Bandeau partenaire, Crowne Plaza, 30 janvier

Ces ministres qui balancent

Semaine du 22 mai 2023

LES INDISCRÉTIONS

Vos 5 minutes business en Occitanie

Suivez Les Indiscrétions sur les réseaux sociaux :

Sur le gril cette semaine

Design de la 5e ligne de tram, visuels du stade Louis-Nicollin : les ministres ont l’art de nous couper l’herbe de l’info sous le pied (« Ça pousse »).

Et encore ? L’ami Goujon dans le dico, Gayssot toujours aficion, fête de l’emploi partagé à Sète (en « À l’affiche »), les 60 ans de Viaterra, les 11 projets lauréats de La Grande Fabrique de l’Image, les IHU à Toulouse et Montpellier et Action Logement qui développe des solutions pour les saisonniers (en « Décodage »), le président du Scot de Gascogne a fait l’union gersoise sacrée (en « Trois questions à »), une volerie en projet en terre catalane (en « Zoom »), et plein d’autres palabres urbaines dans Les Indiscrétions de la semaine du 22 mai.

Bonnes lecture et semaine !

À l'affiche

À l’affiche
9

Parce qu’elles et ils le valent bien

Pierre-Olivier Navarro, CRGE Occitanie

Une grande fête de l’emploi partagé. Le directeur du centre de ressources des Groupements d’employeurs Occitanie organise, le 1er juin au Domaine du Lazaret à Sète, les 15 ans de la structure, en présence de près de 150 personnes. Avec du beau monde : Julien Tognola, directeur régional de la Dreets (économie, emploi, travail et solidarités) Occitanie, Medef Occitanie, CPME Occitanie, Région, réseau Face, Aract (santé au travail), Montpellier Méditerranée Métropole, Département de l’Hérault, Ligue Occitanie Handball, de multiples groupements d’employeurs (Judo Nord Occitanie, Hatch, ABT, Gegep, Gessa, Compétence Plus, Geep…). Initialement développée en ex-Languedoc-Roussillon, le CRGE s’est étendu en Occitanie Ouest à partir de 2016. « Les 13 départements seront présents ce 1er juin, se félicite Pierre-Olivier Navarro. L’idée du CRGE était d’accompagner la création de groupements d’employeurs autres qu’agricoles, en favorisant des GE multi-sectoriels, territorialisés… Les GE sont une belle idée pour développer l’emploi, partout dans les territoires. » « Dans un contexte de difficulté de recrutements, les GE sont un accélérateur de développement des PME. Elles peuvent bénéficier de compétences stratégiques qu’elles n’utilisent pas 100 % du temps, explique Julien Tognola. L’Occitanie est exemplaire au niveau national, en étant au-delà des 10 % de la part nationale du nombre de GE. » Convaincu que « l’outil GE n’a pas encore livré tout son potentiel », un programme est lancé cette année pour utiliser l’emploi partagé dans le travail saisonnier.
Parmi les projets en cours, la création d’un GE dédié aux clubs de foot de la Haute-Garonne, le besoin de responsables de clubs se faisant de plus en plus sentir, au-delà du cadre du bénévolat. Mais, globalement, « le maillage des GE est atteint. L’option prioritaire est aujourd’hui de renforcer les GE existants, pour éviter les effets de cannibalisation entre structures », décrypte Julien Tognola. L’Occitanie compte environ 140 GE. Environ un tiers adhèrent au CRGE. Ce 1er juin, sera élu un nouveau bureau et un nouveau président, le mandat de l’actuel président, José Razafimandimby, arrivant à échéance. Pierre-Olivier Navarro restera directeur. Le CRGE Occitanie est soutenu par l’État et la Région Occitanie à travers le contrat de plan. Il compte 10 salariés, avec deux implantations, l’une à Toulouse (Cité des start-up) et l’autre à Montpellier (Parc 2000) et un budget 2022 de 580 k€ (prévisionnel 2023 : 650 k€).
J’aurai le plaisir d’animer les débats, au cours desquels viendront témoigner les acteurs de la création du CRGE et de son essor.

François Commeinhes et Gilles d’Ettore, Station T

Le 30 mai, François Commeinhes (à gauche sur la photo), président de Sète Agglopôle Méditerranée, Gilles D’Ettore, président de Hérault Méditerranée et sa vice-présidente déléguée au tourisme Véronique Rey, lancent Station T, plateforme d’innovation touristique, au palais des Congrès du Cap d’Agde. Les start-up qui y seront accélérées seront positionnées sur les secteurs où l’innovation est attendue dans le tourisme : solutions de recrutement, traitement des eaux dans les campings, réhabilitation énergétique des copropriétés privées du littoral, gestion centralisée des réservations… (à (re)lire dans Les Indiscrétions du 7 novembre).

Alix Roumagnac, Predict Services

Sécheresse, inondations, assèchement des nappes phréatiques… Ces thèmes seront abordés lors du premier forum environnement de l’association Cercle Mozart de Montpellier par Alix Roumagnac, à La Dune à La Grande-Motte, le 13 juin à 18h, sur le thème « De l’eau et des Hommes ». Le dirigeant de l’entreprise Predict Services (filiale d’Airbus, Météo France et BRL), société en charge de la gestion des risques naturels, interviendra aux côtés d’Éric Servat, directeur du Centre International Unesco sur l’Eau de Montpellier et de l’Institut de Recherche pour le Développement, et vice-président du Pôle Aqua Valley, et de Laurent Ballesta, photographe, biologiste marin et plongeur.
Animé par Olivier Biscaye, directeur de la rédaction de Midi Libre, l’événement attend près de 350 personnes et est soutenu par France Bleu Hérault, Midi libre, Radio Aviva, la communauté professionnelle territoriale de Santé Occitanie Méditerranée et Veolia.

Jean-Claude Gayssot, Edec

L’ancien ministre des Transports et président du port de Sète (34) fêtera le 2 juin prochain, au Domaine de Bayssan (Béziers), les 20 ans de l’Edec (Économie, Développement et Citoyenneté), association qu’il préside. Au programme : un point presse, une conférence d’Alix Roumagnac (Predict Services, Castelnau-le-Lez) sur le dérèglement climatique et soirée. « Edec organise des visites d’entreprises performantes, à la pointe de l’innovation technologique, toujours en lien avec le développement durable : centre spatial de Toulouse, centre de Cadarache, Arcelor Mittal à Saint-Chély-d’Apcher misant sur l’économie circulaire et alimentant le réseau de chaleur de la ville… On n’est pas pour la décroissance, mais pour une croissance non productiviste, conforme au respect de la planète », confie aux Indiscrétions le Biterrois, par ailleurs président de la Fondation Van Allen (centre spatial universitaire, Université de Montpellier). Pour l’anecdote, il a prévu d’assister ce week-end à deux corridas à Nîmes, à l’occasion de la Feria de Pentecôte. « Je suis un aficion de longue date. Mais je ne suis pas pour autant un assassin ! », glisse-t-il.

Stéphan Azais et Gaëtan Santommena, Mas du Ministre, Mauguio (34)

Stéphan Azais (sur la photo) et Gaëtan Santommena, respectivement expérimentés sur la partie restaurant/discothèque et exploitation de cafétérias et de boulangerie industrielle, reprennent la gestion du Mas du Ministre, domaine viticole et espace réceptif à Montpellier, indique Midi Libre. Un des objectifs : développer la restauration classique, « pour cibler les plus de 40 ans. C’est une demande sur la région ».

