B2-Region Occitanie-4 mars 2024

Les indiscrétions

On va enfin parler d’autre chose

Semaine du 8 juillet 2024

sur le gril cette semaine

On va enfin parler d’autre chose. Les élections législatives du 7 juillet, marquées par une participation record – à ce titre, très représentatives de l’état de l’opinion publique et apportant la « clarification » voulue par le chef de l’État -, ont enfanté de trois blocs à peu près égaux. Dans un ordre inattendu. En résumé, on prend les mêmes et on recommence. L’analyse dans votre « On s’en fout » (HV Touch) et les résultats régionaux en « À l’affiche ». 

Et encore ? En « Décodage », vos Indiscrétions préférées décryptent les clés de la réussite du Parc Industries Or Méditerranée à Mauguio. Vous y croquerez aussi le nom de l’architecte parisien qui redessine le Cratère (Scène nationale d’Alès), l’esprit du prêt à impact souscrit par Socri Limited pour le Polygone Béziers, le déploiement des bustram de Montpellier soumis au principe de réalité, et bien d’autres palabres urbaines.

Et aussi ? Les gars de la construction bois nous parlent réglementation incendie, effet Notre-Dame et escalier social (en « Trois questions à »), le modèle économique de l’enseigne de camping Yelloh !Village (en « Zoom »), et, en « Ça pousse », le nouveau siège social GA Smart Building à Toulouse.

Et, utiles et précises, les rubriques « Au marché », « Agenda » et « Newsroom ».

Bonnes lecture et semaine !

Illustration de Hubert Vialatte Les indiscrétions faço les 3 singes

À l’affiche

Parce qu’elles et ils le valent bien

Fanny Dombre-Coste, Sophie Pantel, Jacques Oberti…, Législatives 2024

Fanny Dombre-Coste, Sophie Pantel, Jacques Oberti…, Législatives 2024

Dans l’Hérault (Fanny Dombre-Coste), la Lozère (Sophie Pantel) ou encore la Haute-Garonne (Jacques Oberti), ces candidats PS sont élus, ce 7 juillet sous la bannière Nouveau Front Populaire (NFP, ou Union de la Gauche, UG) lors du 2e tour des législatives. Et incarnent, en Occitanie, la victoire, certes relative mais inattendue, du NFP. En Haute-Garonne, le NFP remporte ainsi 8 des 10 circonscriptions, et la majorité présidentielle en conserve 2.
Si la double stratégie – d’abord d’alliance à gauche suite à l’annonce de la dissolution, puis de désistement pour le second tour – a contenu la poussée du RN, la carte régionale reste contrastée. Comme dans l’Hérault, qui compte ce 8 juillet 4 députés NFP et 5 députés RN. Les scores sont parfois très serrés, dans un sens ou dans l’autre : Charles Alloncle (RN) élu avec 51,9 % des voix contre Nadia Belaouni (UG) dans la 9e circonscription, Sylvain Carrière (UG) élu avec 50,33 % contre Cédric Delapierre (RN) dans la 8e, Manon Bouquin (RN) élue avec 50,49 % contre Sébastien Rome (UG) dans la 4e. Dans le Tarn-et-Garonne, la maire de Montauban, Brigitte Barèges (LR, ralliée à Éric Ciotti) bat de peu la députée socialiste sortante Valérie Rabault, avec 51,25 % des voix.
Au total, en Occitanie, l’UG obtient 21 sièges, le RN et ses alliés 20, l’ex-majorité présidentielle 7, le LR un seul. Les 21 sièges remportés par l’UG le sont principalement en Occitanie Ouest (16). La situation est très différente en Occitanie Est, où le RN glane la totalité des 13 sièges dans les Pyrénées-Orientales, l’Aude et le Gard.
La liste des députés élus en Occitanie en cliquant ici.

Patrick Martinez, Banque des Territoires Occitanie

Patrick Martinez, Banque des Territoires Occitanie

« Ce qui se passe aujourd’hui à l’échelle nationale va nous renvoyer à l’échelle locale, confie aux Indiscrétions le directeur régional de la Banque des Territoires. L’État va devoir se recentrer sur certains sujets, mais aura du mal à évoluer dans un contexte politique compliqué (absence de majorité, note). Dans ce contexte, les initiatives locales et régionales doivent se poursuivre et se développer. Nous sommes partisans de l’appel aux ressources financières par la dette de long terme. » Selon lui, « la situation financière des collectivités n’est pas si mauvaise. Les Départements et la Région sont plus fortement impactés, par l’effet des crises du Covid, puis énergétiques. Les Départements sont affectés par la baisse des DMTO (droits de mutation à titre onéreux) ».

Christophe Rivenq, Max Roustan, Ville d’Alès

Christophe Rivenq, Max Roustan, Ville d’Alès

Max Roustan (à droite sur la photo), maire d’Alès (30) depuis 1995 (30 ans l’an prochain), Christophe Rivenq (à gauche sur la photo) à ses côtés depuis le début, comme directeur de campagne, puis directeur de cabinet, puis DGS, puis adjoint, puis, aujourd’hui, président d’Alès Agglomération : ce duo d’élus LR indissociable d’Alès et de sa réindustrialisation réussie, est en train d’écrire un livre sur leur épopée politique. La parution est prévue « en juin ou septembre 2025 », confie aux Indiscrétions Christophe Rivenq. En février 2025, seront célébrés les 30 ans de Max Roustan comme maire d’Alès, avant une passation de pouvoir à Christophe Rivenq, en avril, en vue des municipales 2026. Max Roustan devrait figurer sur la liste de Christophe Rivenq en 2026, d’après un proche de la mairie. « Même s’il a son jardin secret et ses occupations, Max Roustan finira sa vie élu », glisse Christophe Rivenq.
Son avis sur la situation nationale politique ? « C’est la fin d’une époque. D’ici à 2027 s’ouvre une ère d’instabilité, de France ingouvernable. Je ne vois pas comment faire de l’intérêt général au niveau national comme on le fait dans les territoires. Il faut éliminer les extrêmes, le RN et encore plus LFI. On arrive à la fin d’un cycle, engagé par Mitterrand et achevé par Macron, que l’Histoire jugera très sévèrement. J’espère qu’il se reprendra enfin. Il y a une question que tout le monde doit se poser : à force de taper sur la démocratie et les élus, et à ne pas mettre en lumière ce qui va, on crée un climat de défiance, que l’on paie aujourd’hui. »

J’en apprends plus ici

Une anecdote caractérisant la personnalité de Roustan ? « Lors de l’inauguration du centre nautique, il a plongé dans le bassin tout habillé, devant deux nageurs. Ce n’était pas prévu, et cela résume sa spontanéité. Autre exemple, sa mobilisation totale pendant les inondations dramatiques de 2002. Il avait participé lui-même au déblaiement des routes, au nettoyage du Gardon, avait amené des frigos chez les sinistrés, organisé des collectes de fonds…Ces inondations, ça a posé le personnage, comme un élu se battant pour son territoire. »

Matthieu Renard Valero, Crédit Agricole du Languedoc

Matthieu Renard Valero, Crédit Agricole du Languedoc

Il est nommé responsable de la filiale spécialisée dans le conseil et la vente en immobilier neuf du Crédit Agricole du Languedoc, Patri Immo, annonce-t-il sur LinkedIn. Matthieu Renard Valero occupait le poste de chargé d’affaires promotion immobilière et logement social au Crédit Agricole du Languedoc depuis 2019.

Ivan Barthélémy, Bora Énergies

Ivan Barthélémy, Bora Énergies

L’ex-directeur développement Languedoc EDF Renouvelables, Ivan Barthélémy, âgé de 53 ans, créé Bora Énergies (siège social : Cazouls-lès-Béziers – 34). Celle-ci accompagne collectivités, propriétaires et énergéticiens dans l’aboutissement d’un projet en énergies renouvelables (éolien, photovoltaïque au sol, agrivoltaïsme), lit-on dans un communiqué de presse (ici). « J’aide mes clients à qualifier le projet et à débuter les analyses techniques et territoriales pour définir le cahier des charges », indique-t-il aux Indiscrétions. Ivan Barthélémy travaille déjà sur plusieurs projets représentant un volume de 50 MWh en agrivoltaïsme et photovoltaïque au sol. Il envisage de recruter 3 à 4 personnes d’ici fin 2025.

Stéphane Caput, festival Creatvty

Stéphane Caput, festival Creatvty

Le président de l’association sétoise « In the mood for films » lance un festival des nouvelles créations audiovisuelles de Sète. Nommé Creatvty, cet évènement se tiendra pour la première fois du 9 au 12 octobre à Sète. Projections, avant-premières, masterclass, cycle de rencontres, forum de la 3D, remises de prix… Stéphane Caput présente les grandes lignes de ce nouveau rendez-vous des ICC (industries culturelles et créatives) lors d’une conférence de presse le 28 juin, aux côtés de François Commeinhes, maire de Sète et président de Sète Agglopôle Méditerranée, Mathieu Dossat, vice-président Industrie de la CCI Hérault, et Jean-Marc Juramie, directeur général adjoint antennes et programmes Canal+ et directeur général de Canal+ Thématiques.
« Sète est un centre de tournages, il y en a plusieurs centaines par an. Rien que pour la série ‘Demain nous appartient’, trois 3 équipes tournent toute l’année. C’est colossal pour une ville moyenne de 45.000 habitants, analyse Stéphane Caput. Cette série a attiré de nombreuses entreprises de production, des techniciens, des écoles de cinéma… Une économie s’est développée autour des ICC. Le festival, avec notamment ses masterclass destinées aux lycéens et étudiants, a vocation à présenter ce qui existe en termes de formation et les débouchés possibles. Les opportunités existent en termes d’emplois. »

Amaury Gaillard, Grau-du-Roi / Terre de Camargue

Amaury Gaillard, Grau-du-Roi / Terre de Camargue

Il est le nouveau directeur de cabinet de Robert Crauste, maire du Grau-du-Roi, et président de la communauté de communes Terre de Camargue. Il était auparavant directeur adjoint de cabinet de l’élue à la Ville de Paris chargée de la propreté de l’espace public, de la réduction, du tri, du réemploi, et du recyclage des déchets, et de l’assainissement. Au Grau-du-Roi, il succède à Nicolas Nadal, nouveau directeur de cabinet du SDIS 30.

