le groupe dans un post LinkedIn.   

siège social Sandaya Piom Maugio
Inauguration du siège social de Sandaya à Mauguio ©Sandaya

130 salariés réunis. D’une surface de 2.300 m², le bâtiment permet de réunir en un seul lieu 130 salariés, sur les 600 que compte Sandaya (source Midi Libre). Les collaborateurs étaient jusqu’alors répartis dans plusieurs locaux au camping des Chênes à Clapiers.   
Étaient présents à l’inauguration François Georges et Xavier Guilbert, les fondateurs et respectivement président et directeur général du groupe, Nicolas Dayot, président de la Fédération Nationale de l’Hôtellerie de Plein Air (FNHPA), Stéphan Rossignol, président de l’agglomération du Pays de l’Or (et maire de La Grande Motte), Béatrice Mortier, directrice du promoteur immobilier Ad Vitam by Icade, et Jean-Guy Amat, président du comité exécutif national des chaînes et groupes de campings.  

Contre-pied. « Le camping d’avant était très coloré, avec de grands toboggans orange, tape-à-l’œil. Sandaya prend le contre-pied. On travaille la scénographie, le mapping, la lumière, les codes couleurs, la partie végétalisée, les normes RSE… L’idée est de contrecarrer le marché dominant, caractérisé par ses alignements de mobil-homes et ses toboggans criards », raconte Teddy Hannier, directeur produits et programmes chez Sandaya, dans un article du magazine Signature de Profils Système (mars 2023) à retrouver ici.   

Hébergements éphémères. « Nous travaillons en ce moment sur des hébergements éphémères, des campements démontables qui seraient retirés hors saison, pour ne pas dénaturer le lieu. Cette tendance est déjà expérimentée au Brésil, en Finlande et aux États-Unis, et va se développer en France », explique Teddy Hannier.   
Le groupe réalise 100 M€ de chiffre d’affaires et exploite 32 campings. Sandaya ouvre 4 à 5 nouveaux sites (4 ou 5 étoiles) chaque année.  

Sète : un AMO pour le prochain marché de collecte des déchets de nettoiement

Sète Agglopôle Méditerranée (président : François Commeinhes) lance un avis d’appel public à la concurrence pour rechercher une assistance à maîtrise d’ouvrage, en vue du renouvellement du marché mutualisé de collecte des déchets de Sète Agglopôle et de nettoiement de la Ville de Sète. Le marché actuel se terminera au 31 mai 2025.  

Santé : AxLR entre au capital de la start-up Kondree  

AxLR, société d’accélération du transfert de technologies, annonce dans un communiqué entrer au capital de la start-up montpelliéraine Kondree (6 salariés), spécialisée dans la R&D de dispositifs médicaux numériques appliqués au stress oxydant. L’objectif : industrialiser et commercialiser « une solution permettant la prise en charge personnalisée du stress oxydant pour les patients atteints de FHSD (dystrophie facioscapulohumérale) ». Plus d’infos à lire ici.  

Nautisme  : Windelo décolle

Le fabricant de catamarans à propulsion électrique Windelo (Canet-en-Roussillon, 66) est en pleine croissance. De 4,5 M€ en 2022, le CA bondit à 9,5 M€ cette année, avec une perspective de 13,5 M€ en 2024, indique aux Indiscrétions son dirigeant, Olivier Kauffmann. « C’est une croissance rapide pour une PME créée il y a 5 ans, et qui emploie aujourd’hui 90 collaborateurs, au lieu de 30 il y a 3 ans. » Windelo mise sur l’innovation technologique dans le nautisme, la propulsion électrique n’étant qu’un axe de cette stratégie.  

DSP romaine à Nîmes 

Qui va exploiter les trois monuments emblématiques de Nîmes - Arènes , Maison Carrée, Tour Magne – durant les huit prochaines années ? La Ville de Nîmes lance un appel à candidatures pour la concession de service public relative à leur exploitation touristique et culturelle. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 8 décembre à midi. Le contrat prévoit « la gestion globale des services d’accueil, l’animation culturelle, la communication et la valorisation des Arènes, de la Maison Carrée et de la Tour Magne », lit-on sur l’avis. L’enveloppe budgétaire est fixée à 44 M€. L’actuel titulaire de la DSP est Edeis.  
Le délégataire sera notamment en charge de « la création de contenus culturels, d’animations, d’évènements et de spectacles adaptés et cohérents avec la politique culturelle et patrimoniale de la ville ». Il devra également gérer « durablement les nouveaux flux résultant de l’inscription de la Maison Carrée au patrimoine mondial de l’Unesco » . Enfin, il devra rénover et aménager la Maison Saurel « en vue de son exploitation touristique et culturelle ». 

Howdens Cuisines va ouvrir deux dépôts en Occitanie

Filiale française du groupe anglais Howdens, Howdens Cuisine, spécialisée dans la conception, la fabrication et la distribution de cuisine et autres produits d’intérieurs (sols, portes d’intérieur, dressing), va ouvrir deux dépôts, un à Vendargues (34) et un Fenouillet (31), d’ici fin décembre.  

©Howdens Cuisine  
©Howdens Cuisine  

Et de trois. À horizon mi-décembre, Howdens Cuisine va ouvrir deux nouveaux entrepôts à Vendargues (34) et Fenouillet (31) portant son nombre de points de vente en Occitanie à trois. « Nous disposons déjà d’un dépôt dans la région toulousaine, précise aux Indiscrétions Margaux Blaise, directrice développement commercial et marketing chez Howdens Cuisines. Avec une forte demande dans la région toulousaine, nous avons décidé d’ouvrir un second dépôt à Fenouillet. Et nous avions également l’ambition de toucher la métropole de Montpellier, donc Vendargues était une opportunité. »  Transaction : ABC Immobilier d’Entreprise (Mauguio – 34).

800 m². Chaque dépôt prendra place sur environ 800 m² de surface de plancher. Sur les deux dépôts, 6 emplois seront créés. À Vendargues, le responsable est Matthias Arrigas et à Fenouillet Mamadou Daffe.  

BtoB. Le dépôt de Vendargues prendra place dans la zone d’activité du Salaison, permettant au groupe d’être à proximité des grandes enseignes. « Nous nous implantons dans des zones qui parlent aux professionnels, où ils ont intérêt à venir, mais qui restent accessibles aux clients finaux », explique Margaux Blaise. Howdens Cuisines travaille exclusivement en BtoB, avec une clientèle variée de professionnels du bâtiment : artisans, PME, grands groupes… « Nous sommes parfois mandatés pour fournir les cuisines de résidences étudiantes ou pour seniors », illustre Margaux Blaise, avant de préciser que « les dépôts sont aussi conçus et ouverts pour accueillir les clients finaux. »  

Showroom. « Chacun de nos dépôts est décomposé en deux parties. Nous avons une partie stock qui est d’environ 600 m² et une partie “showroom” et espace de vente de 200 m² », détaille Margaux Blaise. Le showroom est un espace d’exposition, ouvert aux professionnels et aux particuliers, qui permet de montrer les différents produits (cuisine, dressing…) montés et mis en situation pour aider à s’inspirer. « Nous ne vendons qu’aux professionnels. Mais si un particulier vient dans un de nos dépôts sans connaître d’artisan et choisit une cuisine par exemple, nous lui conseillons des professionnels, partenaires de confiance, avec qui nous travaillons », déclare Margaux Blaise.  