Gilles Goujon, dans le dico

Il est dans le dico. Le chef de L’Auberge du Vieux-Puits à Fontjoncouse (Aude), seul restaurant trois étoiles d’Occitanie, également à la tête de L’Alter Native à Béziers (une étoile), entre dans l’édition 2024 du Petit Larousse Illustré, ce 24 mai. Comme le chanteur belge Stromae. « C’est incroyable, je suis sans voix, réagit l’entrepreneur dans L’Indépendant. Goujon y figurait déjà mais dans les poissons de rivière (rires). C’est un grand honneur. Je ne pensais même que cela pouvait être possible. »
C’est aussi l’histoire d’une résilience, empreinte de foi en soi. « Quand je repense à mon parcours, j’étais un enfant tellement malheureux, de 10 ans à 18 ans, après la mort de mon papa, j’étais un gamin assez perturbé, au fond de la classe. J’en voulais à la Terre entière. Je n’étais pas un très bon élève… »
Il revient sur ses débuts compliqués à Fontjoncouse, un village de 140 habitants à l’est de l’Aude. « C’est un parcours de labeur, de chemins caillouteux. Ce métier m’a apporté des moments de joie, mais l’arrivée à Fontjoncouse a été dure : la galère pendant des années, pas de clients, les étoiles Michelin qui ne tombaient pas. Et après la première étoile, en 1997, le ciel a commencé à s’éclaircir. »
« Une fierté pour l’Occitanie, une juste reconnaissance de votre travail » : la nouvelle est saluée dans une lettre de Vincent Garel, président du CRTL Occitanie, rendue publique. « Vous êtes l’un des plus emblématiques ambassadeurs de la région, des savoir-faire de nos territoires et un fervent défenseur de la ruralité », écrit l’élu PRG.

Muriel Fournier, Espace Propreté et RSE

La dimension RSE, dans laquelle les efforts de formation des salariés peuvent être détaillés, reste trop souvent mal appréhendée dans les marchés publics, regrette Muriel Fournier (Espace Propreté). « Les acheteurs ne peuvent pas vérifier si le dossier RSE des candidats est vrai ou faux. Ils reçoivent un dossier en version papier. Comment s’assurer si le descriptif est accompagné de faits sur le terrain ? De plus, beaucoup d’acheteurs trouvent l’aspect RSE complexe à aborder, car ils ne sont pas formés à cette approche. » Résultat : « entre le candidat qui ment et qui dit vraiment ce qu’il fait, les notes sont les mêmes ! Et, au final, la différence se joue sur la partie prix. Et le moins-disant finit par l’emporter. » Ce qui ne va pas dans le sens d’une revalorisation des salaires, pourtant indispensable sur les métiers dits « de première ligne », fortement en tension.
La Fédération des Entreprises de Propreté, d’Hygiène et Services associés multiplie pourtant les tables rondes avec les acheteurs, les rencontres avec l’Urssaf, la CAF…, « pour les sensibiliser sur les critères RSE ». Mais la dirigeante ne se fait guère d’illusion. « Les grosses entreprises, dotées d’un service communication et marketing, gagnent des points car elles ont les moyens de produire un dossier qui présente bien. Même s’il y a une part de choses enjolivées et pas forcément vraies. »
* Extrait du manifeste sur la valeur travail, co-rédigé avec Matthieu Ourliac (Medef Béziers), à paraître en juillet.

Jean-Noël Barrot, ministère de la Transition numérique et des télécommunications

Les 25 et 26 mai ont lieu les 1ères Assises régionales de la féminisation des métiers et filières numériques, organisées par La Mêlée et Femmes@Numérique à Montpellier, apprend-on dans un communiqué le 2 mai. La première journée, particulièrement dédiée aux jeunes femmes en recherche d’emploi ou reconversion, permettra la découverte et l’expérimentation des métiers numériques. Elle aura lieu sur le site de Dell Technologies à Montpellier. Le lendemain, se tiendra à la salle du conseil de la Métropole de Montpellier une journée dédiée à l’évolution des pensées publiques et privées dans le domaine de l’orientation, de l’emploi et de l’insertion. Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé de la transition numérique et des télécommunications, interviendra.  Inscrivez-vous ici.

Henri Dalem, Odyssud

Le directeur du théâtre des Pénitents (Montbrison, Loire) est nommé à la direction d’Odyssud à Blagnac (31). Actuellement soumis à travaux lourds (12 M€), la salle de spectacle rouvrira en septembre 2025. L’activité culturelle se poursuit pendant ce temps, avec des saisons hors-les-murs. 

Jacques Rossi, Fnaim 34

Gérant de Gestimmo (Sète), il prend la présidence par intérim de la Fnaim de l’Hérault. Jusqu’alors président, Thomas Bree (France Gestion Immobilier, Montpellier) se met en retrait pour raison de santé. L’élection d’un nouveau président est prévue en septembre.

Philippe Allié, Ville de Boisset-et-Gaujac

Il est élu maire de la commune gardoise de Boisset-et-Gaujac, le 16 mai, après la démission du maire sortant Julien Heddebaut pour raisons professionnelles et un départ en outre-mer (source : site de la mairie). À ses côtés sont également élus Josiane Almeras (première adjointe), Pierre Lemaire (2e adjoint), Marina Martel (3e adjointe), Mathieu Ozor (4e) et Sonia Kassouri (5e). Parmi les projets, le maire énumère, entre autres, « l’aménagement de la place du marché pour développer un espace intergénérationnel, l’installation d’un dispositif de vidéoprotection, et la réinformatisation de la bibliothèque pour l’équiper d’ordinateurs et d’une connexion wifi », indique-t-il à nos confrères de Midi Libre (à lire ici).

Une nomination ou élection à nous transmettre ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Bandeau partenaire Midi Libre, 6 février, Les Indiscrétions

Décodage

Décodage

9

On perce le coffre-fort

La Grande Fabrique de l’image : 11 lauréats occitans

La ministre de la Culture annonce le 19 mai les lauréats de l’appel à projets La Grande Fabrique de l’image dans cadre du plan France 2030. L’Occitanie compte 11 lauréats. Les lauréats occitans : deux studios de tournage de France TV à Vendargues et de Pics Studios à St-Gély-du-Fesc, le studio d’animation TAT à Toulouse (31), les studios d’effets visuels montpelliérains The Yard et Mathematic, studio de jeux vidéo Game Bakers, et 5 écoles de formations IDEM à Perpignan, ARTFX (Montpellier), D.E.F.I, le studio Audio Workshop et  l’école de cinéma Travelling à Sète.

La filière régionale en chiffres :
. 25 000 m² de studio de tournage.
. 100 sociétés de production
. plus de 1.000 techniciens et 1.000 comédiens référencés dans la base de données d’Occitanie Films.
. Objectif d’atteindre 13.000 emplois, soit autant que la filière spatiale.
. La création de deux studios dans l’Hérault, avec à la clé plus de 2.000 emplois, est jugée « indispensable pour diversifier le tissu économique du bassin montpelliérain, réinventer les outils de création et de production de demain et faire de notre territoire une référence pour l’accueil de productions nationales et internationales », souligne l’exécutif régional.

La Région Occitanie, qui investit environ 4,7 millions d’euros par an dans le secteur du cinéma et de l’audiovisuel, ambitionne d’ « être la première région européenne audiovisuelle et la première destination en France pour les productions internationales », selon Carole Delga, présidente PS de la collectivité.

> Plus à lire dans le communiqué de la Région Occitanie en cliquant ici.

Ikea : nouveau centre à Toulouse. Le géant suédois de l’ameublement et de la décoration Ikea révèle le 15 mai prévoir d’ouvrir un centre de distribution supplémentaire à Toulouse d’ici 2024 (à lire ici). L’ouverture de ce nouveau centre s’inscrit dans la volonté du groupe de renforcer son maillage national, avec 1,2 Md€ d’investissement en France sur la période 2023-2026. Avec 36 magasins, Ikea France emploie 12.000 collaborateurs et réalise un CA 2022 de 3,28 Md€.

