Bandeau Les Indiscrétions m&a

Hautes comme la Tour Eiffel Semaine du 21 mars 2022

LES INDISCRÉTIONS

Vos 5 minutes business en Occitanie

Suivez Les Indiscrétions sur les réseaux sociaux :

À l'affiche

À l’affiche
9

Parce qu’elles et ils le valent bien

Nordine Arfaoui, Uni-Vert

Il est le directeur de la coopérative agricole bio de fruits et légumes Uni-vert basée à Saint-Gilles dans le Gard qui vient d’installer une centrale frigorifique fonctionnant avec du gaz non polluant et permet une récupération de chaleur. « Cette dernière doit profiter aux bureaux adjacents pour la fourniture de chauffage, de climatisation et d’eau chaude sanitaire », explique Nordine Arfaoui. Pour ce projet qui vise à réduire l’empreinte carbone de la structure, Uni-Vert a fait appel à l’entreprise Le Froid industriel, située à Nîmes pour la réalisation des travaux, et à Hellio, acteur de la maîtrise de l’énergie, pour le financement. Cet investissement de 324.800 € permet à l’exploitation de réduire sa facture énergétique de 3.000€ par mois, et de diminuer son impact environnemental. La coopérative réalise en 2021 un chiffre d’affaires de 32 M€ et emploie 80 salariés en équivalent temps plein.
> « Gard : comment la coopérative Uni-Vert s’engage dans la transition énergétique », c’est à lire dans Les Échos, ici.

Jean-Claude Maurel, Medesis Pharma

« La guerre en Ukraine ravive les risques d’accident, voire d’attaque nucléaire, et il n’existe aucun traitement adapté pour les populations qui pourraient être irradiées ou contaminées », observe Jean-Claude Maurel, président-fondateur de Medesis Pharma (Baillargues – 34) et ancien médecin militaire. Pour pallier ce manque, la biopharma développe depuis plusieurs années trois médicaments, pour la décorporation du plutonium et du césium, et pour lutter contre les inflammations respiratoires et digestives. Leur particularité tient à une technique d’administration par voie orale, qui permet d’amener des actifs pharmaceutiques ou d’extraire un élément toxique dans toutes les cellules de l’organisme. Les études ont été développées avec le LRT-CEA et l’Institut de recherche biomédicale des armées. Les financements additionnels sont estimés à 9,5 millions d’euros. Des demandes sont déposées auprès de l’Agence de l’innovation de défense. Plus à lire dans Les Échos, ici.

Nicole Escassut, préfecture d’Occitanie et de Haute-Garonne

Elle est nommée directrice régionale des droits des femmes et de l’égalité pour l’Occitanie, auprès d’Étienne Guyot, préfet de la région Occitanie. Elle succède à Catherine Hugonnet, et prendra ses fonctions le 1er avril. Sa mission : travailler en collaboration avec les 13 délégations départementales des droits des femmes et de l’égalité de l’Occitanie, dans le cadre de la politique publique de l’État, pour un accès effectif des femmes à leurs droits, la lutte contre les violence sexistes et sexuelles, une meilleure égalité professionnelle et le développement d’une culture de l’égalité.
Attachée principale de l’État, Nicole Escassut est déléguée du préfet dans le cadre de la politique de la ville de Toulouse, et référente de l’État sur les thématiques de la culture, de la laïcité, de la prévention des discriminations et de l’égalité femmes hommes sur l’ensemble des quartiers prioritaires du contrat de ville.
©Préfecture de la région Occitanie

Stéphanie Marines, Midi Events

Elle est nommée directrice commerciale, marketing et communication de Midi Events (Midi Libre, Groupe La Dépêche). Directeur de Midi Events : Jean-Marc André. Elle était depuis 4 ans directrice développement et évènementiel de La Tribune. La carrière de Stéphanie Marines se caractérise par une fidélité au monde de la presse régionale, qui n’a plus de secret pour elle : elle a en effet été auparavant directrice du développement du Groupe Ecopresse et du magazine Art dans l’AiR, et directrice commerciale de La Gazette (Montpellier, Nîmes, Sète), entre 1999 et 2013.

Michael Mourez, Deinove

Il est le nouveau directeur de l’innovation de Deinove (50 salariés), société de biotechnologie basée à Montpellier. Il supervisera le processus d’innovation de la société, développera de nouveaux leviers de croissance auprès des partenaires industriels, ainsi que les méthodes et les technologies de Deinove en matière de biodiversité microbienne et de microbiotechnologies. « J’ai été impressionné par les expertises de l’entreprise en microbiologie, génomique, science des données, approches analytiques et techniques de fermentation. Je suis convaincu que Deinove est positionnée pour devenir un leader européen de ce secteur », affirme Michael Mourez.
« Son expérience de la résistance aux antimicrobiens, tant du côté industriel qu’académique, en France et à l’international, est une force pour nous », commente le Dr. Alexis Rideau, directeur général.
Michael Mourez a travaillé à Evotec, société allemande de R&D pharmaceutique pour les laboratoires, supervisant des plateformes technologiques ciblant de grave infection. Il a également eu la charge du portefeuille de découverte antibactérienne de Sanofi, dans le domaine des maladies infectieuses.
Ingénieur de l’École Polytechnique, il a obtenu un doctorat en microbiologie à l’Institut Pasteur de Paris et a conduit sa formation postdoctorale à l’École de Médecine de Harvard.
En parallèle de son poste à Deinove, Michael Mourez est directeur de l’innovation à l’École d’Ingénieurs de Purpan.
« Deinove s’attaque à l’urgence de la résistance aux antibiotiques » à (re)lire dans Les Échos ici.

Thomas Debize, Semop Nou Vela

Diplômé de SeaTech (école d’ingénieurs), il rejoint la Semop Nou Vela (port de commerce de Port-la-Nouvelle, Aude) pour l’ingénierie des futurs projets éoliens. Autre renfort, « un directeur technique, qui va nous rejoindre en avril », précise Yann Wickers, DG de la Semop, qui emploie 14 personnes à ce jour, et devrait en compter une quarantaine dans quelques années. Le port est propriété de la Région Occitanie et enregistre en 2021 un tonnage de 1,55 MT. Plus à lire ici.

Aurélie Coste, Fermetures 113

Solutions Pro Sapa, réseau national de fabricants de menuiseries aluminium prêtes à la pose dédiées aux professionnels du bâtiment, renforce sa présence sur le territoire national en intégrant l’enseigne Fermetures 113, qui emploie 9 collaborateurs à Bernis, à côté de Nîmes. Ce fabricant et fournisseur de menuiseries alu et PVC et de volets roulants a, fin 2020, investi 200.000 euros dans un atelier de 800 m² afin de se lancer dans la fabrication de menuiseries aluminium prêtes à poser.
« Ce nouveau centre d’usinage à commande numérique nous permet de fabriquer des châssis spécifiques et de grandes dimensions dans des délais courts », explique Aurélie Coste, gérante de Fermetures 113 depuis 2015. La PME couvre le Gard et la région de Montpellier et préfabrique des menuiseries aluminium Sapa depuis 2020. La dirigeante a toujours évolué dans ce secteur, entre l’entreprise de menuiseries aluminium de son père et ses 10 années à Marseille au sein d’une serrurerie-métallerie. Plus à lire dans Les Échos, ici.

Jalil Benabdillah, Région Occitanie

Le vice-président de la Région Occitanie délégué à l’économie, l’emploi, l’innovation et la réindustrialisation participe ce mardi 22 mars à Montpellier à l’une des 13 réunions départementales de concertation en vue de l’élaboration de la Stratégie régionale pour l’emploi et la croissance 2022-2028. À venir : Auch le 29 mars, puis, en avril, Toulouse le 7, Albi le 12, Perpignan le 14, Mende le 19, Cahors le 21…
Quatre documents stratégiques (prévus dans la loi) sont en préparation : contrat de plan régional de développement des formations et orientations professionnelles, schéma régional de développement économique et d’innovation, schéma régional de l’enseignement supérieur et de la recherche et de l’innovation, et schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. Plus à lire ici.