Sabrina Addad, Afpa Perpignan-Rivesaltes

Sabrina Addad, Afpa Perpignan-Rivesaltes

Sabrina Addad est la nouvelle directrice de l’Afpa (agence pour la formation professionnelle des adultes) Perpignan-Rivesaltes (66), apprend-on sur son profil LinkedIn. Elle succède à Patrick Rault.

Thibault du Réau, Rivière Avocats Associés / Château Bon

Thibault du Réau, Rivière Avocats Associés / Château Bon

Le mécanisme de déficit foncier dans la cadre d’un investissement dans l’ancien réhabilité : c’est l’objet de l’intervention, le 20 juin, de l’avocat Thibault du Réau (Rivière Avocats Associés, Bordeaux), dans les murs du Château Bon (Montpellier). Cette folie montpelliéraine du 17e siècle va justement être acquise et réhabilitée par une quinzaine de copropriétaires. « Le déficit foncier permet l’équivalent d’une réduction d’impôt sur trois exercices, et de percevoir des revenus non fiscalisés pendant 10 ans », explique-t-il devant un parterre d’investisseurs. Avant de dégager les principaux avantages du régime de déficit foncier : pas de plafond de loyer, pas de plafond de ressource du locataire, pas d’engagement de location, pas de plafond de niches fiscales. Plus d’infos en cliquant ici. La commercialisation de Château Bon, lancée par LRI Invest (Laurent Romanelli), suit son cours. Les Indiscrétions en parlaient le 8 avril (lire en cliquant ici).

Pascal Chapon, TWB 

Pascal Chapon, TWB 

Pascal Chapon, âgé de 53 ans, rejoint l’institut Toulouse White Biotechnology (TWB), spécialisé dans les biotechnologies industrielles, en qualité de directeur exécutif apprend-on sur un post LinkedIn. Il succède à Fabrice Garrigue. Pascal Chapon a occupé plusieurs postes à responsabilités chez Aliaxis, Danone ou encore Sleever. 

Valère Segal, Pont-Saint-Esprit (30) 

Un 4ᵉ maire en trois mois à Pont-Saint-Esprit (30). La commune gardoise s’apprête à élire son nouveau maire ce 9 juillet, faisant suite à la démission de Gérome Bouvier le 14 juin pour des raisons de santé, lui-même élu fin avril lors d’élections municipales anticipées (à relire dans Les Echos ici, puis ). D’après nos confrères de Midi Libre, le radiologue et conseiller municipal délégué à la prospective et à la santé Valère Segal devrait lui succéder lors du conseil ce 9 juillet. Claude Conan, ex-premier adjoint à la mairie de Gérome Bouvier, assure actuellement l’intérim.  

Plus de À l’affiche

Jean-Claude Méric, OT de Gruissan (11)

Jean-Claude Méric, OT de Gruissan (11)

Après 22 ans de services, il quitte son poste de directeur général de l’office de tourisme de Gruissan (11) pour prendre sa retraite. Son successeur n’est pas encore connu. Il reste actif dans le domaine du nautisme, et particulièrement comme vice-président de la Fédération Française de Voile. 

Christine Guiraud, carnet noir

Christine Guiraud, carnet noir

La piscénoise, ex-députée suppléante de Sébastien Denaja (PS, 7ᵉ circonscription de l’Hérault), entre 2012 et 2017, est décédée la semaine dernière. Fonctionnaire au Département de l’Hérault, elle était investie dans la vie locale, notamment en tant que trésorière du festival d’art lyrique Pézenas Enchantée.

Une nomination ou élection à nous transmettre ?

Les Indiscrétions protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Décodage

On perce le coffre-fort

Polygone Béziers : Socri Limited souscrit un prêt à impact de 103 M€

Polygone Béziers
©DR

Socri Limited, foncière de centres commerciaux de centre-ville (Polygone Béziers, Les Galeries Lafayette Béziers et La Coupole à Nîmes) présente sur l’arc méditerranéen, annonce le 3 juillet la souscription d’un prêt hypothécaire à impact de 103 M€ auprès d’un groupement bancaire composé de La Banque Postale, Natixis et NBK France. Cette opération permet de refinancer le Polygone Béziers, centre commercial de 39.000 m2 (123 commerces) qui réalise en 2023 un CA de 120 M€, et compte 5 millions de visites annuelles. Le financement « inclut une enveloppe dédiée à de futurs investissements ». Le prêt à impact inclut notamment un mécanisme de bonification de la marge conditionné à des trajectoires RSE, notamment l’amélioration des consommations d’eau, d’énergie et de consommation carbone.

Forum sur la robotique médicale, le 9 octobre à Montpellier

Première édition d’un forum dédié à la robotique médicale, le 9 octobre prochain, à partir de 9h, à la Cité de l’Économie et des Métiers de Demain (Région Occitanie) à Montpellier, en partenariat avec MedVallée (3M), sur le thème « La robotique médicale made en France : ses réussites, ses enjeux ».
Y seront invités « des chercheurs, concepteurs, développeurs, commercialisateurs, des fonds d’investissement, des start-ups, des majors, des facilitateurs publics et privés, des sous-traitants, jusqu’aux soignants », précise Marie-Anne Péchinot, coorganisatrice aux côtés de Lucien Blondel (Quantum Surgical). Plus à lire en cliquant là. Événement payant. Inscriptions en cliquant ici.
Montpellier s’affirme comme une place forte de la robotique chirurgicale, notamment avec Zimmer Biomet à Mauguio et Quantum Surgical à Montpellier, dirigé par Bertin Nahum (son portrait dans Les Échos, novembre 2022, en cliquant ici). Les deux entreprises comptent environ 300 salariés.

Blond&Roux redessine Le Cratère à Alès (30)

Alès Agglomération (président : Christophe Rivenq) attribue au cabinet d’architecture parisien Blond&Roux architectes la conception de la requalification du Cratère, Scène nationale d’Alès. Mandataire : SPL Alès Cévennes (directeur général : Christophe Pérez). Blond&Roux est spécialisé dans la construction et la réhabilitation de théâtres, avec de nombreuses références nationales : théâtre de la Ville Sarah Bernhardt à Paris, théâtre Firmin Grénier à Antony, Le Quartz à Brest, scène conventionnée de Privas, théâtre Tandem à Arras… (plus en cliquant ici). Inscrits dans le Contrat de plan État-Région, les travaux se chiffrent à 12 M€, indique Christophe Rivenq aux Indiscrétions. « Il s’agit d’une réhabilitation globale : thermique, acoustique, énergétique, confort des spectateurs, accueil… », confie-t-il. La machine scénique laissera place à des systèmes informatisés. Début des travaux au 1er trimestre 2025, pour une ouverture au 3e trimestre 2026.

Bustram de Montpellier : les services techniques demandent du temps

Face au rythme élevé imprimé par le maire et président de Montpellier Méditerranée Métropole, Michaël Delafosse, ses services techniques demandent un délai supplémentaire pour la réalisation du réseau de bustram (5 lignes à terme), apprend-on de source proche. « Michaël Delafosse souhaite les réaliser vite, mais la métropole est confrontée à plusieurs limites : à la fois techniques, car les services risquent d’être débordés, politiques, car il y a des limites à l’impopularité générée par les travaux et les bouchons, et, enfin, financières. La métropole est arrivée à la limite de ses capacités d’endettement », poursuit cette source.

La Fondation d’entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur fait halte à Perpignan

La Fondation d’entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur fait halte le 26 septembre à Perpignan (66), dans le cadre d’une tournée nationale. Plus d’infos en cliquant ici.

Marché communication de Montpellier Méditerranée Métropole : cinq locaux parmi les finalistes

Parmi les huit agences de conseil en communication sélectionnées en phase finale par Montpellier Méditerranée Métropole, en vue de l’attribution de son marché de communication, cinq sont des acteurs locaux, apprend-on de source proche : Wonderful (Castelnau-le-Lez), Just Happiness (Grabels), Suncha (Mauguio), Ouvert au Public (Montpellier) et Institutions et Projets (Montpellier).

PIOM : AdVitam by Icade veut faire des petits à l’échelle nationale

PIOM 1 - Les indiscretions
Perspectives du Parc Industries Or Méditerranée ©AdVitam by Icade

L’immobilier, c’est le temps long. Inauguration, le 18 juin, du Parc Industries Or Méditerranée (PIOM) à Mauguio, par Béatrice Mortier, directrice générale adjointe d’Icade Promotion en charge de la direction centrale du développement, 8 ans après les premières esquisses. Ce projet, « emblématique de la réindustrialisation de la France, en lien avec la Banque des Territoires et Bpifrance » selon elle, est le premier campus AdVitam by Icade (partenaire conseil : Tourny Meyer) dédié aux soft industries, technologies et services de dernière génération (biotechnologies, technologies numériques, data, numérique, e-santé, énergies, industrie manufacturière). Au total, sur 30.000 m2 de surface de plancher (six bâtiments livrés, un, Veolia, en cours de construction) conçus par le cabinet Archigroup, 1.300 personnes travailleront sur le site. Une vingtaine d’entreprises y sont implantés : Zimmer Biomet, Sandaya, MG, Arkolia, ou, à venir, Inits, Veolia… Situé le long de la RD 66, PIOM bénéficie d’un emplacement stratégique : proche de l’aéroport Montpellier Méditerranée, de la gare TGV Sud de France et de l’autoroute A9. Béatrice Mortier pointe « un travail partenarial avec la collectivité d’abord, et ensuite avec les entreprises, pour élaborer le cahier des charges ».

Un lot à commercialiser. Le lot 4A à commercialiser. Le permis de construire est obtenu, le projet se développe sur une surface de plancher de 3.000 m2. Architecte : Archigroup. « La date de livraison dépendra du preneur et des adaptations nécessaires le cas échéant. Nous tablons sur 2026 », détaille Béatrice Mortier.