Enquête publique pour une centrale photovoltaïque dans l’Aude. La préfecture de l’Aude lance une enquête publique du 5 juin au 5 juillet pour le projet de création d’une centrale photovoltaïque sur des friches agricoles de Saint-André-de-Roquelongue (Aude, lieu-dit La Rivière). D’une puissance supérieure à 250 KWc, la centrale est constituée de 4 entités clôturées, d’une surface totale de 8,4 ha. Le site comprend également 5 bâtiments techniques. Les panneaux photovoltaïques, d’une hauteur de 2,9 m, seront situés à 1 m du sol. Plus d’infos en ligne via ce lien et sur le site de la mairie.

Les CHU de Toulouse et Montpellier retenus pour deux projets du plan France 2030. Le premier est porté par le CHU de Toulouse, l’Université Paul Sabatier Toulouse 3 et l’Inserm. Il s’agit d’un projet sur le vieillissement en santé, retenu lors de la 3ème vague de l’appel à projets « Instituts Hospitalo-Universitaires – IHU 3 », apprend-on sur un post LinkedIn du CHU Toulouse. Le projet lauréat a été annoncé le 16 mai dernier par Emmanuel Macron à l’institut Curie (Saint-Cloud). Ce pôle d’excellence santé intitulé HealthAge sera spécialisé en gérosciences (disciplines ciblant les processus de vieillissement). L’objectif est de répondre au vieillissement de la population, un défi pour le système de santé.
Du côté de Montpellier, le projet Immune4Cure portant sur les maladies auto-immunes a également été retenu le 16 mai dans le même cadre, apprend-on via un communiqué de la métropole. À l’initiative du CHU de Montpellier, l’Université de Montpellier et l’Inserm, ce pôle de santé et de recherche sera dédié à la compréhension de ces maladies et la recherche de thérapies innovantes. « Avec 5 à 8 % de la population mondiale aujourd’hui touchée par une maladie auto-immune, l’IHU « Immun4Cure » répond à un enjeu de santé publique », rappelle Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole. Le projet bénéficiera d’une dotation de 20 millions d’euros.
Ces deux projets prennent place dans le cadre du plan d’investissement de l’État France 2030, et font partie des 16 nouveaux programmes d’excellence soutenus pour accélérer la recherche et l’innovation en santé.

Un projet innovant pour le traitement de la surdité. Un projet sur le développement de solutions pour le traitement de la surdité est lancé, apprend-on le 17 mai dernier dans un communiqué de la SATT AxLR. Lancé à l’initiative de CILcare, institut de recherche spécialisé dans les pathologies auditives (Montpellier et Boston (USA)), le Laboratoire de Bio-ingénierie et Nanosciences de l’Université de Montpellier porté par le professeur Azel Zine et la société d’accélération du transfert de technologies AxLR, le projet s’intitule OrgaEar. « Les solutions thérapeutiques qui seront développées dans le cadre de ce projet permettront à CILcare de se positionner comme acteur-clé dans le traitement de la surdité neurosensorielle et d’apporter un traitement à de nombreuses personnes », indiquePhilippe Nérin, président de AxLR. Avec une personne sur quatre victimes de problème d’audition en 2050, la surdité est un enjeu de santé publique majeur. Ce projet de 24 mois sera soutenu et financé par AxLR à hauteur de 656.000 euros.

Booste ton audace : 7 projets lauréats accompagnés. BTP, finance, culture, tourisme, numérique, bien-être… Sept entreprises*, accompagnées par le programme d’accélération Alès Audace “Booste ton Audace”, ont présenté le 11 mai leurs projets devant un jury d’associations, banques et experts de levée de fonds. Organisée par l’agence Alès Myriapolis et soutenue par la Région Occitanie, cette première édition a permis un accompagnement sur trois mois, pour challenger et accélérer la maturité des projets sélectionnés (étude de marché, marketing-mix, prévisionnel financier, modèle économique, posture et préparation au pitch, etc.). Objectifs : permettre aux créateurs de valider leurs hypothèses de marché, leur modèle économique, lever les premiers freins et surtout définir un produit minimum viable (PMV), voire lancer la construction du prototype (pour les plus avancés). « Ce programme coûte l’équivalent de 14.000 € en prestations, mais nous le proposons gratuitement, sous réserve que le porteur de projet s’engage à créer son activité sur le territoire d’Alès Agglomération », explique Philippe Aparicio, chef de projet à l’agence Alès Myriapolis.
*All Style School, pôle culturel et artistique dédié à la danse urbaine, crée par Jawad  Frikah en 2012 ; Arkadia Application, application smartphone pour faciliter l’accès des infrastructures culturelles pour les personnes en situation de handicap créée par France Dholander et Frédéric Paterne en 2022 ; « Le Focus », centre culturel de formations créé par Abdeslam  Chaoui et Sabrina  Fiandaca ; Cévennes Immersion, complexe immersif pour présenter les écosystèmes aquatiques cévenols et sensibiliser le public, créé par Nathalie Dunoir-Picco et Christophe Giral ; Human For Impact, plateforme participative d’investissement dédiée aux projets à impact, développée par Stéphanie Rognon et Frédéric Codet ; Octopuce, carnet d’entretien numérique pour les climatisations et pompes à chaleur, créé par Bruno Barlier ; et Un air d’abeilles, centre  de  soins  api-thérapeutiques, porté par Cécilia Cruveillier. Plus d’informations ici.

Logements saisonniers : Action Logement ouvre sa boîte à outils

 

Comment loger les milliers de travailleurs saisonniers qui affluent chaque été en Occitanie ? Action Logement multiplie les projets sur le littoral, entre création de logements dédiés, cohabitation intergénérationnelle et mobilisation du parc privé.

« Depuis la crise Covid, l’emploi saisonnier est devenu très fragile. Pour pouvoir recruter, proposer un logement est devenu prioritaire pour les professionnels de l’hôtellerie et de la restauration », pose Françoise Cadars, directrice générale de La Cité Jardins, opérateur social d’Action Logement spécialisé dans les logements dédiés -jeunes, seniors, handicap…
Face à l’urgence, La Cité Jardins a acquis en 2021, au Barcarès, une résidence de Pierres&Vacances. Après des travaux de réhabilitation, 61 appartements logent des saisonniers de moins de 30 ans, entre mai et octobre, sous conditions de ressources. Les biens meublés sont pris d’assaut : loyers mensuels hors taxe abordables (entre 294 et 355 euros), baux courts, gestionnaire de site présent pour faciliter les démarches, groupe Whatsapp créé à l’échelle de la résidence pour partager les mobilités… Hors saison, l’unité accueille des alternants en formation dans des CFA. Après cette première opération sur le littoral, La Cité Jardins reconvertit un ancien hôpital situé au cœur d’Agde, pour y loger 40 saisonniers à partir de 2024. In’Li, autre filiale d’Action Logement, va ouvrir à Montpellier, dans le quartier Euromédecine, une résidence destinée à accueillir des saisonniers et un public de chercheurs.

Garanties pour les propriétaires. À Agde, une action est menée avec la mairie pour cibler les propriétaires de logements vacants. « Nous nous engageons par courrier à leur trouver un locataire, en garantissant le paiement du loyer et la couverture des dégradations éventuelles », souligne Éric Delor, directeur territorial d’Action Logement dans l’Hérault, le Gard et les Pyrénées-Orientales.

Cohabitation intergénérationnelle. Autre solution, la cohabitation intergénérationnelle : des seniors sont conviés à partager leurs logements avec un saisonnier. « Le parc existant peut apporter des réponses rapides et pertinentes. Mais c’est une énergie folle, pour traiter 500 à 600 saisonniers sur l’été, alors que le besoin est de plusieurs dizaines de milliers », souffle François Magne, directeur régional d’Action Logement Occitanie. En août dernier, des vendangeurs de Banyuls-sur-Mer, contraints de bivouaquer en bordure de vignes, ont ainsi alerté sur leur situation. « Certains maires affirment ne pas avoir de solutions, mais ne se mobilisent pas toujours pour du foncier, ou pour activer leur office de tourisme afin d’identifier des lits froids et travailler à leur remise sur le marché à des conditions abordables », regrette François Magne.
De son côté, la Région Occitanie étudie une possible utilisation des internats des lycées, libres pendant la période estivale. Mais la plupart sont déjà occupés par des pompiers et des CRS, également sollicités en haute saison.
> À (re)lire dans Les Échos, en cliquant ici.

