Bandeau Les Indiscrétions m&a

Le goût du risque Semaine du 31 janvier 2022

LES INDISCRÉTIONS

Vos 5 minutes business en Occitanie

Suivez Les Indiscrétions sur les réseaux sociaux :

À l'affiche

À l’affiche
9

Parce qu’elles et ils le valent bien

Thierry Ducros, Union nationale des Métiers du Bois

Lors du Lab Immo Midi Libre sur la nouvelle réglementation environnementale RE 2020 dans les constructions neuves (diffusion ce lundi à 19h sur www.midilibre.fr et sur la page Facebook de Midi Libre, disponible en replay), Thierry Ducros, président de la FFB 34 et de l’Union nationale des métiers du bois, envoie un message à Michaël Delafosse, président de Montpellier Méditerranée Métropole : « Je suis favorable à une relance des folies architecturales à l’échelle de la métropole. Un immeuble de grande hauteur à ossature bois à Montpellier rassurerait les utilisateurs, et ferait la promotion des matériaux biosourcés ! » Le bois ne sera pas la seule solution. « Les fabricants de béton, de placo et de briques n’ont pas dit leur dernier mot, résume Céline Torres. Les solutions constructives seront donc mixtes. » Rappelons que la Région Occitanie porte d’ailleurs un contrat de filière pour l’écoconstruction, en lien avec des laboratoires de recherche, pour diminuer l’empreinte environnementale des chantiers, dans une logique de circuit court. Gilles Gayraud (Notaires de l’Hérault) alerte, de son côté, sur une nouvelle augmentation des prix dans le neuf, du fait de la RE 2020. Une chose est sûre : avec la RE 2020, « les industriels, entreprises de construction, les architectes, les promoteurs, les aménageurs…, vont devoir dialoguer davantage, pour arriver à trouver des solutions constructives, ensemble », conclut Xavier Bringer (M&A Groupe et ABCD). Plus à lire sur www.midilibre.fr à partir de ce lundi 21h, puis sur le print de ce mardi 1er février.

Magali Michel, Yooz

Présidente de Yooz, entreprise basée à Aimargues (30) et spécialisée dans la dématérialisation des achats et des factures fournisseurs, Magali Michel anticipe la généralisation de la facture électronique prévue en 2024. « C’est un véritable tsunami qui attend les plateformes de dématérialisation des factures », annonce-t-elle. En juillet 2024, toutes les entreprises assujetties à la TVA seront obligées d’émettre et recevoir les factures électroniques. Pour faire face à cette vague, Yooz veut être immatriculée plateforme partenaire de dématérialisation, en répondant aux obligations réglementaires en termes de transmission des données à l’administration fiscale. « Nous prévoyons de sortir de nouvelles fonctionnalités avant la fin de cette année, et nous recrutons actuellement 70 collaborateurs pour faire évoluer les fonctionnalités de la plateforme », ajoute Magali Michel. Yooz est utilisée par 4.000 entreprises, dont 1.000 cabinets d’experts-comptables, soit 200.000 utilisateurs répartis dans toute l’Europe.
Plus à lire dans Les Échos ici.

Jean-Claude Larivière, Siprie Bâtiment

Il reprend Siprie Bâtiment, entreprise spécialisée dans la rénovation de façades et l’isolation de l’habitat basée à Perpignan, apprend-on dans un communiqué du 26 janvier de In Extenso Finance & Transmission. Cette reprise fait suite à la décision d’Émilie Dumas, fille du fondateur Marc Dumas, de céder l’entreprise familiale, pour faire face au fort développement de Siprie Bâtiment.
Jean-Claude Larivière a été pendant dix ans directeur administratif et financier du groupe Climater, spécialiste français du Génie Climatique. « Je souhaite axer le développement de l’entreprise sur deux piliers : l’extension géographique de notre zone d’intervention aux territoires montagneux des Pyrénées-Orientales, et l’extension de notre activité vers de nouveaux secteurs tels que la santé. Ces projets de développement vont nous conduire à recruter très prochainement », annonce-t-il.
En intervention dans les Pyrénées-Orientales et l’Aude, l’entreprise est engagée, cette année, sur plusieurs chantiers dont la rénovation en Isolation Thermique par l’Extérieur des façades des collèges d’Arles-sur-Tech et de Céret. Siprie Bâtiment est cette année lauréate Région Méditerranée du Prix Moniteur de la Construction 2021 dans la catégorie Second Œuvre. Elle emploie 40 collaborateurs et réalise un chiffre d’affaires de 5 M€.

Anthony Gazan, Les Halles de la Cèze

Après avoir racheté l’ancien cinéma de Bagnols-sur-Cèze (Gard) en 2008, Anthony Gazan, PDG du groupe immobilier Aga Groupe et bagnolais d’origine, va y construire des Halles. Objectif : lutter contre l’évasion commerciale. Le bâtiment sera d’une surface au sol de 700 m² dont 550 m² couverts, avec une petite cour intérieure de 150 m². La salle de danse située au premier étage est maintenue. Les futures « Halles de la Cèze » ouvriront leurs portes en 2023, proposant 15 stands (primeurs, fleuriste, boucherie, pâtisserie, brasserie), ouverts toute l’année du mardi au dimanche.« Ce projet est complémentaire du marché de Bagnols. Les halles vont attirer du monde, des habitants des communes alentours qui ne venaient pas forcément au marché et qui le découvriront. Il y a 75.000 habitants dans l’agglomération et du pouvoir d’achat dans les villages », explique-t-il à Midi Libre, le 30 janvier. Les travaux vont commencer au premier trimestre, pour une durée d’un an. « On casse tout et on ne garde que les murs », résume Anthony Gazan. Pour ce projet, Anthony Gazan est associé à Céline Biais, organisatrice de Bagnols plage, village de guinguettes estivale au bord de la Cèze, en charge de la communication.
Pour postuler en tant que commerçant : contact@leshallesdelaceze.fr

Patrick Mallet, AOC Costières de Nîmes

Il rejoindra le syndicat de l’AOC Costières de Nîmes (directrice : Aurélie Pujol, président : Bernard Angelras) le 7 février, en tant que chargé de communication et événementiel. Il remplace Manon Missongé qui rejoint le syndicat des Vignerons de Châteauneuf-du-Pape. Ses missions : superviser la stratégie de communication pour le marché national et international, en lien avec l’interprofession de la Vallée du Rhône Inter-Rhône, la gestion et l’organisation d’événements grand public (JeuDiVin, Vignes Toquées, etc.), la communication institutionnelle, les relations presse et l’œnotourisme. Diplômé d’un DESS Management et Marketing Sportif de l’UFR STAPS Montpellier, Patrick Mallet était journaliste à TV Sud et à Via Occitanie. L’AOC Costières de Nîmes possède un vignoble de 3.230 hectares de vignes entre Nîmes et Camargue, 65 caves particulières, 10 caves coopératives (196 coopérateurs), et 1 négociant-vinificateur. Près de 20 millions de bouteilles par an en rouge, rosé et blanc, sont commercialisées, dont un tiers destiné à l’export. 
Article à (re)lire dans Les Échos ici. 