Autres projets en Ile-de-France et en régions. C’est à noter : cet aménagement innovant, conçu et expérimenté dans l’Hérault, doit être dupliqué en Ile-de-France et en régions. Ainsi, plusieurs projets sont en développement, avec des perspectives de démarrage en 2025. AdVitam, créé par Béatrice Mortier, a été racheté en 2020 par Icade dans cette optique. « Ce parc a un rayonnement national, déclare Charles-Emmanuel Kuhne, directeur général d’Icade Promotion. En développer d’autres fait partie de nos développements stratégiques, à l’horizon 2028. Nous croyons dans la soft industrie. Les entreprises sont écoutées, en termes de modularité et d’adaptation, avant de passer en phase construction. Un écosystème se crée dans ces parcs, il se dégage. Un côté ‘quarter-incubateur de bonnes idées’. PIOM fera l’objet de beaucoup de visites d’élus et d’entreprises. »

Parking silo. Un parking silo (pensé pour avoir une seconde vie dans les années futures) de 522 stationnements mutualise une grande partie des stationnements. Cette organisation limite l’impact des stationnements : 30 % des espaces sont perméables, ce qui amène de la biodiversité sur le site et facilite l’écoulement des eaux de pluie. Plus d’infos dans le descriptif à croquer ici.

Ils en parlent mieux que nous. La parole aux entreprises présentes. Arkolia, producteur d’énergies renouvelables, investit sur 3.100 m2 un bâtiment à l’image de son activité, avec « production solaire, des batteries stockant l’énergie, des bornes de recharge… Par ailleurs, la micro-crèche est très appréciée des jeunes personnels », détaille Jean-Sébastien Bessière, président.

« Nous allons aménager ici une plateforme téléphonique gérant les appels de l’arc méditerranéen, et centraliser nos activités eaux, énergie, valorisation des déchets et entretien des réseaux, en regroupant plusieurs filiales de Veolia. 260 collaborateurs vont venir s’installer », explique Olivier Sarlat, directeur Région Sud, Activité Eau de Veolia.

Parc industrie or med - Les indiscretions
La lumière a choisi Amel Hadri (Inits Production). De gauche à droite : Olivier Sarlat (Veolia), Jean-Sébastien Bessière (Arkolia Energies), Amel Hadri, Béatrice Mortier (Icade), Charles-Emmanuel Kuhne (Icade), Stéphan Rossignol (Pays de l’Or Agglomération), Yvon Bourrel (maire de Mauguio-Carnon). ©Hubert Vialatte

PIOM permet à Inits à « passer du conseil à la capacité de fournir à nos clients des espaces pour créer leurs médicaments, déclare Amel Hadri, fondatrice et CEO d’Inits. PIOM correspondait à ce que l’on recherchait, en termes de localisation – la proximité de la gare TGV est essentielle – et d’aménagement – le parking silo permet des aménagements paysagers, ce qui est primordial en termes d’attractivité ». La première pierre de la future unité d’Inits a été posée à cette occasion. Plus d’infos sur le projet dans Les Échospar ici ça croustille.

Ambition architecturale raisonnée. Denys Léger (Archigroup, Lyon) évoque « le bien-être des futurs utilisateurs comme fil rouge. La hauteur ne dépasse pas deux étages, ce qui rend les immeubles facilement aménageables, car nous évitons des réglementations pompiers trop complexes. L’originalité du projet, c’est le parking silo à l’entrée. Si les voitures venaient stationner autour des bâtiments, le parc n’aurait pas la même allure. Mutualiser les places dans un parking silo demande une forme de courage ». Autre atout de PIOM, selon lui : une ambition architecturale mesurée. « Bien souvent, dans les Zac, chaque architecte veut faire son geste. Ici, nous misons sur une cohérence, une modestie. »

Pas sur leurs lauriers. Pour Yvon Bourrel, maire de Mauguio, « la modernité est la touche essentielle de PIOM. Ce projet poursuit Fréjorgues Ouest, avec des options fortes de RSE, de parti-pris environnemental, de transition écologique. Ici, nous accueillons des entreprises qui ne se reposent pas sur leurs lauriers ». « Une zone commerciale avait été imaginée au début. Mais nous avons estimé, avec Yvon, que la zone de chalandise était assez fournie, d’où ce changement de cap vers la soft industrie, amenant sur le territoire des entreprises très fortes en termes d’images. PIOM est devenue la vitrine de notre territoire. Des aménagements, dont une bretelle de sortie, restent à terminer. Nous travaillons avec le Département de l’Hérault en ce sens », complète Stéphan Rossignol, président du Pays de l’Or.

Occitanie : deux rendez-vous sur le financement haut de bilan en septembre

Pour la rentrée, Ad’Occ organise deux rendez-vous économiques sur le thème du financement haut de bilan, le 19 septembre à Cahors (infos et inscription ici) et le 24 septembre à Nîmes (infos et inscription ici). L’occasion pour les dirigeants de « rencontrer IRDI Capital Investissement et l’Aris, d’échanger avec les équipes d’Ad’Occ sur les projets de développement et les solutions pour les accompagner, et de découvrir comment lever des fonds ou convaincre des investisseurs de soutenir la croissance de l’entreprise », précise Ad’Occ dans un post LinkedIn (à croquer ici). 

Santé : le nîmois Next Neurotech lève 750 k€

Développer une solution chirurgicale mini-invasive pour les patients souffrant d’épilepsie pharmaco-résistante. C’est la raison pour laquelle la startup incubée au BIC Innov’Up (CCI Gard) Next Neurotech (Nîmes, Gard) boucle une levée de fonds de 750 k€ auprès des fonds d’investissements Calyseed et Sofilaro Innovation, avec le soutien de Bpifrance. Avec cette levée de fonds, Next Neuroteck entend « développer l’outil préindustriel, réaliser des premiers essais d’implantation chez l’Homme avant la fin d’année, obtenir la certification ISO 13485 », lit-on dans un communiqué. Plus à lire prochainement dans Les Echos

Appel à candidatures pour le parc d’activités économiques des Eaux Blanches à Sète

Sète Agglopôle Méditerranée, l’agence d’attractivité économique Blue Invest et la SPL du Bassin de Thau lancent un appel à candidatures pour identifier des projets d’implantation d’entreprises à forte valeur ajoutée sur le parc d’activités économiques des Eaux Blanches à Sète (34). Situé en entrée de ville, à proximité des grands axes de mobilité (gare, autoroute, port), le parc d’activités dispose de 4 parcelles viabilisées cumulables de 3.152 m² à 5.724 m², mais également de locaux d’activités et bureaux disponibles à la vente dans le cadre de l’appel à projet (infos dans le communiqué de presse, ici). Les entreprises doivent s’inscrire dans un secteur d’activité en lien avec l’une des 6 filières du territoire : tourisme, secteur culturel et créatif, économie bleue, sport santé bien-être, économie circulaire, croissance verte et environnement. Pour candidater, ça se passe juste ici.

553 M€ pour les opérations non ferroviaires du Serm

Création de pôles d’échanges des gares, aménagements des lignes de bus express Tisséo, connexions urbaines (création d’une station de métro, prolongement d’une ligne de bus, de métro…), aménagements pour développer la pratique du vélo, mise en place d’équipements et infrastructures incitant au covoiturage… Toulouse Métropole et Tisséo évaluent les coûts liés aux opérations non ferroviaires du Service Express Régional Métropolitain (SERM) à 553 M€. Plus précisément, les « besoins en investissement sont chiffrés à 426 M€ sur le territoire de Toulouse Métropole, auxquels s’ajoutent les besoins des autres EPCI pour un montant de 127 M€ », lit-on dans un communiqué de presse de Toulouse Métropole. Le volet ferroviaire est, quant à lui, chiffré à 4,1 Md€. 

J’en apprends plus ici 

Avec le Conseil départemental de la Haute-Garonne, la Ville de Toulouse, Tisséo et les EPCI concernés, la Région Occitanie porte une candidature pour la création d’un SERM dans l’aire urbaine toulousaine. Cette offre de transports en commun doit renforcer les dessertes en train et combiner d’autres services comme des cars express à haut niveau de service, des réseaux cyclables, du covoiturage, le métro… À (re)lire dans Les Indiscrétions « Serm : les candidatures de Toulouse et Montpellier retenues… et maintenant ? » (1er juillet 2024) et « Le projet de Serm de Montpellier atteint une taille critique » (27 mai 2024). 

Perpignan : une alliance universitaire reçoit 14,4 M€ de l’Union Européenne pour le partage des savoirs transfrontaliers 

L'UPVD et l'Université de Gérone travaillent en étroite collaboration ©DR
L’UPVD et l’Université de Gérone travaillent en étroite collaboration ©DR

L’Université de Perpignan Via Domitia (UPVD) fait partie des 9 universités de l’alliance Across, en faveur du partage des savoirs transfrontaliers, qui ont reçu un financement de 14,4 M€ de l’Union Européenne, dévoile l’université dans un communiqué. « Le projet Across est divisé en 16 tâches, qui touchent toutes les activités de l’université : le cadre juridique, les ressources humaines, l’inclusion, la formation, la mobilité étudiante, la pédagogie innovante et les projets de recherche », indique l’UPVD. L’UPVD, en charge de la communication de l’alliance et des missions relatives à la gouvernance travaillera notamment avec l’Université de Gérone. Lire le communiqué en cliquant ici

Creativ’ rachète le groupe nîmois d’expertise automobile KPI 

L’entreprise nîmoise KPI, spécialiste de l’expertise automobile (30 agences, 400 collaborateurs), est rachetée par Creativ’, acteur majeur du secteur et filiale du Groupe Adenes. Objectif : devenir le leader indépendant de l’expertise automobile en France.
Renforcement de la proximité avec un plus fort maillage territorial d’agences, meilleures pratiques opérationnelles, une capacité nationale à répondre aux exigences du quotidien comme celles des événements de grande ampleur, expertise des fonctions d’Adenes au siège (système d’informations, social, expérience clients, RSE…) : voici les principaux objectifs et moyens du nouvel ensemble.

Le groupe nouvellement constitué se compose de 900 collaborateurs répartis dans 80 agences en France pour un CA de 78 M€. Né d’une fusion de plusieurs cabinets indépendants, KPI Groupe s’est constitué en 2016. En 7 ans, la société, co-présidée par Max Gizzi et Nicolas Ponce de Leon, a vu son chiffre d’affaires passer de 4,5 M€ à 28 M€ par croissance externe et organique. Le nouveau pôle d’expertise automobile se fixe pour objectif d’atteindre 100 M€ de CA à moyen terme. Une marque, née de ce rapprochement, sera dévoilée dans les prochains mois. À l’issue de cette opération, le Groupe Adenes, leader en expertise après sinistres et services à l’assurance, affiche 380 M€ de CA.

