Bandeau Ad Occ Les Indiscretions du 6 decembre

Sortons-les de la panneSemaine du 21 février 2022

LES INDISCRÉTIONS

Vos 5 minutes business en Occitanie

Suivez Les Indiscrétions sur les réseaux sociaux :

À l'affiche

À l’affiche
9

Parce qu’elles et ils le valent bien

Laurent Hérail, Mobilians Occitanie

PDG du Groupe Surplus Recyclage, Laurent Hérail succède à François Raguin (Financière Koala) à la présidence de Mobilians (ex-CNPA) Occitanie. Ce dernier reste membre du bureau régional en qualité de vice-président, tout comme Guillaume Pech (Alpha Recyclage). Enfin, Pierre Geral (Carrosserie Henry Geral) complète l’équipe en tant que trésorier régional. Le contexte actuel implique les professionnels des services de mobilité : évolution du parc et du mix énergétique, disruptions technologiques, digitalisation des activités, prise en compte des enjeux environnementaux, ZFE…
Mobilians est le premier mouvement des chefs d’entreprises du commerce et de la réparation automobile et des services de mobilité : voitures, motos, vélos, véhicules industriels, trottinettes, etc. L’organisation professionnelle représente près de 160 000 entreprises de proximité et 500 000 emplois en France.

Carole Fistahl, Apec Occitanie

L’étude dévoilée par l’Apec le 16 février sur l’emploi des cadres en Occitanie met en lumière les difficultés de recrutement. « Les compétences de cadres à forte expertise technique sont très recherchées et soumises à de fortes tensions notamment dans l’informatique, l’ingénierie et la sphère industrielle », indique Carole Fistahl, déléguée régionale de l’Apec Occitanie. Pour la 1ère fois depuis le début de la crise sanitaire, le volume trimestriel des offres d’emploi des cadres dépasse celui de 2019, année record pour les recrutements. « Sur le seul mois de janvier, les offres dépassent de 23 % le niveau de janvier 2020. Ces bonnes orientations devraient amplifier les difficultés de recrutement déjà à l’œuvre », ajoute-t-elle. Les cinq leviers pour optimiser l’attractivité d’une entreprise : « Développer sa promesse employeur, professionnaliser son recrutement, faciliter l’intégration, cultiver sa marque employeur, et valoriser son territoire ». En détail : témoigner les atouts du territoire (sa qualité de vie, son patrimoine), communiquer sur les infrastructures existantes et sur d’éventuels projets de désenclavement, proposer des aides au déménagement, des solutions de recherche d’emploi pour le conjoint, instaurer des mesures facilitant l’intégration professionnelle du candidat recruté, rendre visible et attractive son entreprise sur Internet, communiquer sur ses valeurs et ses bonnes pratiques, parler du sens et des missions proposées, faire part des perspectives de formation et d’évolution, proposer un package salarial cohérent, communiquer sur les avantages offerts (possibilité de télétravail, aménagement des horaires…)…

Benoît Serre, L’Oréal France

Le DRH de l’Oréal France, vice-président délégué de l’ANDRH (association de professionnels des ressources humaines), est l’invité, le 8 mars, du Medef Hérault Montpellier, en partenariat avec l’antenne héraultaise de l’association nationale des DRH et l’association Entreprendre. Parmi les sujets abordés : télétravail, organisation hybride des entreprises, digitalisation et impacts sur les RH, pénuries de main d’œuvre, dialogue social, qualité de vie au travail…

 

Hervé Lefebvre, conférence régionale des SCoT

Le maire de Samatan (Gers), président de la communauté de communes du Savès et référent de la Fédération des SCoT pour l’Occitanie, installe la Conférence régionale des SCoT, ce mardi 22 février, à partir de 14h00 et en visioconférence via ce lien. La loi Climat et Résilience prévoit la mise en place des Conférences régionales des SCoT. Elles réuniront les élus qui pilotent les documents de stratégie territorial que sont les SCoT, ainsi que les représentants des communes et intercommunalités compétentes en matière de documents d’urbanisme (PLU et PLUi).
©DDM J-J Pélissier

Christian Poujol, Initiative Hérault-Est

Déjà à la tête de la Chambre de métiers et de l’Artisanat de l’Hérault, Christian Poujol est élu à l’unanimité à la présidence d’Initiative Hérault-Est, réseau associatif de financement des créateurs d’entreprise. Il prend la suite de Jean-Luc Sébastia, décédé le 29 décembre. Cette plateforme locale travaille en collaboration avec la communauté de communes du Pays de Lunel et la communauté d’agglomération du Pays de l’Or. Les vice-présidents sont Christian Delon et Gil Gréa. Christian Poujol est à l’origine de la création de cette association, en 2000.

Jean-Michel Giraud, 3M

Il est le nouveau directeur du pôle Attractivité, développement économique et emploi de Montpellier Méditerranée Métropole. Le 9 février lors des Assises du Territoire, il a exposé une batterie de chiffres : 265 M€ dédiés à l’activité économique, 140 M€ pour la politique de l’innovation, 32 M€ pour Med Vallée, 125 M€ pour répondre aux besoins des entreprises et artisans, 14 M€ pour accompagner le développement des industries culturelles et créatives… Il était auparavant directeur Appui aux entreprises de la Région Hauts-de-France.

Laurent Senigout, TaM

51 ans, diplômé de l’EM Lyon, actuel DG de Keolis Rennes, il sera le 4 avril le nouveau directeur général de TaM. Il succède à Luc Egoumenides. Avec une feuille de route laissant peu de place aux week-end de trois jours en totale déconnexion au fin fond du Larzac : mise en œuvre de la dernière phase de la gratuité des transports en 2023, sécurisation du réseau, réalisation de la ligne 5 de tramway pour une mise en service en 2025, extension de la ligne 1 de tramway jusqu’à la gare TGV Montpellier Sud de France (2024), création de 5 lignes de bus à haut niveau de service en 2025 et construction d’un nouveau centre d’exploitation et de maintenance bus et tramway sur le site de Grammont (2026). Plus à lire ici.
Autre recrutement, celui de Nicolas Pérez à la direction du service relations Presse. Encore un Lyonnais : Nicolas Pérez est actuellement responsable adjoint du service presse à la Métropole de Lyon.

Jean Thévenot, ordre régional des médecins

Gynécologue obstétricien à Quint-Fonsegrives (31), Jean Thévenot est réélu à la présidence de l’ordre régional des médecins avec 22 voix contre 8, précise Midi Libre. « Le docteur Thévenot garde massivement la confiance de ses pairs malgré un audit sévère, en avril dernier, de l’ordre national sur la gestion administrative et sur la gestion des ressources humaines de l’ordre régional », poursuit le quotidien régional. Ce conseil représente l’Ordre des médecins auprès de toutes les structures régionales de santé. Il doit notamment étudier les projets, propositions ou demandes d’avis qui lui seront soumis par les instances compétentes en matière de santé au niveau régional.

Clémence Peyrot, Adéquation

« L’alimentation du marché de l’immobilier neuf en Languedoc-Roussillon est, en 2021, portée majoritairement par les marchés secondaires que sont Nîmes, Sète, Béziers, Narbonne et Perpignan. 55 % des mises en ventes ont été assurées par ces marchés, une première depuis 2009 », explique Clémence Peyrot, consultante et référente territoriale Occitanie du bureau d’études Adéquation, le 17 février, aux côtés de Simon Chapuy, directeur régional. « Cela dit, les capacités d’absorption du marché secondaire ne seront jamais celles de la Métropole de Montpellier », ajoute-t-elle. 1.600 mises en ventes ont eu lieu à Montpellier en 2021, « soit – 40 % par rapport à 2020. Nous avons donc un vrai ralentissement du marché, avec un stock qui s’amenuise », alerte Clémence Peyrot.
Conséquence de cette raréfaction de l’offre : les prix augmentent de 11 % sur la métropole. Même tendance sur Nîmes, leader des marchés secondaires, et Sète, qui affichent tous deux + 7 % en 2021. L’explosion des prix est moindre sur Béziers, Narbonne et Perpignan (entre + 2 et + 3 %).
En termes de projection 2022, « la Métropole de Montpellier devrait retrouver progressivement une dynamique », indique Clémence Peyrot, faisant écho aux annonces faites par Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole, lors des Assises du Territoire le 9 février. « Une dynamique devrait se dessiner, mais les annonces faites (8.000 logements sur secteur aménagé lors des quatre prochains semestres) n’alimenteront le marché qu’en 2023 », conclut-elle.
Visionnage du replay ici.

Jean-Luc Moudenc, PLUiH de Toulouse Métropole

Coup dur pour le maire LR de Toulouse : le 15 février, la cour administrative d’appel de Bordeaux confirme l’annulation du PLUiH (plan local d’urbanisme intercommunal et Habitat) de Toulouse Métropole « À moins d’un recours peu probable de la Métropole devant le Conseil d’État, ce document clé de la planification urbaine, qui fixe les règles de constructibilité mais aussi la production de logements, est aujourd’hui définitivement enterré », rappellent nos confrères de La Dépêche du Midi, ici. « L’annulation du PLUIH, qui s’ajoute à celle du PDU en 1er instance, laisse la collectivité exsangue de tout cadre clair en matière d’urbanisme et d’habitat, puisque cette décision confirme que ce sont les PLU et POS qui prévalent désormais jusqu’à l’avènement d’un nouveau PLUIH qui ne devrait pas intervenir avant 2025 », regrette le groupe d’opposition AMC Métropole. De quoi donner des sueurs froides, côté Montpellier, à Michaël Delafosse et Maryse Faye, qui préparent le prochain PLUI (sans le « H », la métropole ayant déjà un PLH) pour 2024.