Olivier Giorgiucci, FRTP Occitanie Méditerranée et Les Canalisateurs

Moins consommer d’eau, et préserver la ressource en eau. Aux côtés de Julien Biagioni, délégué régional Occitanie Méditerranée des Canalisateurs, et de Sylvain Boucher, président du pôle de compétitivité Aqua-Valley, Olivier Giorgiucci, président de la FRTP Occitanie Méditerranée, organise la matinée « Eau changement climatique : entre urgence et résilience, et quelles solutions et innovations en région ? », ce mardi 22 mars au Domaine de Bayssan à Béziers (34), à l’occasion de la Journée mondiale de l’eau.
Parmi les intervenants, Éric Menassi (Smmar EPTB Aude), Jean-Pierre Dumont, directeur de l’aménagement et du patrimoine de BRL, Sylvain Boucher, Georges Nidecker, 1er vice-président du syndicat du Bas Languedoc, Nicolas Garcia, 1er vice-président du Département des Pyrénées-Orientales et président du Syndicat des nappes de la Plaine du Roussillon, Chloé Migayron, animatrice du projet Rhese (animation pour la qualité des réseaux humides et l’efficience des réseaux d’eau et d’assainissement), porté par Aqua-Valley. J’aurai le plaisir d’animer les débats.

Matthieu Ourliac, Club Prestige Medef Béziers

Ce 24 mars, Matthieu Ourliac, président du Medef Béziers, lance le Club Prestige Medef Béziers, avec Melies Occitanie (réseau de business angels). L’objectif est de financer des projets innovants. Partenaires : Béziers Méditerranée, Melies Occitanie, communauté de communes La Domitienne, CCI de l’Hérault et BNP Paribas.

Antoine Leccia, Advini

Le leader français des vins de terroir Advini (Saint-Félix-de-Lodez, 34), disposant d’un patrimoine de 2.200 hectares en exploitation, dont 30 Domaines&Châteaux et centres de vinification, fêtera ses 150 ans le 20 mai prochain, en présence d’environ 500 salariés (sur les 1.000), à Mireval, dans un de ses domaines, indique son président, Antoine Leccia. Un événement qui se voudra dynamique, « avec des salariés parlant de leur vécu, l’histoire des vignobles… » Advini réalise en 2020 un CA de 248 M€.

Phillipe Wallaert, Prévention & Retournement

Déjà basée à Lyon et Marseille, l’association Prévention & Retournement se déploie en Occitanie à Montpellier et Toulouse. Son activité, le restructuring, consiste à accompagner des entreprises en situation difficile. Il recouvre un large panel de métiers qui se retrouvent au sein de l’association : administrateurs et mandataires judiciaires, commissaires aux comptes, experts comptables, avocats, managers et RH, banquiers spécialisés… Philippe Wallaert, vice-président de l’association, précise : « Nous n’intervenons pas directement sur des dossiers. Nous sommes un lieu de rencontres et d’échanges pour les professionnels afin d’améliorer nos pratiques. Nous sommes également un interlocuteur des pouvoirs publics ». L’association a aussi vocation à sensibiliser les dirigeants d’entreprises : « Nous voulons appeler aux chefs d’entreprises de ne pas trop attendre pour réagir lorsqu’ils rencontrent des difficultés car il existe des dispositifs pour les accompagner. Si on attend trop, il est parfois trop tard pour agir et sauver l’entreprise. » L’antenne en Occitanie, ouverte il y a deux mois, compte déjà 46 membres. Le référent de l’association sur Montpellier est Bertrand Daynac, avocat au barreau de Montpellier. Créée en 2004, l’association regroupe près de 210 professionnels experts du restructuring au niveau national.

Décodage

Décodage
9

On perce le coffre-fort

Attractivité 2.0. Accueillir toujours plus d’habitants, est-ce une bonne idée ? Quels doivent être les nouveaux critères de sélection de dossiers étudiés par les agences de développement économique ? Lors du Mipim (marché international des professionnels de l’immobilier), à Cannes, les grands élus des métropoles françaises ont débattu des nouveaux contours de l’attractivité, sur le stand de Montpellier Méditerranée Métropole, le 16 mars. « Personne n’a de formule magique. Nous sommes là pour échanger les bonnes pratiques », explique Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président de 3M, le stand de la métropole de Montpellier étant installé à côté de celui de Toulouse Métropole. « Le télétravail a fait son nid. Quelles conséquences pour l’immobilier de bureaux ? », interroge Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole. Il identifie comme enjeux-phares du mandat qui s’ouvre « le stockage des énergies renouvelables, pour répondre à une transition énergétique qui se fait très pressante, l’application des ZFE ou encore la qualité de l’air, qui est devenue un enjeu d’attractivité des métropoles ».
Anne-Marie Jean, vice-présidente Emploi, Formation, Économie durable et transition écologique de l’Eurométropole de Strasbourg, pointe « la digitalisation des PME et TPE, et l’accompagnement dans leur politique RSE, et la flexibilité des zones d’activités économiques, avec plus d’insertion de services ». Elle insiste aussi sur l’importance de la logistique urbaine. « Le thème est actuellement un angle mort des politiques publiques, car il est entre l’urbanisme, le transport et le commerce, et du coup, rien n’avance. Pourtant, un rapport sur la logistique urbaine, rédigé par Anne-Marie Idrac et Jean-Jacques Bolzan et datant d’octobre, est à la main des collectivités et du gouvernement. » (le rapport à lire ici).
À Lille, Matthieu Corbillon (conseiller Parc d’activités et immobilier d’entreprises – urbanisme commercial), pin’s « Hello Lille » sur le revers de la veste, lance « un audit sur les bureaux de seconde main ».
Plus globalement, Jean-Luc Moudenc estime que les métropoles, nées il y a 7 ans, « sont à un virage. Lorsqu’elles ont fait irruption dans le paysage institutionnel français, elles n’ont pas été applaudies, plutôt perçues comme de grosses machines dominatrices. Ce n’est pas notre état d’esprit. Rappelons que sur les 3.000 communes fédérées dans des métropoles, la moitié sont des communes rurales. Les métropoles ont tout pour avoir une pensée large, et pour être des moteurs pour elles-mêmes et pour le pays. Mais il faut les rendre plus sympathiques aux yeux de ceux qui ne les habitent pas. »
Le 31 mars, l’Hérault Juridique et Économique consacrera un dossier complet sur le Mipim 2022, avec un zoom, notamment, sur l’alliance des territoires entre Montpellier, Lunel et Frontignan.

Haut de bilan. Comment lever des fonds et convaincre des investisseurs ? Quels sont les acteurs régionaux du financement de haut de bilan ? Réunion à destination des entreprises sur l’ingénierie financière haut de bilan, organisée ce 5 avril à Béziers (34) par l’agence Ad’Occ. Avec la présentation du dispositif « Épargne Occitanie » par Arnaud Chatail (Wiseed) et du fonds d’investissement M Capital par Julien Charles-Lavauzelle (M Capital). Inscriptions ici ou par mail : littoral@agence-adocc.com.

Immobilier : Lidl innove en portant des projets mixtes. Cogedim et Lidl vont bâtir un projet mixte, à la fois commercial (2.500 m2, dont 1.300 m2 de surface de vente) et 138 logements au-dessus, dans la Zac de la Restanque à Montpellier. « Le projet est conçu avec le promoteur, l’exploitation du magasin est prise en compte », explique Jérémy Pagès, responsable développement immobilier promotion chez Lidl France. Autre projet en cours, une mixité horizontale, avec une surface de vente Lidl, accolée à des locaux commerciaux et artisanaux. « Ce type de cellules artisanales font défaut sur la métropole de Montpellier », constate-t-il. Des projets qui demandent une conception rigoureuse. « Diversifier les activités sur une même parcelle, en empilant, ne fonctionne que si tout est prévu en amont. La ville de demain nécessite de minimiser et d’optimiser l’espace, avec une compacité des constructions », souligne François Gauthereau, responsable immobilier de Lidl France.

Tramway. Le design de la 5e ligne de tramway de Montpellier sera dévoilé fin mars-début avril, indique Michaël Delafosse, président de Montpellier Méditerranée Métropole, au Mipim à Cannes.

