IDEC-bannière-lesindescretion-mai2022

Les indiscrétions

Il va y avoir du sport

Semaine du 8 janvier 2024

sur le gril cette semaine

Thélène Immobilier en partie cédé à Foncia, le retour de Laurent Blondiau au cabinet de Carole Delga à la Région Occitanie, le plan anti-RN de la Ville de Lunel dans l’Hérault (en « À l’affiche »), Mauguio-Carnon se prépare à détruire des maisons à terme face au risque de submersion marine, l’innovation régionale à Las Vegas, les Marchés de France en congrès à Nîmes (en « Décodage »), l’Aveyron a la distillerie de whisky la plus haute du monde (en « Trois questions à… »), et plein de potins immobiliers, entre résidence seniors à Perpignan, et le lancement, malgré la crise, d’Evanesens et d’Oasis à Montpellier (en « Ça pousse »).
Bonnes lecture et semaine !

Illustration de Hubert Vialatte Les indiscrétions faço les 3 singes

À l’affiche

Parce qu’elles et ils le valent bien

Xavier Bureau, Kaliop

Xavier Bureau, Kaliop

L’entreprise montpelliéraine de services numériques Kaliop, spécialiste de la transformation digitale des entreprises, est reprise par son équipe d’encadrement, avec l’appui de Galia Gestion et de Bpifrance. Le montant de la transaction n’est pas communiqué. Créée en 2002, Kaliop était jusqu’à présent présidé par son fondateur, Pierre Deniset. Ce dernier fait partie des cédants, aux côtés de Gilles Guirand (Kaliop), BNP Développement, Sofilaro et TWO-C (Christophe Carniel). Jusque-là directeur général, Xavier Bureau (ex-Publicis Sapient) est nommé président. À ce jour, il n’y a pas de DG nommé. Xavier Bureau est arrivé en 2020 (« Xavier Bureau veut hisser Kaliop dans la cour des grands », dans Les Échos, mai 2020, lire en cliquant ici). L’équipe de managers associée à cette opération est composée de Xavier Bureau, Gilles Guirand (qui réinvestit), directeur technique et co-fondateur, Fabien Redondo, directeur administratif et financier et Alexis Trancart, directeur conseil. S’il n’est plus président, Pierre Deniset reste actionnaire.  
Parmi les références de Kaliop : Accor, Biogaran, Constellium, La Croix-Rouge française, Essilor, Union-Matériaux, Yelloh ! Village, l’Ademe, Santé Publique France… Présent en France et en Pologne, la PME de 150 salariés prévoit de réaliser un CA de 15 M€ en 2024. Xavier Bureau projette « des opérations de croissance, notamment dans les domaines clés tels que le conseil en transformation digitale, le cloud, la data, l’expérience utilisateur et les technologies MACH (qui fournissent les éléments de base nécessaires à la transformation numérique d’une entreprise, note) ». Kaliop ouvrira par ailleurs dans les prochains mois son capital à l’actionnariat salarié.

Émily Pagès et Laurent Blondiau, Région Occitanie

Émily Pagès et Laurent Blondiau, Région Occitanie

Émily Pagès est nommée directrice du pôle attractivité, rayonnement et marques régionales Sud de France/Occitanie. Elle était auparavant conseillère économie et enseignement supérieur au cabinet de Carole Delga, présidente de la Région Occitanie. À son nouveau poste, Émily Pagès succède à Laurent Blondiau, nommé conseiller spécial de Carole Delga chargé de la stratégie, du rayonnement et de la prospective. C’est pour lui un retour au cabinet de l’élue socialiste, dont il a été le directeur de cabinet entre 2016 et 2021.

Jean-Pierre Boffy, French Healthcare Association

Jean-Pierre Boffy, French Healthcare Association

CEO de Steam France (Montpellier, solutions de protections individuelles, désinfection et stérilisation pour les établissements médicaux, laboratoires et industries, 98 salariés dont 25 à Montpellier) et vice-président de Leader Occitanie (président : Alexandre Coulet) en charge de l’international, Jean-Pierre Boffy est le nouveau président de French Healthcare Association (300 membres). Il succède à Jean-François Gendron. Objectif de l’association : permettre aux industriels, organisations professionnelles, établissements de santé, et instituts de recherche et de formation français de promouvoir leur savoir-faire à l’international. Jean-Pierre Boffy s’engage à poursuivre et accélérer les initiatives déjà mises en place, promouvoir l’excellence française en santé à l’échelle mondiale, attirer de nouveaux talents et renforcer les liens avec les instances nationales et internationales. 

Jean-Luc Erbetta, Aqua-Valley

Jean-Luc Erbetta, Aqua-Valley

Directeur régional Grand Sud de Saint-Gobain PAM Canalisation, il est le nouveau président du cluster de l’eau Aqua-Valley. Il succède à Sylvain Boucher (Veolia).