Céline Vachey, Ademe Occitanie

Céline Vachey, actuelle directrice adjointe de l’Ademe Occitanie (45 collaborateurs), devrait succéder à Michel Peyron à la direction régionale de l’Ademe Occitanie. Le 8 mars prochain, aux Espaces Vanel à Toulouse, l’Ademe Occitanie organise une journée « Mobilisons-nous pour le grand défi écologique », un grand rendez-vous des acteurs de la transition écologique en Occitanie, à l’occasion des 30 ans de l’Ademe.

Karline Gaborit, Confédération nationale des avocats

Elle est élue présidente de la Confédération nationale des avocats (CNA), le 21 janvier, et succède à l’avocat parisien Benoît Chabert. Avocate spécialisée dans le droit de la famille et des successions, Me Karline Gaborit souhaite, durant son mandat, proposer un accompagnement de chaque victime de violences intrafamiliales par un avocat, et ce dès le dépôt de plainte, indique Midi Libre. Elle souhaite également que les avocats soient associés aux réformes en cours, dénonçant des « aberrations ». « On ne nous consulte pas assez. Qui mieux que les avocats ont les compétences pour réfléchir sur l’atlernative aux conflits. On doit développer les médiations », explique-t-elle à Midi Libre. La CNA, créée en 1921, est le plus ancien syndicat d’Avocats de France. En mai 2020, Karline Gaborit a mis en place une permanence d’avocats volontaires à Nîmes, formés aux problématiques des violences conjugales et familiales, pour écouter et informer les victimes sur leurs droits. Elle a créé en 2012 l’association Via Femina Fama, pour venir en aide aux victimes de violences conjugales.

Nicolas Démoulin, Législatives 2022

Député de la majorité gouvernementale (LREM), il ne se représentera pas pour un second mandat sur la huitième circonscription de l’Hérault (Montpellier-Frontignan). « Je trouve que ça a du sens de m’arrêter au bout de cinq ans. Pour moi la politique n’est pas un métier », confie-t-il à Midi Libre le 24 janvier. Nicolas Démoulin a été deux fois vice-président du groupe LR, deux fois rapporteur pour les sujets d’hébergement d’urgence et sur les expulsions locatives. « J’ai le sentiment d’avoir rempli mes objectifs, pourtant je n’ai pas l’impression d’avoir fait le tour de la question. Mais je n’ai aucun regret », ajoute-t-il. Élu député en 2017 de la huitième circonscription de l’Hérault, il siège à la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale présidée par Roland Lescure. En 2018, il devient vice-président du groupe chargé de la communication. Sa mission : accompagner les prises de parole des députés à l’échelle locale. Il a adhéré au mouvement En Marche d’Emmanuel Macron en 2016 et est devenu directeur territorial du mouvement En Marche 34 l’année suivante. ©Richard de Hullessen

Hugues Galambrun, Septeo

Septeo, entreprise spécialisée dans la digitalisation des métiers du droit et de l’immobilier en France basée à Lattes (34), renforce son offre en acquérant deux entreprises, apprend-on dans un communiqué du 24 janvier. La première acquisition : SoftOuest (2.200 salariés), entreprise nantaise spécialisée dans l’édition de logiciel à destination des huissiers de justice, qui équipe aujourd’hui près de 30 % des études d’huissiers de justice en France. Dirigé par Cyril Picard, SoftOuest propose des modules de dématérialisation de services : service immatriculation des véhicules, fichier national des comptes bancaires, hébergement de CB en ligne avec intégration des écritures, échange facilité des actes et données entre études équipées du logiciel.
Septeo fait également l’acquisition d’Avelia, entreprise fondée en 2003 qui propose une gamme d’outils de communications voix, visio, mobile et data sécurisés pour les professionnels. « Avelia a développé une expertise de pointe en matière de sécurisation des communications et des échanges de données, notamment pour les professionnels du droit (notaires) et de l’immobilier en France », explique Septeo, pour qui Avelia vient compléter l’offre de services et de solutions IT du groupe. En 2021, Avelia a été labellisé Cyber Expert par l’AFNOR et a réalisé un CA de 6,8 M€ en 2021.
Septeo regroupe près de 2.200 collaborateurs et a réalisé un chiffre d’affaires de près de 230 M€ en 2021.
Plus à (re)lire dans Les Échos ici.

Arnaud Touret, Belambra Clubs

Il est le directeur du nouveau club de vacances Belambra Les Salins qui ouvre le 9 avril à Port-Camargue au Grau-du-Roi. « Initialement, nous devions ouvrir au printemps 2021 mais, avec le Covid, le chantier a pris du retard », précise Arnaud Touret, directeur du site. Le nouvel établissement d’une capacité de « 1.500 touristes par semaine en haute saison » enregistre déjà des réservations. Le directeur recrute actuellement une soixantaine de saisonniers. Âgé de 48 ans, Arnaud Touret connaît bien la région et l’écosystème du groupe Belambra qu’il a intégré en 1997 en tant qu’animateur sportif. Il a gravi les échelons pour décrocher son premier poste de direction en 2007. Avant de prendre la direction du club vacances Les Salins, il était le directeur du Belambra de La Grande-Motte, juste à côté.
Plus à lire dans Les Échos ici.

Renaud Lafuente, Ville de Pérols

Il est le nouveau directeur général des services (DGS) de la Ville de Pérols (34, maire : Jean-Pierre Rico, 9.424 habitants), commune membre de Montpellier Méditerranée Métropole, et remplace Philippe Charbonnier. Natif d’Avignon, Renaud Lafuente est diplômé de l’Université de Montpellier, avec une spécialisation DEA Sciences politiques, état et politiques publiques. Il est enseignant en droit à la faculté Paul-Valery. Il était DGS de la communauté de communes Terres de Camargue, à Aigues-Mortes (Gard) de 2012 à 2020, et directeur général administratif (DGA) du Grau-du-Roi (Gard), de 2007 à 2012. (© : Midi Libre)

Bannière LPPI Les Indiscretions 24 janvier

Décodage

Décodage
9

On perce le coffre-fort

CCI. AG de la CCI Occitanie, ce 3 février à 10h à Blagnac (31). Président : Jean-François Rezeau. Retrouvez le portrait d’Alain Di Crescenzo, ex-président de CCI Occitanie, élu le 25 janvier président de CCI France, dans Les Échos, ici.

Ca pulse. Choosit (solutions digitales, Montpellier) enregistre une croissance de 54 % en 2021, pour atteindre 2,1 M€ de CA. Les effectifs ont presque doublé, pour passer de 22 à 40 salariés, en 18 mois. Parmi les nouveaux clients : Arvalis – Institut du Végétal, 123WebImmo, Carif Auvergne-Rhône-Alpes, Scop 3 (Frédéric Salles), Cogep (experts-comptables, Bourges). La PME, reprise par Françoise Nauton-Inglis et Emmanuel Martin (actionnaires majoritaires) en septembre 2020, compte deux nouveaux associés, Aurélie Armand (consultante RSE) et Ludovic Lacaze (directeur conseil). Au total, « un quart des effectifs est actionnaire », souligne Françoise Nauton-Inglis. « 2022 sera l’année de la ‘raison d’être’. Il y a un besoin de sens important dans la tech. À terme, je souhaiterais que Choosit devienne entreprise à mission. »

On a hâte. 33 tonnes de tabac (contrebande) ont été saisies en Occitanie en 2021, soit une hausse. Les services des Douanes emploient près de 1.000 agents. Grande nouveauté en 2022 : la mise en place du contrôle biométrique. On a hâte.