Livraison en 48h. « Nous proposons de faire les devis, les plans 3D, d’envoyer nos équipes en amont sur le chantier pour s’assurer que les mesures sont bonnes et qu’il n’y aura pas de soucis lors du montage. Tous ces services sont gratuits », déclare Margaux Blaise. Avec un stock 100 % disponible, Howdens Cuisines promet par ailleurs la livraison en 48h. « En commandant aujourd’hui, nous assurons de pouvoir vous livrer une toute nouvelle cuisine avant Noël, qui peut en faire autant ? », sourit-elle.   

800 points de vente. Implanté en Angleterre, en Irlande, en Écosse et au Pays de Galle, le groupe Howdens compte plus de 800 points de vente. Howdens Cuisines emploie près 700 collaborateurs. La filiale française compte actuellement 60 dépôts, dont 58 en France et deux en Belgique. En plus de Vendargues et Fenouillet, trois autres points de vente vont être ouverts d’ici fin 2023 et porteront ainsi le nombre de dépôts à 65 : Dijon (21), Chambéry (73) et Plaisir (78).  

L’agence de l’eau investit 172 M€ 

L’agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse annonce dans un communiqué de presse (à lire ici) investir 172 M€ dans 1.685 projets en faveur de l’eau. Cette somme se décompose en plusieurs parties : 46,2 M€ d’aides vont à l’alimentation en eau potable, 45,6 M€ d’aides sont destinés à réduire les rejets de pollution domestique, 31,7 M€ d’aides bénéficient à la restauration des milieux, 21,1 M€ d’aides sont octroyés au titre du Fonds vert (destiné à aider les collectivités territoriales et leurs partenaires à accélérer leur transition écologique), 17,4 M€ d’aides sont consacrés à la gestion quantitative de la ressource. Les quelque millions restants contribuent à l’amélioration des connaissances et à la communication, à la réduction des pollutions d’origine industrielle, à la réduction des pollutions d’origine agricole et aux projets de solidarité internationale.   

Crise viticole : grosse manif’ le 25 novembre à Narbonne

Dans un contexte déjà tendu suite au blocage de la frontière franco-espagnole mi-octobre, pour demander aux négociants et à la grande distribution de rehausser les prix du vin, les représentants de la filière viticole de l’arc méditerranéen se sont réunis ce 6 novembre, en amont de la manifestation d’ampleur prévue le 25 novembre à Narbonne.  
Comme annoncé dans Les Échos, les vignerons de l’Aude mettent la pression sur la grande distribution et les metteurs en marché. Jean-Marie Fabre, le président des Vignerons Indépendants de France, installé à Fitou (Aude), juge « inacceptable et non justifiée cette spirale de prix à la baisse, entre -5 % et -12 % entre 2019 et 2023. C’est du pur opportunisme commercial, dit-il. Il n’y a aucune réalité économique qui engendrerait une obligation d’acheter moins cher ».  
Le gouvernement, en lien avec l’initiative de Jean-René Cazeneuve, rapporteur général du budget et député du Gers, département confronté notamment à des épisodes de mildiou, va mobiliser 20 M€ pour déployer « un fonds d’urgence afin d’accompagner les viticulteurs les plus en difficulté de trésorerie, notamment dans le Sud-Ouest », indique le 9 novembre la préfecture de région Occitanie.

Le Bâtiment Durable en conclave les 5 et 6 décembre à Montpellier  

Montpellier accueillera les 5 et 6 décembre le 10e Congrès National Bâtiment Durable, événement qui réunira près de 1.500 acteurs professionnels du bâtiment et de l’aménagement durables, apprend-on dans un communiqué de presse. Ces deux journées (inscriptions ici) auront lieu au Corum, et accueilleront comme invité d’honneur Rob Hopkins en ouverture, écrivain anglo-saxon et activiste écologiste. Au programme, 3 plénières, 20 ateliers thématiques participatifs, 5 visites de lieux témoins, des espaces réservés au réseautage et d’exposition, ainsi qu’une soirée de gala le mardi soir. Plusieurs thématiques seront abordées, notamment “Construire des bâtiments confortables à l’horizon climat 2070”, “Réconcilier l’habitant et le vivant”, ou encore “Sobriété immobilière : les stratégies à l’œuvre”.   

L’IUT de Béziers lance un club robotique  

L’IUT de Béziers annonce dans un communiqué de presse (à lire ici) l’ouverture de son nouveau Club de Robotique à compter du 9 novembre, qui se réunira dans ses locaux tous les jeudis ouvrables de 14h à 20h. Son but est de permettre aux passionnés de robotique de participer à des projets à long terme, tels que la conception d’un robot en partenariat avec les pédagogues du lycée Jean Moulin à Béziers. Le communiqué mentionne également que diverses activités seront offertes aux membres, telles que des mini-jeux et des petites compétitions pour mettre à l’épreuve les compétences des participants.   

Montpellier : l’avenue de Toulouse va s’ouvrir au Parc Montcalm

Une enquête publique relative à l’aménagement du secteur de l’Avenue de Toulouse à Montpellier (rive Ouest, section Chasseurs / Bugarel, quartier de la Cité Créative) se déroule jusqu’au 23 novembre. « Le front bâti, actuellement dégradé, sera remplacé par une végétalisation permettant d’ouvrir le Parc Montcalm vers l’avenue de Toulouse, explique l’enquête publique. Le parc sera plus accessible depuis cette frange et permettra de rendre l’entrée, aujourd’hui timide et grillagée, en une ouverture plus large et plus visible. » Plus d’infos en cliquant ici.

Béziers : réserve foncière en vue d’un nouveau groupe scolaire

Une réserve foncière va être constituée dans le quartier « Port Neuf », à Béziers, pour y implanter un groupe scolaire. L’enquête publique conjointe préalable à une déclaration d’utilité publique et à une enquête parcellaire se déroule jusqu’au 27 novembre. 

Petite Camargue : signature d’une convention pour améliorer l’habitat   

Une OPAH-RU (Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat et de Renouvellement Urbain) est lancée suite à une phase d’étude et de diagnostic orchestrée par la communauté de communes de Petite Camargue, découvre-t-on dans un communiqué de presse. Ce programme de réhabilitation du parc de logements privés sur des périmètres définis sur les communes d’Aimargues, Aubord, Beauvoisin, Le Cailar et Vauvert (30) vise un objectif de réhabilitation de près de 300 logements (propriétaires occupants et bailleurs confondus) et de rénovation de 75 façades. Le montant total de l’opération, comprenant les subventions publiques mais également les investissements privés, dépasse les 15 M€. 