150 emplois à pourvoir chez l’avionneur Daher près de Tarbes. Chaudronniers, mouleurs, peintres, électriciens avion ou contrôleurs qualité… 150 postes, en intérim ou CDI, seront à pourvoir lors du job dating de Daher Aerospace, jeudi 25 mai de 8h30 à 12h30, dans ses locaux à l’aéroport de Tarbes-Lourdes Pyrénées (65).
Le site du groupe Daher, dédié aux équipements et systèmes aéronautiques (1500 salariés), limite l’entrée à 50 personnes. Pour candidater : recrutement-tarbes@daher.com.

Montpellier : trois concertations pour le PLUi Climat. Montpellier Méditerranée Métropole organise trois concertations fin mai en vue de l’élaboration de son Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUi) Climat. La première se tiendra le 24 mai et concernera les quartiers Hôpitaux-Facultés, Mosson et Cévennes. La seconde touchera les quartiers Croix d’Argent, Près d’Arènes et Port Marianne le 26 mai. Enfin, la troisième concertation pour le quartier Centre aura lieu le 31 mai.

Trois entreprises en lice pour le marché de l’eau de Perpignan Méditerranée. Évaluée à 650 M€, le marché de la gestion de l’eau potable et de l’assainissement de la communauté urbaine de Perpignan Méditerranée est remis en jeu, pour une exploitation à partir du 1er janvier 2024. Trois candidats, Veolia, la Saur et Suez, sont en lice, lit-on chez nos confrères de L’Indépendant le 21 mai. Le contrat sera signé pour 12 ans. La date de clôture est fixée au 23 mai (ici).

Numérique, énergies renouvelables, sport : Ad’Occ sur tous les fronts. L’agence de développement économique régionale Ad’Occ accompagne les entreprises occitanes sur trois événements durant le mois de juin. Du 14 au 17 juin, c’est sur le salon Viva Technology à Paris, le plus grand salon tech européen, qu’une trentaine d’entreprises d’Occitanie occuperont le stand d’Ad’Occ et de la Région Occitanie. Parmi elles, Odaptos (34), Rengenlife (34), Skyted (31)… Toujours à Paris, se tiendra les 20 et 21 juin Seanergy, salon international des énergies marines renouvelables où plusieurs entreprises occitanes (MP Archimed, 11 ; CLS, 31 ; et Rov Expert, 34) cohabiteront sur le pavillon collectif Occitanie, porté par Ad’Occ et Wind’Occ. Enfin, Ad’Occ et la Région accueille à Gruissan (Aude) l’écosystème de la filière Sport et Loisirs Extérieurs le 22 juin pour une journée collective. Pour l’occasion, ont répondu présents Haomah Sport (34), Sporteed (34) et Touch2See (31).

Réhabilitation d’une cité U. CDC Habitat Social lance un avis d’appel à la concurrence pour l’attribution du marché de maîtrise d’œuvre pour la réhabilitation de 169 logements de la cité universitaire du parc à Montpellier. Il s’agit d’un lot unique. La durée prévisionnelle du contrat est de 40 mois (10 mois d’études, 30 mois de travaux).

Viaterra. L’aménageur Viaterra, actif dans le Biterrois (mais pas que : il aménage aussi la zone d’activités de La Béragne à Carcassonne), fêtera ses 60 ans le 12 octobre au théâtre municipal de Béziers. Viaterra est dirigé par Joël Daures et présidé par Robert Ménard, maire de Béziers et président de Béziers Méditerranée.

Resto scolaire et école maternelle. La Ville de Saint-Julien-les-Rosiers (30) lance un avis d’appel à la concurrence pour l’attribution du marché de maîtrise d’œuvre pour la rénovation, la réhabilitation et l’extension de l’école maternelle et la construction d’un nouveau restaurant scolaire. Date et heure limite de réception des plis : 16 juin à 18h.

Une indiscrétion, une analyse pas lue ailleurs, une exclu à nous transmettre ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Zoom

Zoom
9

Une info passée au crible

Tourisme : le Rocher des Aigles projette d’ouvrir une volerie dans les Pyrénées-Orientales

Le Rocher des Aigles, parc ornithologique dirigé par Raphaël Arnaud et implanté à Rocamadour (Lot), souhaite ouvrir une volerie à Castelnou (66), en terre catalane. Le projet est en pourparlers.

Une volerie au château de Castelnou. Le projet consiste à « ouvrir une volerie au pied du château de Castelnou, explique aux Indiscrétions Raphaël Arnaud, à la tête du Rocher des Aigles, parc ornithologique lotois. Nous avons été sollicités par la mairie de Castelnou, mais rien n’est encore acté ». Contacté, la mairie de Castelnou n’a pas souhaité répondre à nos questions, expliquant que « le sujet est en pourparlers. L’étude de faisabilité sera faite en septembre ».

1.500 spectateurs par jour. L’objectif est d’avoir une « activité zoologique permettant de véhiculer un message pédagogique tout en ayant 2 à 3 spectacles, avec des rapaces et des perroquets, au quotidien », souligne le gérant du Rocher des Aigles. Chaque représentation pourrait accueillir jusqu’à 500 spectateurs. Pour cela, « une cinquantaine d’oiseaux de différentes espèces seront ramenés depuis nos différents sites », estime Raphaël Arnaud. Un amphithéâtre avec des gradins en bois devra être installé.

Près de 10 emplois créés. Dans le cas où la volerie serait amenée à ouvrir à Castelnou, plusieurs emplois seraient créés. « Nous recruterions deux personnes locales pour tenir la caisse, 4 ou 5 fauconniers, et peut-être un directeur », détaille le directeur du Rocher des Aigles, qui compte 16 salariés à Rocamadour.

Voleront-ils jusqu’à Castelnou ? ©Rocher des Aigles

Condition météorologique. La problématique du lieu : le vent. « Un coup de vent peut déporter un faucon de 800 grammes. Il va donc falloir adapter le spectacle, que ce soit sur la hauteur ou la distance du vol », anticipe Raphaël Arnaud. À titre d’exemple, « durant un spectacle, un grand vautour s’éloigne jusqu’à 15 kilomètres et peut monter jusqu’à 1.800 mètres de hauteur. Nous avons une maîtrise totale sur le vol des espèces ». Des émetteurs sont placés sur les oiseaux afin de savoir en temps réel où ils se situent.

Et pour la chasse ? « Nous savons que la chasse fait partie des traditions du pays catalan, et nous n’avons aucun problème avec les chasseurs. Il faut simplement échanger avec eux et leur expliquer que nous avons des oiseaux, des rapaces et des espèces protégées sur lesquels il ne faut pas tirer », assure Raphaël Arnaud.

Protéger les espèces menacées. À Rocamadour, plus grand parc ornithologique de France, le Rocher des Aigles compte 60 espèces différentes, représentant quelque 1.500 oiseaux. « Nous sommes spécialisés dans la reproduction des oiseaux menacés de disparition depuis 1977 afin de réintroduire ces espèces dans la nature », précise Raphaël Arnaud, qui a par ailleurs été président de l’office de tourisme de Rocamadour durant 13 ans (1993-2006). En moyenne, le parc accueille 80.000 visiteurs par an.

3 questions à

3 questions à

Hervé Lefèbvre, président du Scot de Gascogne

« Pas de foncier s’il n’y a pas de projet »

Le maire de Samatan (Gers) interviendra le 15 juin lors des Rencontres nationales des Scot (schémas de cohérence territoriale) à Nîmes, événement que j’aurai le plaisir d’animer en présence de 400 élus venus de toute la France. Un petit avant-goût de l’événement, dont le thème est « Planifier dans l’incertitude ». « Trois questions à », la rubrique où le tutoiement est de rigueur.