Nouvelles têtes. Du nouveau bientôt officialisé au sein des services de la Région Occitanie. Brigitte Geoffriault, directrice Economie et Innovation, doit succéder à Thomas Delourmel (parti pour l’Afpa, Les Indiscrétions du 10 janvier, à lire ici) à la direction du service Emploi Formation. Yoann Iacono, directeur général délégué de la Direction Développement, transformation économique et finances, doit quant à lui succéder à Josick Paoli, nommée directrice de mission Med Vallée à la Métropole de Montpellier. Josick Paoli était, au moment de son départ de la Région Occitanie, directrice générale déléguée, chargée de l’éducation, de la recherche, de la formation et du sport.

Organisation du travail. « Les visioconférences ont leur limite, témoigne un cadre d’une collectivité. Il y a parfois plus de choses intéressantes qui se disent avant et après la réunion. Ce sont aussi des moments précieux pour infléchir certaines options. Lorsqu’il s’agit d’une visio organisée entre deux sites, avec un site où se trouve le décideur principal, ceux qui sont du ‘mauvais côté’ de l’écran ne peuvent pas échanger avec lui, de façon informelle, avant ou après la réunion, comme on peut le faire en présentiel. »

Organisation du travail (encore). Claudia Zimmer, dirigeante de Cyme (outils software pour les photographes), a mis en place une organisation du travail originale pour sa startup d’une dizaine de salariés : pas de lieu fixe d’entreprise, beaucoup de télétravail, et des salariés qui se retrouvent 2 jours par mois dans un endroit à chaque fois différent.

Mauvais timing. Le groupe Altrad présente le nouveau maillot des All Black (rugby), avec le logo du groupe. Un énorme coup médiatique, à un an de la Coupe du Monde de rugby en France, et en rappelant qu’Altrad est déjà également sponsor du XV de France. Dans l’affaire impliquant Bernard Laporte, président de la FFR depuis 2016, soupçonné de favoritisme au profit de Mohed Altrad, président du MHR (Top 14) sur la base d’une enquête ouverte en 2017, le Parquet national financier s’orienterait vers des poursuites, ont indiqué des sources proches du dossier, le 22 janvier, à l’AFP. Un procès « pourrait se tenir d’ici à la fin de l’année ». Soit juste avant ladite Coupe du monde de rugby. C’est ce qu’on appelle un mauvais timing. Les deux mis en cause contestent les éléments de cette enquête. Plus à lire dans Le Monde, ici.

Système U et Zac de Meyragues. L’Hérault Juridique et Économique consacre une longue interview à Guy Lauret, maire de Vendargues, commune située à l’est de Montpellier. « Système U a le projet de créer un campus, on accompagne à ce sujet, confie l’édile. L’entreprise va regrouper sur place ses locaux administratifs, y réaliser un centre de formation, s’inscrire dans la démarche concernant l’alimentation et la recherche menée par la Métropole. Système U va procéder à une extension de ses locaux actuels situés le long de la RN110, en y ajoutant aussi une petite surface commerciale. » Côté urbanisme, « le PLH prévoit 75 à 80 constructions par an. La ZAC de Meyrargues sera réalisée en plusieurs tranches pour respecter cette fourchette ; il faudra donc une dizaine d’années pour qu’elle soit achevée. » L’entretien est à lire ici.

Eolien flottant. Le projet pilote éolien flottant des Éoliennes Flottantes du Golfe du Lion en passe de devenir réalité. Ocean Winds et la Banque des Territoires, actionnaires du projet des Éoliennes flottantes du golfe du Lion (EFGL), viennent de prendre la Décision Finale d’Investissement, engageant la construction du projet. Le projet pilote prévoit la construction et l’exploitation de 3 éoliennes flottantes de 10 MW, à plus de 16 km au large de Leucate (Aude, 11) et Le Barcarès (Pyrénées-Orientales, 66). En captant les vents réguliers et soutenus du large, les éoliennes du projet EFGL, les plus puissantes jamais installées sur un flotteur, couvriront à elles seules les besoins annuels en électricité de plus de 50.000 habitants du littoral, soit l’équivalent de la ville de Narbonne. La mise en service de la ferme éolienne est prévue fin 2023, pour une durée d’exploitation de 20 ans. Rappel du contexte des fermes éoliennes offshore, dans Les Echos en mai 2019, ici.

Maroquinerie de luxe. Pour répondre à la demande du marché du luxe, la société Algo, spécialisée dans la confection haut de gamme, prévoit d’installer dans la zone d’activités économique de Béragne (Aude), entre Trèbes et Carcassonne, un nouvel atelier de production de de 6.000 m2 qui accueillerait 350 salariés. La zone de Béragne, située en sortie d’autoroute A9 (Carcassonne Est), est portée par Régis Banquet, président de l’agglomération de Carcassonne, après une attente de plus de 30 ans et un investissement de plus de 15 M€. Aménageur : Viaterra (Béziers). Cette construction industrielle, chiffrée à 16 millions d’euros, s’implantera sur plus de 3 ha de foncier. À terme, l’entreprise se fixe un objectif de 700 salariés, avec l’ouverture d’une seconde usine, de même surface. « Le travail que nous menons pour la réindustrialisation et la relocalisation, notamment de la filière du textile-cuir-laine, trouve une belle concrétisation dans ce projet », indique Carole Delga, présidente de la Région Occitanie. L’entreprise familiale, fondée en 2001 dans le sillage de Chipie, et dirigée par le très discret Alexandre Signoles, industrialise et fabrique des bagages de voyage et des accessoires de maroquinerie pour le compte de la marque Goyard et enregistre un chiffre d’affaires annuel avoisinant les 120 millions d’euros. Un projet d’une école de formation sur les métiers de la maroquinerie et du textile est aussi dans les tuyaux. Plus à lire chez nos confrères de L’Indépendant ici.

Plus de décodages ici

Habitat social. Habitat Audois, l’office public de l’habitat de l’Aude, au sein de la Société Anonyme de Coordination (Sac) « Habitat Solidarité Sud-Ouest » (Hasso). Avec près de 31.000 logements gérés, représentant 60.000 personnes logées sur 6 départements, et plus de 80 millions investis par an*, Hasso est l’un des premiers acteurs publics de l’habitat en Occitanie. Initié par la loi Elan du 23 novembre 2018, incitant les offices publics de l’habitat de moins de 12.000 logements sociaux à se regrouper à partir de janvier 2021, le projet Hasso regroupe six organismes : Rodez Agglo Habitat, OPH du Gers, Lot Habitat, Tarn Habitat, Tarn-et-Garonne Habitat, Habitat Audois. Le regroupement des OPH permet de mutualiser les compétences de chacun.

Immobilier d’entreprise. Forum de l’Observatoire Toulousain d’Immobilier d’Entreprise (OTIE), le 3 février à 11h, sur le bilan du marché et les tendances à venir dans la métropole toulousaine. L’observatoire est issu des données établies par Cushman&Wakefield, BNP Paribas Real Estate, Keops, Placity, CBRE, Arthur Loyd, Tourny Meyer. Président de l’OTIE : Jean Bergougnan (Cushman&Wakefield).