Plus de décodages

Littoral : un atténuateur de houle testé à Vias  

Jusqu’au 22 novembre, 17h, la préfecture de l’Hérault lance un avis d’enquête publique pour l’implantation temporaire sur le littoral Ouest de Vias d’un dispositif expérimental d’atténuation des houles. Porté par la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée, le Cerema (établissement public relevant du ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires) et l’EID (Entente interdépartementale pour la démoustication du littoral méditerranéen) Méditerranée, le projet permet de suivre et évaluer la performance du système d’atténuateur de houle, dans le cadre du recul du trait de côte. Plus concrètement, il est question de définir les conditions et moyens de protection à court terme de la côte Ouest de Vias face aux aléas érosion et submersion. Plus d’informations ici.   

Formation : Rocket School Montpellier ouvrira ses portes le 29 janvier  

Le 29 janvier, Rocket School (enseignement supérieur privé, vente et marketing digital) ouvrira son campus à Montpellier, presque en même temps que celui de Toulouse, pour porter à 10 son nombre de campus en France. « Nous accueillerons une première promotion de 30 élèves pour une formation de 15 mois, explique Chloé Diot, directrice et responsable du futur campus, aux IndiscrétionsC’est important pour Rocket School de s’installer dans une ville étudiante si importante. » L’adresse de Rocket School Montpellier n’est pas encore connue. « J’ai visité la Cité Créative, à la Halle Tropisme. Le dossier de Rocket School est validé, mais il reste de nombreuses démarches », précise-t-elle.

E-commerce : comment Atelier Tuffery a percé sur la Toile

De la toile de jean… sur la Toile. Alors que la manufacture lozérienne de jeans Atelier Tuffery, créée en 1892, n’avait aucune fonctionnalité e-marchande il y a 10 ans, le volet digital pèse désormais 50 % du chiffre d’affaires, qui s’élève à 4 M€. Un virage radical, qui a semblé évident à Julien Tuffery, incarnant la 4e génération. « Nous ne sommes pas sur le boulevard Haussmann à Paris », sourit Julien Tuffery.  Pour parvenir à de telles performances, Atelier Tuffery a mis les moyens. Au total, depuis 2015, année de la reprise de l’entreprise familiale par Julien et Myriam Tuffery, la société a injecté environ 2 millions d’euros dans la stratégie e-commerce. Par exemple, la dernière des quatre actualisations du système de gestion de contenu a représenté un investissement de 160.000 euros. À la reprise de la manufacture, 35.000 euros ont été investis dans la création du site marchand, alors que le chiffre d’affaires ne s’élevait alors qu’à 200.000 euros. Trois des 35 salariés sont aujourd’hui entièrement dédiés au business web : analyses des data, marchés et tendances, pilotage des campagnes publicitaires, référencement naturel… Différentes newsletters sont envoyées selon les typologies de clients – visite à l’atelier de Florac, niveau de dépenses etc. – et à des moments choisis. « Nous évitons les périodes fiscales, privilégions les envois en début de mois qu’en fin de mois et lançons les collections en fonction de la météo », sourit-il. Atelier Tuffery s’est doté d’un bâtiment logistique de 650 m2. Les commerciaux s’occupent eux-mêmes des expéditions et de la gestion des retours. « Cette polyvalence plaît aux salariés, leur permet d’avoir une compréhension globale des enjeux. Le client est très vite déçu lors d’un achat sur le web. La dimension commerciale de la logistique est primordiale. » 

Une indiscrétion, une analyse pas lue ailleurs, une exclu à nous transmettre ?

Les Indiscrétions protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Je communique

Vous pouvez joindre un communiqué/dossier de presse, des photos, ou tout autre élément en lien avec votre Indiscrétion.
Taille max. des fichiers : 2 MB.

Zoom

Une info passée au crible

Reprise des Ateliers Wasser (Montpellier) :

« Ici, on revient à une taille humaine, et il y a du panache »

Ateliers Wasser, dernier usineur-chromeur de la métropole de Montpellier, a été repris voici un an par deux diplômés de l’IMT Mines Alès, Julien Vallée (39 ans) et Victor Beauvie (37 ans). Comment se passe la reprise, un an après ? Ne regrettent-ils pas leur décision ? Comment transformer un outil industriel qui excelle, mais commençait à prendre la poussière ? Les Indiscrétions sont allés les interviewer, le 4 octobre. 

Photo template
Les deux diplômés de l’IMT Mines Alès, dans leur atelier, rue du Lantissargues à Montpellier. Ateliers Wasser fêtera ses 80 ans en 2028. ©Hubert Vialatte

Ils ont lâché leur confort. Avant de reprendre cette boîte familiale indépendante de 14 salariés (2 M€ de CA), cachée dans une impasse de Près d’Arènes à Montpellier, les deux trentenaires menaient des carrières confortables depuis une quinzaine d’années. Julien Vallée comme directeur régional chez un ascensoriste et Victor Beauvie comme ingénieur d’affaires dans des groupes de construction. Pas vraiment de connexion directe avec les Ateliers Wasser, spécialisés, eux, dans l’usinage de pièces mécaniques, la remise en état et la fabrication de vérins hydrauliques à l’unité ou petites séries (maximum d’une centaine de pièces).  
 
Pourquoi reprendre Ateliers Wasser ? « Dans un grand groupe, j’avais peu de latitude pour changer le quotidien des gens. Les décisions étaient orientées sur la seule rentabilité. J’ai connu un rachat par un fonds de pension, et cela a été une expérience difficile. On nous demandait de faire plus avec moins. En reprenant une PME industrielle, la rentabilité reste bien sûr une préoccupation, mais on revient à une taille humaine, et il y a du panache. Et c’est bien de garder des industries sur le territoire, qui en compte peu », glisse Victor Beauvie dans son atelier. Leur projet de reprise a d’ailleurs fait partie des lauréats 2023 de Réseau Entreprendre Occitanie Méditerranée (50.000 euros remis en septembre 2022, à relire en cliquant ici). Un an après, le codirigeant n’exprime « aucun regret. Certes, les journées sont pleines, avec toujours des surprises ! » 

Pourquoi l’industrie ? « Il est vrai que nous aurions pu devenir consultants. Après 15 ans d’ingénierie, c’est même facile. Mais nous avons la volonté de produire. » Ateliers Wasser a été identifié via la CCI de l’Hérault et une société mettant en vente des entreprises.