Toulouse : l’éditeur de logiciel de gestion iSYBUY lève 10 M€

Le 2 juillet, la PME toulousaine éditrice du logiciel de gestion des achats pour les entreprises de taille intermédiaire (ETI) iSYBUY annonce dans un communiqué boucler une levée de fonds de 10 M€. Eiffel Investment Group et SWEN Capital Partners rejoignent le tour de table d’iSYBUY aux côtés d’investisseurs historiques dont IRDI et PROBTP. Les fonds levés vont permettre à la PME de 30 salariés, dirigée par Mélanie Lehoux, de doubler ses effectifs et contribuer à l’accélération de sa croissance en France et à l’international. iSYBUY aide les entreprises à optimiser leurs processus achats, à réduire les coûts et à adopter des pratiques responsables. Aujourd’hui, plus d’une centaine d’entreprises utilisent la solution, dont « Rent a Car, Honotel, Spie Batignolles ou Kiloutou ».

Edeis reconduit pour la gestion des monuments romains de Nîmes

Le conseil municipal de la Ville de Nîmes (maire : Jean-Paul Fournier, LR) du 6 juillet attribue à Edeis, société d’ingénierie de conseil et maître d’œuvre, le marché public de délégation d’exploitation des Arènes, de la Maison Carrée et de la Tour Magne. Le marché prendra effet le 1er novembre pour une durée de huit ans. Edeis, délégataire de la Ville depuis fin 2021, a été de nouveau choisie face aux autres candidats, Culturespaces et Kleber Rossillon. La Ville de Nîmes lui confie une mission de mise en valeur et d’animation des trois monuments romains ainsi que l’organisation de spectacles dans les Arènes au printemps et au mois d’août. Elle ajoute également une mission de rénovation de la maison dite ‘Saurel’, dans les Jardins de la Fontaine, en vue de son exploitation touristique et culturelle.

818 ha urbanisés dans la plaine du Roussillon d’ici 2037

Les élus du Roussillon approuvent le schéma de cohérence territoriale (Scot), qui planifie l’aménagement de la plaine jusqu’en 2037, lit-on dans la liste des délibérations prises par le comité syndical du 2 juillet. Voté à l’unanimité par les élus présents (6 abstentions), le Scot prévoit l’artificialisation de 818 ha d’ici 2037 et la mise sur le marché de 35.000 nouveaux logements.

Appel à projets pour dynamiser le centre-ville de Lunel

La Ville de Lunel (34, maire : Pierre Soujol) multiplie les solutions pour donner du dynamisme à son centre-ville et propose depuis le 3 juillet, une cellule commerciale de 89 m² dans le cadre d’un appel à projets, lit-on dans un communiqué de presse (à retrouver juste ici). La Ville propose le local “Les Ateliers de Médard”, situé sur la place des Caladons. Cet espace, en cours de rénovation, offre « un cadre idéal pour les projets de brasserie, de restauration ou de bar à thème ». Plus d’informations en cliquant ici, et 

Une convention pour développer l’entrepreneuriat dans le Sud-Aveyron

Réseau Entreprendre Tarn-Aveyron, branche de Réseau Entreprendre, annonce dans un post LinkedIn la signature d’un partenariat avec la communauté de communes Millau Grand Causses, voué à encourager et développer l’entrepreneuriat dans le Sud-Aveyron. Ce partenariat doit permettre « d’accompagner les porteurs de projets et entreprises locales dans leurs perspectives de développement, tout en favorisant la création d’emplois et la transmission des savoirs ».
L’association représente aujourd’hui une communauté de 140 chefs d’entreprise et un fonds de prêt d’1 M€ « qui nous permet de délivrer aux créateurs, repreneurs ou ceux qui veulent développer leur activité, des prêts allant jusqu’à 70.000 € », précise Thierry Durand, président de Réseau Entreprendre Tarn-Aveyron, auprès de Midi Libre

Équipements solaires : Uniteck Sarl investit 3 M€ à Montady (34)

Uniteck - Les indiscretions
Locaux d’Uniteck à Montady ©Sigrid Véland

Le fabricant français d’équipements solaires et électriques spécialisé dans l’énergie embarquée et hors réseau Uniteck Sarl (dirigeants : Yoann Fourmond et Arnaud Ollivier) inaugure ses nouveaux locaux à Montady (34). La PME héraultaise (18 salariés) mobilise 2,2 M€ pour réhabiliter une friche industrielle de 2.000 m² sur un terrain de 7.500 m², située à l’entrée de la commune héraultaise, et 1 M€ pour construire un atelier de production qui comprend les équipements nécessaires à la conception, la fabrication et l’expédition de produits solaires en photovoltaïque destinés aux sites isolés et applications embarquées : habitats, bateaux, camping-cars. Le projet coche plusieurs cases : relocalisation d’une partie des activités – de nouveaux procédés industriels (injection plastique, production de cartes électroniques et peinture des supports) permettent de rapatrier des activités jusqu’alors externalisées en Asie -, digitalisation du service logistique, ajout de machines industrielles automatisées et robotisées pour réduire la pénibilité au travail, développement à l’international…

J’en apprends plus ici

« Créée en 2012, Uniteck était basé à Vendres sur des locaux dispersés et ça devenait compliqué pour les équipes, explique aux Indiscrétions Sigrid Véland, chargée de mission entreprises et ressources locales au sein de l’agence de développement économique régionale Ad’Occ (Région Occitanie), qui accompagne Uniteck Sarl sur la définition de la stratégie de développement et les besoins en investissement. Ce projet d’implantation à Montady a permis à l’entreprise de réunir les collaborateurs et de centraliser ses activités : conception, ateliers de fabrication et production et la base logistique ».
Uniteck prévoit de recruter une dizaine de personnes sur les trois prochaines années pour accompagner sa croissance.

L’association gardoise É-mouvant récompensée aux prix #Agir 2024 

Une belle récompense. É-mouvant, association qui propose un apprentissage de la danse pour tous publics basée à Saint-Jean-du-Pin (30), reçoit le prix coup de cœur du public lors des prix nationaux #Agir 2024, organisés par le Crédit Coopératif, lit-on dans un communiqué de presse, ce 3 juillet. Ces prix récompensent des projets en faveur de l’inclusion des personnes en situation de handicap grâce au sport. « L’objectif du projet est de développer des ateliers de danse aérienne pour permettre à des enfants touchés par le trouble du spectre de l’autisme de développer leur bien-être physique et mental », expose Christelle Evesque, directrice de l’école de danse. Sur les 145 dossiers de candidatures reçus à travers la France, É-mouvant fait partie des deux structures récompensées, empochant chacune une dotation 5.000 euros. L’association, créée en 2009, recense 186 adhérents. 

Premières pierres

Dans l’Hérault, pose des premières pierres de la future caserne des sapeurs-pompiers de Montpellier Sud (ce 8 juillet) et du futur collège de Maraussan, dans le Biterrois (ce 9 juillet).

Pas de Sport-Up Summit

Année olympique, mais sans Sport-Up Summit, organisé traditionnellement depuis 7 ans, début octobre, par la Région Occitanie et Ad’Occ. La 8e édition de ce concours national dédié à l’économie du sport, valorisant les start-up du secteur et leur faisant prendre de la hauteur au CNEA de Font-Romeu (66), est annulée pour des raisons de choix budgétaire, apprend-on auprès d’un proche du dossier.
> À lire ou relire : « JO de Paris 2024 : Font-Romeu, éternel haut lieu pour la préparation des champions », Les Échos, 4 juillet, en cliquant ici.

La déviation de la RN 580 inaugurée à Laudun-L’Ardoise

Inauguration, le 10 juillet, de la déviation de la route nationale 580 à Laudun-L’Ardoise (30) et du carrefour giratoire de Roquemaure, par Pierre-André Durand, préfet de la région Occitanie, Jérôme Bonet, préfet du Gard, Françoise Laurent-Perrigot (Département du Gard), Jean-Christian Rey (Gard Rhodanien) et Claire Lapeyronie (Région Occitanie).

Les cons, ça ose tout

Un avant-goût du nouveau dialogue social, à la mode LFI ? Les Laboratoires Pierre Fabre déplorent, le 3 juillet, « une nouvelle fois avoir été la cible de dégradations perpétrées par des activistes opposés à la construction de l’autoroute A69 (le projet d’autoroute Toulouse-Castres est défendu par le groupe dermo-cosmétique et pharmaceutique, basé à Castres, note). Ce nouvel acte de vandalisme a eu lieu dans la nuit du 2 au 3 juillet à l’entrée de leur centre de recherche situé sur le campus de l’Oncopole à Toulouse ». Sans plus de précision sur le montant des dégâts et les services éventuellement touchés.

J’en apprends plus ici

Avant d’ajouter, sur un ton presque politique, à 4 jours du 2e tour des législatives : « Les Laboratoires Pierre Fabre respectent toutes les opinions dès lors qu’elles s’expriment pacifiquement dans le cadre de la loi. En revanche, ils ne sauraient tolérer que des personnes ou des organisations violentes se rendent coupables d’intrusions sur leurs sites, de dégradations de bâtiments, de menaces ou d’agressions à l’égard de leurs employés et de leur famille. Depuis bientôt 18 mois, les Laboratoires Pierre Fabre sont malheureusement coutumiers de ces actions illégales, lâches et coûteuses, qui sont perpétrées par des individus utilisant le sujet de l’A69 à des fins politiques. À chaque fois, l’entreprise a porté plainte et continuera à le faire pour que les coupables soient identifiés par les forces de l’ordre et condamnés par la justice. »
Les Laboratoires Pierre Fabre rappellent, dans ce communiqué, « qu’ils mènent toutes leurs activités de recherche médicale à Toulouse et de production en France. Alors que près de 75 % de leur chiffre d’affaires est réalisé à l’international, 55 % de leurs 10.000 collaborateurs sont basés en France, principalement à Toulouse, Castres et Lavaur (Haute-Garonne et Tarn). Ils rappellent aussi que tous les bénéfices qui ne sont pas réinvestis directement dans l’entreprise sont versés sous forme de dividendes à la Fondation Pierre Fabre reconnue d’utilité publique depuis 1999 pour ses actions humanitaires et désintéressées d’accès à la santé dans les pays du Sud. »