Hervé, le Scot de Gascogne épouse les contours du département du Gers. Comment as-tu réussi ce tour de force, comment as-tu travaillé l’adhésion des élus ?
Il faut éviter les confrontations territoriales et travailler à la définition d’un ADN commun. Nous sommes aux portes de Toulouse, et la ruralité peut servir les territoires métropolitains. C’est un exercice itératif d’écoute et de concessions. La boîte à outils est très sociologique. On a réussi à limiter le contentieux, par le dialogue. Les freins sont la représentation et la perception. Le maire a souvent l’impression d’être spolié, de ne pas être reconnu. Il ne faut pas le nier. Le but est de ne pas concéder, tout en dialoguant, écoutant, et en demandant ‘Où est impacté votre projet par l’armature ?
Le dialogue prend du temps, mais il ne faut pas griller d’étapes. Les documents sont vulnérables à travers le risque de contentieux. Il faut une démarche sécure, car si le Scot tombe, tous les territoires sont impactés derrière.
Le Scot de Gascogne est clivé entre les communes de l’est du département, en croissance du fait de la proximité métropolitaine, et celles de l’ouest, en déclin démographique et économique. Quel intérêt d’être ensemble dans un Scot de 397 communes et 13 EPCI (intercommunalités, note), alors qu’il y a une fracture profonde ? Nous avons pourtant retrouvé des valeurs qui font que l’on voulait rester ensemble. Au terme de deux ans d’échanges, ces valeurs socles ont permis à des territoires de se retrouver au-delà de leurs différences de dynamique.

Quel changement de trajectoire du territoire perçois-tu, en cette période d’incertitudes multiples pour l’aménagement – ZAN, loi Climat&Résilience, ressource en eau… ?
Avant, la plupart des élus travaillait sur des approches foncières, déconnectées du projet. Aujourd’hui et demain, il faut partir du projet. Des élus de Lozère voudraient garantir 1 ou 2 ha pour des communes rurales… mais n’ont pas forcément de projet en face ! On ne peut plus fonctionner comme ça. La bonne perception, c’est « pas de foncier s’il n’y a pas de projet ». On part désormais du projet pour aller vers le foncier, et pas l’inverse.
Il faut aussi se méfier des dynamiques. Elles peuvent avoir des apparences trompeuses. Des territoires qui ont beaucoup accueilli veulent freiner, et ont l’impression d’avoir perdu beaucoup de choses. Beaucoup d’élus le disent : « Nous voulons ralentir ». La croissance et le développement équilibré d’un territoire ne sont pas synonymes.

Les territoires ruraux sont des terrains de jeux idéaux pour atteindre les objectifs en matière d’énergies renouvelables. Partages-tu ce constat ? Comment s’emparer de cette opportunité ? 
Il y a un problème de gouvernance. Attention au rôle des territoires ruraux en matière d’énergies renouvelables. Il n’y a pas de schéma directeur départemental dans le Gers, c’est un talon d’Achille. Oui, le potentiel est important, mais sans coordination entre syndicat d’énergie, Département, chambre d’agriculture… Or, le modèle du « premier arrivé, premier servi » n’est pas souhaitable. Parfois, deux projets sont portés sur deux communes à 3 km de distance. Le premier qui dégaine a le poste source, sans étude comparative entre les deux. Il faut une coordination.
Les territoires ruraux ne doivent pas se résumer à des villages dortoirs, fournisseurs d’ENR des grandes villes. Il faut s’organiser pour qu’il y ait plus de retombées pour la commune et les habitants. Actuellement, ce n’est pas le cas. Les territoires ruraux, déjà pauvres, ont peu de retombées économiques. Un partenariat avec les métropoles doit pouvoir jouer.

La HV Touch

La HV Touch

Conseil RP

Rien de pire que de recevoir en plein bouclage des communiqués portant sur un sujet important, et formulés pas clairement par l’émetteur. Dernier exemple en date, sur un fonds dédié à la transition verte. On ne comprenait pas, pêle-mêle : si les fonds déjà mobilisés correspondaient aux seuls lauréats cités dans le document ou à un ensemble plus large ; si des consultations seraient lancées sous peu pour désigner de nouveaux lauréats ; Le montant précis affecté aux lauréats cités ; la part des fonds affectés à l’Occitanie par rapport au niveau national.  
Un conseil RP vraiment important : la mise en page et les couleurs, on s’en fout. Mais de grâce, donnez-nous des infos claires pour nous aider. Pour ce faire, rien de plus simple. Il suffit de jouer au jeu de la foire aux questions, en anticipant les questions que pourrait demander un journaliste.

La phrase

« La Haute Autorité Environnementale intervient sur tous les dossiers d’aménagement : reconversion de l’ancienne base d’Oc’Via, Marché Gare, Porte Sud, Magna Porta… Elle est même au-dessus du préfet ! In fine, on arrive à des blocages. »

Frédéric Touzellier, vice-président de Nîmes Métropole, maire de Générac (30), président du Scot Sud Gard. Il accueille les 15 et 16 juin à Nîmes les Rencontres nationales des Scot (400 élus de toute la France), que j’aurai le plaisir d’animer.

On s’en fout

Ode à l’agilité. En partant d’un micro-exemple. Le petit site web à l’URL magique, Allezpaillade.com, qui traque les moindres informations sur le MHSC (foot, Ligue 1), est mieux référencé sur la toile… que le MHSC lui-même, le propriétaire du club. « Je m’en suis rendu compte lors d’un projet d’étude, où il nous fallait imaginer un plan d’actions pour les 50 ans du MHSC, en 2024 », explique Adrien Vermet (Montpellier Management), stagiaire à Agencehv. L’anecdote est aussi amusante que révélatrice : le référencement naturel est une stratégie à ne vraiment pas négliger. Cela peuple d’ailleurs en ce moment une partie de nos rares réunions, en vue de la création d’un site web dédié aux Indiscrétions (parce que vous le valez bien, et qu’on serait bien bêtes de ne pas aller plus loin).

Ode à l’agilité, pour ne pas s’endormir sur ses débuts de lauriers. S’inspirer des plus agiles que soi. Bouger les lignes. C’est, me concernant, l’un des effets positifs des changements d’air. Comme ce week-end à Paris, dans le 11e. Pas le voyage du siècle, certes, mais quand même un voyage, entre les mots des morts au Père Lachaise, la Butte Montmartre (et non pas Paillade) retrouvant ses touristes essoufflés et les éclats de rire dans un café-théâtre.
Le soir, on échange avec des amis sur les dernières tendances de travail, de consommation, de destinations… Le parrain de ma fille, entrepreneur dans le milieu de la nuit, à la tête d’une agence de musique électro et spécialisé, entre autres, dans le placement de DJ dans les festivals, me prodigue quelques conseils astucieux. Son business rapporte plus, pour sûr, que la presse écrite. Les milieux ne sont pas comparables, mais des attitudes sont transférables. Le tout entre deux verres de vin orange – « Tout le monde en prend à l’apéro à Ibiza », s’exclame-t-il. Ce qui me fait penser que décidément, les vacances sont faites pour travailler autrement.