Réseaux. Les deux dirigeants ont relancé le compte LinkedIn, refondu le site web, repris le référencement sur Google… Mais il n’y pas que la Toile. « Nous avons discuté avec les clients, en leur demandant qu’ils nous présentent des gens. Et en leur rappelant notre cœur d’activité : certains clients ne savaient pas qu’on était chromeurs, par exemple ! Par ailleurs, on s’appuie sur notre réseau professionnel. L’IMT Mines Alès, cela reste une grande famille », souligne Julien Vallée. Les deux associés étaient par exemple présents à l’AG de l’UIMM Méditerranée Ouest, le 19 septembre dernier à Baillargues (34).  

Il manque le 06 au début.

ERP et FAO. C’est l’un des bienfaits de la reprise. Sous l’impulsion de ces deux propriétaires, Ateliers Wasser connaît une profonde modernisation, avec, notamment, le passage en fabrication assistée par ordinateur, la mise en place de procédés métrologiques avec de la 3D, et d’un nouvel ERP (logiciel de gestion de tâches). Ce dernier permet une mention des heures d’usinage, un chiffrage du coût de main-d’œuvre de façon automatique… « Avant, il fallait jongler entre les tableaux Excel… Nous n’en sommes qu’au début de la digitalisation de l’entreprise. L’objectif, c’est que la PME puisse tourner sans nous à terme », projette Victor Beauvie.

Promotion interne. Autre décision, managériale celle-ci : la promotion interne de deux salariés ‘historiques’ de l’entreprise, l’un sur le tournage et l’autre sur le fraisage. Tous deux ont été nommés responsables de production. « Nous nous appuyons sur eux sur la partie technique, les devis, la partie outillage… », explique-t-il.  

L’avantage du duo. « Reprendre seul aurait été compliqué. À deux, on s’entraide, on se dit les choses, quitte à changer d’avis s’il le faut », précise Victor Beauvie. Parmi les gros chantiers lancés en 2023 : « Du rangement et du nettoyage. Nous prenons ce qu’il y avait de bon dans nos anciens métiers. » 

Matériel de pointe. Cinq tours numériques produisant des pièces faisant jusqu’à 5 mètres de long et 1 mètre de diamètre, centres d’usinage, aléseuse, bain de chromage dur, machine à roder les cylindres, machines conventionnelles, banc d’essai pour vérins, poste de soudure électrode, polisseuse…En sillonnant l’atelier, les équipements, répartis de façon hétéroclite, se dévoilent.  

Passage en Iso 9001. Parmi les priorités : le passage, en 2024 ou 2025, en Iso 9001 (management de la qualité). « Nous réécrivons nos procédures dans cet état d’esprit. Cela nous permet de démarcher de nouveaux clients, notamment certains industriels à gros potentiel, comme Genvia à Béziers, EDF ou le CEA. Il faut diversifier l’activité. Actuellement, le carnet de commandes ne dépasse pas les deux mois, il y a beaucoup d’urgence », détaille Julien Vallée. L’enjeu est aussi de sécuriser la clientèle actuelle. À ce jour, Ateliers Wasser dépend à 50 % de Cameron (Schlumberger). Parmi les autres clients récurrents : Arcelor, Michelin, ou, localement, MIHS ou Acropole Fluides (réparations hydrauliques, de vérins…).

Déménagement à l’étude. Un déménagement est à l’étude, pour disposer en propriété d’un bâtiment d’environ 2.000 m2, avec une activité de traitement de surface modernisée et un pont roulant. « La zone des Prés d’Arènes est en plein chamboulement. Nous devons réfléchir à l’avenir, explique Victor Beauvie. Aujourd’hui, la rue de l’Industrie qui dessert l’atelier n’a plus d’industrie que le nom. Il y a des bâtiments résidentiels à nos portes. Les usines ont plutôt leur place en périphérie. Mais nous souhaitons rester dans la métropole de Montpellier, à la fois pour nos salariés et pour notre business. » Une discussion est amorcée avec la Serm. « Nous attendons beaucoup d’eux », glisse le cogérant.  

3 questions à

Myriam Joly, label Sud Terre Textile

Myriam Joly présidente du label Sud Terre Textile
Myriam Joly, présidente du label Sud Terre Textile ©Missegle

« Avec Sud Terre Textile, valoriser la fabrication française » 

Myriam Joly, présidente du label Sud Terre Textile, participera le 30 novembre* à une table ronde pour échanger sur la thématique « La fabrication textile made in Occitanie et le label France Terre Textile », de 19h à 21h, au pop-up store de l’Atelier Tuffery, place de la Comédie à Montpellier. L’occasion de rappeler l’importance des circuits courts et de parler du label qu’elle préside. « Trois questions à… », la rubrique où le tutoiement est de rigueur.  

Quel est l’intérêt du label Sud Terre Textile, lancé il y a un an, en novembre 2022 ?   
Le label Sud Terre Textile est une des six branches régionales du label Terre France Textile, en plus de ceux d’Alsace, du Nord, d’Auvergne-Rhône-Alpes, de Troyes-Champagne et des Vosges. Avec notre label Sud Terre Textile, nous englobons la Nouvelle-Aquitaine, l’Occitanie et une partie de Paca.  
Ce label garantit que 75 % des opérations de production sont réalisées en France. Cela permet aux marques de communiquer à ce sujet auprès de ses clients, et ainsi fédérer les acteurs du textile et les opérateurs français. À côté, le label Origine France Garantie (OFG) assure que 50 % de la valeur ajoutée vient de France. Ce label est beaucoup plus large, tandis que Sud Terre Textile se concentre vraiment sur le textile. On a l’ambition de s’imposer comme le label d’excellence français sur le textile.  

Avec ce label, qu’entends-tu valoriser auprès des consommateurs ?  
L’idée est de valoriser la fabrication française. Il faut rester réaliste : on ne peut que rarement dire qu’un produit est entièrement fabriqué en France, car les matières premières ne se trouvent presque pas en France. Nous ne sommes pas un pays producteur de coton par exemple. Ce sont des matières qu’on peut trouver plus facilement en Australie ou en Afrique du Sud. Nous avons aussi perdu beaucoup de filatures au cours des dernières années. Quand on dit que notre label garantit 75 % des opérations en France, c’est pour laisser 25 % pour les matières premières et la fabrication du fil qui peuvent se dérouler à l’étranger.  

Peux-tu citer des entreprises labellisées ? Et quels sont les critères d’attribution ?  
Voici quelques noms : Atelier Tuffery (Florac), Tissages d’Autan (Saint-Affrique-les-Montagnes), Teinture Plo (Aussillon), Établissements Tournier (Mazamet), ma propre entreprise, Missègle (Burlats)…  
Il faut pouvoir prouver le respect des 75 % des opérations réalisées en France, avec des audits de traçabilité, ce qui implique de bien faire dans les règles, d’accepter les contrôles. Pour le moment, le label n’est pas très connu, c’est une démarche militante. Il permet aussi de se fédérer et de défendre des intérêts communs. Il est intéressant pour les entreprises qui vendent à l’étranger. Notre force réside aussi dans notre rapport direct aux consommateurs. Quand nos clients viennent à l’Atelier Missegle, dans le Tarn, ils voient nos machines et notre savoir-faire. 