Culture Data. « L’Observatoire de la Maturité Data en Occitanie révèle le faible niveau de maturité des entreprises de la région Occitanie en particulier sur les sujets de Culture Data et de gouvernance », révèle Gaël Philippe, co-fondateur de Datasulting, associé aux côtés de Jérôme Hugueny et Yann Finck. En effet, 52 % des entreprises interrogées possèderaient une culture data encore fragile, et 31 % déclarent ne pas avoir de responsable désigné sur les sujets data.
Parmi les freins identifiés à l’exploitation des données : le manque de temps (47 %), le manque de connaissances et compétences en interne sur ces sujets (41 %) et un manque de budget et financement. Enfin, près d’un quart des répondants rencontrent des difficultés pour accéder à leurs données, faute d’utilisation d’un bon « outillage » pour les mettre à profit. D’après l’étude, les entreprises interrogées prévoient peu de recrutements sur les postes avec des compétences data pour l’année à venir.
Pour Datasulting et ses partenaires, l’enjeu majeur sera la culture data et la sensibilisation des collaborateurs. « Un travail d’acculturation à la data doit être mené, à la fois auprès des décideurs et des collaborateurs d’une entreprise », analyse Datasulting. Les impacts des projets data sur la performance des entreprises est reconnu par une large majorité des décideurs interrogés (84%).
Menée en mars et juin 2021 par Datasulting, cabinet de conseil spécialisé dans la valorisation des données, l’étude régionale a interrogé 143 entreprises sur leur usage de la data : « Comment sont valorisées les données d’entreprises ? À quels enjeux peuvent-elles répondre ? Quels sont les freins à leur exploitation ? Et quels sont les différents profils de maturité des organisations dans la gestion des données, en fonction de leurs pratiques et usages du digital ? ».
Basé à Castelnau-le-Lez, Datasulting emploie une quinzaine de collaborateurs. Le cabinet recrute cinq nouveaux collaborateurs en 2022, et prévoit l’ouverture d’une agence en Île de France courant 2022.
L’enquête l’Observatoire de la Maturité Data en Occitanie est à télécharger ici.

Budget 2022 de 3M. 1,347 milliard d’euros : c’est le montant du budget 2022 de Montpellier Méditerranée Métropole dont une grande part (400 M€) est consacré aux mobilités douces et alternatives mais également aux mobilités routières (structuration des réseaux routiers, cyclables et piétons). Parmi les autres orientations favorisées dans le budget : 67 M€ pour le soutien à l’activité du territoire, 66 M€ pour la gestion du cycle de l’eau, 131 M€ pour la préservation de l’environnement, 125 M€ en soutien à la vie culturelle et aux pratiques sportives, et 64 M€ pour les actions solidaires. (Source : bilan du conseil métropolitain du 25 janvier).

Pollution de l’air. La Métropole de Montpellier prévoit d’investir 1 Md€ sur 6 ans, dans le cadre de la Programmation Pluriannuelle d’Investissement (PPI) 2021-2026, en faveur des mobilités alternatives à la voiture, dont 14 M€ pour décarboner et diversifier le mix énergétique de sa flotte de véhicules et de ses matériels roulants. Ces évolutions viennent en complément des actions sur le réseau de transports en commun avec des tramways alimentés en électricité et la mise en place de la gratuité des transports. Les 5 futures lignes de bustram, au matériel roulant entièrement électrique, complèteront ce maillage. A noter aussi : au 1er juillet 2028, les véhicules diesel ne seront plus autorisés à circuler dans la Métropole. (Source : bilan du conseil métropolitain du 25 janvier).

Viticulture. Les 2 et 3 mai au Corum de Montpellier, le syndicat de l’AOP Languedoc organise le 1er salon professionnel dédié aux vins de la métropole montpelliéraine et de l’ensemble de l’Occitanie. Pour sa première édition, entre 500 et 2.000 visiteurs professionnels sont attendus, et viendront à la rencontre des 200 à 300 exposants, vignerons, caves et négociants, producteurs d’AOP et d’IGP de la Région Occitanie. Des évènements se dérouleront par ailleurs pour le grand public dans différents lieux de la ville.

Uxco Group. On revient sur les méga-résidences étudiantes et jeunes actifs portées par Uxco Group (Grand M Group, Montpellier) en région parisienne, dans Touléco. À lire ici.

À quoi peut bien servir un parking souterrain en ville ? Comment transformer des « places vides et stériles, souvent le lot des parkings souterrains, en des espaces publics vibrants et vivants » ? L’universitaire et conférencière suisse Sonia Lavadinho consacre une tribune sur ce thème, en s’inspirant d’IsraelsPlads à Copenhague (Danemark). À lire ici.

Helenis remet ça. L’Hôtel de Laurès, à Gignac (cœur d’Hérault), va être réhabilité par le promoteur immobilier Helenis (GGL Groupe, Montpellier). Helenis a déjà ressuscité l’Hôtel Richer de Belleval, place de la Canourgue à Montpellier. Les frères Pourcel y ont lancé un restaurant gastronomique et un hôtel de luxe (lire dans Les Échos, ici.) À Gignac, Jean-François Soto veut, pour l’Hôtel de Laurès, « faire du beau, de l’excellence ». Le site accueillera une dizaine de chambres et un restaurant gastronomique.

Prudent comme Salvador. Le contournement ouest de Montpellier va donc être financé et réalisé par Vinci Autoroutes, par un montage juridique consistant à adosser le projet (entre 300 et 350 M€) à la concession autoroutière de l’autoroute A9.
Salvador Nunez, directeur de la maîtrise d’ouvrage Escota et Côte Occitane de Vinci Autoroutes, et homme-clé de ces projets autoroutiers, avec une longue expérience à son actif – dédoublement de l’A9 au droit de Montpellier, élargissement de l’A9 entre Perpignan et la frontière espagnole, transformation de la traversée autoroutière de Toulon… -, ne parlera « qu’une fois la décision annoncée (par Matignon, note) publiée au Journal Officiel », fait savoir son entourage.

Jean Moulin. Viaterra lance la consultation de marchés de travaux pour la réhabilitation du 6, rue d’Alsace à Béziers, maison natale de Jean Moulin. A retrouver ici et .

Allégresse à Allègre. Un nouveau souffle pour les thermes Fumades Les Bains. Les travaux de rénovation et d’extension démarrent (enfin) pour la station thermale, située à Allègre-les-Fumades (Gard). Le projet comprend une réhabilitation de l’existant avec pour objectif de passer 2.800 à 6.000 curistes chaque année à compter de 2024, et de développer son offre de soins. Pour cela, une extension des thermes (ORL – Rhumatologie) est également prévue, ainsi que la construction d’une résidence de tourisme de 43 logements (T2) à destination des curistes, et un hôtel de 24 chambres. L’activité thermale est maintenue durant les travaux d’une durée de 2 ans. Une concession de service public a été signée entre le SIVU Pôle santé Bien-Être les Fumades et le groupement Arenadour (opérateur qui gère 8 établissements thermaux dont Dax, Saint-Paul-les-Dax, Amnéville, Luchon) – ARAC Occitanie – SEM’Alès. L’ARAC Occitanie et la SEM’Alès ont créé une société immobilière dédiée et mobilisé 3,1 M€ de fonds propres, pour un investissement global de 26 M€. Cette concession a pour objet la conception architecturale, technique et fonctionnelle, le financement, la restructuration, la construction et l’exploitation de la station thermale. L’architecte Coste Architectures (Montpellier) réalise ce programme. Plus à lire dans Les Échos web, cette semaine.