Gard : l’entreprise d’usinage MGS se rapproche des acteurs du nucléaire

Initialement basée à Orsan (Gard), l’entreprise Mécanique Générale Spécialisée (MGS), spécialisée dans l’étude, la conception et l’usinage de précision de pièces industrielles, déménage dans le parc d’activités régional Marcel Boiteux, située à Codolet et Chusclan, dévoile Ad’Occ (par ici ça croustille). L’intérêt pour MGS ? « La zone se situe à proximité de nos principaux clients, qui sont des acteurs du nucléaire et des industriels locaux », explique son dirigeant, James Rastit. Chiffré à 1,8 M€, le nouveau bâtiment de 1.400 m² occupe un terrain de 4.575 m². Dessinée par Alexis Peyrousse, le bâtiment sera livré à l’été 2025. L’entreprise d’usinage gardoise prévoit de recruter 5 salariés d’ici 2027 sur des postes opérationnels : tourneurs, fraiseurs, ajusteurs… « Nous cherchons du personnel qualifié, mais également des personnes à former », précise James Rastit. Plus à lire cette semaine dans Les Échos

Un accord pour faciliter l’investissement en Polynésie Française

Le 3 juillet, l’Université de Montpellier (UM), l’Université de la Polynésie Française et la SATT AxLR s’associent afin de « faciliter l’investissement de la SATT AxLR, par l’intermédiaire de l’Université de Montpellier, sur le territoire de la Polynésie Française », lit-on dans un communiqué (lire ici). L’objectif de la SATT AxLR : valoriser des innovations dans les domaines de la santé, de l’agronomie et de l’environnement. Pour l’Université de Montpellier, cet accord permet un « renforcement des liens académiques et scientifiques avec un territoire présentant des enjeux de recherche particulièrement intéressants pour la stratégie PEI (plan d’enseignement individualisé). » 

Plus de décodages

Toulouse : La Cité accueillera le 8 octobre la 17e édition d’Occitanie Innov 

La 17e édition d’Occitanie Innov, rencontres de l’innovation organisées par l’agence AD’OCC en partenariat avec les membres du RésO Innovation et la Région Occitanie, se tiendra le 8 octobre prochain à La Cité à Toulouse. Entretiens individualisés, dialogue avec des experts de l’accompagnement à l’innovation, conférences, ateliers, pitchs, témoignages… Ces rencontres donnent l’opportunités aux entreprises régionales (PME et PMI) « de passer de l’idée au produit », lit-on dans un communiqué de presse. Consulter le programme en cliquant ici

Nîmes Métropole lance un dispositif destiné à prévenir les inondations

Des diagnostics afin de protéger les habitations (individuelles et collectives) et les locaux des entreprises des inondations. C’est ce que proposent Nîmes Métropole et l’Établissement public territorial de bassin (EPTB) Vistre-Vistrenque avec le dispositif Nîm’ALABRI. Objectifs : « Identifier le risque, savoir réagir en cas d’alerte, mettre les occupants en sécurité, limiter les dégâts et leurs coûts, bénéficier des subventions pour les travaux de protection et respecter les obligations réglementaires », apprend-on sur le site internet dédié (plus d’infos ici). Parmi les mesures de protection mises en place figurent des espaces refuges, des barrières anti-inondations, des obturations d’aérations ou encore la mise hors d’eau de systèmes électriques et informatiques. 

J’en apprends plus ici

Tous les propriétaires, gestionnaires de biens et entreprises situés en zone inondable ont l’obligation de réaliser un diagnostic inondation. « Près de 6.000 foyers de l’agglomération ont bénéficié d’un diagnostic inondation gratuit et 500 d’entre eux ont réalisé des mesures de protection grâce aux subventions », précise Nîmes Métropole. Le bureau d’études montpelliérain Mayane est mandaté pour accompagner les personnes dans le choix des solutions de protection à mettre en place, le montage du dossier de subventions et le suivi de son instruction jusqu’au versement du financement. À (re)lire dans Les Échos « Nîmes : des diagnostics immobiliers pour mieux prévenir les inondations ».

Cebu Pacific Air achète auprès d’Airbus 152 avions pour 24 Md$ 

Airbus (Blagnac, 31) reçoit une commande de la compagnie aérienne Cebu Pacific Air (Manille, Philippines) de 102 appareils A321neo (avions de ligne monocouloir) et des options d’achats pour 50 appareils de la famille A320neo pour 24 Md$, annonce la compagnie sur son site. Les réacteurs viendront de l’entreprise Pratt & Whitney GTF. La finalisation de l’achat devrait se dérouler durant le troisième trimestre de l’année. Airbus réalise en 2023 un CA de 65,4 Md€, emploie 148.000 salariés et possède 180 sites répartis sur cinq régions du monde (Europe, Amérique, Afrique et Moyen-Orient et Asie).

Cinq centres anciens de villages gardois bientôt revitalisés 

Les villages de Clarensac, Générac, Manduel, Marguerittes et Milhaud, communes membres de Nîmes Métropole, vont voir leurs cœurs de ville rénovés, dans le cadre d’une OPAH-RU (opération programmée pour l’amélioration de l’habitat – renouvellement urbain), indique un communiqué (à croquer ici). La convention tout juste signée acte le lancement de l’opération, nommée “Cœurs de Bourgs”, d’une durée de 5 ans. « À la fin de la convention, en 2029, 145 logements devraient avoir été réhabilités », projette Géraldine Rey-Deschamps, vice-présidente de Nîmes Métropole, déléguée à l’habitat et au renouvellement urbain. L’objectif des élus et des partenaires territoriaux est de lutter notamment contre l’habitat indigne, la vacance et d’adapter des logements à la perte d’autonomie. À (re)lire dans Les Échos

Une indiscrétion, une analyse pas lue ailleurs, une exclu à nous transmettre ?

Les Indiscrétions protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Zoom

Une info passée au crible

Yelloh !Village (campings) : les clés du modèle économique

Le réseau Yelloh !Village (Aigues-Mortes – 30), qui fonde son modèle sur sa capacité d’ingénierie et une homogénéité dans le profil des adhérents, intègre 12 nouveaux campings en vue de la saison touristique 2025.

Le Castel Rose (2) - Gard
©DR

Étude des données. Quelles sont les clés de la réussite de la marque de campings Yelloh Village – Europe Plein Air SAS, basée à Aigues-Mortes (30), qui franchit le cap des 100 franchisés ? (Les Indiscrétions du 3 juin, en cliquant ici). Les Indiscrétions sortent la loupe.

En 2023, 55 M€ ont été injectés par les adhérents dans l’amélioration de leur parc. Des investissements ciblés : au siège social, les 33 collaborateurs analysent les données à travers, par exemple, des études de contexte régional. Des préconisations sont formulées au propriétaire – sur l’emplacement et la taille du bureau d’accueil, la surface du restaurant et du plan d’eau… « La réussite d’un camping passe par le fait de réfléchir avant de planter un arbre, par le recours à des paysagistes et des architectes », illustre Bernard Sauvaire, l’un des fondateurs, en 2000.

Au centime d’euro près. Les équipes agrègent des ratios au centime d’euro près sur le chiffre d’affaires réalisé sur tel type de locatif, à tel endroit, à telle date… « On ne se trompe pas, car on se base sur des volumes des données. C’est très important, car la moindre erreur d’investissement peut se chiffrer en M€ pour l’exploitant, sachant qu’un mobile home premium coûte 40.000 euros. »

Parmi les prochaines cibles : l’Alsace en France et, à l’étranger, la Grèce et l’Italie. 

Pricing dynamique. YV! lance aussi une stratégie de modification des tarifs en fonction de la demande, ou ‘pricing dynamique’. Pas nouveau en soi (c’est monnaie courante, notamment dans le transport aérien), mais assez nouveau dans l’univers encore traditionnel du camping. « Ainsi, nous publions des prix que l’on estime justes à la fois pour notre rentabilité et pour satisfaire le consommateur. Nous ajustons les prix, avec de très légères hausses. Nous avons une clientèle fidélisée. Aussi, on ne vise pas pour un profit immédiat en la matraquant. Cela creuserait une trop forte insatisfaction. » 

Tourisme social et mixité. Le maintien de 40 % d’emplacements ‘secs’ par établissement assure un brassage de clientèles, et un côté tourisme social – ce qui est un vrai enjeu, vu le coût de la vie. « Je ne veux pas me couper d’une clientèle plus jeune, qui incarne notre futur. Et ce brassage de clientèles plaît à tout le monde, y compris aux clients plus fortunés qui louent des mobil homes. »

Bernard Sauvaire cofondateur Yellow Village en 2000
Bernard Sauvaire, cofondateur de Yelloh !Village en 2000

Commercialisation directe. Les adhérents de Yelloh !Village gèrent directement la commercialisation. Enfin, les propriétaires sélectionnés pour leur vision long terme et leur ancrage local. « Nous nous sommes séparés des tour-opérateurs et des plateformes de réservation. Cela a permis aux franchisés de récupérer environ 16 % de marge », calcule Bernard Sauvaire. Le taux prélevé par Yelloh! Village varie entre 2,5 % et 6 %.

Les nouvelles attentes des clients ? Le réseau identifie les animations « douces » : yoga, aquagym, sorties à vélo, circuits commentés… « Les gens attendent moins de gros spectacles qu’avant », analyse le dirigeant.

Moine cistercien. Les franchisés se retrouvent trois fois par an, pour des échanges de bonnes pratiques, travailler la confraternité et se projeter sur les nouveaux enjeux. « Cela permet une ouverture sur le monde extérieur. Le sociologue Jean Viard est par exemple intervenu sur les nouveaux modes de tourisme. Le séminaire de septembre, en Bretagne, verra l’intervention d’experts de l’IA. Ils expliqueront, de manière pédagogique, l’IA appliqué au tourisme », détaille Bernard Sauvaire. Les profils d’intervenants sont éclectiques. Ainsi, un moine cistercien était intervenu sur l’ouverture à soi. « Mais là, on avait mis la barre un peu haut », sourit-il.

26.000 hébergements. Marque de la société Europe Plein Air SAS, le groupe affiche au total 26.000 hébergements, dont 10.000 emplacements et 16.000 locatifs, et emploie 4.400 employés.