Olivia Grégoire, Assises du Rebond

Lors des assises du Rebond des entrepreneurs, suivies par 500 entrepreneurs, le 15 février à Paris, Olivier Torrès, enseignant à l’Université de Montpellier et MBS (Labex Entreprendre) et fondateur d’Amarok, premier observatoire sur la santé des entrepreneurs et dirigeants de PME, a insisté sur « la nécessité de se préoccuper de la santé des entrepreneurs, surtout quand ces derniers subissent un dépôt de bilan ». Avec les autres associations membres du Portail du Rebond (60 000 Rebonds, Re-Créer, APESA, Second Souffle et SOS Entrepreneurs), il a co-signé une tribune sur « le rebond entrepreneurial, cause d’intérêt général ». « Si la création consiste à écrire une page blanche, le rebond nécessite de blanchir une page déjà noircie. Il n’y a pas de rebond possible si l’écosystème entrepreneurial ne tend pas la main pour atténuer les doutes et les dettes. » Olivier Torrès a salué la Loi sur la santé au travail du 2 août dernier, qui ouvre désormais la possibilité aux Services de Prévention en Santé au Travail d’ouvrir leur porte aux travailleurs non salariés.
« Au moment où la France bat tous les records de création d’entreprise (près d’un million en 2021 malgré la crise sanitaire), il est bon de rappeler cette évidence : l’entrepreneur n’est pas un travailleur comme un autre car il s’expose à des risques spécifiques comme celui du dépôt de bilan que trop souvent l’on qualifie encore de faillite qui induit la notion de faute », ajoute-t-il.
Aux côtés d’Olivia Grégoire, secrétaire d’État chargée de l’économie sociale, solidaire et responsable, Christian de Baecque, porte-parole du Portail du Rebond a énoncé trois propositions : « Il faudrait d’abord inclure le passif SSI (Sécurité Sociale des Indépendants) de l’entrepreneur dans celui de l’entreprise. Ensuite, limiter les cautions personnelles des dirigeants et enfin, étendre le droit au compte bancaire à un entrepreneur en rebond. Ces mesures permettraient non seulement de mieux valoriser le rebond entrepreneurial mais aussi de porter un regard plus bienveillant sur celles et ceux qui prennent les risques de dernier recours dans notre société. »
©Gézelin Grée

Thierry Angles, Banksy Modeste Collection

Sérigraphe d’art et dirigeant de l’entreprise Anagraphis (Saint-Georges d’Orques, 34), Thierry Angles est l’un des instigateurs de l’exposition Banksy à Sète qui se tient du 19 février au 6 mars au Seamen’s Club de Sète, un lieu inédit (cargo abandonné, le Rio Tagus) dédié aux marins professionnels en escale dans le port de Sète. L’événement est organisé par la Banksy Modeste Collection, société créée en 2020 quand François Bernardino, alias « Beru » (comédien et amateur d’art), s’est questionné sur l’avenir de sa collection singulière, qui rassemble des objets et des éditions retraçant le parcours de Banksy sur plusieurs décennies. L’idée germe alors de mettre la collection au service de causes et d’associations. Avec l’exposition de Grigny puis récemment de Montpellier, organisés sur le même thème, ce sont plus de 46.000 euros qui ont été récoltés pour SOS Méditerranée. Les membres fondateurs de la Banksy Modeste Collection sont François Bernardino (collectionneur), Thierry Angles (Anagraphis), Nathalie Pradel (commissaire d’exposition, directrice de la Maison des Arts de Bagneux) et Alexandre Ribeyrolles (directeur artistique La Constellation). Plus à lire dans l’Hérault Juridique et Economique, ici.

Jacques Suchel et Pierre Clergue, Maisons Claires

Nouvelle gouvernance pour Maisons Claires, société coopérative d’intérêt collectif de logement social implantée dans le Tarn. Le 16 février, Jacques Suchel (à gauche sur la photo) est élu président du conseil d’administration, en succession de Frédéric Carré, aujourd’hui président d’Action Logement Immobilier. Jacques Suchel est directeur des ressources humaines des partenaires financiers Groupe Pierre Fabre. À ses côtés, Pierre Clergue (à droite sur la photo) est nommé directeur général de l’entité Maisons Claires. Il succède à Jacques Mascaras (retraite). Sophie Thomasest est, elle, en charge de la direction opérationnelle. Maisons Claires gère un parc locatif de plus de 1.000 logements, répartis dans 21 communes.

Coralie Vincent, Réseau Entreprendre

Elle lancera le 10 mars, au sein de la concession Peugeot de Rodez (Onet-le-Château), la Réseau Entreprendre Tarn-Aveyron, aux côtés d’Olivier de La Chevasnerie, président de Réseau Entreprendre, Olivier Lamarque, directeur général de Réseau Entreprendre et Pierre Fouilleul, président de Réseau Entreprendre Tarn Aveyron.

Batih Les indiscretions

Décodage

Décodage
9

On perce le coffre-fort

300 emplois. C’est le nombre de postes à pourvoir au sein des structures regroupées sous la marque Bonne Compagnie : le complexe La Dune (La Grande-Motte), plage privée Effet Mer (La Grande-Motte), Muchacha et Picky Joe sur le rooftop du Marché du Lez à Montpellier. C’est en perspective de la saison 2022 que l’entreprise, active dans le domaine du CHRD (café, hôtel, restaurant, bar, divertissement) recrute sur de nombreux postes : hôtesses de caisse et d’accueil, bartenders, barmen, chefs de rang, runners, limonadiers, plagistes, chefs de partie, commis de cuisine, seconds de cuisine… sur des postes en CDD saisonnier mais également en CDI. L’ensemble de ces sociétés réalisent un CA de 14 M€ avec un prévisionnel de 18 M€ en 2023. Bonne Compagnie est présidée par Julien Manival, avec Jean-Philippe Fraisse en partenaire principal.

Agristars. 8 pépites régionales sont récompensées lors des premiers trophées de l’agriculture, ce 17 février, au Domaine du Mas Neuf à Vic-la-Gardiole (Hérault). La ferme de la Bastide (Gard), exploitée par Marie-Laure Berto Peiro et représentée par Magalie Saumade, remporte le prix Agri Transmission et installation ; le prix Agri Gastronomie (parrain : Arterris), revient à la Grange de Séveyrac (Aveyron), exploitée par Anne et Jean-Yves Rieucau ; Patrick Gravil, président du syndicat des éleveurs bovins du Gard Bovigard, est lauréat du prix Agri Circuit Court (parrain : Groupama) ; le prix Agri Environnement (parrain : Alliance des parrains) revient à Eric Lelong, apiculteur au rucher du Vissous (Hérault) ; l’exploitation viticole la VitiBio (Hérault), représenté par Emilie et Benjamin Faucheron remporte le prix Agri Coup de Cœur Passion (parrain : La Région Occitanie) ; le prix Agri Innovation (parrain : Sète Agglopôle Méditerranée) revient à l’exploitation Agrosymbiose Fago (Hérault), porté par Marion Mahut, Loïc Belfort et Stéphane Clerc ; Jérémy Teissier et Stéphane Landais, président et directeur de la Cave Gallician (Gard), remportent le prix Agri Transition Bio (parrain : Gérard Bertrand) : enfin, le prix Agri Citoyens et Solidarité (parrain : Midi Libre), revient au Mas des Agriculteurs (Gard) et son président Patrick Viala.
Cette première édition est marrainée par Agnès Poirier, réalisatrice du film ‘Nous paysans’. L’artisan créateur Eddy Jeantet, fondateur de Gastaboy, entreprise de fabrication de vélos avec cadre en bois, est le créateur des trophées, incrustés d’un baromètre. Agristars a été marqué par une dégustation de vins bio Gérard Bertrand (Narbonne).
Plaisir d’avoir couvert l’événement pour Midi Libre. La double page de Midi Libre ici.

Dermapure s’implante à Montpellier. Dermapure, clinique médico-esthétique basée à Agde et Pau, ouvre ce lundi 21 février dans le pôle santé pluridisciplinaire Medic Global de Castelnau-le-Lez (Hérault). « Nous avons eu un coup de cœur pour le concept, avec un lieu commun à plusieurs disciplines paramédicales, une salle d’attente commune, le tout dans un quartier neuf dynamique », indique Myriam Djukoli, directrice des centres Dermapure. La clinique prévoit le recrutement de 4 à 5 personnes sur le site de Castelnau-le-Lez. Situé dans la Zac Eurêka, Medic Global loue des locaux pour les professions libérales, paramédicales et médicales. « Notre objectif est de développer un lieu de vie et de casser les codes des hôpitaux classiques », explique Sandra Setti, gestionnaire d’actifs de Medic Global. Implanté à Toulouse et Montauban, le pôle santé prévoit 5 ouvertures par an. Il a levé 130 millions d’euros auprès du fonds d’investissement Pierval Santé, pour ouvrir 30 programmes Medic Global sur 5 ans, déjà identifiés en France. Un pôle à Perpignan est actuellement à l’étude.
Transaction : ABC Immobilier d’entreprise.

Autoroutes plus vertes. Depuis fin 2021, Vinci Autoroutes a mis en service 53 nouveaux points de charge pour les véhicules électriques répartis sur les 12 sites en France, dont, sur l’A9, sur l’aire de Narbonne Vinassan-Nord (6 points ultra-rapides) et sur l’aire de Béziers Montblanc Sud et Nord (avec une borne de 50 kW chacune). Chacune des stations électriques propose a minima un point de recharge universel avec trois connecteurs (type 2, combo 2 et CHAdeMO) adaptés à tous les véhicules afin de recharger tous les types de véhicules électriques. Le réseau de bornes de recharge est déployé en lien avec les opérateurs spécialisés et les enseignes commerciales des aires. Il offre actuellement (au 21 février) 348 points de recharge installés sur 99 aires de services (soit près de 6 aires sur 10 d’ores et déjà équipées). Vinci Autoroutes s’est fixé pour objectif d’équiper 100 % des aires de services de son réseau d’ici 2023.