Pôle Habitat FFB Gard. Stéphanie Criado devrait succéder à son père, Robert Criado (SAS Les Toits de France), à la présidence du Pôle Habitat FFB Gard.

Neos 2. SA Deltager et Crédit Agricole du Languedoc Patrimoine acquièrent l’immeuble tertiaire (5.800 m2) Neos 2 (Garosud, Montpellier) auprès de Lazard Group Real Estate. Transaction : BNP Paribas Real Estate (agence de Montpellier, directrice : Caroline de Boisgelin).

Plus dure est la chute. Sigfox (internet des objets), start-up toulousaine porté aux nues depuis des années, est placé en redressement judiciaire. Plus d’infos, ici. Son fondateur, Ludovic Le Moan, avait été écarté de la direction il y a un an (à relire ici).

6.000 recrutements. Ça se réchauffe à Airbus. Après avoir été soutenu à coup de milliards d’euros par l’Etat pendant la crise sanitaire, le constructeur aéronautique toulousain annonce 6.000 postes à pourvoir dans les prochains mois. Lire dans TouÉco, ici.

Zoom

Zoom
9

Une info passée au crible

Le goût du risque 

 

41ème remise des prix du concours Les Inn’Ovations, ce jeudi 3 février à partir de 18h au centre des congrès Diagora à Labège (31). Parmi 252 candidatures, 21 entreprises ont été nommées et sélectionnées. Sept d’entre elles vont être primées dans 7 catégories, avec une dotation globale de 180.000 euros.

 

Les 7 catégories. Start-up de l’année ; Innovation internationale ; Produit ou service du futur ; Alimentation durable et responsable ; Energie positive ; Mobilité intelligente et durable ; Innovation dans les territoires. Et Grand prix du jury, choisi parmi les 7 lauréats.

En direct. Interviews, reportages, échanges avec des entreprises innovantes… L’émission de remise de prix sera filmée sur un plateau télé, et diffusée en direct depuis le site www.occitanie-innov.com, en présence de Jalil Benabdillah, vice-président de la Région Occitanie en charge de l’Économie, l’Emploi, l’Innovation et la Réindustrialisation.

Pour les plus motivés. La cérémonie de remise des prix du concours Les Inn’Ovations clôture la journée Occitanie Innov 100 % digitale. Suivez à partir de 9h, les conférences et ateliers sur le thème de l’innovation, levier de développement en vous inscrivant sur la plateforme Occitanie Innov.

Parmi les finalistes :

Revprop est un nouveau dispositif propulseur par la force du vent, développé par Nervures (Soulom – 65). Ce dispositif évite le couple d’une voilure fixe et se différencie de tous les autres dispositifs déjà existants par un ajustement dynamique, quelle que soit la direction du vent et la direction de l’embarcation. Que ce soit pour la filière nautique, le marché mondial du transport de marchandises par voie maritime ou encore le transport maritime, l’enjeu de cette innovation porte à la fois sur la décarbonation de l’activité et la réduction des coûts de transports.

Yum and Wild (Lunel – 34) propose des condiments bio végétal et naturel, avec comme ingrédient de base le pois chiche. Le concept utilise des pois chiches cuits pour créer des sauces fromagères végétales et recycle l’eau de pois chiches pour fabriquer des sauces végétales de type mayonnaise.

VorteX.io (Toulouse – 31). Les crues parfois dévastatrices posent la question de la prévention des populations en amont même de leur protection. Problématique en France : seuls 3 000 des 15 000 cours d’eau exposés au risque inondation sont aujourd’hui surveillés. VorteX.io offre aujourd’hui un service pour répondre à ce besoin à grande échelle, basé sur une solution intelligente et innovante : la micro-station, instrument plug & play de collecte et restitution de données pertinentes, alimentée par panneau solaire, innovation issue du domaine spatial.

Quickair (Narbonne – 11) : le vidéo laryngoscope, recyclable et biosourcé, bouleverse la pratique de l’intubation. Cette innovation au service des praticiens constitue un bond qualitatif pour le patient qui bénéficie de l’usage universel de la vidéo et de l’absence de béquillage et de mouvements dans la cavité buccale (dents cassées, tissus, lésions aux cordes vocales…) grâce à son canal inversé.

Neurinnov (Les Aires – 34) propose une nouvelle génération de Dispositifs Médicaux Implantables Actifs (DMIA) qui permet de répondre aux déficiences fonctionnelles sévères sans solution thérapeutique, à partir de la stimulation électrique neurale sélective. Son premier produit est destiné aux personnes atteintes d’une tétraplégie haute, qui ont perdu l’usage du poignet et de la main. Cette innovation, à la fois technologique et thérapeutique, vise à restaurer la fonction de préhension pour permettre de retrouver de l’autonomie. Lire l’article dans Les Échos, ici 

Nessie est le premier robot de piscine, développé par Watertracks (Pérols – 34), pour les barrages. Il est conçu pour curer de façon écologique les sédiments dans les lacs hydroélectriques. Automatisé, et contrôlé à distance, il permet de restituer de façon écologique la continuité naturelle des sédiments. La restitution maîtrisée des sédiments à l’aval dans les cours d’eau va rétablir les équilibres écologiques et réduire les impacts tels que l’érosion des berges et des littoraux (technique essentielle au stockage de l’eau pour l’énergie hydroélectrique et tous les autres usages tels que l’eau potable et l’irrigation.

Microbia Environnement (Saint-Jean-Laseille – 66) propose une innovation technologique de biocapteurs génétiques qui permet d’anticiper les proliférations microbiennes et les risques sanitaires dans les eaux environnementales.

Mabqi (Grabels – 34) est spécialisée en biotechnologie et en développement industriel d’anticorps. Les médicaments qu’elle propose sont destinés au traitement de cancers et autres pathologies lourdes (inflammatoires, infectieuses, d’origine virale…). La technologie, basée sur des bibliothèques exclusives d’anticorps synthétiques entièrement humains et sur une technologie de sélection hautement innovante, flexible et robuste est spécialement adaptée aux cibles pharmaceutiques difficiles.

Les 21 entreprises nommées à découvrir ici 

 

 

3 questions à

3 questions à

Baptiste Roux, CEO de Fast4

« Le jeu de rôles peut révolutionner les méthodes de formation »

Ancien interne des hôpitaux à Montpellier et Nîmes et diplômé d’un master spécialisé à l’ESSEC, Baptiste Roux a fondé en 2007 FAST4, une société spécialisée dans le développement de jeux mobiles “sérieux” à destination des médecins et professionnels de santé. L’entreprise aujourd’hui basée à Nîmes vient de lever 1 million d’euros pour développer sa plateforme MedGame en France et à l’international.  