3 questions à

Thierry Ducros, Patrick Maillard, Union des Métiers du Bois

Thierry Ducros et Patrick Maillard
Thierry Ducros (à gauche) et Patrick Maillard, le 27 juin au siège de la FFB 34 (quartier Ovalie, Montpellier). ©Hubert Vialatte pour Les Indiscrétions

«  La reconstruction de Notre-Dame a fait naître des vocations de charpentiers » 

Agenceurs, charpentiers, constructeurs bois, fabricants de menuiseries extérieures… L’Union des Métiers du Bois, la 4e union de métiers de la Fédération Française du Bâtiment (9.000 entreprises, soit une hausse de 56 % en 10 ans, 100.000 salariés), tient son assemblée générale annuelle à Montpellier, le 27 juin. AG marquée par la passation de pouvoir entre le montpelliérain Thierry Ducros, président depuis 2017, et son successeur, le Francilien Thierry Maillard (BRARD menuiserie agencement), jusqu’à présent président de la commission Menuiserie intérieure – agencement. « Trois questions à… », la rubrique où le tutoiement est de rigueur.  

Thierry, quel bilan tires-tu de tes 7 ans de mandat à l’UMB ?  
En 2017, j’avais appelé les 130 administrateurs, pour avoir leur impression sur l’UMB. Il est ressorti de ces échanges l’image d’un club fermé à Paris, dispensant des discours professoraux. Or, l’esprit de l’UMB, c’est le partage. Un bureau et un comité exécutif ont été créés, pour que les 13 régions de France soient représentées, ainsi que toutes les entreprises, quelles que soient leurs tailles. Cela va de 4 salariés à 700, pour le groupe Ridoret (La Rochelle), plus important adhérent.  
L’UMB a aussi accompagné les entreprises pendant la crise du Covid, en élaborant notamment un guide métier et en alignant l’index de révision des prix avec l’augmentation des tarifs des fournisseurs. Il nous fallait être plus réactifs. Ce travail a été effectué sous le contrôle d’un commissaire aux comptes, pour obtenir des coefficients correspondant à la réalité, et pour éviter un déphasage.  
Globalement, pendant six ans, le travail a été dense. Par exemple, notre équipe d’experts techniques a réalisé 70 animations territoriales en 2023. Il s’agit aussi de promouvoir et renforcer les règles de l’art (19 DTU, Eurocode 5, guides et calepins de chantier des programmes européens PACTE et RAGE), faciliter l’application des réglementations (incendie, acoustique, accessibilité, poussière bois…), agir pour l’environnement, favoriser l’attractivité des métiers, adapter la formation aux besoins du marché, favoriser l’accès à la connaissance…  

Patrick, quel est l’état de la profession en cette année 2024 ?
Nous observons des disparités dans le niveau des carnets de commandes. Par exemple, en Bretagne, ils se situent entre 12 et 18 mois. En Occitanie, c’est nettement inférieur. L’Alsace souffre de la concurrence déloyale de l’Allemagne, où travaillent de nombreux salariés roumains ou turcs, qui n’ont pas les mêmes niveaux de salaires qu’en France.  
Nos métiers ont été revalorisés. Le fait que l’UMB se déplace dans les régions a créé des vocations, d’autant plus que les entreprises ont gagné en qualité de production. La filière est l’une des plus avancées sur le BIM (maquette numérique), l’intelligence artificielle et la robotisation.  
Par ailleurs, il y a un ‘effet Notre-Dame’. La reconstruction de Notre-Dame a suscité beaucoup de vocation de charpentiers. Des quartiers entiers, construits en bois, sortent de terre, comme Arboretum à Nanterre. La filière accueille de nombreux projets de reconversions professionnelles, par exemple des anciens ingénieurs en informatique, avocats, archéologues…, attirés par le travail dans la menuiserie et la charpente.  
Un enjeu réglementaire reste à résoudre sur la sécurité incendie. Les réglementations, rédigées sous la tutelle des pompiers, ne correspondent pas aux réalités. Si nous avions toutes dû les respecter, il aurait été impossible de construire certains ouvrages des JO de Paris. Décarboner la construction avec des produits biosourcés comme le bois, d’accord, mais pour quel surcoût ?

Thierry, quels chantiers principaux identifies-tu pour la construction bois ?
Il nous faut convaincre les investisseurs, en leur faisant comprendre qu’il est aussi intéressant et rentable d’investir dans le bois que dans la pierre. Le bois est un matériau durable, solide, biosourcé, compatible avec la RE 2020, une réglementation qui doit nous permettre de vendre davantage le produit bois… Il permet de gagner 10 % de surface utilisable dans les logements, car l’isolation se trouve dans l’épaisseur de la structure du bois. Mais l’expression ancrée est toujours « Investir dans la pierre » !  
Le bois souffre encore de contre-vérités. Par exemple, il n’y a pas de problèmes de ressources en France : nous n’utilisons que 55 % de la croissance de la forêt française. Précisons que le bilan carbone d’un bois importé n’est pas forcément moins positif qu’un bois français. Le bilan carbone d’un bois extrait des Vosges, requérant l’utilisation de quatre roues motrices sur des terrains en pente, sera moins bon que des résineux importés de Finlande, et transportés par voie fluviale puis maritime.  
Rappelons aussi que l’IA a été anticipée dès 2019, alors que l’image de nos métiers peut être passéiste. Lors d’une réunion récente, trois entreprises ont présenté leurs outils d’IA mis en place. L’un d’eux a mis en place une solution codant les outils pour les retrouver plus facilement. Il a partagé cette application gratuite à tous les adhérents.  
Face au lobby du béton, nous prônons une mixité de la construction. Nous ne construirons pas des sous-sols de parking en bois et, à une certaine hauteur, il faut du béton pour apporter une stabilité au bâtiment. Mais nous ne voulons pas pour autant que le bois soit caché.  
Enfin, je souhaite que l’Éducation Nationale joue le jeu avec les métiers du bâtiment. Récemment, un professeur a convoqué les parents d’un élève, pour l’empêcher de se diriger vers la filière bois, prétextant que c’était ‘du gâchis’. Les parents n’ont pas lâché, car ils savaient que c’était une vocation chez leur enfant. Mais il y a un vrai problème, chez les enseignants, par rapport à nos métiers. Or, le bâtiment représente un ‘escalier social’. Sur les 200 adhérents de la région de Montpellier, beaucoup ont commencé apprenti, puis sont devenus entrepreneurs, par création ou reprise. 

La HV Touch

Conseil RP

Les médias peuvent être de mauvaise foi, voire militants. Il faut juste le savoir. Exemple avec les préavis de grève sur le réseau ASF (Vinci Autoroutes), posés la semaine dernière par la CFDT. Plusieurs confrères, et non des moindres (France Bleu, JT de France 2) ont relayé l’appel, interviews à l’appui, laissant à penser que les services pourraient être perturbés pour le premier week-end de départ en vacances.
Un sujet forcément vendeur. Mais ne reflétant pas la réalité de la mobilisation. Ainsi, Vinci Autoroutes totalise, le 6 juillet, 16 grévistes, soit… « 0,3 % des effectifs, d’après l’exploitant. Compte tenu de ce taux de participation dérisoire, aucune gêne clients n’est à déplorer », indique aux Indiscrétions Vinci Autoroutes. On est bien les seuls à parler de la fin de cette histoire.

La phrase

« Depuis le début de la crise immobilière, je n’ai cessé d’alerter que si la majorité (ex-majorité, note) ne fait rien pour le logement en France, la détresse entraînera des votes contestataires. Un bref mea culpa au sujet de l’acte de bâtir de l’ex-ministre de l’Économie, qui se félicite de son bilan à Bercy, mais rien de plus ! Une loi de défiscalisation rapporterait à l’État plus que ce qu’elle ne lui coûterait, et éviterait un désastre social. Nicolas Sarkozy l’avait fait en 2008… Allons-nous être entendus ? »

Cédric Gonzalez, fondateur de NG (promotion immobilière, Mauguio – 34), ce 7 juillet, en réaction à un post de Céline Torres (Pôle Habitat FFB Occitanie, lire ici) sur LinkedIn.

On s’en fout

Et maintenant ? Les élections législatives du 7 juillet, marquées par une participation record – à ce titre, très représentatives de l’état de l’opinion publique et apportant la « clarification » voulue par le chef de l’État -, ont enfanté de trois blocs à peu près égaux. Dans un ordre inattendu : NFP, Ensemble, et RN en 3e position, alors que ce dernier était sondé en tête, encore le 5 juillet, par tous les instituts. En résumé, on prend les mêmes et on recommence. Le NFP, vainqueur incontestable en nombre de sièges gagnés, n’a pas, et de loin, la majorité absolue. Comment cette alliance, montée à la hâte et composée de courants parfois contraires, fonctionnera-t-elle au quotidien ? Une chose est sûre : les deux autres blocs ne lui feront pas de cadeaux. Là aussi, les urnes livrent un bilan mitigé. Les Macronistes ont limité la casse, mais sont relégués à la 2e place. Le RN a la gueule de bois, mais signe un score historique qui doit interroger les élites, au-delà des émotions et des slogans trop faciles.
Doit-on s’attendre à une énième fulgurance, dont cette folle actualité estivale a le secret, avec une improbable union entre PS, Macronistes et LR qui dessinerait un gouvernement provisoire ? Au final, que faire de ces France irréconciliables, exaspérées, éruptives ?
Là où l’art politique est censé apporter de la concorde nationale et du ciment social, il ne semble plus semer que divisions, fractures et ressentiments. Laissant les électeurs à de fugaces et partielles joies, ou à de bien dangereuses frustrations – c’est selon. L’avenir s’apparente à un point d’interrogation majuscule, aussi haut que la Tour Eiffel, une interrogation bien visible depuis les capitales étrangères et les places financières.
Ce 8 juillet, à l’aube des JO qu’elle n’a pas accueillis depuis 100 ans, la France est ingouvernable. En prenant un peu de hauteur, on peut considérer que ce n’est pas un drame en soi. Le phénomène s’est déjà produit dans l’histoire de la République, qui en a vu d’autres.
Plus important, l’équipe de France de football est toujours en course pour l’Euro 2024. Ses joueurs n’auront même pas honte au moment d’enfiler le maillot tricolore, mardi soir contre l’Espagne. Et, en cas de victoire, la parenthèse enchantée de l’été pourra enfin commencer, pour le bien de tous.