Urbasolar vise 10 GW en 2030. Acteur du solaire photovoltaïque, Urbasolar (siège à Montpellier) ambitionne « d’exploiter un parc de centrales solaires de 10 GW en 2030, soit 10.000 ha de parkings, grandes toitures, serres et terrains pollués ou anthropisés », annonce l’entreprise le 17 février. Urbasolar mène actuellement des projets dans toute l’Europe : 4GW sont actuellement en développement en Espagne, Italie et Pologne, pays dans lesquels Urbasolar a déjà installé ses filiales, en synergie avec les filiales d’Axpo, son propriétaire. Cette expansion s’accompagne d’une centaine de recrutements planifiés sur les 18 prochains mois. Fort d’une croissance annuelle d’en moyenne 40 % sur les 3 dernières années, Urbasolar prévoit 320 M€ de chiffres d’affaires au 30 avril et un Ebitda de 40 M€. Le groupe compte 370 salariés en France et à l’étranger. Urbasolar a investi 1 Md€ depuis sa création, exploite 650 centrales et affiche 5,5 GW de projets en développement. Quelques projets emblématiques : ombrières du parc Eurodisney, centrale solaire de l’Oncopole à Toulouse, toiture du hall d’assemblage de l’A350 d’Airbus, partenaire du groupe Carrefour pour développer l’autoconsommation des hypermarchés, Aéroports de Paris.
(Re)lire l’article « Axpo négocie l’achat d’Urbasolar » (avril 2019), ici.

Arène esport à Perpignan. Eva, Esports Virtual Arenas (anciennement smartVR), éditeur de jeux de réalité virtuel (VR) esports et opérateur technologique d’arènes VR esports, va ouvrir une nouvelle salle à Perpignan. Livré en 2022, le bâtiment (architecte : Denis Fernandez de Exo 7 Architecture) sera situé dans la Zac Polygone Nord. Il se composera d’un bâtiment de 1.500 m2, composé de deux arènes de 500 m2 chacune, un espace lieu de vie et un espace commentateurs pour suivre les tournois et pour les diffuser sur la plateforme Twitch. Le concept de cette arène, qui sera dirigée par Cécile Doucet : accueillir 10 joueurs munis d’un casque VR, un ordinateur en sac à dos et un fusil connecté, autour d’une partie de jeux vidéo en réalité virtuelle. 5 équivalents temps plein (ETP) seront recrutés.
BATIH, promoteur immobilier de bâtiment tertiaire basé à Montpellier, réalisera le bâtiment. L’investissement global se porte à plus de 3 M€.
Présent dans plus de 100 salles et lieux de divertissement, Eva (22 collaborateurs) a été créée en 2018 par Jean Mariotte (directeur général), Stéphanie Belle et William Klein.

Avenir Littoral 2022. L’État et la Région Occitanie lancent ce 21 février la quatrième édition de l’appel à projet « Avenir Littoral », dans le cadre du Plan Littoral 21. Les documents permettant de consulter et répondre à cet appel à projets sont accessibles via ce lien. L’édition 2022 se concentre sur les trois thèmes suivants : verdissement du secteur du nautisme (écoconception des matériaux, optimisation de la consommation d’énergie et de l’eau, motorisation décarbonée…), production durable et valorisation des bioressources marines, solutions bioinspirées pour les activités littorales et maritimes. Doté d’une enveloppe de 2 M€, cet appel à projets s’adresse aux entreprises basées en Occitanie, ainsi qu’aux entreprises françaises ou européennes qui souhaitent s’y implanter en développant des partenariats durables. Les projets, d’une durée maximum de 18 mois, pourront être collaboratifs, organisés en consortium (industriel, scientifique, association) ou uniquement en sous-traitance.
>Réunion d’information en format webinaire le 1er mars à 9h30. Date limite de dépôt du dossier de candidature : 20 avril. Annonce des lauréats : 18 et 19 octobre.

On vous fait aimer l’innovation. Hérault Tribune zoome sur deux startup héraultaises innovantes, récompensées lors du concours Les Inn’Ovations 2022, organisé début février par Ad’Occ.
> Un robot sous-marin géant, capable d’extraire de façon écologique les sédiments qui se déposent au fond des lacs artificiels : cette innovation est signée par la start-up Watertracks, située à Pérols et qui vient de lever 1,2 M€, auprès de Sofilaro et Qair Innovation. À lire ici.
> Créer des sauces alimentaires saines et naturelles, acceptables pour tout régime alimentaire, en utilisant les protéines végétales contenues dans l’eau de cuisson des pois chiches : c’est l’innovation de la jeune société Yum&Wild, basée à Lunel. À lire ici.
Cette semaine, toujours pour Hérault Tribune, on décode les secrets de deux autres startup d’ici primées lors des Inn’Ovations : Chemdoc et Mabqi (santé).

Bal des opportunistes. L’artiste M chante « Le Bal de Bamako ». Carole Delga tance, dans un autre registre, « Le Bal des opportunistes » dans une tribune publiée ce 20 février dans le JDD. Histoire de fustiger – difficile de ne pas lui donner raison – les courageux ralliements de quelques ex-figures socialistes (Marisol Touraine et Elisabeth Guigou) pour Emmanuel Macron. Morceaux choisis : « Symbole des temps que nous traversons, c’est la figure du traître qui a désormais le vent en poupe. Pas un jour sans que les portes claquent comme dans un mauvais vaudeville. Je suis sidérée, comme beaucoup, par ces gens qui s’autoproclament ‘responsables politiques’, se découvrant soudain des ‘différences stratégiques profondes’ avec leur candidat(e), leur parti, grâce auquel ou à laquelle ils ont été élus. Ils n’ont même pas l’humour d’un Edgar Faure qui, pris en flagrant délit de trahison, déclara : ‘Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent. ‘ »
>Tribune à lire ici.

Nouveau concept. Lidl France développera avec Cogedim son nouveau concept de supermarché dans l’opération immobilière ‘Nova Park’ (La Restanque, Montpellier), indique sur LinkedIn Nicolas Ceysson, directeur régional de Cogedim.

Méditerranéenne : lancement de la concertation. La communauté d’agglomération Hérault Méditerranée (président : Gilles d’Ettore) lance la phase de concertation pour le quartier La Méditerranéenne, à Agde. Plus à lire ici.
L’aménageur retenu (GGL, Montpellier) prévoit, sur 6 ha, de créer des locaux d’activité, pour « mettre un coup de booster au pays agathois », indique Gilles Pascal. Le début des constructions est prévu dans environ 18 mois, sur l’ancienne friche située derrière la gare. Sont aussi prévus de l’habitat, des halles, une maison de l’agglomération, des espaces de coworking. « Ce sera un projet environnemental exemplaire, une reconquête de friche maîtrisée par l’agglomération », conclut-il.

L’humour à la Kerviel. Malgré sa tonne de tracas judiciaire et le fracas médiatique allant avec, l’ex-trader de la Société Générale ne manque pas d’humour. Dans un tweet publié le 16 février, il poste une capture d’écran de son compte LinkedIn, dont l’algorithme lui propose… une offre d’emploi d’assistant gérant actions à la Société Générale. Avec comme commentaire savoureux : « Dites-moi, Société Générale… vous ne seriez pas un peu taquins de m’envoyer cela ? Coquins #Desbaisers ».

CCI. Le tribunal administratif annule l’élection du collège Services de la CCI Gard (président : Éric Giraudier). Ce qui ne changera pas le rapport de force, le président actuel restant en place, comme on le rappelle dans Les Échos, ici. Commentaire perfide d’un pro-Philippe Broche, candidat battu en novembre : « La partie adverse ne conteste même pas les sujets de tricherie relevés par le tribunal administratif, se limitant à dire qu’ils sont insignifiants. »

Sortons-les de la panne

 

Comment raccrocher les jeunes des quartiers défavorisés au bon wagon ? Le dispositif « Un jeune, un mentor », impulsé par l’État, Pôle emploi Hérault, Montpellier Futsal et la Mission locale Jeunes Montpellier Méditerranée Métropole, est lancé le 16 février au Terminal#1. Les Indiscrétions n’ont rien raté des récits et échanges de cette soirée humaine et utile, s’adressant aux jeunes « en panne », pour reprendre l’expression du préfet de l’Hérault Hugues Moutouh.

Un jeune un mentor

Partenaires et jeunes du quartier du Petit-Bard, le 16 février au Terminal#1 (Montpellier). ©Fanny Bessière (Agencehv)

Mentorat. « Le mentorat, c’est vous aider à ouvrir des portes que vous ne pourriez pas ouvrir seul. Ce soir, c’est un raccourci que nous vous proposons pour accélérer votre vie professionnelle », déclare Hugues Moutouh, préfet de l’Hérault, le 16 février lors du lancement de l’opération « 1 jeune, 1 mentor » au restaurant Terminal #1 (Lattes – 34). Pour mener à bien ce projet, le préfet s’est entouré du Pôle emploi, de la mission locale des jeunes de Montpellier Méditerranée Métropole, du Montpellier Méditerranée Futsal et de son président Hamza Aarab. Et il s’est rapproché du Cercle Mozart, puissant réseau local d’entrepreneurs. Lors de la soirée, les jeunes, sélectionnés en amont par Pôle emploi sur leur motivation, se sont vu attribuer un mentor. Chaque entrepreneur s’est engagé à accompagner et conseiller un jeune dans ses recherches d’emploi, à lui ouvrir son carnet d’adresses et à le faire bénéficier de son réseau.
> Les entrepreneurs qui participent à l’opération : Jean-Marc Maillot, universitaire et avocat, président du Cercle Mozart ; Romain Geoffroy, avocat ; Christophe Jean, gérant de la société JA Transports ; Thierry Alignan, directeur régional d’Orange ; Olivier Sarlat, directeur régional de Veolia ; Julien Manival, gérant de la société Bonne Compagnie ; Jérôme Lanot, Lanofi Conseil ; Rodolphe Badin, cofondateur de Senja Partners ; Shahab Shadfar, cardiologue et gérant de SCI Shahange ; Nicolas Thevenin, gérant du groupe 7ID, expert en détection de fuites et réseaux ; Pascal Miralles, comédien / directeur artistique de l’École de théâtre Trac ; Michel Montiel, agent d’assurance AXA. 