Plan de Relance : décalage sur le terrain. Quel est le climat des affaires pour le cabinet Gaxieu (assistance à maîtrise d’ouvrage et maîtrise d’œuvre), actif en Occitanie ? « On est un peu déçus de l’inertie du plan de relance, confie Thierry Gaxieu, PDG. Il y a un décalage entre les annonces et ce que l’on voit sur le terrain. Au niveau des infrastructures, notre cœur de métier (route, réseaux, stations d’épuration), ce n’est pas l’euphorie. Pour le renouvellement des réseaux d’eau et d’assainissement, beaucoup de marchés ne sont pas lancés, et attendent des subventions. »

Faucheurs volontaires. Deux faucheurs volontaires sont convoqués pour une audition libre à la gendarmerie de Lodève (34), ce lundi 21 mars en fin d’après-midi. Cette audition ferait suite à l’action des faucheuses et faucheurs à la RAGT en novembre dernier, sur la commune de Calmont-en-Aveyron. Le communiqué de presse diffusé lors de l’action à lire ici.
Les Faucheurs Volontaires de l’Hérault organisent un rassemblement de soutien ce lundi à partir de 16h45 devant la gendarmerie de Lodève.

Événements. L’événementiel repart bien. Entre autres exemples, en mai : Salon du financement, compétitivité, innovation, numérique (CCI 34, date non fixée), Forum de l’industrie du futur (CCI 34, date non fixée) ou encore 60 ans du MIN Mercadis de Montpellier (date à confirmer).

« Madame vaut 1 milliard ». Après avoir décrit, le 18 mars à la CAF de l’Hérault, les travaux de mobilité prévus par la métropole de Montpellier (5e ligne de tramway, bus-tram, réseau vélo…), Michaël Delafosse se tourne vers Julie Frêche, déléguée au Transport et aux Mobilités actives, et déclare en souriant : « Madame vaut 1 milliard ».

Innovation touristique. 11 startups du secteur du tourisme sont sélectionnées, sur 65 dossiers déposés, pour intégrer en 2022 un des programmes d’accélération d’Open Tourisme Lab (OTL) , plateforme d’open innovation dédiée à l’innovation touristique, basée à Nîmes. Leur nom a été dévoilé ce 16 mars à Nîmes.
Parmi les lauréats, les Ateliers Jaco, qui propose la vente d’expériences immersives ; Kid’n Trip, spécialisé dans la location de porte-bébé pour faciliter les loisirs des parents, et Vision R, qui développe les moyens de communication digitale des acteurs de la filière (vidéos 360°, réalité virtuel et augmentée, consulting). Autres lauréats : AS A Guest, un site de ventes privées touristiques à prix fixe, responsable et solidaire ; Citygem, créateur d’un city-guide audio personnalisable ; Images Images, spécialisé dans la formation et l’accompagnement des collaborateurs à l’accueil touristique ; Prairy, développeur d’une application pour le tourisme de proximité ; Teritorio, créateur d’un système d’information touristique à travers OpenStreetMap ; Vaolo, une plateforme collaborative d’innovation sociale et technologique franco-québécoise ; We Go GreenR, cabinet dédié à l’accompagnement des établissements touristiques dans leur transition écologique et My Explore Bag, un service de « gamification » de territoire personnalisé, à destination des institutionnels du tourisme et des hébergeurs.
Plus à lire dans Les Échos, ici.

E-stratégie. Comment faire aimer le foot aux jeunes générations, rivées sur les écrans et avides d’instantanéité, alors que les matchs sont plutôt longs (90 minutes) et n’ont pas tous l’impact d’un Real Madrid-PSG ? Pour rajeunir l’image du ballon rond auprès des 12-30 ans, la Ligue de football professionnel (LFP) veut utiliser l’e-sport comme levier d’attractivité . Elle a lancé le 9 mars un nouveau championnat virtuel de foot, avec 10 clubs professionnels. Parmi ces pionniers, le Montpellier Hérault Sport Club (MHSC, actuel 11e de Ligue 1) vient de créer son équipe MHSC Esport, en tandem avec beGenius, une PME spécialisée dans l’e-sport, le consulting dans les jeux vidéo et les technologies immersives.
« Foot : le club de Montpellier se lance dans l’e-sport pour conquérir les 12-30 ans », à (re)lire dans Les Échos, ici.

Hautes comme la Tour Eiffel

 

L’avenir de l’énergie éolienne serait-il au large ? Le gouvernement vient d’annoncer, le 14 mars à Port-la-Nouvelle, l’implantation de deux parcs éoliens flottants en Méditerranée. Chacun sera situé à environ 22 km des côtes, et d’une capacité de 250 MW chacun. Ils seront complétés ultérieurement par deux extensions de 500 MW chacun. Voilà qui donne de solides perspectives aux acteurs de la filière, dans la foulée des deux projets marins pilotes qui vont être installées en 2023 en Occitanie.

Des milliards investis. Pour chaque parc de 250 MW, les développeurs éoliens injecteront en effet entre 600 et 700 millions d’euros, indique le ministère de la Transition écologique. Une extension pèsera entre 1 et 1,5 milliard d’euros. S’ajouteront 450 à 850 millions d’euros, réalisés par RTE, pour le raccordement d’un parc et de son extension au réseau de transport d’électricité à terre.

La procédure de mise en concurrence vient d’être lancée, après d’un débat public qui s’est tenu l’an dernier. Les lauréats seront désignés en 2023, pour une mise en service de ces parcs à l’horizon 2030. Ces parcs commerciaux seront « les premiers de ce type à l’échelle mondiale, après celui situé au large du sud de la Bretagne », selon Matignon. Soit des dizaines d’éoliennes, hautes d’environ 250 mètres (avec les pales, elles seront presque aussi hautes que la Tour Eiffel), capables de produire l’équivalent de la consommation électrique d’environ 2,9 millions d’habitants.

Où ? Le premier parc sera situé au large de la Narbonnaise, dans l’Aude, et le second au large du golfe de Fos, « sous réserve des résultats des études environnementales en cours, notamment sur l’avifaune migratoire dans le golfe du Lion ».

Opposition. Le sujet suscite des oppositions d’associations de défense de l’environnement, qui regrettent une procédure accélérée. « Nous ne sommes pas opposés aux projets d’éoliennes en mer, mais les études préalables sont faibles ou pas réalisées », estime Serge Briez, président de l’association Les peuples de la mer. Selon lui, l’impact réel sur les oiseaux marins, les cétacés, comme le grand dauphin, ou les grands poissons, « reste méconnu ». « Les retours d’expérience des fermes pilotes flottantes ont déjà permis de démontrer la faisabilité technico-économique de ces projets », rétorque le gouvernement, qui affirme que « les projets seront notamment soumis à une évaluation environnementale en vue de l’obtention des autorisations ». Plus à lire cette semaine dans Les Échos.

Plus de décodages ici

Forum économie circulaire et énergies bas carbone. Le CEA, le BRGM, l’Ademe, l’Institut national de l’économie circulaire (INEC), la Région Occitanie et Montpellier Management organisent du 20 au 22 avril la première édition de FEET (Forum Économie circulaire des Énergies bas carbone pour la Transition énergétique). Ce forum réunira sur le campus de Montpellier Management différents acteurs : scientifiques, territoires, industriels, start-up, étudiants, société civile. Le programme ici.

Eau : moins consommer, et protéger la ressource. Le nouveau Sdage (Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux du bassin Adour-Garonne) est signé le 11 mars. Il s’étend sur la période 2022-2027 et préconise des mesures draconiennes pour préserver la ressource.
« Document impressionnant » selon le préfet de région Occitanie Étienne Guyot, le nouveau Sdage s’étend sur la période 2022-2027. L’un de ses objectifs est de parvenir à un seuil de 70 % de bon état des cours d’eau. « Nous en sommes actuellement à 50 % », souligne Guillaume Choisy, directeur de l’Agence de l’eau Adour-Garonne. Ce gain de 20 points mobilisera la somme de 3,1 Md€, soit l’équivalent du budget annuel de la Nouvelle-Aquitaine. L’état des lieux fait d’ailleurs apparaître de nombreux problèmes sur les ressources en eau du bassin. Sur les 120.000 kilomètres de cours d’eau, 39 % sont altérés et 40 % des masses d’eau souterraines sont soumises à des pollutions diffuses. De surcroît, le déficit hydrique, actuellement évalué à 220 millions de mètres cubes, devrait bondir à 1,2 milliard en 2050, si rien n’est fait pour le contenir. « Ajoutons-y le débit des rivières, qui va diminuer de 20 à 40 %, la température de l’eau qui va se réchauffer ou encore l’élévation du niveau de la mer, et on comprend mieux l’importance cruciale de ce Sdage », indique Christophe Ardouin, délégué régional Occitanie Suez.