Ça pousse

Ils et Elles bâtissent nos villes

GA Smart Building inaugure ses nouveaux bureaux

ga smart building
©Epaillard Machado

GA Smart Building inaugure ce 4 juillet son nouveau siège social, apprend-on dans un post LinkedIn du président du groupe Sébastien Matty. Situés la Piste des Géants à Toulouse, les locaux sont baptisés “Niwa”, signifiant “jardin” en japonais. « Nous sommes convaincus que la construction hors-site constitue le futur de la construction neuve comme de la rénovation. Notre secteur doit opérer sa révolution industrielle pour répondre aux immenses défis qui sont les nôtres. Niwa est à la fois la vitrine de la stratégie durable et responsable de GA Smart Building, une réalisation emblématique de la construction hors-site et le manifeste d’un immobilier décarboné. Il est également la preuve que le hors-site, loin de s’opposer à l’architecture, vient la sublimer », appuie Sébastien Matty dans un communiqué de presse. 

Rodilhan (Gard) : M&A Promotion attaque les travaux du programme Parc Vitae

résidence Parc Vitae zac rodilanum
Perspectives de la résidence Parc Vitae à Rodilhan (30) ©NAS Architecture

Le promoteur montpelliérain M&A, via sa filiale Kalithys, accompagnée des bailleurs sociaux Promologis et SFHE, lance le 11 juillet la construction de la résidence Parc Vitae sur la ZAC de Rodilanum à Rodilhan (30). Ce macro-lot A se compose d’un pôle enfance (crèche et centre aéré) et de 46 logements locatifs sociaux « dont une partie des logements en rez-de-chaussée sera dédiée à des seniors », explique Victoria Martinez-Rocher, responsable appels à projets au sein de M&A. L’architecture est confiée à Johan Laure (Nas Architecture, Montpellier). Le promoteur prévoit de livrer le pôle enfance au 1er trimestre 2025, sur lequel la mairie prend en charge la réalisation des travaux intérieurs. La livraison de la résidence est, elle, prévue au 3e trimestre 2025. « Pour la construction, nous avons fait le choix d’utiliser essentiellement des matériaux géo-sourcés avec notamment des pierres massives de la carrière des Estaillades, situées dans le Lubéron », précise Victoria Martinez-Rocher.  

J’en apprends plus ici  

Pour rappel, la ZAC Rodilanum développe une offre de logement diversifiée favorisant la mixité sociale, la réalisation d’équipements publics et de locaux destinés aux professions libérales. Ce projet a pour but de relancer le dynamisme démographique de la commune et devrait à terme accueillir 300 habitants. Pour réaliser ce projet, la commune de Rodilhan a approuvé un contrat de concession d’aménagement avec la SPL Agate. 

Des potins immo ? Une nomination ? Des initiatives et projets ?

Les Indiscrétions protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Au marché

Les marchés publics essentiels en Occitanie de la semaine passée. Parce qu’il faut bien vivre.

APPELS D’OFFRES

BTP 👷‍♀

Occitanie Est 

La Ville de Mèze lance un avis pour des travaux d'aménagement de la salle polyvalente Jeanne Oulié.  

La communauté de communes Sud-Hérault lance un avis pour des Travaux de réaménagement d'un bâtiment communal en un relais d'entreprises sur la commune de Capestang (34).  

La communauté d'agglomération Hérault Méditerranée lance un avis pour la construction du centre administratif de la direction eau et assainissement et pluvial de la communauté d'agglomération Hérault Méditerranée

La communauté de communes Albères - Côte Vermeille - Illibéris lance un avis pour la construction des hangars sur le site de la station d'épuration d'Argelès-sur-Mer de la communauté de communes des Albères - Côte Vermeille - Illibéris

Le rectorat de Montpellier de la région académique Occitanie lance un avis pour un marché de maîtrise d'œuvre relatif à de la restructuration et la densification du site Canopé à Montpellier

Montpellier Méditerranée Métropole lance un avis pour des travaux de maintenance et d'extensions du réseau pluvial.  

La communauté d'agglomération du Pays de L'Or lance un avis pour une mission de maîtrise d'œuvre pour identifier un système d'endiguement maritime de la promenade est du port de La Grande-Motte.  

UGECAM Occitanie lance un avis pour un concours restreint de maîtrise d'œuvre sur esquisse pour la reconstruction du centre de soins médicaux et de réadaptation Le Vallespir sur la commune de Le Boulou (66).  

La Ville de Canet-en-Roussillon lance un avis pour la construction d'un bâtiment pour accueillir l'Institut Nautique de Méditerranée.  

Occitanie Ouest 

La mairie de Tarbes lance un avis pour conception et réalisation d'une salle multi-activité au Parc des Expositions.  

La mairie de Saint-Geniès-Bellevue (31) lance un avis pour démolition, reconstruction et réhabilitation du groupe scolaire de Saint-Geniès-Bellevue.  

La SPL Arac Occitanie lance un avis pour un concours restreint de maîtrise d'œuvre pour la construction d'un groupe scolaire (Marcel Pagnol/ Arthur Rimbaud) et la rénovation thermique d'un autre groupe scolaire (Jacques Prévert / Paul Verlaine) à Barbazan-Debat (65).  

La CCI Occitanie lance un avis pour l'installation de deux centrales d'ombrières photovoltaïques sur le parc de stationnement de Purple Campus de Foix à Saint-Paul-de-Jarrat (09)

Toulouse Métropole lance un avis pour le réaménagement de la route de Labège (M16) à Toulouse.  

La commune de Saint-Léon (31) lance un avis pour une maîtrise d'œuvre pour la construction du centre technique municipal à Saint-Léon.  

Toulouse Métropole lance un avis pour des travaux d’aménagement du REV 5 - Section Baylet / Firmin Pons et aménagements cyclables de l'Avenue Louis Bazerque, et du REV5 sur l'échangeur de la Cépière.  

La mairie de Castres lance un avis pour une mission de maitrise d'œuvre pour l'aménagement de salles d'expositions temporaires externalisées pour le musée Goya.  

ATTRIBUTIONS DE MARCHÉ

Plus de marchés ici

La commune du Barcarès attribue le marché de mission de maitrise d'œuvre pour le réaménagement de la place de la république à PHILLIPE RUBIO ARCHITECTES. Valeur totale du marché : 644 300 euros.  

Ouest Aveyron Communauté attribue le marché de transport des emballages en verre du territoire d'Ouest Aveyron Communauté à DECHETS SERVICES 12. Valeur totale du marché : 220 999 euros.  

Toulouse Métropole attribue le marché de travaux de rénovation des réseaux d'arrosage et de fontainerie pour Toulouse Métropole des années 2024 à 2028 à Ideo. Valeur totale du marché : 69 150,10 euros.  

La Ville de Toulouse attribue le marché de construction d'un groupe scolaire et d'un centre petite enfance sur la ZAC Malepère à Toulouse à STIBAT (SOCIETE DE TRAVAUX ET D'INGENIERIE DU BATIMENT), ANTRAS OSSATURE BOIS, MIDI AQUITAINE ETANCHEITE - M.A.E, SAS CLAUDE LAUMOND, GB METALLERIE, LACAZE CARRELAGE ET CHAPE FLUIDE, Entreprise de Travaux de Ravalement, ELECTRICITE INDUSTRIELLE J. P. FAUCHE, R.L.S, GENIE CLIMATIQUE MISPOUILLE G.C.M, ORONA SUD-OUEST, MARIN, CARO TP, ENTREPRISE CLARAC ET COMPAGNIE et LOISIRS DIFFUSION. Valeur totale du marché : 9 485 502, 38 euros.  

La mairie d’Aigues-Mortes attribue le marché de mission de maitrise d'œuvre pour la modification du rez-de-chaussée et la rénovation énergétique globale de l'Hôtel de Ville à MN-Lab Architectes. Valeur totale du marché : 249 950 euros.  

La commune de Labastide-Saint-Sernin (31) attribue le marché de construction d'un nouveau groupe scolaire et restructuration partielle du groupe scolaire existant a Labastide-Saint-Sernin à COMPAGNIE GENERALE D’ENTREPRISE MODERNE CONSTRUCTION CGEM CONSTRUCTION, OCCITANIE TOITURE, BCE, LABASTERE 31, JACKY MASSOUTIER ET FILS SAS, NIN, COOP INDUSTRIELLE MENUISERIE SUD OUEST, ERITEC, VERGAI EQUIPEMENT ETUDES ELECTRIQ, MARIN, LACAZE CARRELAGE ET CHAPE FLUIDE, LORENZI, DELAMPLE VRD et STE D'ENTRETIEN ET DE RESTAURATION DU PATRIMOINE ET DE L'ENVIRONNEMENT. Valeur totale du marché : 3 116 266,59 euros.  

La SPL Arac Occitanie attribue le marché de concours restreint de maîtrise d'œuvre pour la construction de la future halle de sport connectée au CREPS de Montpellier à GPT MDR ARCHITECTES. Valeur totale du marché : 906 100 euros.  

Habitat Perpignan Méditerranée attribue le marché de mission de maitrise d'œuvre pour la réhabilitation énergétique des bâtiments 11,12 et 13 de la Résidence Neuguebous pour 63 logements IMFSI à Perpignan (66) à MBI INGENIERIE. Valeur totale du marché : 152 971,8 euros.  

La communauté d'agglomération Béziers Méditerranée attribue le marché d’assistance à maîtrise d'ouvrage pour l'élaboration du schéma directeur des infrastructures routières et cyclables de l'agglomération Béziers Méditerranée au groupement Bei (mandataire)/Betu/Evopods/Tmau. Valeur totale du marché : 153 950 euros.  

La communauté d’agglomération du Grand Montauban attribue le marché de mission de maitrise d'œuvre pour l'aménagement paysager du parc du Treil et de ses espaces publics à Montauban à EXIT PAYSAGISTES ASSOCIES. Valeur totale du marché : 225 290 euros. 

La Ville de Nîmes attribue le marché de renouvellement urbain du quartier Chemin Bas d’Avignon et de travaux d’aménagement des espaces publics secteurs Braque et Jean Moulin à EUROVIA LR, BOUYGUES ENERGIE ET SERVICES, GPT GRC PAYSAGES/COURT TERRASSEMENT et MIGMA. Valeur totale du marché : 2 885 201,96 euros.  