Qu’espèrent-ils trouver ? Ils sont 12 jeunes à participer à l’opération « 1 jeune, 1 mentor » dont ils ont eu connaissance grâce au Pôle Emploi du quartier des Cévennes. Leurs points communs : disposer de diplômes et/ou de premières expériences professionnelles restées sans suite et habiter dans le quartier du Petit-Bard à Montpellier. Des jeunes « en panne » dans leur vie professionnelle, selon les mots du préfet de l’Hérault Hugues Moutouh, à l’initiative du projet. Mourad, Ophélie, Adrien, Djedeoui, Abdelaziz, Redouane, Sana, Mégane, Salah, Salih, Karim et Yacine ont présenté tour à tour leurs débuts de parcours chaotiques, et ont fait part de leurs espoirs professionnels. Tandis que Mégane cherche un emploi dans le développement web et espère un jour monter sa propre entreprise, Sana, elle, rêve de devenir agent d’escale. Chez les autres, les envies professionnelles tournent autour du bâtiment, des services, de l’événementiel… 

Travailler en réseau. « Aujourd’hui, le chômage baisse et vite. C’est une bonne nouvelle sur le front de l’emploi. Malgré cela, il n’est pas toujours simple de trouver du travail. Ce qui nous manque, c’est de travailler en réseau ! C’est une chance incroyable qui est donnée ce soir aux jeunes », a déclaré Frédéric Puyo, directeur territorial délégué de Pôle emploi Hérault. 

Un préfet pas comme les autres. Fatima El Kanz, présidente de l’association Espoir 34, juge positivement l’action de Hugues Moutouh. « C’est un préfet pas comme les autres, il s’investit pour les quartiers, où il est très présent. Il est déjà venu à plusieurs reprises au Petit Bard. » Espoir 34, créée en 2016, est une association qui favorise le lien social dans le quartier du Petit-Bard/Pergola, par des actions et des interventions socioculturelles.

Plus de décodages ici

La répartie, c’est de famille.
« – Bonjour Marion ! Je n’avais jamais remarqué, c’est fou comme tu ressembles à ta sœur.
– Non, c’est ma sœur qui me ressemble ! »
Marion Frêche (responsable communication et projets digitaux, Groupe Nicollin), en mode humour de pré week-end, le 18 février, en marge de de la conférence du MHSC sur l’esport.
Pour les nuls en famille Frêche : Marion Frêche (Groupe Nicollin) est l’une des filles de Georges Frêche, ex-maire de Montpellier et président de l’ex-Région Languedoc-Roussillon, décédé en 2010. Sa sœur Julie est depuis juillet 2020 vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole déléguée au transport et aux mobilités actives.

Lab Immo. Le 16 février, le forum Lab Immo Midi Libre réunit les acteurs de l’acte de bâtir, avec plusieurs pros interviewés ainsi que Maryse Faye, adjointe du maire de Montpellier déléguée à l’urbanisme durable et à la maîtrise foncière. Objectif : décrypter l’opportunité d’un nouvel élan immobilier métropolitain, annoncé par Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole, lors des Assises du territoire le 9 février.
« La commande du maire et de Maryse Faye, conseillère adjointe au maire, est de pousser la profession à revenir vers plus d’innovation. Eh bien, sachez que vous ne serez pas déçus, nous serons au rendez-vous », assure d’entrée Laurent Villaret, président de la FPI Occitanie Méditerranée. « Nous n’avons pas attendu les Assises du Territoire pour anticiper ces nouveaux usages », a ajouté Laurent Romanelli, président de M&A Groupe.
Le PLU (plan local d’urbanisme) a été au cœur des débats. « Nous bâtissons des projets sur la base d’un PLU dont les règles datent de 2006. Est-ce que le futur PLUI doit être la véritable cible ou est-ce qu’on ne devrait pas anticiper ? », a questionné Jean-François Sanchez, directeur général du groupe 2A.
Pour Roch Angelotti, directeur général du groupe Angelotti : « pas question de modifier le PLU, les projets seront réglés en temps utile, avec la réglementation qu’il faut au bon moment, adapté aux usages ».
Autre préoccupation abordée : la recherche d’un équilibre de production sur le territoire. « Certains maires de la métropole ne veulent pas construire. Est-il possible de créer une polarité urbaine, avec des parkings mutualisés, limitant les flux dans les communes, afin d’avoir un équilibre sur la Métropole ? », a interrogé Laurent Villaret.
Maryse Faye a également évoqué le projet de logements dits « intermédiaires », véritable sujet pour élargir le spectre des propriétaires occupants. « Nous songeons à faire du logement intermédiaire, pour que les familles qui ne sont pas éligibles au logement abordable, puissent réaliser une première acquisition. Nous réfléchissons à une fourchette de prix, pour ne pas plomber les opérations », indique Maryse Faye.
Concernant les folies architecturales, l’adjointe au maire a indiqué qu’« il pourrait y avoir des duos d’architectes sur ces projets, et pourquoi pas des duos dans la promotion ».
Compte-rendu du forum à retrouver dans Midi Libre ici.

Métropolitain. Double actualité pour nos confrères du Métropolitain : ils quittent leurs locaux de Pérols pour venir s’installer à Montpellier, au 15 bis avenue d’Assas ; Et leur valeureux rédac’chef Xavier Paccagnella devient un areuh papa.

Reindustrialisation. Le 17 février, la préfecture de région annonce 6 projets de relocalisation en Occitanie, lauréats de l’appel à projet gouvernemental. 

> Zoom sur les 5 projets accompagnés :

  • « Les Saveurs d’Arcadie » : L’entreprise Arcadie à Méjannes-les-Alès (30) est spécialisée dans les plantes et épices issues de l’agriculture biologique sous les marques Cook et L’Herbier de France. Son projet vise à construire de nouveaux bâtiments à énergie positive, avec des matériaux à bas impact carbone. 30 emplois devraient être créés à horizon 2024.
  • « Test composants elec » : L’entreprise Alter Technology Tuv Nord France à Ramonville-Saint-Agne (31) est spécialisée dans l’évaluation, la qualification, le test et l’analyse physique et de défaillance des composants électroniques destinés à des applications de très haute fiabilité (applications Spatiales, Aéronautique, Défense, etc…). L’objectif de son projet est de moderniser les moyens industriels de test des composants électroniques critiques.
  • « Relance-PSC » : L’entreprise Synergie CAD PSC à Toulouse (31) est spécialiste de la production de circuits électroniques intégrés. Son projet vise à développer l’industrialisation d’une ligne de packaging conventionnel pour boîtiers plastiques. Une dizaine d’emplois pourraient être créés grâce à la réalisation de ce projet.
  • « HEMI-1 » : L’entreprise Axens Eti (30), filiale de l’IFP Energies Nouvelles, est spécialisée dans la fourniture de solutions innovantes et durables pour la production d’intermédiaires chimiques, le traitement du gaz naturel et des effluents industriels, pour une mobilité toujours plus propre, afin de relever les défis liés à la protection de l’environnement et à la transition énergétique. Avec le projet « HEMI 1 », Axens veut implanter la première unité de production d’un Acide Organique Biosourcé (AOB) en France, au sein de son site industriel historique à Salindres. Ce projet lui permettra de s’affranchir de son fournisseur chinois actuel et d’augmenter sa compétitivité.
  • « Kingtan » : L’entreprise King Tree, basée à Labruguière (81), a créé en 2017 une usine unique pour la fabrication d’un extrait de bois de châtaignier destiné à la nutrition santé. Son projet consiste à créer une ligne de production non-alimentaire, annexée à la ligne alimentaire existante, pour la fabrication d’un extrait de bois de châtaignier destiné à l’industrie de la tannerie pour un tannage au végétal. Grâce à ce projet, l’entreprise relocalisera en France l’extraction de tannin à destination de l’industrie de tannerie, activité disparue depuis 1997.
  • « AR4P » : L’entreprise AR2i SA est une PME basée à Campans (81) et au Plessis-Robinson (92). AR2i est un laboratoire de recherche et développement, spécialisé dans les analyses chimiques. Son projet vise à acquérir un outil industriel conforme aux normes BPL et BPF, développer un logiciel prédictif de dégradation des molécules et diversifier ses activités en adressant le segment de la bio production. 30 emplois devraient être créés d’ici 2024 grâce à ce projet.Rappel : pour répondre aux enjeux de dépendance aux importations, le gouvernement a pris dans le cadre de France Relance, dès l’été 2020, des mesures pour soutenir les investissements productifs de l’industrie française. L’appel à projets « (Re)localisations dans les secteurs critiques » doté d’une enveloppe totale de 850 M€ a pour objectif de contribuer à la relocalisation de projets dans 5 secteurs critiques : la santé, l’agroalimentaire, l’électronique, les intrants essentiels de l’industrie (chimie, matériaux, matières premières, etc.) et la 5G. Au total, l’appel à projets a permis de soutenir 477 projets lauréats, dont 311 portés par des PME.

Une version économique de la draft NBA. Inciter les sportifs de haut niveau dans les jeunes entreprises : c’est l’idée de la Draft, solution de reconversion pour les sportifs de haut niveau, et du Factory Club, nouveau programme d’accompagnement à la création d’entreprise. Rappelons que la Draft, ou ‘repêchage’ pour les francophones d’Amérique du Nord, est le point d’entrée principal pour la majorité des joueurs évoluant dans la ligue de basket aux États-Unis. Créateurs du concept : Kélian Galletier, joueur de rugby à XV français dans l’équipe nationale et au Montpellier Hérault Rugby, et ses co-équipiers Yvan Reilhac, Gabriel Ngandebe et Vincent Giudicelli. Le dispositif vise à inciter les sportifs de haut niveau à s’associer et investir dans 10 projets d’entrepreneuriat. Ils seront sélectionnés via la plateforme Factory, qui proposera une offre d’accompagnement digitale, avec une solution de matching entre sportifs investisseurs et créateurs d’entreprise. « Tout sportif de haut niveau est un entrepreneur », soutient Kélian Galletier, titulaire d’un master en management (2015) après avoir subi des commotions cérébrales l’éloignant des terrains. Or, selon le rapport Karaquillo (2015), « la quasi-totalité des sportifs de haut niveau et des sportifs professionnels sont mal ou insuffisamment préparés à une intégration sociale réussie à l’expiration de leur carrière sportive. Ils ont participé au rayonnement de la France mais celle-ci ne parvient pas à les préparer correctement à leur reconversion ».