Apprendre en s’amusant, est-ce bien sérieux, Baptiste ? 
Nous en sommes convaincus ! Notre entreprise a deux volets : une activité BtoB de conception d’études et de programmes de formation basés sur des jeux « sérieux » pour des sociétés savantes, des laboratoires pharmaceutiques et des universités en santé ; et une activité BtoC avec la création d’une plateforme de formation, utilisant également le jeu mobile comme principe, destinée à la formation des étudiants en médecine. Nous avons commencé par le domaine de la santé mais nous comptons nous étendre à d’autres secteurs. Nous pensons que le jeu de rôles peut révolutionner les méthodes de formation. L’utilisation simultanée du jeu de rôle et du microlearning permet d’apprendre par le réflexe et la répétition.  

Explique-nous le concept de MedGame  
C’est une plateforme de formation indépendante de tout financement industriel qui propose des jeux narratifs sérieux et originaux pour former les étudiants en médecine. A terme, MedGame comprendra entre 50.000 et 100.000 jeux ou simulations. Il s’agit de jeux qui simulent des cas cliniques et intègrent l’intelligence artificielle. Par exemple, vous discutez par message avec un patient virtuel, vous lui posez des questions et diagnostiquez sa pathologie, puis vous lui prescrivez un traitement adapté. Si vous prenez la bonne décision alors le patient va guérir, si vous prenez une mauvaise décision, alors le patient part en réanimation virtuelle. Bien entendu, vous pourrez recommencer le jeu autant de fois que vous le souhaitez pour réussir à trouver la bonne solution. Nous sommes accompagnés dans la conception des jeux par les collèges de médecine. Notre ambition est de couvrir l’ensemble du programme du concours de l’internat en médecine pour 2022.  
Pour appuyer le déploiement national et international de cet outil, le fonds d’investissement de la Région Occitanie (Agence Régionale des Investissements Stratégiques – ARIS) et la Bpifrance investissent dans l’entreprise. La levée de fonds effectuée en décembre 2021 se chiffre à 1 million d’euros (900.000 de l’ARIS et 100.000€ de la Bpifrance). L’objectif à moyen terme étant la création d’une trentaine d’emplois en France et en Occitanie.  

Quels sont tes projets et ambitions pour l’entreprise ?  
Nous voulons nous développer à l’international. Nous sommes actuellement en train de développer MedGame pour l’Espagne et les pays anglophones. L’objectif c’est de se déployer également en Allemagne, Italie… Nous avons aussi l’ambition de sortir du secteur de la santé avec la création d’une nouvelle branche SIMDIA (simulation digitale interactive asynchrone) avec toujours le principe de formation par le biais de jeux de rôles. Nous sommes convaincus que cette méthodologie de formation, autour de la simulation et du jeu, peut s’appliquer à de nombreux domaines. Nous travaillons sur des projets de prévention des risques psychologiques, harcèlement, sécurité routière… Ça avance bien. Notre but est de placer le jeu de rôle dans les enseignements de nombreux domaines. Notre objectif à terme est d’atteindre un chiffre d’affaires de 10 à 12 millions d’euros et de créer une trentaine d’emplois en France et en Occitanie. 
Plus à lire dans Les Échos ici.

La HV Touch

La HV Touch

Conseil RP

Le saviez-vous ? Sur notre site internet, il est possible d’activer les notifications pour recevoir directement et gratuitement, sur votre téléphone, votre tablette ou votre ordinateur, des articles tout juste mis en ligne chez des médias partenaires.
Exclusivités, enquêtes et éclairages inédit… Nous activons les notifications lorsque Hubert Vialatte considère que l’information revêt un intérêt particulier. Point trop n’en faut : Agencehv envoie au maximum 4 envois de notifications par semaine. À ce jour, près de 500 personnes utilisent déjà ce service. Pour activer les notifications du site, rien de plus simple : il suffit de cliquer sur la petite clochette rose en bas à droite de cette page, et cliquer sur « s’inscrire », pour accepter de recevoir les notifications de notre site. Les actus partagées la semaine dernière : Lundi Matin qui équipe les Galeries Lafayette à Paris de ses solutions de paiement (pour l’Hérault Juridique et Économique), levée de fonds de SeqOne Genomics (pour l’Hérault Juridique et Économique et Les Échos), portrait d’Alain Di Crescenzo, nouveau président de CCI France (pour Les Échos).

La phrase

« Il y a beaucoup de valeurs communes entre le sport et l’entreprise : la solidarité, le challenge, l’importance de jouer en équipe pour avancer, le fait que les choses ne sont jamais perdues. Et aussi, le fair-play, qu’on oublie souvent. On ne gagne pas en écrasant les autres. »

Alain Di Crescenzo

nouveau président de CCI France, dans Les Échos (26 janvier)

On s’en fout

Le pouvoir d’achat caracole en tête des préoccupations des Français*, dans le cadre de la campagne présidentielle. On veut plus d’argent – ce qui peut se comprendre – car on n’est pas assez payés – c’est souvent vrai, quand on regarde les seuls prix de l’immobilier et de l’énergie. Le constat n’est pas en soi déraisonnable. Rappelons que le salaire médian net en 2020 en France s’élève à 1.789 euros : pas de quoi aller faire la noce à Bali en première classe. Parfois même pas de quoi aller au resto du coin. Augmentation du Smic, rachat des RTT par les salariés, transfert d’une partie des cotisations salariales vers les entreprises, avec compensation par l’État, blocage des prix, négociation salariale par branche… Les propositions se multiplient. Une vraie foire du Trône. On peut aussi voir dans cette préoccupation sociétale l’effet pervers du « Quoi qu’il en coûte » cher au Macron de mars 2020. L’État pourrait donc tout, pour tous, tout le temps.
Ne confondrait-on pas le diagnostic et la thérapie ? Parmi les candidats à la présidentielle, aucun n’ose rappeler une évidence. Pour améliorer son propre pouvoir d’achat, une formule efficace s’impose : se former soi-même, pour monter en grade, changer d’entreprise, voire de métier. Ce ne sont pas les dispositifs de financement, ni les organismes de formation, qui manquent. Alors, bien sûr, cela suppose, pour tout un chacun, de sortir de sa zone de confort, et de se mettre en danger. Pour les politiques, cela exige une rhétorique plus responsabilisante. « Utilisez les outils d’accompagnement déployés par les Régions, les CCI, l’Afpa etc. L’État ne pourra pas toujours tout faire pour vous, surtout dans le secteur marchand ». Pas très porteur, électoralement parlant, comme discours, à 9 semaines du premier tour. Et pourtant si vrai. C’est un président élu des États-Unis (John Fitzgerald Kennedy, 20 janvier 1961) qui l’avait dit en des termes plus directs : « Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous. Demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays. » Autre pays, autre époque.

 

* Pour 54% des électeurs français, c’est même le sujet qui comptera le plus dans le choix qu’ils feront en avril prochain, selon le dernier sondage Elabe Opinion 2022 pour BFMTV, L’Express et SFR, dévoilé le 26 janvier. 

L’œil culture

LOKKO
9

Un peu de culture dans ce monde de brutes, by Lokko

CANAL + Kids a présenté ce dimanche 30 janvier le premier épisode d’une série de trois documentaires de Martin Meissonnier : “Le bonheur à l’école”. Un voyage passionnant d’Estonie à Londres, de la France à l’Inde ou l’Allemagne à la rencontre d’écoles innovantes où les enfants ont le sourire. “Le bonheur à l’école”, c’est aussi une plate-forme dédiée aux acteurs de ce “réenchantement de l’école” où seront montrés d’autres films en accès libre.