Appel à projets Paris 2024. La Région Occitanie soumet deux initiatives pour répondre à l’appel à projets Impact 2024 lancé par le fonds de dotation Paris 2024. Le premier, « Escalade et Montagne pour tous », consiste à utiliser l’escalade comme outil d’éducation et d’insertion sociale pour les jeunes en difficulté habitant les quartiers prioritaires de la ville ou en risque de décrochage scolaire. Il est porté par la Ligue Occitanie Montagne Escalade, en consortium avec CLAC Stendh’up, le collège Stendhal à Toulouse, et le Comité territorial des Hautes Pyrénées FFME.
Le second projet porte quant à lui sur la santé et le bien-être. Il s’agit de la Caravane Santé de l’UNSS du Tarn, une caravane santé qui se déplacera dans tous les établissements labellisés « Génération 2024 » du Tarn pour proposer aux élèves une journée de sensibilisation et d’accompagnement à une reprise d’activités pour se remettre en forme (mieux bouger, mieux manger, mesurer l’impact écologique de sa pratique sportive sur l’environnement). Cette caravane associe le service départemental UNSS du Tarn, le CDOS du Tarn, Le Département du Tarn et le Comité départemental Handisport du Tarn.
La Région Occitanie va soumettre ses deux initiatives du 21 mars au 6 mai sur le site Impact 2024 (ici).
Lancé en 2020, le Fonds de dotation Paris 2024 soutient déjà 700.000 bénéficiaires directs à travers 300 projets, qui doivent améliorer la santé et le bien-être, utiliser le sport comme outil d’éducation et de citoyenneté, d’inclusion et d’égalité, ou de protection de l’environnement.
Sur ce thème, Agencehv a rédigé l’intégralité du cahier thématique n°154 de L’Abécédaire des Institutions (Publicis Consultants), « Activité physique : un défi de santé publique », paru en novembre 2021, à re(lire) ici.

Police nationale. Mercredi 16 mars, le ministre de l’intérieur Gérard Darmanin, annonce l’implantation de la Direction centrale de recrutement et de la formation de la Police nationale (DCRFPN), à Montpellier. Actuellement en Île-de-France, les 227 agents rejoindront les 70 agents de la future Académie de Police de Montpellier en 2024-2025. Le projet représente un investissement de l’État de près de 70 M€. « Il s’agit de la plus importante relocalisation des services de l’État, ce qui confirme l’attractivité du territoire montpelliérain et son rayonnement à l’échelle nationale », affirme Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole, dans un communiqué.

Inspection du travail. « En 2021, près de 25.000 interventions ont eu lieu de la part des services de l’inspection du travail en Occitanie », indique la DREETS (direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités) à la presse le 16 mars. Christophe Lerouge, directeur régional, présente le bilan 2021 de l’activité de l’inspection du travail en région. Des contrôles quotidiens sur les 4 derniers mois de l’année et portant sur la protection des salariés en entreprise (3.486 interventions portaient notamment sur les préventions de chutes de hauteur et 2.583 en matière de prévention du risque Covid-1), la lutte contre le travail illégal (4.655) et l’égalité professionnelle (1.125). Plusieurs actions ont été mises en place, à savoir : 15.886 lettres d’observations, 330 mises en demeure, 418 procès-verbaux, 71 sanctions administratives… L’inspection du travail en Occitanie représente 20 unités de contrôles dans les 13 départements, découpées en 159 sections d’inspection du travail chargées du contrôle des entreprises de la région.

Oligarques russes. La famille Pumpyansky, qui a acheté le Prieuré Saint-Jean de Bébian à Pézenas (Hérault) en 2008, figure sur la liste noire de l’Union Européenne depuis le 9 mars, rapportent nos confrères des Échos. Ce fichier liste les personnalités soumises à des mesures restrictives par l’Union européenne, dans le cadre des sanctions contre la Russie. Depuis, leurs sociétés russes TMK et Sinara ont signifié qu’ils avaient quitté leurs fonctions. Alexander Pumpyansky, 35 ans, est le propriétaire du domaine viticole Prieuré Saint-Jean de Bébian. Il est le fils du magnat de l’acier Dimitri Pumpyansky, fabricant de tuyaux en métal pour l’industrie pétrolière et gazière en Russie. Agé de 58 ans, ce dernier fait partie des 36 hommes d’affaires reçus par Poutine le 24 février au moment de l’invasion de l’Ukraine, toujours selon Les Échos. Les sanctions des oligarques font peser une épée de Damoclès sur le domaine, vraisemblablement en difficulté pour se refinancer.
> « Un domaine languedocien pris dans la tempête des oligarques russes », à (re)lire dans Les Échos, ici.

Manufacture écoresponsable. La Crèmerie Sérigraphie Groupe va construire une manufacture écoresponsable de 2.000 m² à Perpignan. LCS groupe est, depuis 2014, un atelier de personnalisation et fabrication française de textile, pour les professionnels, les clubs sportifs, les collectivités et les particuliers. Retenue dans le cadre du « Plan France Relance », l’entreprise va lancer une structure textile en Occitanie, éco-suffisante en énergie grâce à des panneaux solaires, avec l’obtention d’une subvention « Territoire Industrie ». Une opération possible grâce au soutien des banques, de la région et de BPI France. Le projet, dont le coût est évalué à 2 M€, est suivi par l’architecte Olivier Raynaud. Les travaux débuteront en juin pour une livraison prévue en milieu d’année 2023. « Nous allons constituer un des plus gros ateliers écoresponsables du sud de la France ! D’ici 2023, nous comptons multiplier par deux le nombre de recrutements pour arriver à 60 salariés », indique Nicolas Gomarir, fondateur et président. Aujourd’hui, LCS Groupe emploie 33 salariés et s’attaque au marché international en confectionnant dans sa manufacture les maillots des équipes de voile de plus de 50 pays.

Zoom

Zoom
9

Une info passée au crible

Le grand orgue de Notre-Dame de Paris ressuscite à Lodève

 

Touché par l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, les 15 et 16 avril 2019, le grand orgue de la cathédrale Notre-Dame de Paris est restauré à la Manufacture Languedocienne de Grandes Orgues, à Lodève (Hérault). Agencehv se rendra à la visite de la manufacture mardi 22 mars pour un article à paraître dans Les Échos.

 

Manufacturienne Languedocienne de Grandes Orgues Les Indiscretions

Tuyau. Le grand orgue symphonique de Notre-Dame de Paris résonne dans la cathédrale depuis 1733. Plusieurs transformations ont été effectuées depuis, notamment en 1868 par Aristide Cavaillé-Coll, facteur d’orgues montpelliérain. Il s’agit du plus grand instrument de France en nombre de jeux (rangées de tuyaux), avec 8.000 tuyaux répartis en 115 jeux.

Incendie. Le grand orgue a été épargné lors de l’incendie de la cathédrale Notre-Dame, le 15 avril 2019, recevant peu d’eau au cours de l’intervention des pompiers. Il a cependant été recouvert de poussières de plomb, qui se sont répandues sur l’ensemble de l’instrument, et a souffert des variations thermiques lors de la canicule de juillet 2019.

Appel d’offres. Aucune restauration n’étant faisable sur place, un appel d’offre a été publié en avril 2021. L’été 2021, le groupe attributaire, composé de l’atelier Quoirin, à Saint-Didier (Vaucluse), l’atelier Cattiaux-Chevron, à Liourdres (Corrèze) et la Manufacture Languedocienne de Grandes Orgues, à Lodève (Hérault), sont désignés pour effectuer des travaux de restauration et de nettoyage de l’instrument.

Manufacturienne Languedocienne de Grandes Orgues Les Indiscretions

Restauration. Les travaux de restauration ont débuté à l’automne dernier pour permettre au grand orgue de retrouver la cathédrale lors de sa réouverture au culte et à la visite en 2024. Ils sont réalisés sous la maîtrise d’ouvrage de l’Établissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris et sous la maîtrise d’œuvre de Christian Lutz (mandataire) et Eric Brottier, organologues, techniciens-conseils auprès des monuments historiques.

Presse. Une visite presse est organisée ce mardi 22 à la Manufacture Languedocienne de Grandes Orgues. Nous couvrirons pour Les Échos. La visite tournera autour de la restauration des sommiers, éléments essentiels de l’instrument, en présence du Général Georgelin, président de l’Établissement public chargé de la conversation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris, de Christian Lutz et d’Olivier Brault, directeur général de la Fondation Bettencourt Schueller, mécène des métiers d’art et de la restauration de la cathédrale.