Les « six » fantastiques. Six entreprises de la région Occitanie sont classées dans le top 50 du palmarès 2022 des champions de la croissance en France, établi par Les Echos, en coopération avec l’institut d’études Statista, paru le 11 février : LGM Immobilier (Hérault), Acteam ENR (Haute-Garonne), Ilon Matériel (Pyrénées-Orientales), suivis d’Aer Trading, Dynveo et Devensys Cybersecurity (Hérault). Ce classement réuni les 500 entreprises françaises, ayant réalisé entre 2017 et 2020 une croissance significative de leurs chiffres d’affaires. Parmi les autres entreprises occitanes classées entre la 50e et la 500e place : Cooemploi (55e, Haute-Garonne) ; Base Organic Food (59e, Tarn et Garonne) ; Airplane Delivery (64e, Gers) ; Viaréno (66e, Haute-Garonne) ; Dw Trans (81e, Haute-Garonne) ; Genoskin ( 83e, Haute-Garonne) ; Plug In Digital (93e, Hérault) ; Conexio Telecom (106e Hérault) ; Bio-UV (127e, Hérault) ; Laboratoires Dermosun (130e , Tarn) ; Mon Chasseur Immo (135e, Hérault) ; Web Geo Services (138e, Hérault), Opna (153e, Haute-Garonne) ; Bebeboutik (172e, Haute-Garonne) ; Eurécia (197e, Haute-Garonne) ; Cot (198e, Haute-Garonne)...

Zoom

Zoom
9

Une info passée au crible

Tour végétale aux Consuls de Mer

 

67 espèces végétales, 1,7 km de jardinières… Bientôt une tour végétale à Montpellier. Dévoilé le 15 février, le programme Evanesens, réalisé par Roxim Promotion, avec François Fontès Architecture et la botaniste paysagère italienne Laura Gatti, prendra place dans le quartier de l’Hôtel de Ville de Montpellier. Il s’inspire du célèbre Bosco Verticale (2014), à Milan. Réactions et analyses.

 

Pas une surprise. « Une tour à cet endroit n’est pas une surprise. Il était prévu dans les documents d’urbanisme que la mairie ne soit pas le bâtiment le plus haut », explique Michaël Delafosse, maire de Montpellier, aux côtés de Maryse Faye, adjointe déléguée à l’urbanisme durable et à la maîtrise foncière.

Faut-il avoir peur des tours ? « Faut-il avoir peur des tours, nous qui allons détruire la tour d’Assas, dans le quartier Mosson ? Le tout est son environnement, et le lien avec la ville. La densité est nécessaire, et nous sommes résolument engagés à mettre fin à l’étalement urbain. À Toulouse, Jean-Luc Moudenc, président de Toulouse Métropole, doit revoir son PLUI-H, car il est confronté à des enjeux nécessaires de densité. »

2025. L’opération comprendra 74 logements (dont 16 en logements abordables), bénéficiant d’une double orientation et d’espaces extérieurs. Elle sera composée de deux unités (seize et dix étages), de 50 et 30 mètres de haut, reliées entre elles par un système de serres bioclimatiques. Le coût prévisionnel des travaux s’élève à 15 millions d’euros et la livraison est prévue pour 2025 (démarrage des travaux début 2023).

Nature et surface habitable. « Evanesens sera le dernier bâtiment de cette Zac, venant conclure une aventure urbaine commencée il y a plus de 10 ans », déclare François Fontès. « Ce sera un bâtiment emblématique, un signal, qui constituera l’élément phare du parc au milieu duquel il sera implanté. Evanesens appartiendra plus au parc qu’à l’environnement minéral. Dans le monde urbain de demain, les rapports harmoniques entre l’homme et la nature devront se reconstituer, et l’architecture devra donner du plaisir et des relations humaines. On espère que ce bâtiment illustrera cette volonté. » L’architecte insiste sur la surface des logements. « Depuis 40 ans, elle a été considérablement réduite. Or, la qualité de vie des habitants dépend de l’importance de la surface habitable. Nous voulons démontrer dans ce programme qu’il est possible d’avoir des surfaces généreuses. Roxim a pris ce risque, je pense qu’il va être payant. »

 Mise en lumière. Le programme, qui sera mis en lumière par Yann Kersalé, prévoit la récupération des eaux grises (douche et lavabos). « Ces eaux seront traitées, filtrées et réutilisées pour l’arrosage des espaces verts », détaille Anaïs Thourot, présidente de Roxim Promotion. Des pins seront plantés sur le sommet du bâtiment. 1,73 km de jardinières est prévu… et, pour leur entretien, l’intervention d’une société de cordistes ! Chaque logement « donnera un point de vue, une perspective sur un arbre et l’environnement, dans un souci de fluidité, de dialogue entre intérieur et extérieur. »

Micro-climat et oiseaux. « Les feuillages entretiendront un micro-climat, et protégeront du soleil et du vent », ajoute Anaïs Thourot. « L’ombre des arbres réduit la température en été, et les feuillages dissipent de 15 % la force du vent », complète Laura Gatti. Des arbres à fruits et des baies permettront à des espèces d’oiseaux de nicher. Un partenariat est conclu entre Roxim et la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) en ce sens.

Parcours anti-laideurs.
« La laideur (urbaine, note) n’incite pas à croire en l’avenir. Or, croire en l’avenir, c’est indispensable », explique François Fontès. Il confie d’ailleurs « avoir ses circuits pour éviter la laideur ».

Prix du rêve. Le rêve Evanesens aura un prix : environ 7000 euros/m2 en moyenne sur le secteur libre (3000 euros/m2 pour les logements abordables). La commercialisation sera lancée en septembre.

Info à réactions. Partagée sur nos réseaux sociaux et publiée sur ToulÉco (à (re)lire ici), l’information a fait réagir. Deux réactions :

  • Il est pour. Alain Garès, consultant en aménagement urbain toulousain, ex-Oppidea : « Montpellier rejoint Toulouse, qui a aussi son projet de tour végétalisée… enfin qui l’a presque, puisque le projet de Tour Occitanie (D. Libeskind, pour la Compagnie de Phalsbourg) attend depuis 2 ans et demi que le tribunal administratif veuille bien se prononcer sur le recours contre le permis de construire accordé en juin 2019. Souhaitons à Montpellier des opposants moins bornés et/ou un tribunal administratif plus efficace. »
  • Il est sceptique. Alain Marguerit, urbaniste et membre de la Fondation Ceïba (Socri Reim), dédiée à la nature en ville : « Le sujet n’est pas la hauteur des bâtiments, qu’il faudra assumer et rendre viable par une architecture qui part de la qualité d’habiter. Le sujet est de mettre des végétaux hors sol dans des conditions climatiques inacceptables pour eux. »

3 questions à

3 questions à

Colin Lalouette, Appvizer et B2BRocks

« Un festival mondial du logiciel en ligne à Montpellier »

Le fondateur et dirigeant d’Appvizer (identification de logiciels adaptés aux besoins des entreprises, 50 salariés, 4 M€ de CA), ingénieur et Docteur des Mines de Paris, organise la conférence professionnelle B2B Rocks, dédié aux logiciels B2B, du 9 au 11 juin prochains au domaine de Biar à Lavérune (34). Une première qui va frapper fort, en présence du gotha de la tech française, et avec des duplex aux 4 coins du monde. « Trois questions à », la rubrique où le tutoiement est de rigueur.

B2B Rocks à Montpellier : explique le concept pour les nuls en tech !
Il y a une seule conférence professionnelle sur le logiciel en ligne à San Francisco en septembre. Nous venons les concurrencer ! L’idée est de parler business dans un cadre très agréable, en réinventant les codes de l’événementiel.
Le comité éditorial de B2B Rocks est composé de Kat Borlongan (ex-directrice de la French Tech), Éric Burdier (Axeleo Capital), Alex Delivet (Collect), Alison Eastaway (Datadog), Reza Malekzadeh (French Tech San Francisco), Gilles Samoun (Salesmachine), Jean-Dominique Seval (French Tech Beijing), Fabiola Dor (Sista), Shiraz Mahfoudhi (Sista), Maëlys de Santi et moi-même pour Appvizer…
Nous n’avons pas un budget marketing excessif. Nous trouvons quelque chose de plus malin que les concurrents américains, pour que la marque B2B Rocks se retrouve au sein d’une association la plus large possible. Montpellier Méditerranée Métropole, et probablement la Région Occitanie, seront partenaires.

Combien de participants prévois-tu pour cette édition 2022 de B2B Rocks ?
Nous accueillerons 1.500 personnes en tout : 1.200 startup et scaleup, 120 speakers internationaux et 200 grands comptes, autour de 50 plénières et 20 tables rondes. Claire Chappaz, directrice de la French Tech, sera présente. L’ambition est de rendre plus inclusif B2B Rocks, créé en 2013 et dont Appvizer a racheté le fonds de commerce et la marque. B2B Rocks a vocation à s’imposer comme le challenger de Viva Technology (15-18 juin). Le monde change, on fait le pari de l’organiser ici et non pas à Paris, pour prendre un coup d’avance, quitte à prendre des risques.
À noter que l’événement « Montpellier Capital Risque » de Montpellier Méditerranée Métropole se tiendra à cette occasion, et que le Fise (Festival International des Sports Extrêmes) sera partenaire, pour créer des passerelles entre sports extrêmes et carrière professionnelle.

D’après toi, quelles sont les perspectives pour le logiciel Saas en France ? Ce secteur est-il un gros recruteur ?
En 2022, le marché du logiciel B2B représentera 670 Md$, et la part du Saas (« software as a service », ou logiciel en ligne) 190 Md$. Le logiciel en ligne connaît une croissance à deux chiffres depuis 10 ans et emploie environ 500.000 salariés dans le monde. En France, ce marché pèse près de 1 % du PIB national. En dehors de l’Île-de-France, l’Occitanie est la région qui réunit le plus grand nombre d’éditeurs. Il était donc évident que B2B Rocks s’installe à Montpellier, pour donner un coup de projecteur sur la tech d’Occitanie.

Plus d’infos sur b2brocks.co et à lire sur ToulÉco, l’interview de Colin Lalouette.