> Depuis 40 ans Myriam Joly dirige l’Atelier Missègle, entreprise familiale de tricotage de chaussettes, de pulls et d’accessoires en fibres naturelles, installée à Burlats (Tarn).

* Réservation gratuite obligatoire (places limitées à 30 personnes) en cliquant ici.

La HV Touch

Conseil RP

Montée en puissance de l’IA générative dans les domaines de la créativité, de la recherche ou de la production des médias, création d’espaces en ligne plus écologiques et sécurisés : voici quelques tendances qui vont bousculer les codes des médias en 2024. C’est ce que révèle le rapport annuel de Dentsu, société à mission qui accompagne les entreprises dans leur communication. Intitulé « The Pace of Progress : dentsu 2024 Media Trends », le rapport recense les idées des experts d’agences du groupe. Trois tendances sont expliquées par l’agence Janvier dans un post LinkedIn iciPlus d’informations sur le rapport ici. 

La phrase

« Je suis effarée de constater que l’on fait des normes sur l’isolation thermique des bâtiments alors qu’il n’existe pas de norme sur l’eau dans la construction. Il faut des normes pour avoir des bâtiments économes en eau : interdiction des baignoires, installation de réducteurs de débits… »

Marielle Montginoul, chercheuse à l’Inrae Montpellier, lors du Colloque « De l’Eau à Montpellier ? », organisé par l’Académie des Sciences et Lettres de Montpellier, les 9 et 10 novembre au Centre Rabelais. Plaisir d’avoir animé la table ronde conclusive (plus à lire en cliquant ici). 

On s’en fout

Les tramways de Montpellier sont magnifiques (et bientôt gratuits), mais connaissent quelques ratés retentissants en matière de plan de desserte. On connaît déjà le tramway 3 qui va vers la mer mais sans y aller. Pour les nuls en tram, rappelons que ce tram s’arrête, depuis sa mise en service en 2012, à 1,5 km de la mer à Pérols. On s’y est habitués. Mais cela n’en reste pas moins ridicule.  
Place, demain, à l’extension de la ligne 1 du tramway depuis Odysseum, qui ira vers la gare TGV, mais pas tout à fait. Le futur terminus échouera en effet à environ 300 mètres du but. La carte du projet d’extension de la ligne 1, publiée par Montpellier Méditerranée Métropole, n’en fait d’ailleurs pas mystère (visionner en cliquant ici). Le futur terminus sera situé en contrebas de la rampe d’accès… pourtant aménagée pour les rails.  
Cette incohérence d’aménagement serait imposée par les pompiers, « qui estiment dangereux l’arrivée de centaines de passagers TGV sur des rails de tramway posés face à la gare », relate aux Indiscrétions Éric Bérard, ex-directeur de la Serm (1992-2009), aujourd’hui membre de l’association Montpellier 20/50.  
Pas sûr que les familles, personnes à mobilité réduite ou voyageurs lestés de lourdes valises apprécient, et comprennent. Interpellant Michaël Delafosse, président de 3M, maître d’ouvrage, sur ce point, ce dernier aurait répondu : « Vous avez raison, Bérard, mais je ne peux pas faire autrement. » Une modification de DUP est encore possible, rappelle l’ingénieur. La mise en service de l’extension du tramway 1, qui desservira le quartier Cambacérès (Halle de l’Innovation, Campus Ynov, bâtiments tertiaires, futur campus MBS…), est prévue fin 2024-début 2025, pour un coût de 50 M€.  

Ça pousse

Ils et Elles bâtissent nos villes

Viaduc du métro à Labège (31) : mise en place du tablier

viaduc tisseo
Viaduc du métro à Labège ©Tisseo

Le prolongement de la ligne B du métro toulousain, de Ramonville (terminus actuel) vers les futures stations Parc du Canal et Labège Madron, avance. Cette station, nouveau terminus, sera mutualisée avec une station de la Ligne C. Elle sera positionnée sur le parking du Carrefour Labège. Ce prolongement nécessite la réalisation d’un viaduc, entre l’avenue de l’Europe et la future station Labège Madron. Le tablier de ce viaduc va être lancé au-dessus de l’autoroute le 4 décembre (à lire ici). Entreprises sélectionnées : Demathieu Bard, MAS BTP, ETPO et Matière. La mise en place du tablier s’étalera jusqu’à fin 2024.  
Alors que le métro devrait y circuler en septembre 2027, ce viaduc sera long de 2,2 kilomètres. Un ouvrage impressionnant : il sera porté par 58 piles qui s’élèveront entre 6 et 10 mètres (réalisation jusqu’en juin prochain). Au total, il nécessitera 7.500 m3 de béton pour les voussoirs et 9.000 m3 de béton pour les fondations. 

Mosson : Imagine Architectes redessine la résidence Carré Uranus

Réhabilitation quartier Mosson Montpellier Imagine Architectes Altemed
Réhabilitation de la résidence Carré Uranus ©Altémed

Dans le cadre du NPNRU (Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain) de la Mosson, la réhabilitation de la résidence du Carré Uranus a démarré. Porté par Bouygues Bâtiment, le projet consiste en la rénovation de 80 appartements, pour améliorer les performances énergétiques du bâtiment. Architecte du projet : Imagine Architectes, qui « donne un nouveau visage à cette résidence », indique Solveig Orth, architecte associée dans un post LinkedIn. La résidence accueillera également les bureaux de la Police nationale, Police municipale et les Agents Officiers du Ministère Public (OMP) au rez-de-chaussée. Autres acteurs de l’opération : ACM Habitat (maître d’ouvrage), ETCO (économiste), Inge+ (bet structure), Alabiso (Bet Fluides).

Haute-Garonne : enquête publique pour la création d’un parc d’activités économiques

ZAE La Mandre Fauga Haute-Garonne
©Le Muretain

La préfecture de la Haute-Garonne lance un avis d’enquête publique pour le projet de création d’un parc d’activités économiques, “La Mandre”, au sud de la commune du Fauga (31). Porté par la Communauté d’Agglomération Muretain Agglo, ce projet s’étend sur 3 ha, dont deux divisés en 7 lots pour recevoir plusieurs activités économiques. Objectifs : créer des emplois, répondre au dynamisme du territoire de l’agglomération, et participer au rééquilibrage du taux d’actifs sur le territoire (35 % à Muretain Agglo, contre 54 % à Toulouse Métropole). Muretain Agglo prévoit de préserver les zones humides et espaces boisés présents.  

Des potins immo ? Une nomination ? Des initiatives et projets ?

Les Indiscrétions protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Je communique

Vous pouvez joindre un communiqué/dossier de presse, des photos, ou tout autre élément en lien avec votre Indiscrétion.
Taille max. des fichiers : 2 MB.

Au marché

Les marchés publics essentiels en Occitanie de la semaine passée. Parce qu’il faut bien vivre.