Hors les murs, l’inspiration vient même plus vite. Des préparations de grosses animations, des rédactions compliquées…, semblent tout à coup à portée de cervelle, loin du théâtre de guerre habituel. Nous n’oublions pas d’évoquer sa prochaine venue à Montpellier, en juillet, pour une journée sétoise qui s’annonce doublement nostalgique : recueillement sur la tombe de Brassens, puis concert de Renaud au théâtre de la Mer, histoire de pleurer sur notre enfance envolée. Là, on sera beaucoup moins agiles.

ca pousse les indiscretions

Ça pousse

Ça pousse

9

Ils et Elles bâtissent nos villes

Stade de foot, design du tramway : ces ministres qui balancent

Les cabinets ministériels ont l’art de balancer des exclusivités derrière lesquelles la presse du coin court depuis des mois. Dernier exemple, ce week-end : les équipes de la ministre Amélie Oudéa-Castéra (Sport et JO de Paris) postent sur Twitter les visuels du futur stade de foot Louis-Nicollin, à Pérols. Une enceinte résolument végétalisée (architecte : François Fontès). Avant de retirer immédiatement les visuels en question, mais le mal était fait. Le MHSC (foot, Ligue 1), maître d’ouvrage, s’en serait bien passé, en plein week-end de l’Ascension et de victoire de l’équipe 1 à Nantes (3-0). Rappelons que le permis de construire n’est toujours pas déposé, et que Laurent Nicollin, président du MHSC, ne communique pour l’instant pas ou très peu (même sous la torture) sur le sujet. Le sujet est, il est vrai, devenu sensible, entre hausse de la facture, flambée des taux d’intérêt, et négociations avec la Ville et la Métropole de Montpellier, la Banque des Territoires, les banques et les partenaires privés.

Déjà, le 20 janvier au Jardin des Plantes de Montpellier, la ministre de la Culture Rima Abdul-Malak avait vendu la mèche sur le design de la 5e ligne de tramway. « C’est un exploit d’avoir réussi à garder le design secret, je vais donc savourer ! » s’était exclamé Michaël Delafosse, maire de Montpellier, durant son discours d’introduction. Dans ces cas-là, il vaut mieux ne pas provoquer le sort. « Barthélémy Toguo nous propose un design composé de végétaux, d’animaux, le tout enchevêtré sur un fond blanc… », a décrit en effet, dans la foulée, la ministre, lors de son allocution en vidéo. Une description qui a lieu juste avant la révélation du design. En résumé, si vous voulez maîtriser votre communication, n’invitez pas un ministre.

_______________________________________

Frontignan : le concept « double peau » de la résidence Place des Arts de Pitch Immo

 

L’agence montpelliéraine de Pitch Immo (directeur général : Alexis Moreau) commercialise sa nouvelle résidence Place des Arts, sur l’esplanade de la médiathèque Montaigne à Frontignan (Hérault). La livraison est prévue au 3e trimestre 2024. Elle se compose de quatre bâtiments, comprenant 70 logements (R+2, du 2 au 4 pièces) et 3 commerces. En résonance avec la médiathèque et son concept de façade en « double peau », la résidence sera construite avec du béton blanc bas carbone et une façade en bardage bambou. « Cette double-peau permet de créer les conditions d’intimité nécessaire au fait d’habiter sur un espace public », explique Pitch Immo. Cette conception participe également à la conception bioclimatique des logements (protection solaire et ventilation naturelle). Pitch Immo vise le label Bâtiment Durable Occitanie (BDO) de niveau Bronze.

Des potins immo ? Une nomination ? Des initiatives et projets ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Au marché

Au marché
9

Les marchés publics essentiels en Occitanie de la semaine passée. Parce qu’il faut bien vivre.

APPELS D’OFFRES

Occitanie

La Région Occitanie lance un avis pour l’achat d’espaces publicitaires et conseil média sur tout type de supports.

Aménagement 🏗️

Occitanie Est 

La Communauté de Communes Albères Côte Vermeille Illiberis lance un avis pour des travaux d’aménagement infrastructures et VRD – Aménagement du chemin de Palau Del Vidre à Argelès sur Mer. 

BTP 👷‍♀

Occitanie Est

La Communauté de Communes Sud Roussillon lance un avis pour une liaison structurante entre Alenya, St Cyprien et Latour Bas Elne.

La mairie de Lunel-Viel lance un avis pour la restructuration et l’extension de l’école maternelle Les Thermes à Lunel.

La SPL Agate lance un avis pour des travaux d’aménagement de l’extension de la ZAC Petit Verger à la Calmette (30).

La SPL Agate lance un avis pour des travaux de réhabilitation énergétique du groupe scolaire de Sauzet (30).

La commune d’Aubais lance un avis pour des travaux de construction d’une nouvelle école et de commerces dans le centre du Village de la Commune d’Aubais.

La commune de Valras-Plage lance un avis pour l’aménagement du front de mer.

La commune d’Agde lance un avis pour des travaux d’isolation des toitures terrasses de l’école Albert Camus.

La Ville de Rochefort du Gard lance un avis pour la construction d’une bibliothèque.

La mairie de Rivesaltes lance un avis pour la rénovation thermique de l’ancienne mairie.

Le Département des Pyrénées-Orientales lance un avis pour la création d’un préau, étanchéité et réfection du gymnase et extension de la salle de restauration au collège Jean Moulin à Perpignan.

Occitanie Ouest 

La commune de Toulouse lance un avis pour des travaux de réhabilitation de la rampe de mise à l’eau Allée F. Jourdant.

La Ville de Montauban lance un avis pour la construction et la réhabilitation d’un bâtiment administratif de la Ville de Montauban.

Le Conseil départemental de l’Aveyron lance un avis pour le relogement de la maison des solidarités départementales de Saint-Affrique (12400).

Trigone Syndicat Mixte Départemental lance un avis pour la construction du réservoir de tête sur la Commune de Castillon-Massas.

L’Université Toulouse Capitole lance un avis pour la rénovation des salles de prestige de l’Université Toulouse Capitole.

Le SDIS lance un avis pour la construction du centre de secours principal de Cahors et du groupement technique et logistique.

La commune de Castelsarrasin lance un avis pour des prestations d’électricité/photovoltaïque pour la réhabilitation d’une ancienne clinique en Pôle enfance.

La commune de Toulouse lance un avis pour des travaux d’accessibilité et aménagements divers au centre d’accueil de Saint-Laurent de Neste.

Le Conseil départemental de l’Aveyron lance un avis pour la démolition de l’ancien hôtel des célibataires à Viviez (12110).

Le Département de la Lozère lance un avis pour des travaux de mise en conformité de la Maison Départementale des Solidarités de Florac Trois Rivière (48400).

La commune de Cahors lance un avis pour des travaux de réhabilitation de la Place Imbert et de la rue de l’Ancienne Gendarmerie.

Le Centre Hospitalier de Cahors lance un avis pour la construction d’un EHPAD.

Déchets 🗑️
Plus de marchés ici

L’Office Public de l’Habitat de l’Aude attribue la réfection en peinture, papier peint et revêtement de sols souples du patrimoine de l’Habitat Audois à Bique Oliver Jose, Hamadene Mohamed, LCE Deco…Tous les titulaires sont disponibles ici. Valeur totale du marché : 14 000 000 d’euros.

La commune de Toulouse attribue la construction de l’équipement mutualisé Rigal à Toulouse à Sequences. Valeur totale du marché : 744 357 euros.

Le Conseil départemental de l’Aveyron attribue la fourniture et l’entretien de matériels de cuisines dans les collèges et les bâtiments du département de l’Aveyron à SAS VGM. Offre la plus basse du marché : 6 041 192 euros.

La Ville de Nîmes attribue la construction du Palais des Congrès à Nîmes à Videlio. Valeur totale du marché : 423 513 euros.

La Communauté de Communes La Domitienne attribue l’exploitation du service public de l’eau potable et l’assainissement collectif des eaux usées sur le périmètre de la commune de Maureilhan à Suez Eau France SAS. Valeur totale du lot : 1 650 968 euros.La commune de Vergèze attribue l’aménagement de la rue Neuve à Eurovia Languedoc Roussillon. Valeur totale du marché : 408 487 euros.  

La Communauté de Communes Albères Côtes Vermeilles Illiberis attribue la création d’un accueil de loisirs sans hébergement et d’une crèche sur le site de l’école Curie Pasteur située à Argelès sur Mer à Perris Architectes. Valeur totale du marché : 139 000 euros.  