Sommiers. Il faut savoir que ces éléments sont au cœur de l’orgue. Un orgue se compose de tuyaux, pour produire le son, une soufflerie, pour envoyer l’air sous pression dans les tuyaux, et une console des claviers, pour faire sonner le bon tuyau au bon moment. Au milieu de tous ces éléments, se trouve le sommier. L’orgue de Notre-Dame se compose de pas moins de 19 sommiers, dont 16 d’Aristide Cavaillé-Coll (1868). Démontés pour être dépoussiérés, les sommiers sont également restaurés en profondeur afin de remplacer les pièces d’usure.

3 questions à

3 questions à

Julie Frêche, 3M, et Julien Honnart, Klaxit

« Une application de covoiturage gratuit pour lutter contre l’autosolisme »

Une application pour covoiturer au quotidien : c’est l’annonce faite ce 18 mars par Michaël Delafosse, président de Montpellier Méditerranée Métropole, Julie Frêche, vice-présidente déléguée au transport et aux mobilités actives, Julien Honnart, président et cofondateur de Klaxit et Thierry Mathieu, directeur de la CAF de l’Hérault, qui a déployé le dispositif auprès des salariés.
« Le prix de l’essence va être à deux euros le litre pendant très longtemps, pour des raisons géopolitiques. Il ne faut pas se faire d’illusion, prévient Michaël Delafosse. Cela va peser très lourd sur le budget des ménages. » Klaxit peut être utilisée si la destination, ou le point de départ, se trouve dans l’une des 31 communes de la métropole.
« Trois questions à », la rubrique où le tutoiement est de rigueur.

Julie, quels types de déplacement cible Klaxit, et quels sont les premiers retours après la phase expérimentale lancée en 2021 ?
Klaxit cible le déplacement domicile-travail. Ces déplacements créent de la congestion et de la pollution. Il y a 90.000 déplacements le matin, et autant chaque soir entre 16h30 et 19h. Nous voulons agir sur les heures de pointe. Il faut lutter contre l’autosolisme (conducteurs voyageant seuls, note). Sur l’A709, 75 % des gens sont seuls dans la voiture. Cette situation ne peut plus durer dans un territoire attractif, qui attire 4.000 nouveaux habitants par an pour la seule ville de Montpellier, et dans lequel il y a 6 fois plus de véhicules en circulation par rapport à 1980.
Les premiers résultats de l’application Klaxit sont encourageants : 6.400 trajets effectués en février 2022 au lieu de 200 en avril 2021, 27 grands employeurs inscrits dans le dispositif (dont la CAF), 7.100 inscrits au 15 mars. Le covoiturage s’inscrit dans une stratégie globale : télétravail, réseau de vélo, bus trams, future ligne 5, covoiturage…

Les marges de progression du covoiturage restent énormes… Julie, comment inciter à utiliser davantage Klaxit ?
Déjà, les médias en parlent (sourire)… Mais la marge de progression est en effet énorme : moins de 1 % des trajets en voiture est à ce jour réalisé en covoiturage ! Tous les trajets en covoiturage réalisés sur l’application Klaxit sont subventionnés par la collectivité, avec une rémunération minimale de 2 euros par trajet et par passager transporté pour le conducteur, et la gratuité pour le passager. Le covoiturage semble simple, mais dans les métropoles, il doit être structuré. On n’est pas sur des déplacements occasionnels de loisirs, comme avec Blablacar. La Loi d’Orientation des Mobilités, votée fin 2019, permet aux collectivités de subventionner les trajets en covoiturage, au même titre que le transport public. Fin décembre, la métropole a ainsi alloué une enveloppe de 500 k€ pour aider à cette pratique de mobilité.
La métropole doit aussi rattraper son retard en matière d’aires de covoiturage. Nous allons délibérer courant 2022 sur un schéma d’aménagement. Il faut créer des aires sécurisées de convivialité. L’ambiance et l’identité visuelle jouent. Klaxit et Blablacar pourraient être partenaires de ces lieux. Ces futurs hubs de mobilité seront aussi dotés de bornes de recharge rapides, de box pour les vélos, de voitures en autopartage…

Julien, quelles sont tes bonnes raisons pour utiliser Klaxit ?
L’application propose des choix de pose et de dépose, pour éviter au conducteur des détours subis. Le passager doit certes un peu marcher, mais il voyage gratuitement. Et en toute sérénité : en cas d’impossibilité de trouver le voyage retour, notre partenaire MAIF prend en charge un taxi. Avec l’augmentation du coût du plein, le covoiturage pourrait sembler naturel, mais ce n’est pas forcément le cas. Les automobilistes sous-estiment en effet le coût de leur voiture. L’incitation financière impulsée par la métropole est nécessaire pour se lancer : l’argument d’aller au travail gratuitement crée un déclic. C’est un investissement sur le changement de comportements. Montpellier est la 2e métropole de France, après Rouen, la plus dynamique sur le covoiturage, toutes solutions confondues. Il y a une synergie entre la puissance publique, les réseaux d’entreprises et d’établissements. Près de 40 employeurs, publics et privés, sont sensibilisés. Le monde de l’entreprise est une colonne vertébrale : il permet d’agréger des centaines de personnes.

La HV Touch

La HV Touch

Conseil RP

Tournez 7 fois votre clavier dans votre poche avant de poster un avis tranché sur les réseaux sociaux. Une fois postés, les contenus basculent dans le domaine public et peuvent être repris par des journalistes, qui vous citeront. Cela semble évident, mais il m’arrive encore que des décideurs me demandent de supprimer certaines de leurs phrases dans mes articles, phrases qu’ils avaient pourtant rédigées à l’identique sur leurs propres réseaux.

La phrase

« Georges Moralès (fondateur de L’Échelle Européenne, Saint-Jean-de-Védas – 34) est toujours dans l’anticipation, avec 3 ans d’avance sur le reste de l’équipe. C’est plaisant de travailler avec un dirigeant de ce type. Et il s’est appliqué à lui-même ce sens de l’anticipation, en transmettant son entreprise, à 70 ans, alors qu’elle est son œuvre. »

À lire dans Les Échos : « Travail en hauteur : L’Echelle Européenne reprise par trois fonds », ici.

Florence Potier

nouvelle présidente.

On s’en fout

« Je ne te vois plus, à la Butte Paillade. » Plusieurs personnes de mon entourage ont cette année remarqué, de façon chirurgicale, mon absence du fameux kop « Butte Paillade ». Et pour cause, je me suis abonné à la tribune d’en face, appelée ‘Costières’, pour rejoindre des vieux potes, qui y campent depuis une dizaine d’années. Pour les nuls en foot : la Butte Paillade (ou « étang de Thau » pour la dénomination commerciale) est une tribune populaire du stade de football de Montpellier de La Mosson, située derrière le but adossé à l’avenue de Heidelberg. Les supporters les plus enthousiastes s’y retrouvent pour chanter, contester les décisions de l’arbitre (restons soft), fumer des cigarettes (restons soft aussi), assister au match debout (ou parfois en lévitation), et oublier des semaines de boulot pas toujours folichonnes.
« Je ne te vois plus, à la Butte Paillade. » Le ton n’est pas agressif, mais on sent comme une pointe de reproche. Sinon, ils ne verbaliseraient pas le message. Paradoxe amusant, ils ne viennent pourtant pas me saluer quand ils me croisent dans ce sanctuaire des ultras. Dans la masse des 2.500 fadas, ça se comprend. Mais force est de constater qu’ils doivent remarquer ma présence, puisqu’ils notifient mon absence avec la précision d’une caméra de vidéo-surveillance dotée d’intelligence artificielle.
C’est que supporter une équipe, ce sont des codes, une famille, un honneur. On fait corps ensemble sous l’armature en béton qui déverse des seaux d’eau les soirs d’averse. Sorte d’armée secrète, liée par une passion commune et sacrée, qui ne dit pas son nom. Celui qui déserte est vite rattrapé par la patrouille aussi discrète qu’attentive. C’est sûr : l’an prochain, j’y retourne. Ai-je le choix ?

Au marché

Au marché
9

Les marchés publics essentiels en Occitanie de la semaine passée. Parce qu’il faut bien vivre.