APPELS D’OFFRES

BTP 👷‍♀

Occitanie Est 

La mairie du Barcarès lance un avis pour la mission d'assistance et de conseil au maître d'ouvrage pour l'exploitation du port de Barcarès.  

La Ville de Toulouges lance un avis pour accord-cadre multi-attributaires pour des travaux de voirie et pluvial

La communauté d’agglomération du Gard rhodanien lance un avis pour la mission d’ingénierie pour la rédaction d’un programme d’équipements aquatiques et AMO

La communauté de communes de la Vallée de l’Hérault lance un avis pour AMO pour l’étude de faisabilité et de programme pour l’hôtel d’entreprise du numérique sur la commune de Saint-André-de-Sangonis

La commune de Lodève lance un avis pour les travaux de rénovation énergétique de l’école élémentaire Prosper Gély

L'Université de Montpellier lance un avis pour la restructuration de locaux des B.U. sur les campus Triolet et Richter

La Spl Agate lance un avis pour les travaux relatif à l'aménagement d'une aire de jeux aquatiques sur le centre Aquatropic à Nîmes

Le Conservatoire du littoral lance un avis pour les travaux de désamiantage, de déplombage, de déconstruction et de renaturation des espaces naturels Villa Vergéli - Domaine de Frescati et Etang de la Palme - Cap de Roumany à Port-la-Nouvelle

La commune de Bessan lance un avis pour la réhabilitation du centre social Estournet (travaux d’aménagements intérieurs)

La Spl Perpignan Méditerranée lance un avis pour l’exécution des travaux pour la réalisation de deux lotissements communaux

Occitanie Ouest 

Le Département de la Lozère lance un avis pour les travaux courants de réparations, confortements et réalisations d’ouvrages sur le réseau routier départemental. 

Le Conseil départemental de la Haute-Garonne lance un avis pour AMO pour la réalisation d’études énergétiques sur le patrimoine immobilier du conseil départemental

La Spl Arac Occitanie lance un avis d’OPC pour la construction d’un complexe éducatif dans la commune de Plaisance-du-Touch

La commune de Villemur-sur-Tarn lance un avis pour les travaux de peinture dans le cadre de la construction d'un groupe scolaire

La communauté d’agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées lance un avis d’OPC concernant les travaux de réhabilitation du bâtiment 11 pour l’aménagement d’une médiathèque

Themelia lance un avis pour le concours de maîtrise d'œuvre pour la réalisation d'une recyclerie intégrant une déchetterie à plat sur la commune de Puygouzon (81)

La commune de Cahors lance un avis pour la rénovation de l’école Pierre Segala

Le Sdis de Haute-Garonne lance un avis pour la restructuration du centre d’incendie et de secours de Toulouse-Lougnon

Grand Sud Tarn-et-Garonne lance un avis pour la rénovation énergétique de la médiathèque de Grisolles

Collectivités 👥

Occitanie Est 

La communauté de communes Corbières Salanque Méditerranée lance un avis pour la mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage pour la poursuite de l’élaboration du Scot

Communication 📣

Occitanie Ouest 

Le Conseil départemental de l’Aveyron lance un avis pour la fourniture d’objets publicitaires.

Déchets 🗑️

Occitanie Ouest 

La communauté d’agglomération de l’Albigeois lance un avis pour l’enlèvement, le recyclage et la valorisation des cartons collectés en déchetteries.

 

Tourisme 📷

Occitanie Est 

La communauté de communes Corbières Salanque Méditerranée lace un avis pour l’accompagnement à la définition de la stratégie de développement touristique du territoire

Urbanisme 🏙

Occitanie Est 

La commune de Saint-Martin-de-Londres lance un avis pour la requalification du gymnase

ATTRIBUTIONS DE MARCHÉ

Carcassonne Agglo attribue le marché d’intervention et maintenance sur les ouvrages d'eau et d'assainissement à SARL ASSOCIES SALES. Valeur totale du marché : 2 600 000 euros.

La commune d’Argelès-sur-Mer attribue le marché de construction d’un ensemble de bureaux et espaces de service à durand et fils, Asten, Ste Pyreneenne De Miroiterie. La liste des titulaires est à consulter en cliquant ici. Valeur totale du marché : 4 534 811,55 euros.

Le Département de la Lozère attribue le marché de fourniture de matériels dans le cadre d'actions d'amélioration de la performance énergétique dans l'ensemble des bâtiments départementaux à Rexel France - réseau Sct Toutelectric et Quincaillerie Angles. Valeur totale du marché : 1 269 980,36 euros.

La commune de Villemur-sur-Tarn attribue le marché de construction d’un groupe scolaire à ECTP, FONTANILLES, STIBAT. Les autres titulaires sont à consulter en cliquant ici. Valeur totale du marché : 5 501 634,85 euros.

Le SDIS 34 attribue le marché de concours restreint de maîtrise d'œuvre pour l'étude et le suivi de la réalisation d'un centre de secours à Béziers à Bpa Architecture. Valeur totale du marché : 1 554 960,68 euros.

La Région Occitanie attribue le marché de fourniture et installation d'équipements en mobiliers courants pour les établissements d'enseignement et de formation de la Région à Mobidecor, Lafa Collectivites, R.B.C. Les autres titulaires à consulter en cliquant ici. Valeur totale du marché : 25 333 334 euros.

Plus de marchés ici

MINDEF / EMA / SCA / PFC SUD attribuent le marché de prestations d'entretien des espaces extérieurs au profit des sites soutenus par les groupements de soutien des Bases de Défense de Nîmes-Laudun-Larzac et Toulouse-Tarbes-Castres à ID VERDE, EURL DU BOIS DE GAIX " BPS " BRENAC PAYSAGE SERVICE, Maison Hours et Association Les Charmettes ESAT les Charmettes. Valeur totale du marché : 2 306 055,17 euros.

Le Conseil départemental de l’Hérault attribue le marché de missions de diagnostics patrimoniaux à Inka Expertises. Valeur totale du marché : 800 000 euros.

La Saem Roussillon Aménagement attribue le marché de travaux de construction d’un Ehpad à SARL VILLALONGUE, SMAC, SOCIETE PYRENEENNE DE MIROITERIE. Les autres titulaires sont à consulter ici. Valeur totale du marché : 12 524 736,73 euros.

Montpellier Méditerranée Métropole attribue le marché de travaux d'aménagements liés à la circulation des bus et tramway à RAZEL BEC, COLAS et ESQUISS MARQUAGE ROUTIER. Valeur totale du marché : 7 000 000 euros

Le CNRS délégation Midi-Pyrénées attribue le marché de travaux pour la construction neuve d'un nouveau restaurant central à SAS SEDEC, SUD CHARPENTE, SOPREMA ENTREPRISES SAS. Les autres titulaires sont à consulter en cliquant ici. Valeur totale du marché : 5 296 244 euros.