 
Sujets de société, innovation et culture à Montpellier : recevez chaque vendredi, gratuitement, la Newsletter de LOKKO.

Au marché

Au marché
9

Les marchés publics essentiels en Occitanie de la semaine passée. Parce qu’il faut bien vivre.

Aménagement urbain 🏗
BTP 👷‍♀

Occitanie Est 

Viaterra lance un avis pour les travaux de construction d’immeubles collectifs et de maisons individuelles. 

SPL Arac Occitanie lance un avis pour la construction du centre de préparation à la haute performance du Cnea de Font Romeu. 

La ville de Nîmes lance un avis pour les travaux de réfection des sanitaires de différents établissements scolaires de la ville de Nîmes dans le cadre du plan de relance économique.  

Occitanie Ouest 

La SPL Arac Occitanie lance un avis pour le contrôle technique pour la restructuration générale, l’extension et l’accessibilité handicapés au Lycée François Mitterrand à Moissac. 

La Communauté d’Agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées lance un avis pour les prestations de maîtrise d’œuvre pour les travaux de modification des ouvrages d’entrée de la station d’épuration de Juillan. 

La SPL Arac Occitanie lance un avis pour la maîtrise d’œuvre pour le traitement des voiries et sécurisation du site au lycée Legta  » La Roque  » Jacques Chirac à Rodez 

Le centre hospitalier de Montauban lance un avis pour assistant technique a maitrise d’ouvrage (ATMO) pour la construction du nouvel Ehpad de 90 lits et d’un Pasa du centre hospitalier de Montauban. 

Toulouse Métropole lance un avis pour les travaux d’aménagement Stadium. 

L’Office Public de l’Habitat des Hautes-Pyrénées lance un avis pour le marché de maîtrise d’œuvre pour la construction de 12 logements individuels à Lourdes. 

Communication 📣

ATTRIBUTIONS DE MARCHÉ

La commune d’Agde attribue le marché de travaux de remplacement de menuiseries extérieures en aluminium à l’Ecole Marie Curie à M. R ALARY. Montant final du marché attribué (H.T.) : 243 119,02 euros. 

La société de la mobilité de l’agglomération toulousaine attribue le marché de dévoiement des réseaux secs dans le secteur du Sicoval à INEO MPLR. Montant final du marché attribué (H.T.) : 116 240,74 euros. 

Météo France attribue le marché de fourniture de liaisons sécurisées à Internet à CELESTE SAS. Valeur totale du marché : 790 000 euros. 

La ville de Montpellier attribue le marché de maintenance des installations de vidéoprotection au GROUPEMENT EIFFAGE ENERGIE SYSTEMES-IPERION et à SOGETREL. Valeur totale du marché (hors TVA) : 1 200 000 euros. 

La commune de Carcassonne attribue le marché d’acquisition et location de structures et mobiliers évènementiels à EQUIP CITE, PRO-MOB SAS et SAMIA DEVIANNE. Valeur totale du marché (hors TVA) : 1 560 000 euros. 

Toulouse Métropole attribue le marché de travaux d’aménagement Stadium à RMAEC. Montant mini annuel : 57 877,98 euros. 

Le département des Pyrénées-Orientales attribue le marché de protection anti-corrosion des passerelles sur l’Auque et le Bourdigou à LASSARAT. Montant final du marché attribué (H.T.) : 362 450 euros. 

L’agenda

i

Newsroom

L’agence travaille en ce moment sur plein de choses passionnantes :

Pour l’Hérault Juridique et Economique, 3 février : Gros consommateur de foncier, le projet Genvia inquiète les PME du Biterrois.

Lab Immo Midi Libre sur la RE 2020 : débat en ligne à partir de ce lundi 31 janvier à 19h sur www.midilibre.fr et sur la page Facebook de Midi Libre. Compte-rendu sur www.midilibre.fr et sur le print de ce mardi 1er février.

Pour Les Échos innovateurs : Forssea Robotic (robotique sous-marine) lève 3,8 M€.

Enquête nationale pour le magazine L’Abécédaire des Institutions, parution en mai : Transport et hydrogène.

Enquête nationale pour BoisMag, parution à l’occasion du salon Eurobois à Lyon (14-17 juin) : Innovation dans les machines bois.

À suivre en ligne

JANVIER

Du 30 janvier au 6 février :

Open Sud de France Montpellier, à Sud de France Arena (Pérols). Plus d’informations ici.

FÉVRIER

Mercredi 2 février à 11h45 :

Déjeuner en compagnie de Kévin Mayer, recordman du monde de Décathlon, organisé par Montpellier Méditerranée Business Club, au domaine de Verchant. Inscription obligatoire ici.

Mercredi 2 février à 18h30 :

2e réunion publique « Comédie-Esplanade », organisée par Montpellier Méditerranée Métropole et la ville de Montpellier, au centre Rabelais (27 boulevard Sarrail, Montpellier). Inscription obligatoire ici.

Jeudi 3 février :

15ème édition d’Occitanie Innov, en digital, organisé par l’agence AD’OCC en partenariat avec les membres du RésO Innovation et la Région Occitanie. Plus d’informations ici.

Plus d'événements ici

FÉVRIER

Jeudi 3 février à 18h :

41e cérémonie de remise des prix du concours Les Inn’Ovations : « l’Occitanie a d’incroyables innovations ». La cérémonie sera diffusée en ligne sur Youtube, via ce lien.

Jeudi 3 et vendredi 4 février :

Sommet de l’Aviation, à Toulouse, avec la Présidence française du Conseil de l’Union européenne, Jean-Baptiste Djebbari, ses homologues européens, la Commissaire chargée des transports et les acteurs du transport aérien européens. Plus d’informations ici.

Mercredi 9 février de 17h à 20h :

Les Assises du territoire, organisé par Montpellier Méditerranée Métropole, au Corum de Montpellier.

Mardi 15 février de 9h à 17h :

6e édition du « Forum Littoral de l’Emploi Saisonnier », organisé par l’Agglomération du Pays de l’Or et la Communauté de Communes Terre de Camargue, au Palais des Sports et de la Culture, au Grau du Roi (30). Plus d’informations et inscription ici.

Mercredi 16 février :

Forum Lab Immo Midi Libre, sur le thème « Après les Assises du Territoire, quel nouvel élan pour l’immobilier métropolitain ? ». Capsules vidéos des 6 intervenants seront à retrouver sur midilibre.fr et la page Facebook de Midi Libre. Pour s’inscrire, rendez-vous ici.

Jeudi 17 février, de 18h15 à 20h à l’Auditorium du site Saint-Charles (Place Albert Premier) :

Conférence : « Évaluer les impacts environnementaux des aménagements marins : le cas d’un parc éolien », par Sylvain Pioch, enseignant-chercheur en géographie et aménagement à l’UM3, Maria Ruyssen, directrice de la station Ifremer de Sète, et Sébastien Thorin, directeur Recherche et Développement de la société Creocean.

Jeudi 24 février de 11h à 12h30 :

Webinaire « Quels outils digitaux pour lancer sa startup à moindre coût ? », organisé par le BIC Innov’up. Plus d’informations et inscription avant le 22 février ici.

MARS

Jeudi 24 au lundi 28 mars :

Foire de Béziers, organisé par la CCI Hérault au Parc des Expositions de Béziers. Plus d’informations ici.