La Commune de Toulouse attribue les travaux de construction d’un centre d’accueil petite enfance pour le quartier Guillement à Caro TP, CGEM Construction, MCEB…Tous les titulaires sont disponibles ici. Valeur totale du marché : 3 110 218,39 euros.  

La Communauté de Communes Sud Roussillon attribue le réaménagement de la rue Becquerel à Saint Cyprien à Marelec TP, Filiamétal Design, Giabani Paysages…Tous les titulaires sont disponibles ici. Valeur totale du marché : 77 312,82 euros.  

Le syndicat mixte des voies vertes du Lot attribue les travaux de démantèlement de l’ancienne voie ferrée de Souillac à Baladou, de Cahors à Arcambal et de Cajarc à Larroque-Toirac à la Société Girondine d’équipement. Valeur totale du marché : 144 631,50 euros.  

Agenda Les Indiscretions

L'agenda

L’agenda

Mardi 23 mai :

1ère édition du Forum des Métiers de l’Événementiel, organisée par Repère Méditerranée à la Cité de l’Économie et des Métiers de Demain à Montpellier. Plus d’infos et inscription ici.

Feria des entrepreneurs, organisée par la CCI Hérault au Palais des Congrès de Béziers (34). Plus d’infos et inscription ici.

Du 23 au 25 mai :

« La semaine de l’alternance », organisée par Pôle emploi Beaucaire. Tous les événements sont à consulter ici.

Mercredi 24 mai :

Rencontre mécénat d’entreprise « Tout savoir sur le mécénat d’entreprise », coorganisé par la DRAC, Montpellier Méditerranée Métropole ainsi que la Fondation Banque Populaire du Sud et le fonds dotation Naia Gaia au château de Castries (34). Inscription ici.

Concertation PLUi Climat organisée par Montpellier Méditerranée Métropole pour les quartiers Hôpitaux-Facultés, Mosson et Cévennes, à l’Hôtel de Ville à Montpellier (34). Plus d’infos ici.

Vendredi 26 mai :

Cultive ta data, événement organisé par Datasulting au Domaine de Verchant (Castelnau-le-Lez, 34). Plus d’infos et inscription ici.

Concertation PLUi Climat organisée par Montpellier Méditerranée Métropole pour les quartiers Croix d’Argent, Près d’Arènes et Port Marianne, à l’Hôtel de Ville à Montpellier (34). Plus d’infos ici.

Événement « Construisons ensemble l’avenir des Causses & Cévennes » avec une table ronde sur le thème « Les transitions où en sommes-nous ? », organisé par le PETR Causses et Cévennes au cinéma Le Palace au Vigan (30). Plus d’infos ici.

Mardi 30 mai :

Journée des Partenaires d’Innovosud organisée durant son Assemblée Générale au Château du Petit Béret (34). Inscription ici. La French Tech Méditerranée organise une conférence catalyse sur le thème « La boussole pour comprendre les enjeux climatiques et agir » (infos ici).

Mardi 30 et mercredi 31 mai :

M2S « Mobility Solutions Show », rendez-vous B2B des solutions de mobilité urbaine et périurbaine, organisé au Parc des Expositions de Toulouse (31). Plus d’infos ici.

Mercredi 31 mai :

Assemblée Générale de Créalia Occitanie, organisée au Château de Flaugergues à Montpellier. Inscription ici.

Concertation PLUi Climat organisée par Montpellier Méditerranée Métropole pour le quartier Centre, à l’Hôtel de Ville à Montpellier (34). Plus d’infos ici.

Plus d'événements ici

JUIN

Jeudi 1er juin :

Soirée annuelle Face Hérault organisée à la CCI Hérault Saint Côme à Montpellier. Inscription ici.

L’événement Club Pro du Pays de Lunel organise une visite immersive du site archéologique d’Ambrussum. L’application Ambrussum 3D pourra être testée gratuitement durant la soirée. Inscription obligatoire avant le 25 mai ici.

Lundi 5 juin : 

Réunion d’informations « Professionnels du Tourisme, boostez la commercialisation de votre établissement ! », organisée par la CCI Hérault à la Maison de Ma Région de Béziers (44bis allée Paul Riquet, Béziers). Inscription obligatoire ici.

Du 6 au 9 juin :

« CRISE CAMPUS : Université d’été de la gestion de crise », organisé par l’Université de Montpellier. Plus d’infos ici. Inscription obligatoire avant le 15 avril ici.

Mercredi 7 juin : 

Salon Intersud à Béziers, avec la présence de Purple Campus pour présenter les formations de la filière Industrie à la rentrée.

Vendredi 9 juin : 

Cap IoT, journée dédiée aux IoT, organisé par Synox et SoFLEET au Phare de Palavas-les-Flots (34). Plus d’infos et inscritpion ici.

Mardi 13 juin :

Groupe de travail « Changement d’échelle : du concept aux marchés », organisé par Algo’Réseau à la Cité de l’Économie et des Métiers de Demain à Montpellier (34). Plus d’infos et inscription ici.

Jeudi 15 juin :

Conférence-débat « Crises et évaluation : quest-ce qui a changé ? », organisé par la CCI Hérault à Mauguio (34). Plus d’infos et inscription ici.

Du 15 au 18 juin : 

35ème Congrès de la Fédération Cobaty, organisé par le Cobaty Montpellier Méditerranée à Montpellier. Plus d’infos ici.

Vendredi 16 juin :

Master Class « Protégez vos entreprises et vos données », organisé par le BIC Innov’up, la CCI Gard et Nîmes Métropole dans les locaux de Nîmes Métropole (3 rue du Colisée, Nîmes). Plus d’infos et inscription ici.

Mardi 20 juin :

Club des affaires organisé par le Medef Hérault Montpellier à Midi Libre (rue du Mas de Grille, Saint-Jean-de-Védas). Plus d’infos et inscription ici.

Mercredi 28 juin :

Transitions Invest 2023 « au service du financement des mtations de votre entreprise » organisé par la CCI Hérault au Domaine des Grands Chais à Mauguio (34). Plus d’infos et inscription ici.

SEPTEMBRE

Du 14 au 16 septembre :

4ème édition du forum Le Monde Nouveau, dédié à la transition environnementale et sociétale, organisée par l’association Le Monde Nouveau à Planet Ocean Montpellier. Plus d’infos ici.

Du 22 au 24 septembre : 

23ème Salon de l’Immobilier d’Automne, organisé au Parc des expos de Montpellier. Plus d’infos ici.

OCTOBRE

Du 18 au 20 octobre :

Congrès international de la RSE, organisé par la fondation Oïkos en collaboration avec Afnor Groupe, à la Cité de la RSE à Toulouse. Plus d’infos ici.

24 et 25 octobre :

Salon du Littoral organisé par L’Agence Midi Libre au Parc des Expositions de Montpellier. Plus d’infos ici.

DÉCEMBRE

5 et 6 décembre :

10ème édition du Congrès National Bâtiment Durable, organisé par Envirobat Occitanie et Effinergie au Corum de Montpellier (34). Plus d’infos et inscription ici.

i

Newsroom

Newsroom

L’agence travaille en ce moment sur plein de choses passionnantes :

Journalisme

Pour Les Échos :
– Immobilier géré : Cowool invente le mix entre coliving et coworking.
– Comment Actis Isolation (Limoux) perce sur le marché de la rénovation énergétique

> Série d’été sur les thèmes
« L’influence économique de l’USAP et des Dragons Catalans dans les Pyrénées-Orientales »
« Ces PME centenaires qui ont su se réinventer au fil du temps : l’exemple d’Union Matériaux à Montpellier »

Pour BoisMAG :
– Enquête nationale sur les machines à bois, parution en mai.
Enquête longue (40.000 signes) et nationale le marché du sciage en France. Deux parties : feuillus et résineux. Avec des encadrés sur la palette et l’emballage, et un autre sur l’éco-certification. 