L’agenda

Du 10 au 24 novembre :

Quinzaine du Japon en Occitanie, organisée par l’association Yujo. Plus d’informations ici.

Mardi 14 novembre :

« Mobilités : quelles alternatives pour les entreprises ? », organisée par la CCI Hérault à CCI Entreprises - Mauguio. Plus d'infos ici.

"Art-isanat & RSE : métiers de la main, métiers de demain !" en présence de l'artiste international GHASS, en partenariat avec Club4Rse, à la Cité de l'Économie et des Métiers de Demain. Plus d'infos et inscription ici.

6e forum régional de l'économie circulaire en Occitanie, organisé par la Région Occitanie au Palais des Congrès de Gruissan. Inscription par mail à service.presse@laregion.fr

Réunion publique dédiée aux Castelnauviens sur les Bustrams, organisée par Montpellier Méditerranée Métropole à Castelnau-le-Lez (Le Kiasma, Espace Lagoya 1 rue de la Crouzette).

Lab Immo Midi Libre « Faut-il croire en l'axe Sète-Frontignan-Lunel ? »

Jeudi 16 novembre :

Entreprenez en Occitanie, organisé par Ad'Occ, à Perpignan (Pyrénées-Orientales). Plus d'infos ici.

« Rencontres donneurs d'ordre/PME : AEM - Groupement QAIR - TOtalEnergies - CORIO », organisées par la CCI Hérault à Mauguio. Plus d'infos ici.

Conférence « Vin & Climat : les questions qui fâchent. Mettrons-nous de l'eau dans notre vin ? », organisée par Vinseo à l'Institut Agro Montpellier. Plus d'infos et inscription ici.

Vendredi 17 novembre :

Les Assises de l'Économie organisées par Montpellier Méditerranée Métropole au Corum de Montpellier. Plus d'infos et inscription ici.

Lundi 20 novembre :

Entreprenez en Occitanie, organisé par Ad'Occ, à Onet le Château (Aveyron). Plus d'infos ici.

Entreprenez en Occitanie, organisé par Ad'Occ, à Pavie (Gers). Plus d'infos ici.

Mardi 21 novembre :

RDV de la Banque de France en Occitanie, webinaire sur le thème « Les banques en ligne ». Inscription ici.

Soirée des lauréats de Capitole Angels, organisé à La Cité (Toulouse). Plus d'infos et inscription ici.

Rencontre Génération Industrie, organisée par la CCI Hérault à Montpellier Business School. Plus d'infos ici.

« Transformation durable : Synchriniser RSE et supply chain au service de la planète », organisé par l'IOT Valley et TNP Consultants. Plus d'infos et inscription ici.

Mardi 21 en présentiel et mercredi 22 novembre en digital : 

6e édition du Transfo Digitale Day (rencontres de la transformation digitale au service des dirigeants) organisée à la Cité de l’Économie et des Métiers de Demain, par Ad’Occ, Digital 113 et la Région Occitanie.  

Mercredi 22 novembre :

2ème édition des Mozart de la Réussite, organisée par le Cercle Mozart, la CCI Hérault et Ecomnews au Corum de Montpellier. Plus d'infos ici. Inscription à cerclemozart@orange.fr.

Plus d'événements ici

Mercredi 22 et jeudi 23 novembre : 

1ère édition du salon ENVIROpro Sud-Ouest, consacré à la transition environnementale et énergétique, organisée au MEET de Toulouse. Plus d'infos ici.

Jeudi 23 novembre :

Rencontre Recherche & Industrie pour inover, focus élolien flottant en mer, organisé par le Pôle Mer Méditerranée au Centre du littoral et de la mer à la Station Ifremer de Sète.

Entreprenez en Occitanie, organisé par Ad'Occ, aux Forges de Pyrène (Ariège). Plus d'infos ici.

Entreprenez en Occitanie, organisé par Ad'Occ, dans les locaux du HUP à Alès (Gard). Plus d'infos ici.

Mieux comprendre la précarité énergétique dans le logement et ses enjeux en Occitanie, organisé par Enercoop Languedoc-Roussillon et Énergie Solidiaire Occitanie à La Palanquée, à Sète. Plus d'infos ici et inscription là.

Jeudi 23 et vendredi 24 novembre :  

Biotherapies Days, organisées par Ad’Occ, Eurobiomed, l’Inserm et la Région Occitanie, à la Cité de Toulouse. Plus d’informations et inscription ici. 

Vendredi 24 novembre :

Matinée d’échanges sur les évolutions du dispositif VAE, organisée par Crealead, l'Université de Montpellier, l'université Paul-Valéry Montpellier 3 et Emploi LR à Montpellier Management. Plus d'infos et inscription ici.

RDV Éco « L'innovation territoriale au service des entreprises », organisé par Nîmes Métropole à l'Hémicycle de l'hôtel communautaire. Inscription ici.

Mardi 28 novembre :

Google Ateliers Numériques organisés par la CCI Occitanie à Montauban. Plus d'infos ici.

Les 10 ans des Rencontres internationales de l'innovation sociale sont organisés sur le thème « Entreprendre pour une transition juste » à la Cité de l'Économie et des Métiers de Demain à Montpellier (34). Plus d'infos ici.

« Rencontre Sourcing Achats : découvrez les marchés de l'Aéroport de Montpellier pour 2024 », organisé par la CCI Hérault à l'aéroport de Montpellier. Plus d'infos ici.

Les rencontres de l'emploi, organisées par l'Agglomération du Pays de l'Or à Mauguio. Plus d'infos ici.

Conférence / table ronde « Stratégies de financement pour les startups en 2023 : l'équilibre entre levée de fonds et dette », organisée par la Banque de France et la French Tech Toulouse à la Banque de France à Toulouse (4 rue Deville). Plus d'infos et inscription ici.

« Rencontres RSE en faveur des quartiers prioritaires », coorganisées par la Ville de Montpellier et Montpellier Méditerranée Métropole à Montpellier (345 avenue de Heidelberg). Plus d'infos et inscription ici.

Du 28 au 30 novembre : 

SITEVI (Salon international des équipements et savoir-faire pour les productions vigne-vin, olive, fruits-legumes) organisé au Parc des Expositions de Montpellier. Plus d'infos ici.

Mercredi 29 novembre :

Réunion d'information « Coworking, corpoworking : un enjeu d'attractivité et une nouvelle composante de la marque employeur ! », organisée par le Medef Hérault Montpellier à Bureaux&Co Bellegarde, à Castelnau-le-Lez (1 chemin de Borie). Plus d'infos et inscription ici.

Jeudi 30 novembre : 

Entreprenez en Occitanie, organisé par Ad'Occ, à Toulouse (Haute-Garonne). Plus d'infos ici.

Entreprenez en Occitanie, organisé par Ad'Occ, à Carcassonne (Aude). Plus d'infos ici.