Aménagement 🏗️
BTP 👷‍♀

Occitanie Est 

Viaterra lance un avis pour les travaux de réhabilitation de réseaux EU-AEP dans le cadre d’un plan de relance économique. 

La Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée lance un avis pour les travaux de mise en conformité des forages de Bedillières à Lézignan-la-Cèbe. 

Brl lance un avis pour la reconstruction d’éléments structurels majeurs portant sur la sécurité de l’ouvrage et destinés à augmenter la longévité du pont Bâche Saint Gilles. 

La ville de Nîmes lance un avis pour les travaux de remplacement de menuiseries de différents établissements scolaires de la ville. 

La ville de Béziers lance un avis pour le remplacement des menuiseries extérieures et faux plafonds. 

La Région Occitanie lance un avis pour la mission de maîtrise d’oeuvre pour la sécurisation et la réfection urgentes des toitures de 11 lycées du Gard. 

Spl Agate lance un avis pour les travaux de réhabilitation du bâtiment B46 sur la plateforme aéroportuaire de Nîmes Garons sur la commune de Saint-Gilles. 

La Communauté de Communes du Pays de Lunel lance un avis pour les travaux d’entretien de voirie dans les zones d’activités économiques et des sites. 

Le Syndicat Centre Hérault lance un avis pour la mission de maîtrise d’œuvre pour la couverture finale et le dégazage du casier Aval de l’Isdnd.  

Occitanie Ouest 

La direction départementale des territoires lance un avis pour les travaux de réhabilitation du chemin d’accès aux ouvrages et à la base de vie du péguère (Hautes-Pyrénées).  

Toulouse Métropole lance un avis pour les travaux de réaménagements, de rénovation et de gros entretien dans les bâtiments de la mairie de Toulouse et de Toulouse Métropole. 

Midi Logement lance un avis pour le marché de travaux pour la construction de 19 logements à Saint-Lary-Soulan. 

Spl Arac Occitanie lance un avis d’OPC pour la phase 2 des travaux de rénovation de l’externat et des aménagements extérieurs au Lycée Renée Bonnet à Toulouse. 

Spl Arac Occitanie lance un avis d’OPC de chantier pour la construction du nouveau lycée d’Auterive. 

La commune de Toulouse lance un avis pour les travaux de remplacement des menuiseries salle des Illustres au Capitole. 

Le conseil départemental de l’Aveyron lance un avis pour les travaux de désamiantage au collège public de Sévérac-d’Aveyron. 

Le conseil départemental de l’Aveyron lance un avis pour la restructuration de la maison départementale de l’enfance et de la famille à Onet-le-Château.  

Energie ⚡

Occitanie Est 

La ville de Port-la-Nouvelle lance un avis pour accord-cadre pour la fourniture et l’acheminement en gaz naturel. 

Occitanie Ouest 

La commune de Portet-sur-Garonne lance un avis pour accord-cadre de fourniture et acheminement en électricité et services associés. 

Environnement 🌳

Occitanie Est 

La régie des eaux de Montpellier 3M lance un avis pour l’entretien des espaces verts.  

Occitanie Ouest 

Le département de la Lozère lance un avis pour le marché d’entretien des espaces extérieurs, de déneigement de l’Aire de la Lozère. 

ATTRIBUTIONS DE MARCHÉ

La Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée attribue le marché de construction du Palais des Sports à Béziers à Eiffage Route Mediterranee, Sas François Fondeville, Societe Biterroise D’Etancheite. La suite des titulaires à lire ici. Valeur totale du marché : 12 480 908,31 euros. 

Montpellier Méditerranée Métropole attribue le marché de traitement des collectes des encombrants des communes de la métropole à SMN MEDITERRANEE NETTOIEMENT. Valeur totale du marché : 4 755 000 euros. 

La commune de Toulouse attribue le marché de concours pour l’attribution d’un marché négocié de maîtrise d’œuvre – extension et restructuration du groupe scolaire Jolimont à 360°Architecture. Valeur totale du marché : 711 000 euros. 

Le conseil départemental de l’Hérault attribue le marché d’entretien spécialisé et petite réparation des ouvrages d’art de l’Hérault à Gauthier, Ferrini Et Fils, Agtp, Cofex Mediterranee et Demathieu Bard Construction. Valeur totale du marché : 32 000 000 euros. 

Le conseil départemental de l’Ariège attribue le marché de réparation et reconstruction d’ouvrages d’art du réseau routier départemental à SAS GAUTHIER, CROA TP et COLAS FRANCE. Valeur totale du marché : 4 000 000 euros. 

La commune de Frouzins (31) attribue le marché de maîtrise d’œuvre pour la réalisation d’un groupe scolaire maternelle et primaire à GGR ARCHITECTES, LETSGROW, PYRAMIDE Ingénierie SARL, O’CAP, SCOP ECOZIMUT, EXECO SARL, DELHOM ACOUSTIQUE et DM Cuisine Concept. Valeur totale du marché : 802 400 euros. 

Grand Sud Tarn-et-Garonne attribue le marché de mission de maîtrise d’œuvre pour les travaux Vrd et espaces verts de la Zac Grand Sud Logistique à Egis Villes et Transports. Valeur totale du marché : 300 000 euros. 

Plus de marchés ici

Le Cnfpt attribue le marché de prestations d’entretien et de nettoyage des vitres et des locaux de la délégation Occitanie à Bassin Batir31, Gimns Région, Pld Garonne et Esat Joan Cayrol. Valeur totale du marché : 790 000 euros. 

Montpellier Méditerranée Métropole attribue le marché d’aménagement de l’entrée sud-ouest de Montpellier Métropole au GROUPEMENT PRESENTS/CEREG/SEDOA/ECOMED. Valeur totale du marché : 264 992 euros. 

Le conseil départemental de l’Ariège attribue le marché de mission de maitrise d’œuvre pour la réalisation de travaux sur les bâtiments A et F de la résidence de tourisme de Saint Lizier au Groupement conjoint SAS CM2A, RATTEGGIO ARCHITECTURE et OTCE LR. Valeur totale du marché : 235 385 euros. 

La commune de Toulouse attribue le marché de concours de maîtrise d’œuvre : construction du pôle ludique et de loisirs de Bagatelle à Projet 310. Valeur totale du marché: 258 780 euros. 

La commune de Narbonne attribue le marché de travaux en vue de la valorisation écotouristique du Grand Castelou à Sa Axima Concept. Valeur totale du marché : 517 000 euros. 

Le centre hospitalier intercommunal de la Vallée de l’Ariège attribue le marché de maîtrise d’œuvre relatif aux travaux au niveau du Tgbt, du Ssi et de la Gtc du Chiva à Dfenco. Valeur totale du marché : 202 544 euros. 

Grand Sud Tarn-et-Garonne attribue le marché de prestations foncières et autres services attachés à la propriété fière nécessaires à la réalisation des opérations d’aménagement de la Zac Grand Sud Logistique à Urbactis. Valeur totale du marché : 250 000 euros. 

La commune de Perpignan attribue le marché de travaux d’amélioration de la prise d’eau du canal de Perpignan à MCC. Valeur totale du marché : 208 435 euros. 

L’aéroport de Perpignan-Rivesaltes attribue le marché d’AMO pour le compte du Syndicat Mixte de l’aéroport de Perpignan-Rivesaltes, dans le cadre de l’exploitation de l’aéroport de Perpignan Rivesaltes à ERNST et YOUNG Société d’Avocats et SAS SETEC International. Valeur totale du marché : 265 738 euros. 

 

L’agenda

i

Newsroom

L’agence travaille en ce moment sur plein de choses passionnantes :

Pour Les Échos : les projets de Vestia Promotion dans la construction bois ; La Manufacture Languedocienne des Grandes Orgues restaure l’orgue de Notre-Dame-de-Paris.

Lancement de l’application de covoiturage Klaxit à Montpellier, pour ToulÉco.

Pour l’Hérault Juridique et Économique : dossier sur le MIPIM 2022, à paraître le 31 mars.

Reportage sur l’Université du Cinéma (architecte : Christophe Gulizzi, Marseille) à Cannes, pour le magazine Signature de Profils Systèmes.

Enquête nationale sur les terrasses bois, pour BoisMag, parution en avril.

« Que peut apporter l’hydrogène dans la décarbonation des transports ? » : enquête pour L’Abécédaire des Institutions, parution en juin.