Pour Touléco :
– Comment le monde agricole prépare la sécheresse estivale.

Pour Midi Libre :
– Contribution au nouveau magazine L’immobilier by Midi Libre (l’Agence) de mai.

Rédaction de contenus

Contribution au magazine  » Signature#9″ édité par Profils Systèmes
– Portrait du street-artist Sunra
– Rénovation en profondeur d’une villa dans la Rhône par l’architecte Thibaut Chanut (Dank Architectes).

Rédaction d’un livre sur la valeur travail, pour Matthieu Ourliac (Medef Béziers Littoral Ouest Hérault), avril et mai 

Rédaction d’un Livre Blanc reprenant les temps forts d’un colloque sur les traumatisés crâniens, organisé par la Fondation de la Mutuelle des Motards (président : Alain Borie), qui se tiendra le 25 mai à Montpellier

 

Animations

25 mai : fête des lauréats du Réseau Entreprendre Occitanie Méditerranée, Mas Saint-Gabriel, Marsillargues. Marraine de l’événement : Blandine Mulliez (présidente de la Fondation Entreprendre).

1er juin : Animation des 15 ans du Centre de ressources des groupements d’employeurs Occitanie à Sète.

15 et 16 juin : animation des Rencontres nationales de la Fédération des Scot (schémas de cohérence territoriale) à Nîmes.

7 septembre : REF Montpellier (Medef).

Voilà, c’est tout pour cette semaine. Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite. Vos données ne seront pas communiquées à des tiers. Vous pouvez vous désinscrire en un clic.

Les dernières Indiscrétions

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Il ne lâche rien

Hubert, Montpelliérain depuis 40 ans (avec quelques infidélités londoniennes et parisiennes), est diplômé du Centre de Formation des Journalistes Paris (2001). 

Lire plus
Signes distinctifs sur sa carte de presse 95598, la quête de clarification et de saine problématisation, dans un monde souvent entravé par les acronymes abscons, la langue de bois, les approximations et les infox. Hubert a été auditeur de la session 2019-2020 du Chede (cycle de hautes études pour le développement économique). Un réseau national constitué de chefs d’entreprise, élus, préfets, hauts fonctionnaires, cadres de collectivités…, précieux. Avant de jouer sa partition, il a fait ses gammes pendant 18 ans (2001-2019) à La Lettre M, média économique régional de référence. Il y a commencé stagiaire, avant d’évoluer au fil des ans jusqu’au poste de rédacteur en chef, contribuant activement au développement du titre à Toulouse entre 2015 et 2018.

Heureusement qu’elle est là

Francilienne, résidant à Montpellier depuis 2018 et diplômée de Sup de Com’ Montpellier (2020), Sarah a rejoint Agencehv en CDI début octobre 2020.

Lire plus
Ses missions : rédaction d’articles sous l’autorité de Hubert Vialatte, veille média, structuration de la stratégie et de l’organisation, création graphique, mise en page, social media management, mise en ligne et promotion des Indiscrétions. Sarah porte un intérêt au métier de journaliste. Son mémoire de fin d’étude porte ainsi sur le thème « L’impact de l’Intelligence Artificielle sur la presse en ligne et le journalisme ».

Amélie dite « de Cazilhac »

En stage, de mars à septembre 2021, chez Agencehv, Amélie Cazalet poursuit son chemin en alternance en marketing et communication, toujours au sein de l’agence.

Lire plus
Originaire des Cévennes, plus précisément de Cazilhac (d’où « Amélie de Cazilhac », on trouve que ça sonne bien), elle est actuellement en Master 2 Marketing, Médias et Communication à Montpellier Management (Université de Montpellier).

Voilà, c’est tout pour cette semaine. Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite. Vos données ne seront pas communiquées à des tiers. Vous pouvez vous désinscrire en un clic.
Les Indiscrétions sont adhérentes du Spiil (Syndicat de la presse indépendante d’information en ligne) depuis mars 2024.

Les dernières indiscrétions

Les confidences de coach Canayer

« La haute performance, c’est la maîtrise des émotions bien plus que la technique. Et pour maîtriser les émotions, il faut se retrouver dans des situations d’inconfort, et non pas de bien-être », lance Patrice Canayer, entraîneur et manager ...

Le Dieu Écologie

Le « Dieu Écologie », pour reprendre l’expression de l’entrepreneur du cœur d’Hérault Bernard Bilhac (La Table Ovale), vient structurer la nef de tous les projets de développement. Votre newsletter en offre des exemples à travers des ...

La fin du bullshit

En « À l’affiche », les futurs nouveaux présidents de la FPI Occitanie Méditerranée et des Notaires de Toulouse ; En « Décodage », l’Estonien Skeleton Technologies (stockage d’énergie à haute puissance) déclare sa flamme pour l’Occitanie ; En « ...

La rédaction

Il ne lâche rien

Hubert, Montpelliérain depuis 40 ans (avec quelques infidélités londoniennes et parisiennes), est diplômé du Centre de Formation des Journalistes Paris (2001).

En savoir plus sur Hubert

Signes distinctifs sur sa carte de presse 95598, la quête de clarification et de saine problématisation, dans un monde souvent entravé par les acronymes abscons, la langue de bois, les approximations et les infox.
Hubert a été auditeur de la session 2019-2020 du Chede (cycle de hautes études pour le développement économique). Un réseau national constitué de chefs d’entreprise, élus, préfets, hauts fonctionnaires, cadres de collectivités…, précieux.
Avant de jouer sa partition, il a fait ses gammes pendant 18 ans (2001-2019) à La Lettre M, média économique régional de référence. Il y a commencé stagiaire, avant d’évoluer au fil des ans jusqu’au poste de rédacteur en chef, contribuant activement au développement du titre à Toulouse entre 2015 et 2018.

Heureusement qu’elle est là

Francilienne, résidant à Montpellier depuis 2018 et diplômée de Sup de Com’ Montpellier (2020), Sarah a rejoint Agencehv en CDI (temps plein) début octobre 2020.

En savoir plus sur Sarah

Ses missions : rédaction d’articles sous l’autorité de Hubert Vialatte, veille média, structuration de la stratégie et de l’organisation, création graphique, mise en page, social media management, mise en ligne et promotion des Indiscrétions.

Sarah porte un intérêt au métier de journaliste. Son mémoire de fin d’étude porte ainsi sur le thème « L’impact de l’Intelligence Artificielle sur la presse en ligne et le journalisme ».

Amélie dite « de Cazilhac »

Rédaction, community management, promotion des Indiscrétions… Amélie Cazalet poursuit son chemin en CDI (temps plein) depuis septembre 2022 chez Agencehv, après y avoir effectué un stage, de mars à septembre 2021, puis une alternance jusqu’en septembre 2022.

En savoir plus sur Amélie

Originaire des Cévennes, plus précisément de Cazilhac (d’où « Amélie de Cazilhac », on trouve que ça sonne bien), elle est diplômée d’un Master 2 Marketing, Médias et Communication à Montpellier Management (Université de Montpellier).

La mascotte

Vincent Riba, âgé de 20 ans, a rejoint Agencehv en alternance rédaction – community management en septembre 2023 pour deux ans. Il est actuellement en Master Sport, Événementiel et Communication à Mediaschool Montpellier.

En savoir plus sur Vincent

Passionné de rugby, Vincent se destine au journalisme sportif.

Soyez Indiscret.e.s !

Les Indiscrétions protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Je communique

Vous pouvez joindre un communiqué/dossier de presse, des photos, ou tout autre élément en lien avec votre Indiscrétion.
Taille max. des fichiers : 2 MB.

Devenir partenaire

Vous vous reconnaissez dans le ton des Indiscrétions, sérieuses sans se prendre au sérieux, utiles et futiles, bienveillantes et exigeantes ? N’attendez plus !

Share This