Midi Logement (65) attribue le marché de travaux pour la construction de 19 Logements à Saint-Lary-Soulan à Jpf Menuiseries, Oliveira Rogel et Les Menuisiers Bagnerais. Valeur totale du marché : 685 340,08 euros.  

L’agenda

JUILLET

Mardi 16 juillet : 

Webinaire : « Quelle est la situation hydrique en Occitanie après les fortes pluies printanières ? », organisée par la CleanTech Vallée de 11h à 12h. Lieu à venir mais inscription là.

Mercredi 24 juillet : 

Afterwork du Parc naturel marin du golfe du Lion "Les Effets Mer" à partir de 19h au club de plage "La plage en famille" à Canet-en-Roussillon (66). Informations ici.

SEPTEMBRE

Jeudi 12 septembre : 

REF Montpellier, organisée par le Medef Hérault Montpellier aux Domaine des Grands Chais à Mauguio (34).

Jeudi 19 septembre :

Réunion d’information sur les solutions de financement “haut de bilan” organisée par Ad'Occ à la Maison de Ma Région de Cahors (Lot) à 9h30. Plus d'infos et inscription ici.

Mardi 24 septembre : 

Réunion d’information sur les solutions de financement “haut de bilan” organisée par Ad'Occ à la Maison de Ma Région de Nîmes (Gard) à 9h30. Plus d'infos et inscription ici.

« Les Biodéchets : quelles solutions du tri à la valorisation ? », organisé par le Cress Occitanie de 8h30 à 14h30 à la Cité (55 Av. Louis Breguet, 31400 Toulouse). Plus d'infos et inscription ici.

Jeudi 26 septembre : 

2ème édition du Salon POP sur le thème « L'entreprise de demain », oraganisée par Provence Occitane Proactive au Forum de Laudun-l’Ardoise (30). Informations et programme ici

Rentrée solennelle de Montpellier Management (Université de Montpellier) sur le thème « Intelligence artificielle et intelligence humaine : complémentarité vs dépendance », organisée à 17h45 au Bâtiment D de l'espace Richter (rue Vendémiaire, Montpellier). Inscription avant le 16 septembre ici.

Assemblée générale de l'UIMM Méditerranée Ouest au Château Puech Haut à Saint-Drézéry (34) à partir de 17h.

Plus d'événements ici

OCTOBRE

Du 3 au 5 octobre : 

5e édition du forum de la transition Le Monde Nouveau, organisé par le Groupe La Dépêche à Planet Ocean (Montpellier). Plus d'infos et inscription ici.

Mardi 8 octobre : 

17e édition d’Occitanie Innov « Les rencontres de l’innovation en Occitanie », organisée par l'agence Ad'Occ, à la cité Toulouse. Programme ici et inscription .

Mercredi 9 octobre : 

Journée : La robotique médicale Made in France : ses réussites, ses enjeux, organisée par Med Robotics Place de 9h30 à 17h30 à la Cité de l’Economie et des Métiers de Demain, 132 Bd Pénélope, Montpellier. Informations et inscription ici.

Jeudi 17 octobre :

Assises des Travaux Publics Occitanie Méditerranée organisées par la FRTP Occitanie au Palais des Congrès de la Grande-Motte (34) à 17h.

DÉCEMBRE

Mercredi 11 et jeudi 12 décembre :

EnerGaïa, forum des énergies renouvelables, organisé au parc des expositions de Montpellier (34). Plus d'infos et inscription ici.

Des potins immo ? Une nomination ? Des initiatives et projets ?

Les Indiscrétions protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Newsroom

L’agence travaille en ce moment sur plein de choses passionnantes :

JOURNALISME

Pour Les Échos : 

  • Solaire flottant : Solarinblue mobilise 6 M€

Séries d'été pour  Les Échos (parutions en juillet et août):

  • Friches industrielles : dans le Gard rhodanien, l'ancien site d'Arcelor-Mittal tente de sortir de l'ornière
  • Marcoule, bien parti pour accueillir le premier prototype de mini réacteur
  • Le Gard face au réchauffement climatique (4 articles)
  • Gard : ces projets qui tardent à aboutir (4 articles)
  • Gard : 4 portraits de maires qui durent

Contribution au magazine de ToulÉco :

  • Jean-Marc Bouchet (Qair), 35 ans d’énergies renouvelables
  • Financement participatif : Enerfip mise sur le centre-ville de Montpellier
  • Sevrage tabagique : NFL Biosciences passe à la phase industrielle
  • Recherche : Éric Servat, « Monsieur international » de l’eau
  • Biotech : comment Christophe Douat fait accélérer Medincell

BoisMAG : Traitement des bois sciés, embellissement et finition des bois : enquête nationale

RÉDACTIONS

Occitanie News (Région Occitanie) : newsletter thématique sur les mobilités, en co-rédaction avec Emmanuelle Durand-Rodriguez (Telmi Studio, Toulouse). La newsletter Occitanie News de juin a porté sur le sport. Découvrir et s’abonner en cliquant ici.

Montpellier Méditerranée Métropole : pour Le Mas Média (Pierre Bruynooghe, Montpellier), retour sur les premières Rencontres des Énergies Renouvelables, le 20 juin.

 

ANIMATIONS

12 septembre : table ronde « Le grand saut techno », organiséeau Domaine des Grands Chais à Mauguio (34) dans le cadre de la REF (Rencontre des Entrepreneurs de France) Montpellier. Organisateur : Medef Hérault Montpellier. Coanimation Hubert Vialatte / Sarah Nguyen Cao Khuong.

 

Voilà, c’est tout pour cette semaine. Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite. Vos données ne seront pas communiquées à des tiers. Vous pouvez vous désinscrire en un clic.
Les Indiscrétions sont adhérentes du Spiil (Syndicat de la presse indépendante d’information en ligne) depuis mars 2024.

Les dernières indiscrétions

Delga serre la vis

Paradoxe croustillant. Alors que la campagne des élections législatives a été la fête aux licornes volantes, avec son cortège de dépenses non financées, les budgets 2025 seront, à l’inverse, synonymes d’une rigueur inédite. Côté politique, ...

On va enfin parler d’autre chose

On va enfin parler d’autre chose. Les élections législatives du 7 juillet, marquées par une participation record, ont enfanté de trois blocs à peu près égaux. Dans un ordre inattendu. En résumé, on prend les mêmes et on recommence. L’analyse ...

L’été létal

Les indiscrétions Semaine du 1er juillet 2024sur le gril cette semaineLe 10 juin, nous titrions « Dissolution sans dix solutions », dans un jeu de mots peut-être efficace, mais résigné, à l’annonce des élections législatives. Au lendemain du ...

La rédaction

Il ne lâche rien

Hubert, Montpelliérain depuis 40 ans (avec quelques infidélités londoniennes et parisiennes), est diplômé du Centre de Formation des Journalistes Paris (2001).

En savoir plus sur Hubert

Signes distinctifs sur sa carte de presse 95598, la quête de clarification et de saine problématisation, dans un monde souvent entravé par les acronymes abscons, la langue de bois, les approximations et les infox.
Hubert a été auditeur de la session 2019-2020 du Chede (cycle de hautes études pour le développement économique). Un réseau national constitué de chefs d’entreprise, élus, préfets, hauts fonctionnaires, cadres de collectivités…, précieux.
Avant de jouer sa partition, il a fait ses gammes pendant 18 ans (2001-2019) à La Lettre M, média économique régional de référence. Il y a commencé stagiaire, avant d’évoluer au fil des ans jusqu’au poste de rédacteur en chef, contribuant activement au développement du titre à Toulouse entre 2015 et 2018.

Heureusement qu’elle est là

Francilienne, résidant à Montpellier depuis 2018 et diplômée de Sup de Com’ Montpellier (2020), Sarah a rejoint Agencehv en CDI (temps plein) début octobre 2020.

En savoir plus sur Sarah

Ses missions : rédaction d’articles sous l’autorité de Hubert Vialatte, veille média, structuration de la stratégie et de l’organisation, création graphique, mise en page, social media management, mise en ligne et promotion des Indiscrétions.

Sarah porte un intérêt au métier de journaliste. Son mémoire de fin d’étude porte ainsi sur le thème « L’impact de l’Intelligence Artificielle sur la presse en ligne et le journalisme ».

Amélie dite « de Cazilhac »

Rédaction, community management, promotion des Indiscrétions… Amélie Cazalet poursuit son chemin en CDI (temps plein) depuis septembre 2022 chez Agencehv, après y avoir effectué un stage, de mars à septembre 2021, puis une alternance jusqu’en septembre 2022.

En savoir plus sur Amélie

Originaire des Cévennes, plus précisément de Cazilhac (d’où « Amélie de Cazilhac », on trouve que ça sonne bien), elle est diplômée d’un Master 2 Marketing, Médias et Communication à Montpellier Management (Université de Montpellier).

La mascotte

Vincent Riba, âgé de 20 ans, a rejoint Agencehv en alternance rédaction – community management en septembre 2023 pour deux ans. Il est actuellement en Master Sport, Événementiel et Communication à Mediaschool Montpellier.

En savoir plus sur Vincent

Passionné de rugby, Vincent se destine au journalisme sportif.

Soyez Indiscret.e.s !

Les Indiscrétions protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Devenir partenaire

Vous vous reconnaissez dans le ton des Indiscrétions, sérieuses sans se prendre au sérieux, utiles et futiles, bienveillantes et exigeantes ? N’attendez plus !

Share This

Je communique

Vous pouvez joindre un communiqué/dossier de presse, des photos, ou tout autre élément en lien avec votre Indiscrétion.
Taille max. des fichiers : 2 MB.

Je communique

Vous pouvez joindre un communiqué/dossier de presse, des photos, ou tout autre élément en lien avec votre Indiscrétion.
Taille max. des fichiers : 2 MB.

Je communique

Vous pouvez joindre un communiqué/dossier de presse, des photos, ou tout autre élément en lien avec votre Indiscrétion.
Taille max. des fichiers : 2 MB.

Je communique

Vous pouvez joindre un communiqué/dossier de presse, des photos, ou tout autre élément en lien avec votre Indiscrétion.
Taille max. des fichiers : 2 MB.

Je communique

Vous pouvez joindre un communiqué/dossier de presse, des photos, ou tout autre élément en lien avec votre Indiscrétion.
Taille max. des fichiers : 2 MB.