À suivre en ligne ou en présentiel

MARS

Mardi 22 et mercredi 23 mars de 9h à 17h :

Salon TAF 2022 (Travail, Avenir, Formation) de Nîmes, co-organisé par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région (230 avenue du Languedoc, Nîmes). Plus d’informations ici.

Mercredi 23 mars à 18h30 :

Conférence « L’alimentation de demain : Comment assurer notre sécurité alimentaire ? », organisée par Polytech Montpellier (Université de Montpellier), à Polytech (Place Eugène Bataillon, Montpellier). Plus d’informations et inscription ici.

Mercredi 23 mars de 8h30 à 12h30 :

« Les Rencontres de l’Emploi et de la Formation : forum de l’aide et des services à la personne », organisé par Sète Agglopôle Méditerranée, au foyer des Campagnes (Poussan, 34). Plus d’informations ici.

Mercredi 23 et jeudi 24 mars :

« Cycl’Eau Toulouse Occitanie », organisé par AD’OCC, au MEETT – Parc des Expositions (Aussonne – 81). Plus d’informations et inscription ici.

Plus d'événements ici

MARS

Mercredi 23, jeudi 24 et vendredi 25 mars :

3e édition des « Journées économiques Maroc-France » dédiée à l’aéronautique, organisée par la CFCIM, à la Cité de l’espace de Toulouse (31). Plus d’informations ici.

Jeudi 24 mars de 9h à 17h :

Salon TAF 2022 (Travail, Avenir, Formation) de Perpignan, co-organisé par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région (Avenue du Palais des Expositions, Perpignan – 66). Plus d’informations ici.

Jeudi 24 mars de 9h à 17h :

Salon TAF 2022 (Travail, Avenir, Formation) de Cahors, co-organisé par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région (Planques Ouest, Fontanes – Lot, 46). Plus d’informations ici.

Jeudi 24 mars de 11h. à 13h : 

Conférence : la levée de fonds, un levier de croissance, organisé par Leader Montpellier à la Cité de l’économie et des métiers de demain. Plus d’informations ici.

Du jeudi 24 au lundi 28 mars :

Foire de Béziers, organisé par la CCI Hérault au Parc des Expositions de Béziers. Plus d’informations ici.

Vendredi 25 mars à 9h :

Atelier « Créer ma Micro-Entreprise : les Clefs pour démarrer à Montpellier », organisé par la CCI Hérault, avenue Jacqueline Auriol – Zone Aéroportuaire Montpellier Méditerranée (Mauguio). Plus d’informations et pré-inscription ici.

Samedi 26 mars à 10h30 :

Réunion publique « Présentation du projet de renouvellement urbain quartier Mosson », organisée par Montpellier Méditerranée Métropole, au théâtre Jean Vilar (Montpellier). Plus d’informations ici.

Mardi 29 mars de 9h à 17h :

« CARB », 3e convention d’affaires de la Bioéconomie, organisée par AD’OCC, à la CCI de l’Aude (Narbonne). Plus d’informations et inscription ici.

Mardi 29 mars de 9h30 à 17h30 :

« Journée de l’apprentissage », organisé par la ville de Lunel, aux côtés de la Mission Locale Jeune et de Pôle emploi, aux Arènes de Lunel. Plus d’informations ici.

Mardi 29 mars à 19h :

« Soirée des ambassadeurs économiques », avec Laurent Jalabert en invité d’honneur, organisé par l’Agence de Développement Économique Pyrénées Méditerranée Invest, au Domaine du Mas Conte à Canet en Roussillon (66). Plus d’informations et inscription obligatoire ici.

Jeudi 31 mars de 9h à 14h :

« Occitanie Terre de Bâtisseurs : Imaginer l’avenir du bâtiment à l’horizon 2035 », débat organisé par la FFB, Toulouse-Labège (31). Plus d’informations et inscription ici.

Jeudi 31 mars de 9h à 17h :

Salon TAF 2022 (Travail, Avenir, Formation) de Mende, co-organisé par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région (8 place du Foirail, Mende – 48). Plus d’informations ici.

Jeudi 31 mars de 9h à 17h :

Salon TAF 2022 (Travail, Avenir, Formation) de Saint-Gaudens, co-organisé par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région (Route de la Croix de Cassagne, Villeneuve-de-Rivière – 31). Plus d’informations ici.

Le 31 mars, 21 avril, 12 mai, 02 juin, 23 juin :

Formation « Se préparer à la labellisation Environnementale EnVol ou la certification 1.2.3 Environnement », organisée par la CCI Hérault. Plus d’informations et pré-inscription ici.

AVRIL

Mardi 5 avril de 9h à 11h :

Réunion matinale « Le haut de bilan », organisée par Ad’Occ, retransmise en duplex à la Maison de ma Région de Narbonne. Plus d’informations et inscription ici.

Mardi 5 avril à 10h :

Visioconférence « Filière Xplorer : Découverte de la filière Transports & Mobilité », dans le cadre de l’évènement « Digital is Future », organisée par Digital 113. Plus d’informations et inscription gratuite ici.

Mardi 5 avril à 14h :

Festival « Hello la tech », organisé par la French Tech Med, au Pasino de La Grande-Motte (34). Plus d’informations ici.

Mardi 5 avril de 17h à 19h :

Rencontre-débat « La santé numérique en mouvement », organisée par IMT Mines Alès, l’IMT et la Fondation Mines-Télécom. Plus d’informations ici.

Mardi 5 et mercredi 6 avril :

Rencontres régionales de l’ingénierie, organisées par l’AIMP et la Fédération Cinov Midi-Pyrénées, au centre de congrès Diagora (Labège). Plus d’informations ici.

Mercredi 6 avril de 9h à 17h :

« Textiles techniques et Composites : performances & fonctionnalisation et applications associées », organisé par AD’OCC, le pôle de compétitivité Aerospace Valley et l’ENSAIT, à la Cité de Toulouse. Plus d’informations et inscription ici.

Mercredi 6 avril de 9h à 17h :

Salon TAF 2022 (Travail, Avenir, Formation) d’Auch, co-organisé par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région (17 rue du Général de Gaulle, Auch – 32). Plus d’informations ici.

Mercredi 6 avril de 9h à 17h :

Salon TAF 2022 (Travail, Avenir, Formation) de Carcassonne, co-organisé par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région (Rue des 3 couronnes, Carcassonne – 11). Plus d’informations ici.

Jeudi 7 avril de 18h à 20h :

Afterwork « Cyber Attaques : comment vous protéger ? », organisé par la CPME Gard, en partenariat avec le Réseau Cybermenaces (RCM) de la Direction Centrale de la Police Judiciaire de Montpellier et le Groupe AEN, Ecole d’Ingénierie Informatique, à Alès.

Jeudi 14 avril de 9h à 17h :

Salon TAF 2022 (Travail, Avenir, Formation) de Montauban, co-organisé par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région (Rue Salvador Allende, Montauban – 82). Plus d’informations ici.

Jeudi 14 avril de 9h à 17h :

Salon TAF 2022 (Travail, Avenir, Formation) de Saverdun, co-organisé par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région. Plus d’informations ici.

Jeudi 14 avril de 9h30 à 17h30 :

« Job Dating alternance », organisé par les écoles Digital Campus Montpellier, ESG Montpellier et Esarc Evolution Montpellier et Paris School of Technology & Business Montpellier. Inscription obligatoire avant le 1er avril ici.

Du mercredi 20 au vendredi 22 avril :

1ère édition « Forum Économie circulaire des Énergies bas carbone pour la Transition énergétique » (FEET), organisée par le CEA, l’ADEME, l’Institut national de l’économie circulaire (INEC), la Région Occitanie et Montpellier Management, à Montpellier Management (Campus Richter, Rue Vendémiaire, 34). Plus d’informations ici et inscription gratuite via ce lien.

Mercredi 27 et jeudi 28 avril :

medFEL, porté par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et organisé par l’Agence régionale de développement économique AD’OCC et SPAS Organisation, au Parc des Expositions de Perpignan. L’événement réunit l’ensemble des acteurs de la filière Fruits et Légumes en regroupant 200 exposants durant 2 jours de salon et de conférences. Plus d’informations ici.

Jeudi 28 avril de 9h à 17h :

Salon TAF 2022 (Travail, Avenir, Formation) d’Alès, co-organisé par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région (Parc des expositions d’Alès Agglomération – 30). Plus d’informations ici

MAI Jeudi 12 mai de 9h à 17h :

Salon TAF 2022 (Travail, Avenir, Formation) de Figeac, co-organisé par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région. Plus d’informations ici.