La HV Touch

La HV Touch

Conseil RP

Le Club de la presse Occitanie invite à la projection du film « Media Crash – Qui a tué le débat public ? »Une co-production Mediapart et Premières Lignes, co-réalisé par Luc Hermann et Valentine Oberti. Ce 24 février à 19h, au cinéma du Castillet à Perpignan. La projection sera suivie d’un débat, en présence d’Edwy Plenel (Mediapart), animé par Maïté Torres, responsable du Club de la presse dans les Pyrénées-Orientales, et rédactrice en cheffe du média Made In Perpignan.

La phrase

« En France, on peut réussir sa vie sans être énarque ou polytechnicien. Mon ancien patron était sorti du système scolaire à 16 ans et il avait bâti une fortune à force de travail. »

Hugues Moutouh

préfet de l’Hérault, lors de la soirée de lancement de l’opération « Un jeune, un mentor », le 16 février au Terminal#1 (organisé par le Cercle Mozart).

On s’en fout

On parle souvent, dans les remises de prix chiantes comme la pluie, de « capital humain » pour parler des salariés dans les entreprises. Bon, on ne va pas se mentir : la preuve d’amour, en entreprise comme dans n’importe quelle organisation humaine, ne passe pas par les discours, mais par deux vecteurs simples : la reconnaissance et l’argent.
Pour allier les actes aux intentions, j’ai décidé de mettre en place un accord d’intéressement dans ma petite entreprise. C’est plus engageant qu’une prime attribuée à la gueule du client. Plus engageant, car écrit noir sur blanc et signé, avec un pourcentage du résultat net après impôt, à répartir entre les différents salariés, au prorata de leur rémunération brute. On s’en fout certes. Et pourtant : « Il y a moins de 10 % des TPE/PME qui mettent en place ce type d’accord », m’a indiqué mon expert-comptable. Une façon, aussi, de fidéliser des talents et de rendre plus difficile leur départ à la concurrence.
Concurrence que je n’arrive toujours pas à bien identifier sur mon secteur, au demeurant. Voilà l’un des enseignements de ma participation, ce 18 février, au jury de la soutenance du rapport d’étonnement sur Les Indiscrétions, présenté par Amélie Cazalet (Montpellier Management, Master 2 Marketing des médias), en alternance à Agencehv. Au menu du rapport : le positionnement spécifique des Indiscrétions sur leur marché, les préconisations en matière de stratégie marketing, de référencement et actions de communication… Notamment, « donner la possibilité à la communauté d’interagir avec la rédaction, et l’exploration de nouveaux formats vidéo et audio ».
Retourner à l’université, ne serait-ce que 2 heures, c’est aussi retrouver le chemin de la réflexion profonde, et comprendre qu’il est important de se poser les bonnes questions, quand bien même elles sont sans réponse.
Alors, mon auto-rapport d’étonnement porte sur deux points :
– En tant que journaliste pour plusieurs médias existants, rien ne m’obligeait, financièrement parlant, à créer une agence. Je pourrais très bien me « contenter » de rédiger des articles dans ma cuisine en croquant du chocolat. Mais j’ai quand même lancé cette aventure. Allez savoir pourquoi.
– Je me suis rendu compte, à la lecture du rapport, que je ne parviens pas à définir la concurrence d’Agencehv. Moralité : soit le concept est foutraque et pas clair, soit il est très innovant !
Déjà présente à l’Agencehv depuis mars 2021 (stage, puis début d’alternance), Amélie revient à temps plein à nos côtés à partir de lundi jusqu’à fin septembre. Six mois bien remplis en perspective et ça, on ne s’en fout pas !

Au marché

Au marché
9

Les marchés publics essentiels en Occitanie de la semaine passée. Parce qu’il faut bien vivre.

BTP 👷‍♀

Occitanie Est 

Sète Agglopôle Méditerranée lance un avis pour l’étude d’opportunité, de faisabilité, de programmation et d’assistance au choix du maitre d’œuvre dans le cadre de la réhabilitation d’une chapelle en centre socio-culturel à Poussan. 

La CPAM des Pyrénées-Orientales lance un avis pour les travaux pour la rénovation et l’isolation des façades du siège de la CPAM. 

La CCI Occitanie lance un avis pour le cloisonnements isothermes du marché travaux de rénovation du centre de formation des apprentis Purple campus pour CCI Hérault. 

Le conseil départemental de l’Hérault lance un avis pour les travaux d’aménagement sportifs extérieurs. 

Territoire 34 lance un avis pour la mission de contrôle technique pour la réalisation d’un collège à Juvignac (34). 

La commune de Perpignan lance un avis pour accord-cadre à bons de commandes relatif au traçage des terrains sportifs de la Ville de Perpignan.  

La commune de Saint-Gilles lance un avis pour le concours restreint de maîtrise d’œuvre sur esquisse pour la construction d’un pôle enfance et de loisirs sur la commune. 

La mairie de Saint Jean-de-Védas lance un avis pour le concours de maîtrise d’œuvre pour la construction neuve du pôle enfance et jeunesse. 

La préfecture de l’Aude lance un avis pour le marché de maîtrise d’œuvre pour la restructuration du centre opérationnel départemental de la préfecture. 

La commune d’Agde lance un avis pour la rénovation du Club House du Golf International du Cap d’Agde. 

Le Rectorat de Montpellier lance un avis pour la construction du bâtiment HOCHE3 sur le pôle universitaire HOCHE à Nîmes (30).  

La commune de Narbonne lance un avis pour la mission de maitrise d’œuvre urbaine pour la station balnéaire de Narbonne. 

 

Occitanie Ouest 

La Communauté d’Agglomération de l’Albigeois lance un avis pour la mission de maîtrise d’œuvre pour l’étude d’opportunité et de réalisation du projet de la station d’épuration du hameau des avalats. 

La Communauté d’Agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées lance un avis pour des prestations de maitrise d’œuvre pour les travaux de construction d’un centre d’entrainement, de préparation, de formation et de développement du vélo au Pic du Jer (Lourdes). 

La commune d’Albi lance un avis pour les travaux de mise en valeur des chapelles Sud de l’église Saint-Salvi à Albi.  

Le département du Tarn lance un avis pour les travaux d’équipement audiovisuel de l’hémicycle et salles annexes de l’Hôtel du Département. 

Trifyl lance un avis pour la maîtrise d’œuvre pour la construction d’un réseau de chaleur urbain et d’une chaufferie bois sur la commune de Gaillac. 

La CPAM des Hautes-Pyrénées lance un avis pour les travaux de rénovation de l’accueil de la CPAM. 

La commune de Toulouse lance un avis pour les travaux de mise en accessibilité de l’école élémentaire Dottin 1 et 2 et rénovation des sanitaires de Dottin 1. 

La commune de Toulouse lance un avis pour le concours pour l’attribution d’un marché négocié de maitrise d’œuvre – extension et restructuration du théâtre de la Digue. 

Communication 📣
Habitat 🌳
Santé 🩺
Services 📋

Occitanie Est 

La mairie de Mauguio-Carnon lance un avis d’accord-cadre de pose, maintenance et dépose de matériel de balisage pour les plages de Carnon. 

Port Sud de France lance un avis pour la mission d’accompagnement dans la mise en oeuvre d’une démarche de Gestion Prévisionnelle des Emplois et compétences (GPEC) pour Port Sud de France. 

La ville de Montpellier lance un avis pour la maintenance des ascenseurs, ascenseurs de charge, monte-charges, epmr et escaliers mécaniques de la ville. 

La Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée lance un avis pour la fourniture de pièces détachées et prestations de maintenance industrielle sur les sites de traitements. 

Montpellier Méditerranée Métropole lance un avis pour les travaux d’installation du nouveau système anti-incendie et des installations de sureté au Musée Fabre. 

Le Syndicat audois énergies et numérique lance un avis pour la conception, fourniture, installation et mise en service d’Ombrières de parking photovoltaïques dans l’Aude.  

Territoire 34 lance un avis pour la mission de contrôle technique pour la réalisation d’un collège à Maraussan (34). 

 

Occitanie Ouest 

Toulouse Métropole lance un avis pour la maintenance et acquisition de licences relatives aux logiciels Mapinfo. 

Toulouse Métropole lance un avis pour la mise en décharge et traitement de gravats et de terre et fourniture de granulat. 

Toulouse Métropole lance un avis pour l’étude stratégique pour des flottes de matériels roulants optimisées. 

Toulouse Métropole lance un avis pour les prestations d’études et contrôles extérieurs de travaux routiers. 

ATTRIBUTIONS DE MARCHÉ

Le département des Pyrénées-Orientales attribue le marché de conception-réalisation d’un réseau de communications électroniques à très haut débit à Altitude Infrastructure Construction. Valeur totale du marché (hors TVA) : 53 480 072 euros. 

La Région Occitanie attribue le marché d’accompagnement à la création de tiers lieux au sein des lycées agricoles à Elan Developpement. Valeur totale du marché (hors TVA) : 70 000 euros. 

Le département de l’Aude attribue le marché d’animation et suivi d’un pig départemental dédié à la lutte contre la précarité énergétique à OCTEHA. Valeur totale du marché : 402 950 euros. 

L’office public de l’habitat de l’Aude attribue le marché de travaux d’entretien courant et de gros entretien du patrimoine d’habitat audois à Abm Menuiserie, Raynier et Fialin Sav. Valeur totale du marché (hors TVA) : 688 500 euros. 

Montpellier Méditerranée Métropole attribue le marché de travaux de plomberie sur les bâtiments à SERVICES MAINTENANCE ENERGIES. Valeur totale du marché : 2 040 000 euros. 

Le conseil général du Gard attribue le marché de travaux à caractères urgents et/ou imprévus sur ouvrages d’art – Travaux de réhabilitation ou de grosses réparations des OA sur RD à S.A.S. COFEX MEDITERRANEE, DEMATHIEU ET BARD CONSTRUCTION, S.A.R.L. ROBERT MINAGE TRAVAUX SPECIAUX. La liste des titulaires est à lire ici. Offre la plus élevée : 2 450 000,00 euros. 