« Littoral en débat(s) : l'Occitanie face au changement climatique », organisé par l'Université Paul Valéry à Montpellier (Saint Charles-salle des colloques 1). Inscription ici.

Rencontre « Foncier économique, vers un réinvestissement des zones d'activités existantes », organisé par l'AUAT à Toulouse. Plus d'infos et inscription ici.

"Futur du travail : les ESAT nous inspirent !" en présence de la philosophe Gabrielle Halpern, en partenariat avec ANDICAT, à la Cité de l'Éconmie et des Métiers de Demain. Plus d'infos et inscription ici.

DÉCEMBRE

Vendredi 1er décembre : 

Entreprenez en Occitanie, organisé par Ad'Occ, à Cahors (Lot). Plus d'infos ici.

Du 4 au 8 décembre :

GE Week 2023, organisée par le CRGE Occitanie. Plus d'infos ici.

Mardi 5 décembre :

Entreprenez en Occitanie, organisé par Ad'Occ, à Tarbes (Hautes-Pyrénées). Plus d'infos ici.

"Longue Vue "Peur, confiance & moi : et l'IA dans tout ca ?" en présence de Laura André Boyet, préparatrice de Thomas Pesquet, à la Cité de l'Éconmie et des Métiers de Demain. Plus d'infos et inscription ici.

Webinaire « Décarbonation de l'industrie, focus sur les IAA », organisé par l'Ademe, la DREETS Occitanie et la DRAAF Occitanie. Plus d'infos et inscription ici.

3e édition de la Journée de l'événement responsable, organisée par Repère Méditerranée au siège de Midi Libre (rue du Mas de Grille). Plus d'infos ici.

5 et 6 décembre :

10ème édition du Congrès National Bâtiment Durable, organisé par Envirobat Occitanie et Effinergie au Corum de Montpellier (34). Plus d’infos et inscription ici.

Mercredi 6 décembre :

La Place Créative, organisée par la CCI Hérault au parc des expos de Montpellier (34). Plus d'infos et inscription ici.

Jeudi 7 décembre : 

Déjeuner du Montpellier Méditerranée Business Clubà Inter Oc – Vins Pays d’Oc IPG, à Lattes avec : Roselyne Bachelot, ancienne ministre. Plus d’infos ici.

MasterClass Cinéma "Réaliser un film en Occitanie, l’envers du décor", en présence de la réalisatrice et scénariste Agnès de Sacy, en partenariat avec Occitanie Films et la Cité européenne des Scénaristes, à la Cité de l'Éconmie et des Métiers de Demain. Plus d'infos et inscription ici.

Vendredi 8 décembre :

Assises régionales du logement en Occitanie organisées par la préfecture d'Occitanie au Centre des congrès Diagora à Labège (31).

Mardi 12 décembre : 

Déjeuner du Béziers-Narbonne Business Club à Narbonne avec un invité d’honneur : Stéphane Lubrano, directeur de la mission Ligne Nouvelle Montpellier Perpignan. Inscription obligatoire ici.

Mercredi 13 décembre :

Les universités de l'économie de demain 2023 « Faire de l'impact sa nouvelle boussole », organisée au Corum de Montpellier. Plus d'infos ici.

Mercredi 13 et jeudi 14 décembre :

Energaïa, forum des énergies renouvelables, au Parc des Expositions de Montpellier. Plus d'infos ici.

Jeudi 14 et vendredi 15 décembre : 

Aqua Business Days organisé par Aqua Valley à Montpellier. Plus d'infos et inscription ici.

2024

JANVIER

Jeudi 11 janvier :

Déjeuner du Montpellier Méditerranée Business Club au Domaine de Verchant avec : Fabienne Sicot, sur le toit du monde avec 2 handicaps. Plus d’infos ici.

Mardi 16 janvier : 

Déjeuner du Béziers-Narbonne Business Club à Béziers avec un invité d’honneur : Mathilde Boulachin, domaine Chavin. Inscription obligatoire ici.

Des potins immo ? Une nomination ? Des initiatives et projets ?

Les Indiscrétions protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Je communique

Vous pouvez joindre un communiqué/dossier de presse, des photos, ou tout autre élément en lien avec votre Indiscrétion.
Taille max. des fichiers : 2 MB.

Newsroom

L’agence travaille en ce moment sur plein de choses passionnantes :

JOURNALISME

Pour Les Échos : 

  • Enquête sur « E-commerce : pourquoi les PME sont trop ‘petits bras’ », parution le 14 novembre

Pour BoisMAG : Enquête nationale sur le négoce bois, pour BoisMAG. Parution courant novembre.

Pour ToulÉco :

  • 10 femmes d’Occitanie Est qui vont faire 2024, dans le cadre d’un dossier régional « Les 24 femmes qui vont faire 2024 ».
  • 3 articles « Fabriqués en France » : Le Maillot Français, Danielle Engel et Electric Motion.
  • Contribution au Guide du Financeur, avec quatre pages consacrées aux pépinières et incubateurs d’entreprises d’Occitanie Est.  

Présence au colloque des 20 ans du Chede (cycle des hautes études pour le développement économique), « Les défis industriels et environnementaux », le vendredi 24 novembre 2023 après-midi à Paris, sous le haut patronage de Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique.
Centre de conférences Pierre Mendès France, 139, rue de Bercy, Paris 12e

RÉDACTION DE CONTENUS

Livre Blanc sur les traumatisés crâniens, pour la Fondation de la Mutuelle des Motards

Magazine « L’œil » d’Arthur Loyd Occitanie Méditerranée

Livre Blanc portant sur l’événement de Vinseo « Vins et Climat : les questions qui fâchent. La filière viticole face aux enjeux climatiques, entre agilité et transition forcée ; Quels vins produira-t-on en Occitanie en 2050 ? » 16 novembre, 9h30, Intitut Agro Montpellier. Pour Vinseo.

ANIMATIONS

Lab Immo Midi Libre « Faut-il croire dans l’axe Lunel – Montpellier – Frontignan – Sète ? », le 14 novembre au Mo.Co (Montpellier).  

Lancement de l'agence de développement économique Pulse (Béziers Méditerranée), le 21 novembre pour Viaterra, à Béziers.

Dans le cadre du mois de la création/reprise d’entreprises avec Ad’Occ, deux animations de tables rondes :
. 23 novembre à Alès / LE HUP (9h15-10h15).
. 30 novembre à Carcassonne, Centre de congrès le Dôme (10h30 - 11h30).

French Tech Central (French Tech Méditerranée), le 7 décembre à Béziers, avec 4 tables rondes programmées : Développement à l’international ; Financement et innovation : les bonnes pratiques ; Innovation au service de l’environnement ; Innovation dans un grand groupe. Coanimation Sarah Nguyen Cao-Khuong / Hubert Vialatte.  

Assises régionales du Logement, organisées par la préfecture de région Occitanie, le 8 décembre à Labège. Coanimation Sarah Nguyen Cao-Khuong / Hubert Vialatte.