Du samedi 14 mai au dimanche 15 mai de 10h à 18h : 

4e édition du salon E-cap – salon de la mobilité électrique et de l’éco-responsabilités, organisé par la ville d’Agde, à l’Esplanade Pierre Racine au Cap d’Agde. Plus d’informations ici.

Jeudi 19 mai à 18h :

« Fête des lauréats Réseau Entreprendre 2022 », organisé par le Réseau Entreprendre Occitanie Méditerranée, au Pasino de la Grande Motte (335 Allée des Parcs). Plus d’informations et inscription obligatoire ici.

JUIN Jeudi 9 et vendredi 10 juin :

Montpellier Capital Risque 2022, organisé par la CCI Hérault, au Domaine de Biar (Lavérune – 34). Plus d’informations ici.

Du 9 au 11 juin :

B2B Rocks, au Domaine de Biar (Lavérune – 34). Plus d’informations et inscription ici.

Dimanche 12 et lundi 13 juin de 10h à 18h :

E-Cap : Salon de la mobilité électrique et de l’éco-responsabilité, organisé par la ville d’Agde, sur l’Esplanade Pierre Racine, au Cap d’Agde. Plus d’informations ici.

Voilà, c’est tout pour cette semaine. Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite. Vos données ne seront pas communiquées à des tiers. Vous pouvez vous désinscrire en un clic.

Les dernières Indiscrétions

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Il ne lâche rien

Hubert, Montpelliérain depuis 40 ans (avec quelques infidélités londoniennes et parisiennes), est diplômé du Centre de Formation des Journalistes Paris (2001). 

Lire plus
Signes distinctifs sur sa carte de presse 95598, la quête de clarification et de saine problématisation, dans un monde souvent entravé par les acronymes abscons, la langue de bois, les approximations et les infox. Hubert a été auditeur de la session 2019-2020 du Chede (cycle de hautes études pour le développement économique). Un réseau national constitué de chefs d’entreprise, élus, préfets, hauts fonctionnaires, cadres de collectivités…, précieux. Avant de jouer sa partition, il a fait ses gammes pendant 18 ans (2001-2019) à La Lettre M, média économique régional de référence. Il y a commencé stagiaire, avant d’évoluer au fil des ans jusqu’au poste de rédacteur en chef, contribuant activement au développement du titre à Toulouse entre 2015 et 2018.

Heureusement qu’elle est là

Francilienne, résidant à Montpellier depuis 2018 et diplômée de Sup de Com’ Montpellier (2020), Sarah a rejoint Agencehv en CDI début octobre 2020.

Lire plus
Ses missions : rédaction d’articles sous l’autorité de Hubert Vialatte, veille média, structuration de la stratégie et de l’organisation, création graphique, mise en page, social media management, mise en ligne et promotion des Indiscrétions. Sarah porte un intérêt au métier de journaliste. Son mémoire de fin d’étude porte ainsi sur le thème « L’impact de l’Intelligence Artificielle sur la presse en ligne et le journalisme ».

Amélie dite « de Cazilhac »

En stage, de mars à septembre 2021, chez Agencehv, Amélie Cazalet poursuit son chemin en alternance en marketing et communication, toujours au sein de l’agence.

Lire plus
Originaire des Cévennes, plus précisément de Cazilhac (d’où « Amélie de Cazilhac », on trouve que ça sonne bien), elle est actuellement en Master 2 Marketing, Médias et Communication à Montpellier Management (Université de Montpellier).

L’experte, de Paris à Palavas

Diplômée de l’université de Montpellier en science politique, et forte d’une expérience de 10 ans dans le secteur de la communication et de l’événementiel, Fanny Bessière est cheffe de projet au sein d’Agencehv.

Lire plus
Rédaction, communication, préparation d’évènements, partenariats… Elle accompagne l’agence dans ses nombreux développements. D’origine francilienne, elle est tombée sous le charme de la douceur de vivre à Palavas-les-Flots il y a plus de 13 ans. Pour ne plus repartir.

Voilà, c’est tout pour cette semaine. Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite. Vos données ne seront pas communiquées à des tiers. Vous pouvez vous désinscrire en un clic.
Les Indiscrétions sont adhérentes du Spiil (Syndicat de la presse indépendante d’information en ligne) depuis mars 2024.

Les dernières indiscrétions

Du moulin à la baguette

La coopérative agricole audoise Arterris acquiert la majorité du capital d’Occipain, qui regroupe les enseignes de boulangerie ‘La Panetière’ et ‘Secrets de Pains’, principalement réparties dans le Sud-Ouest. Avec cette opération, Arterris se ...

On va en entendre parler

En « À l’affiche », Atelier Tuffery (manufacture de jeans) révèle sa nouvelle adresse montpelliéraine, ; En « Décodage », 100 M€ pour un plan Vélo de la Région, 30 M€ de redressements en Occitanie Est ; En « Zoom », les ambitions nationales de ...

Il faut aimer vivre dangereusement

En « À l’affiche », le golf de la discorde en pays catalan ; En « Décodage », la fronde du mouvement HLM régional lors du comité régional ; En « Zoom », les dessous de la réussite d’Atelier Tuffery à Florac ; En « Trois questions à… », le salon ...

La rédaction

Il ne lâche rien

Hubert, Montpelliérain depuis 40 ans (avec quelques infidélités londoniennes et parisiennes), est diplômé du Centre de Formation des Journalistes Paris (2001).

En savoir plus sur Hubert

Signes distinctifs sur sa carte de presse 95598, la quête de clarification et de saine problématisation, dans un monde souvent entravé par les acronymes abscons, la langue de bois, les approximations et les infox.
Hubert a été auditeur de la session 2019-2020 du Chede (cycle de hautes études pour le développement économique). Un réseau national constitué de chefs d’entreprise, élus, préfets, hauts fonctionnaires, cadres de collectivités…, précieux.
Avant de jouer sa partition, il a fait ses gammes pendant 18 ans (2001-2019) à La Lettre M, média économique régional de référence. Il y a commencé stagiaire, avant d’évoluer au fil des ans jusqu’au poste de rédacteur en chef, contribuant activement au développement du titre à Toulouse entre 2015 et 2018.

Heureusement qu’elle est là

Francilienne, résidant à Montpellier depuis 2018 et diplômée de Sup de Com’ Montpellier (2020), Sarah a rejoint Agencehv en CDI (temps plein) début octobre 2020.

En savoir plus sur Sarah

Ses missions : rédaction d’articles sous l’autorité de Hubert Vialatte, veille média, structuration de la stratégie et de l’organisation, création graphique, mise en page, social media management, mise en ligne et promotion des Indiscrétions.

Sarah porte un intérêt au métier de journaliste. Son mémoire de fin d’étude porte ainsi sur le thème « L’impact de l’Intelligence Artificielle sur la presse en ligne et le journalisme ».

Amélie dite « de Cazilhac »

Rédaction, community management, promotion des Indiscrétions… Amélie Cazalet poursuit son chemin en CDI (temps plein) depuis septembre 2022 chez Agencehv, après y avoir effectué un stage, de mars à septembre 2021, puis une alternance jusqu’en septembre 2022.

En savoir plus sur Amélie

Originaire des Cévennes, plus précisément de Cazilhac (d’où « Amélie de Cazilhac », on trouve que ça sonne bien), elle est diplômée d’un Master 2 Marketing, Médias et Communication à Montpellier Management (Université de Montpellier).

La mascotte

Vincent Riba, âgé de 20 ans, a rejoint Agencehv en alternance rédaction – community management en septembre 2023 pour deux ans. Il est actuellement en Master Sport, Événementiel et Communication à Mediaschool Montpellier.

En savoir plus sur Vincent

Passionné de rugby, Vincent se destine au journalisme sportif.

Soyez Indiscret.e.s !

Les Indiscrétions protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Je communique

Vous pouvez joindre un communiqué/dossier de presse, des photos, ou tout autre élément en lien avec votre Indiscrétion.
Taille max. des fichiers : 2 MB.

Devenir partenaire

Vous vous reconnaissez dans le ton des Indiscrétions, sérieuses sans se prendre au sérieux, utiles et futiles, bienveillantes et exigeantes ? N’attendez plus !

Share This