La commune de Montberon attribue le marché de concours restreint de maitrise d’œuvre niveau Esquisse + pour la construction neuve d’un restaurant scolaire avec cuisine autonome à RINALDI – LEVADE ARCHITECTES. Valeur totale du marché : 422 350 euros. 

Le Grand Narbonne attribue le marché de mission d’architecte conseil – Suivi-animation de l’action façades du Grand Narbonne à SARL AURIOL DELWARDE ARCHITECTURE. Montant final du marché attribué (H.T.) : 200 000 euros. 

Plus de marchés ici

La société de la mobilité de l’agglomération toulousaine attribue le marché de travaux préparatoires et d’accompagnement nécessaires aux travaux des dévoiements de réseaux et des travaux génie civil du projet de la troisième ligne de Métro de Toulouse à Grpt Spie Batignolles Malet / Jean Lefebvre Mp. Valeur totale du marché : 1 954 274 euros. 

Sem Arac Occitanie attribue le marché de construction du projet Hydropolis à Asten. Valeur totale du marché : 259 919,25 euros. 

La Communauté d’Agglomération du Grand Rodez attribue le marché de concession de service public assainissement collectif et eaux pluviales à COMPAGNIE DES EAUX ET DE L’OZONE PROCEDES M P OTTO. Valeur totale de la concession : 42 923 202 euros.  

La Région Occitanie attribue le marché de location, installation et exploitation de matériels de sonorisation lors d’évènements organisés par la Région Occitanie à Defi Audio. Valeur totale du marché : 325 000 euros. 

Le conseil départemental de l’Ariège attribue le marché d’accord cadre relatif à des missions de coordination en matière de sécurité et de protection de la santé à SOCOTEC CONSTRUCTION, apave sud europe, ELYFEC, CBIT et bureau veritas construction. Valeur totale du marché : 240 000 euros. 

La Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée attribue le marché de travaux d’entretien des forages d’eau potable à SONDALP HYDROFORAGE. Montant final du marché attribué (H.T.) : 210 000 euros. 

La Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée attribue le marché de travaux de fourniture et plantations d’arbres et d’arbustes sur le territoire à PSP. Montant final du marché attribué (H.T.) : 1 200 000 euros. 

L’agenda

i

Newsroom

L’agence travaille en ce moment sur plein de choses passionnantes :

Zoom sur 4 entreprises innovantes de l’Hérault distinguées lors du concours Inn’Ovations (Ad’Occ), le 3 février : Watertracks, Mabqi, Chemdoc et Yum&Wild. Pour l’Hérault Juridique et Économique, les 17 et 27 février.

À Montpellier, un consortium détecte les commotions cérébrales des sportifs, pour Les Échos.

Point sur l’activité du port de Sète, pour Les Échos.

Les projets de Qair Innovation, pour Les Échos.

Reportage sur l’Université du Cinéma (architecte : Christophe Gulizzi, Marseille) à Cannes, pour le magazine Signature de Profils Systèmes.

Enquête nationale sur les bardages bois, pour BoisMag, parution en mars.

« Que peut apporter l’hydrogène dans la décarbonation des transports ? » : enquête pour L’Abécédaire des Institutions, parution en juin.

À suivre en ligne

FEVRIER

Jeudi 24 février de 9h à 11h :

Webinaire Atelier RH : état de santé du salarié, « maîtriser les obligations de l’employeur connaître les nouveautés 2022 », organisé par la CCI du Gard. Plus d’informations ici.

Jeudi 24 février de 11h à 12h30 :

Webinaire « Quels outils digitaux pour lancer sa startup à moindre coût ? », organisé par le BIC Innov’up. Plus d’informations et inscription avant le 22 février ici.

Plus d'événements ici

MARS

Lundi 7 mars de 8h30 à 12h :

Matinée de recrutement pour les métiers agricoles dans le secteur du maraîchage, organisée par le service emploi de Terre de Camargue. Renseignements et inscriptions : Service emploi Terre de Camargue – 13 rue du Port à Aigues-Mortes – 04 66 53 61 38 – emploi@terredecamargue.fr.

Mercredi 9 mars de 9h à 17h :

Salon TAF 2022 (Travail, Avenir, Formation) d’Albi, co-organisé par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région (Parc des expositions, Le Sequestre – 81). Plus d’informations ici.

Mercredi 9 et jeudi 10 mars de 9h à 17h :

Salon TAF 2022 (Travail, Avenir, Formation) de Montpellier, co-organisé par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région (Route de la foire, Pérols). Plus d’informations ici.

Le 9, 10, 11, 14 et 15 mars :

5 jours pour entreprendre, organisé par la CCI Hérault, à Montpellier (Campus Montpellier Business School). Plus d’informations ici.

Jeudi 10 et vendredi 11 mars de 9h à 17h :

Google Atelier Numériques, destiné aux commerçants et professionnels du tourisme, organisé par la CCI Hérault, au 11 Rue Pagezy à Montpellier (Salon Ambre). Plus d’informations et prise de rendez-vous ici.

Du vendredi 11 au dimanche 13 mars :

Salon du Logement Neuf de Toulouse, au stade Ernest Wallon – Sept Deniers, organisé par la FPI. Inscriptions et informations ici.

Du vendredi 11 au dimanche 13 mars :

35e Salon de l’immobilier régional à Montpellier, organisé par l’association Adimo au Corum de Montpellier, esplanade Charles de Gaulle.

Lundi 14 mars à 18h30 :

« Soirée économique CPME Hérault », au domaine de Verchant (34). Inscription obligatoire ici.

Mardi 15 mars de 9h à 10h30 : 

Webinaire « Vendez au bon prix sur Internet, vendez plus et margez plus », organisé par la CCI Hérault. Plus d’informations et inscription ici.

Mardi 15 mars à 18h30 : 

23e édition du Prix Alfred Sauvy, dans la salle François Calvet au Soler, à la Cité digitale. Plus d’informations ici.

Mercredi 16 mars de 9h à 17h :

Mercredi 9 mars de 9h à 17h :

Salon TAF 2022 (Travail, Avenir, Formation) de Rodez, co-organisé par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région (1 et 17 boulevard du 122ème régiment d’infanterie, Rodez – 12). Plus d’informations ici.

Mercredi 16 mars de 10h à 11h30 :

Webinaire « Crédit d’impôt innovation ou recherche : les nouvelles dispositions 2022 », organisé par la CCI Hérault. Plus d’informations et inscription ici.

Mercredi 16 et jeudi 17 mars de 9h à 17h :

Salon TAF 2022 (Travail, Avenir, Formation) de Toulouse, co-organisé par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région (Concorde avenue, Aussonne – 31). Plus d’informations ici.

Jeudi 17 mars de 12h à 14h :

Instants Éco sur le thème « Comment définir son prix de vente et le justifier ? », organisé par Innoveum, Pépinière-Hôtel d’entreprises innovantes du Grand Narbonne. Rendez-vous 100% présentiel, au 74 avenue Paul Sabatier, à Narbonne. Plus d’informations ici. Inscription gratuite obligatoire via ce lien.

Jeudi 17 mars :

Conférences sur « Les enjeux de l’eau en agriculture et tourisme », organisé par Nîmes Métropole, à l’Hémicycle de l’Hôtel communautaire. Inscriptions ici.

Mardi 22 et mercredi 23 mars de 9h à 17h :

Salon TAF 2022 (Travail, Avenir, Formation) de Nîmes, co-organisé par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région (230 avenue du Languedoc, Nîmes). Plus d’informations ici.

Jeudi 24 mars de 9h à 17h :

Salon TAF 2022 (Travail, Avenir, Formation) de Perpignan, co-organisé par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région (Avenue du Palais des Expositions, Perpignan – 66). Plus d’informations ici.

Jeudi 24 mars de 9h à 17h :

Salon TAF 2022 (Travail, Avenir, Formation) de Cahors, co-organisé par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région (Planques Ouest, Fontanes – Lot, 46). Plus d’informations ici.

Jeudi 24 mars de 11h. à 13h : 

Conférence : la levée de fonds, un levier de croissance, organisé par Leader Montpellier à la Cité de l’économie et des métiers de demain. Plus d’informations ici.

Du jeudi 24 au lundi 28 mars :

Foire de Béziers, organisé par la CCI Hérault au Parc des Expositions de Béziers. Plus d’informations ici.

Vendredi 25 mars à 9h :

Atelier « Créer ma Micro-Entreprise : les Clefs pour démarrer à Montpellier », organisé par la CCI Hérault, avenue Jacqueline Auriol – Zone Aéroportuaire Montpellier Méditerranée (Mauguio). Plus d’informations et pré-inscription ici.

Mardi 29 mars à 19h :

« Soirée des ambassadeurs économiques », avec Laurent Jalabert en invité d’honneur, organisé par l’Agence de Développement Économique Pyrénées Méditerranée Invest, au Domaine du Mas Conte à Canet en Roussillon (66). Plus d’informations et inscription obligatoire ici.

Jeudi 31 mars de 9h à 17h :

Salon TAF 2022 (Travail, Avenir, Formation) de Mende, co-organisé par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région (8 place du Foirail, Mende – 48). Plus d’informations ici.

Jeudi 31 mars de 9h à 17h :

Salon TAF 2022 (Travail, Avenir, Formation) de Saint-Gaudens, co-organisé par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région (Route de la Croix de Cassagne, Villeneuve-de-Rivière – 31). Plus d’informations ici.

Le 31 mars, 21 avril, 12 mai, 02 juin, 23 juin :

Formation « Se préparer à la labellisation Environnementale EnVol ou la certification 1.2.3 Environnement », organisée par la CCI Hérault. Plus d’informations et pré-inscription ici.

AVRIL

Mardi 5 avril de 17h à 19h :

Rencontre-débat « La santé numérique en mouvement », organisée par IMT Mines Alès, l’IMT et la Fondation Mines-Télécom. Plus d’informations ici.

Mardi 5 et mercredi 6 avril :

Rencontres régionales de l’ingénierie, organisées par l’AIMP et la Fédération Cinov Midi-Pyrénées, au centre de congrès Diagora (Labège). Plus d’informations ici.