MAI

Jeudi 19 mai à 18h :

« Fête des lauréats Réseau Entreprendre 2022 », organisé par le Réseau Entreprendre Occitanie Méditerranée, au Pasino de la Grande Motte (335 Allée des Parcs). Plus d’informations et inscription obligatoire ici.

Voilà, c’est tout pour cette semaine.
Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite.
Vos données ne seront pas communiquées à des tiers.
Vous pouvez vous désinscrire en un clic.

Les dernières Indiscrétions

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Il ne lâche rien

Hubert, Montpelliérain depuis 40 ans (avec quelques infidélités londoniennes et parisiennes), est diplômé du Centre de Formation des Journalistes Paris (2001). 

Lire plus
Signes distinctifs sur sa carte de presse 95598, la quête de clarification et de saine problématisation, dans un monde souvent entravé par les acronymes abscons, la langue de bois, les approximations et les infox.

Hubert a été auditeur de la session 2019-2020 du Chede (cycle de hautes études pour le développement économique). Un réseau national constitué de chefs d’entreprise, élus, préfets, hauts fonctionnaires, cadres de collectivités…, précieux.

Avant de jouer sa partition, il a fait ses gammes pendant 18 ans (2001-2019) à La Lettre M, média économique régional de référence. Il y a commencé stagiaire, avant d’évoluer au fil des ans jusqu’au poste de rédacteur en chef, contribuant activement au développement du titre à Toulouse entre 2015 et 2018.

Heureusement qu’elle est là

Francilienne, résidant à Montpellier depuis 2018 et diplômée de Sup de Com’ Montpellier (2020), Sarah a rejoint Agencehv en CDI début octobre 2020.

Lire plus
Ses missions : rédaction d’articles sous l’autorité de Hubert Vialatte, veille média, structuration de la stratégie et de l’organisation, création graphique, mise en page, social media management, mise en ligne et promotion des Indiscrétions.

Sarah porte un intérêt au métier de journaliste. Son mémoire de fin d’étude porte ainsi sur le thème « L’impact de l’Intelligence Artificielle sur la presse en ligne et le journalisme ».

Amélie dite « de Cazilhac »

En stage, de mars à septembre 2021, chez Agencehv, Amélie Cazalet poursuit son chemin en alternance en marketing et communication, toujours au sein de l’agence.

Lire plus
Originaire des Cévennes, plus précisément de Cazilhac (d’où « Amélie de Cazilhac », on trouve que ça sonne bien), elle est actuellement en Master 2 Marketing, Médias et Communication à Montpellier Management (Université de Montpellier).

L’experte, de Paris à Palavas

Diplômée de l’université de Montpellier en science politique, et forte d’une expérience de 10 ans dans le secteur de la communication et de l’événementiel, Fanny Bessière est cheffe de projet au sein d’Agencehv.

Lire plus
Rédaction, communication, préparation d’évènements, partenariats… Elle accompagne l’agence dans ses nombreux développements. D’origine francilienne, elle est tombée sous le charme de la douceur de vivre à Palavas-les-Flots il y a plus de 13 ans. Pour ne plus repartir.

Voilà, c’est tout pour cette semaine. Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite. Vos données ne seront pas communiquées à des tiers. Vous pouvez vous désinscrire en un clic.
Les Indiscrétions sont adhérentes du Spiil (Syndicat de la presse indépendante d’information en ligne) depuis mars 2024.

Les dernières indiscrétions

Dissolution sans dix solutions

Dissolution sans dix solutions. Les Indiscrétions est et restera avant tout économique, mais il est difficile de faire l’impasse sur le scrutin inédit des européennes 2024, ce 9 juin. Ce qu’il faut en retenir en Occitanie, où le RN arrive en ...

Forme pas olympique

Alors que les JO Paris 2024 accourent, les PME affichent une forme pas olympique. « Il y a une contradiction : en 2020, tout le monde parlait d’une éventuelle crise économique, qui n’est pas venue, du fait des aides Covid puis de la reprise en ...

Les confidences de coach Canayer

« La haute performance, c’est la maîtrise des émotions bien plus que la technique. Et pour maîtriser les émotions, il faut se retrouver dans des situations d’inconfort, et non pas de bien-être », lance Patrice Canayer, entraîneur et manager ...

La rédaction

Il ne lâche rien

Hubert, Montpelliérain depuis 40 ans (avec quelques infidélités londoniennes et parisiennes), est diplômé du Centre de Formation des Journalistes Paris (2001).

En savoir plus sur Hubert

Signes distinctifs sur sa carte de presse 95598, la quête de clarification et de saine problématisation, dans un monde souvent entravé par les acronymes abscons, la langue de bois, les approximations et les infox.
Hubert a été auditeur de la session 2019-2020 du Chede (cycle de hautes études pour le développement économique). Un réseau national constitué de chefs d’entreprise, élus, préfets, hauts fonctionnaires, cadres de collectivités…, précieux.
Avant de jouer sa partition, il a fait ses gammes pendant 18 ans (2001-2019) à La Lettre M, média économique régional de référence. Il y a commencé stagiaire, avant d’évoluer au fil des ans jusqu’au poste de rédacteur en chef, contribuant activement au développement du titre à Toulouse entre 2015 et 2018.

Heureusement qu’elle est là

Francilienne, résidant à Montpellier depuis 2018 et diplômée de Sup de Com’ Montpellier (2020), Sarah a rejoint Agencehv en CDI (temps plein) début octobre 2020.

En savoir plus sur Sarah

Ses missions : rédaction d’articles sous l’autorité de Hubert Vialatte, veille média, structuration de la stratégie et de l’organisation, création graphique, mise en page, social media management, mise en ligne et promotion des Indiscrétions.

Sarah porte un intérêt au métier de journaliste. Son mémoire de fin d’étude porte ainsi sur le thème « L’impact de l’Intelligence Artificielle sur la presse en ligne et le journalisme ».

Amélie dite « de Cazilhac »

Rédaction, community management, promotion des Indiscrétions… Amélie Cazalet poursuit son chemin en CDI (temps plein) depuis septembre 2022 chez Agencehv, après y avoir effectué un stage, de mars à septembre 2021, puis une alternance jusqu’en septembre 2022.

En savoir plus sur Amélie

Originaire des Cévennes, plus précisément de Cazilhac (d’où « Amélie de Cazilhac », on trouve que ça sonne bien), elle est diplômée d’un Master 2 Marketing, Médias et Communication à Montpellier Management (Université de Montpellier).

La mascotte

Vincent Riba, âgé de 20 ans, a rejoint Agencehv en alternance rédaction – community management en septembre 2023 pour deux ans. Il est actuellement en Master Sport, Événementiel et Communication à Mediaschool Montpellier.

En savoir plus sur Vincent

Passionné de rugby, Vincent se destine au journalisme sportif.

Soyez Indiscret.e.s !

Les Indiscrétions protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Je communique

Vous pouvez joindre un communiqué/dossier de presse, des photos, ou tout autre élément en lien avec votre Indiscrétion.
Taille max. des fichiers : 2 MB.

Devenir partenaire

Vous vous reconnaissez dans le ton des Indiscrétions, sérieuses sans se prendre au sérieux, utiles et futiles, bienveillantes et exigeantes ? N’attendez plus !

Share This