Mercredi 6 avril de 9h à 17h :

Salon TAF 2022 (Travail, Avenir, Formation) d’Auch, co-organisé par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région (17 rue du Général de Gaulle, Auch – 32). Plus d’informations ici.

Mercredi 6 avril de 9h à 17h :

Salon TAF 2022 (Travail, Avenir, Formation) de Carcassonne, co-organisé par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région (Rue des 3 couronnes, Carcassonne – 11). Plus d’informations ici.

Jeudi 14 avril de 9h à 17h :

Salon TAF 2022 (Travail, Avenir, Formation) de Montauban, co-organisé par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région (Rue Salvador Allende, Montauban – 82). Plus d’informations ici.

Jeudi 14 avril de 9h à 17h :

Salon TAF 2022 (Travail, Avenir, Formation) de Saverdun, co-organisé par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région. Plus d’informations ici.

Jeudi 14 avril de 9h30 à 17h30 :

« Job Dating alternance », organisé par les écoles Digital Campus Montpellier, ESG Montpellier et Esarc Evolution Montpellier et Paris School of Technology & Business Montpellier. Inscription obligatoire avant le 1er avril ici.

Mercredi 27 et jeudi 28 avril :

medFEL, porté par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et organisé par l’Agence régionale de développement économique AD’OCC et SPAS Organisation, au Parc des Expositions de Perpignan. L’événement réunit l’ensemble des acteurs de la filière Fruits et Légumes en regroupant 200 exposants durant 2 jours de salon et de conférences. Plus d’informations ici.

Jeudi 28 avril de 9h à 17h :

Salon TAF 2022 (Travail, Avenir, Formation) d’Alès, co-organisé par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région (Parc des expositions d’Alès Agglomération – 30). Plus d’informations ici

MAI

Jeudi 12 mai de 9h à 17h :

Salon TAF 2022 (Travail, Avenir, Formation) de Figeac, co-organisé par la Région Occitanie, Pôle Emploi, les Missions locales ainsi que différents partenaires institutionnels de la Région. Plus d’informations ici.

Du samedi 14 mai au dimanche 15 mai de 10h à 18h : 

4e édition du salon E-cap – salon de la mobilité électrique et de l’éco-responsabilités, organisé par la ville d’Agde, à l’Esplanade Pierre Racine au Cap d’Agde. Plus d’informations ici.

Jeudi 19 mai à 18h :

« Fête des lauréats Réseau Entreprendre 2022 », organisé par le Réseau Entreprendre Occitanie Méditerranée, au Pasino de la Grande Motte (335 Allée des Parcs). Plus d’informations et inscription obligatoire ici.

JUIN

Jeudi 9 et vendredi 10 juin :

Montpellier Capital Risque 2022, organisé par la CCI Hérault, au Domaine de Biar (Lavérune – 34). Plus d’informations ici.

Du 9 au 11 juin :

B2B Rocks, au Domaine de Biar (Lavérune – 34). Plus d’informations et inscription ici.

Dimanche 12 et lundi 13 juin de 10h à 18h :

E-Cap : Salon de la mobilité électrique et de l’éco-responsabilité, organisé par la ville d’Agde, sur l’Esplanade Pierre Racine, au Cap d’Agde. Plus d’informations ici.

 

 

Voilà, c’est tout pour cette semaine.
Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite.
Vos données ne seront pas communiquées à des tiers.
Vous pouvez vous désinscrire en un clic.

Les dernières Indiscrétions

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Il ne lâche rien

Hubert, Montpelliérain depuis 40 ans (avec quelques infidélités londoniennes et parisiennes), est diplômé du Centre de Formation des Journalistes Paris (2001). 

Lire plus
Signes distinctifs sur sa carte de presse 95598, la quête de clarification et de saine problématisation, dans un monde souvent entravé par les acronymes abscons, la langue de bois, les approximations et les infox.

Hubert a été auditeur de la session 2019-2020 du Chede (cycle de hautes études pour le développement économique). Un réseau national constitué de chefs d’entreprise, élus, préfets, hauts fonctionnaires, cadres de collectivités…, précieux.

Avant de jouer sa partition, il a fait ses gammes pendant 18 ans (2001-2019) à La Lettre M, média économique régional de référence. Il y a commencé stagiaire, avant d’évoluer au fil des ans jusqu’au poste de rédacteur en chef, contribuant activement au développement du titre à Toulouse entre 2015 et 2018.

Heureusement qu’elle est là

Francilienne, résidant à Montpellier depuis 2018 et diplômée de Sup de Com’ Montpellier (2020), Sarah a rejoint Agencehv en CDI début octobre 2020.

Lire plus
Ses missions : rédaction d’articles sous l’autorité de Hubert Vialatte, veille média, structuration de la stratégie et de l’organisation, création graphique, mise en page, social media management, mise en ligne et promotion des Indiscrétions.

Sarah porte un intérêt au métier de journaliste. Son mémoire de fin d’étude porte ainsi sur le thème « L’impact de l’Intelligence Artificielle sur la presse en ligne et le journalisme ».

Amélie dite « de Cazilhac »

En stage, de mars à septembre 2021, chez Agencehv, Amélie Cazalet poursuit son chemin en alternance en marketing et communication, toujours au sein de l’agence.

Lire plus
Originaire des Cévennes, plus précisément de Cazilhac (d’où « Amélie de Cazilhac », on trouve que ça sonne bien), elle est actuellement en Master 2 Marketing, Médias et Communication à Montpellier Management (Université de Montpellier).

L’experte, de Paris à Palavas

Diplômée de l’université de Montpellier en science politique, et forte d’une expérience de 10 ans dans le secteur de la communication et de l’événementiel, Fanny Bessière est cheffe de projet au sein d’Agencehv.

Lire plus
Rédaction, communication, préparation d’évènements, partenariats… Elle accompagne l’agence dans ses nombreux développements. D’origine francilienne, elle est tombée sous le charme de la douceur de vivre à Palavas-les-Flots il y a plus de 13 ans. Pour ne plus repartir.

Voilà, c’est tout pour cette semaine. Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite. Vos données ne seront pas communiquées à des tiers. Vous pouvez vous désinscrire en un clic.
Les Indiscrétions sont adhérentes du Spiil (Syndicat de la presse indépendante d’information en ligne) depuis mars 2024.

Les dernières indiscrétions

La tech s’invite aux JO

Il y a de la sportech en « Zoom », cette semaine. Spécialisée dans les solutions audio et vidéo à destination des spectateurs et des professionnels (arbitres, entraîneurs et corps médical), Vogo, cotée sur Euronext Growth, accélère, après avoir ...

Du moulin à la baguette

La coopérative agricole audoise Arterris acquiert la majorité du capital d’Occipain, qui regroupe les enseignes de boulangerie ‘La Panetière’ et ‘Secrets de Pains’, principalement réparties dans le Sud-Ouest. Avec cette opération, Arterris se ...

On va en entendre parler

En « À l’affiche », Atelier Tuffery (manufacture de jeans) révèle sa nouvelle adresse montpelliéraine, ; En « Décodage », 100 M€ pour un plan Vélo de la Région, 30 M€ de redressements en Occitanie Est ; En « Zoom », les ambitions nationales de ...

La rédaction

Il ne lâche rien

Hubert, Montpelliérain depuis 40 ans (avec quelques infidélités londoniennes et parisiennes), est diplômé du Centre de Formation des Journalistes Paris (2001).

En savoir plus sur Hubert

Signes distinctifs sur sa carte de presse 95598, la quête de clarification et de saine problématisation, dans un monde souvent entravé par les acronymes abscons, la langue de bois, les approximations et les infox.
Hubert a été auditeur de la session 2019-2020 du Chede (cycle de hautes études pour le développement économique). Un réseau national constitué de chefs d’entreprise, élus, préfets, hauts fonctionnaires, cadres de collectivités…, précieux.
Avant de jouer sa partition, il a fait ses gammes pendant 18 ans (2001-2019) à La Lettre M, média économique régional de référence. Il y a commencé stagiaire, avant d’évoluer au fil des ans jusqu’au poste de rédacteur en chef, contribuant activement au développement du titre à Toulouse entre 2015 et 2018.

Heureusement qu’elle est là

Francilienne, résidant à Montpellier depuis 2018 et diplômée de Sup de Com’ Montpellier (2020), Sarah a rejoint Agencehv en CDI (temps plein) début octobre 2020.

En savoir plus sur Sarah

Ses missions : rédaction d’articles sous l’autorité de Hubert Vialatte, veille média, structuration de la stratégie et de l’organisation, création graphique, mise en page, social media management, mise en ligne et promotion des Indiscrétions.

Sarah porte un intérêt au métier de journaliste. Son mémoire de fin d’étude porte ainsi sur le thème « L’impact de l’Intelligence Artificielle sur la presse en ligne et le journalisme ».

Amélie dite « de Cazilhac »

Rédaction, community management, promotion des Indiscrétions… Amélie Cazalet poursuit son chemin en CDI (temps plein) depuis septembre 2022 chez Agencehv, après y avoir effectué un stage, de mars à septembre 2021, puis une alternance jusqu’en septembre 2022.

En savoir plus sur Amélie

Originaire des Cévennes, plus précisément de Cazilhac (d’où « Amélie de Cazilhac », on trouve que ça sonne bien), elle est diplômée d’un Master 2 Marketing, Médias et Communication à Montpellier Management (Université de Montpellier).

La mascotte

Vincent Riba, âgé de 20 ans, a rejoint Agencehv en alternance rédaction – community management en septembre 2023 pour deux ans. Il est actuellement en Master Sport, Événementiel et Communication à Mediaschool Montpellier.

En savoir plus sur Vincent

Passionné de rugby, Vincent se destine au journalisme sportif.

Soyez Indiscret.e.s !

Les Indiscrétions protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Je communique

Vous pouvez joindre un communiqué/dossier de presse, des photos, ou tout autre élément en lien avec votre Indiscrétion.
Taille max. des fichiers : 2 MB.

Devenir partenaire

Vous vous reconnaissez dans le ton des Indiscrétions, sérieuses sans se prendre au sérieux, utiles et futiles, bienveillantes et exigeantes ? N’attendez plus !

Share This