Nathalie Duquesne, Toulouse Métropole

Nathalie Duquesne, Toulouse Métropole

Manager à la mairie de Toulouse de l’offre commerciale du centre-ville depuis 2017, elle est désormais chargée de mission urbanisme commercial opérationnel à Toulouse Métropole, annonce-t-elle dans un post LinkedIn. Diplômée d’un master Marketing à l’Esarc, Nathalie Duquesne a occupé plusieurs postes dans la communication et la direction de clientèle au sein des antennes toulousaines de médias (20 Minutes, Marie Claire, France Télévisions Publicité, Lagardère Métropoles), et des agences de communication/marketing et publicité également basées à Toulouse (Keemia, Club de la Com, JCDecaux).

Marc Teissier, préfecture de la région Occitanie

Marc Teissier, préfecture de la région Occitanie

Marc Teissier est nommé par le préfet de la région Occitanie Pierre-André Durand adjoint au secrétaire général aux affaires régionales Frédéric Viseur, en charge du pôle des moyens, de la modernisation et de la mutualisation, lit-on dans un communiqué de presse fin décembre. Succédant à Laurent Gandra-Moréno, nouveau sous-préfet de l’arrondissement de Castres (81), il a pour missions de coordonner l’action des services régionaux de l’Etat et d’animer les fonctions supports, telles que l’organisation des CODIR (Comités de l’Administration Régionale et des Comités de Directions Régionaux), ou le pilotage d’une plateforme régionale Budget et Finances, lit-on sur le site internet de la Préfecture d’Occitanie.

Thomas Bree et Yoann Galiotto, Ville de Lunel (34)

Thomas Bree et Yoann Galiotto, Ville de Lunel (34)

Ils sont nommés respectivement directeur de cabinet de Pierre Soujol, maire de Lunel depuis 2020, et directeur de la communication de la cité pescalune. Dès ce 2 janvier pour Thomas Bree (à gauche sur la photo), et le 1er février pour Yoann Galiotto. Avec un mot d’ordre officieux : empêcher Lunel, qui vient de passer communauté d’agglomération, de passer entre les mains du Rassemblement National, lors des élections municipales de 2026. L’ex-directeur de Louis Aliot (maire de Perpignan), Frédéric Bort, ayant déclaré sa candidature.  
Yoann Galiotto est chef de service Images et Numérique à la direction de la communication du Département du Gard. Thomas Bree, ex-président de la Fnaim 34, a revendu son agence immobilier (France Gestion, Montpellier) à Foncia. « Cette opération s’est faite avant que je sois approché par Pierre Soujol », précise Thomas Bree, résidant à Lunel. C’est pour lui un retour aux sources de la politique : il y a été directeur de cabinet de Bernard Bosson (ex-UDF) à Annecy, entre 1995 et 2007, avant de diriger Sopreda, un groupe de presse économique en région Aura. « Lunel porte un beau projet politique, et je ne suis pas imprégné du milieu politique local, ce qui me donne une certaine marge de manœuvre », confie-t-il aux Indiscrétions. Sur sa feuille de route, « aller à la rencontre des quartiers périphériques de Lunel, où une proximité est à retravailler. Même si la requalification du cœur de ville reste le projet phare de la fin de mandat de Pierre Soujol ». Thomas Bree salue « le très bon travail de communication et de mise en lumière de Lunel réalisé par Anthony Belin », parti de son poste de directeur de cabinet en juillet 2023. Gilles Boulet reste directeur de cabinet de Pierre Soujol à l’échelle de la nouvelle agglomération Lunel Agglo. Agglomération qui souhaiterait fusionner avec le Pays de l’Or, même si Pierre Soujol concède, dans les colonnes de Midi Libre, qu’il s’agit d’un « vœu pieuxIl y a une logique mais dans les faits, on n’y est pas encore. Dans le temps, les futurs élus apprécieront ».

Carole Delga, Région Occitanie / Mobilités

Carole Delga, Région Occitanie / Mobilités

Un début d’année placé sous le signe des mobilités pour la présidente de la Région Occitanie et de Régions de France : rencontres autour de la gratuité d’usage des trains pour les jeunes, en gare Saint-Roch (Montpellier) et Toulouse Matabiau, ces 9 et 12 janvier, et échanges en gares avec les journalistes pour papoter 2024 ; Création d’un écosystème autour du vélo avec l’inauguration de l’usine d’assemblage Vélo Factory à L’Isle-Jourdain (32) ; visite du chantier des travaux de la ligne Montréjeau-Luchon, que la Région, gestionnaire de cette ligne, réouvrira courant 2024 ; Tenue des « Rencontres des mobilités », le 24 janvier à Toulouse, dans le cadre de la mise en place, à l’échelle nationale, des Services Express Régionaux Métropolitains (Serm, lire en « Zoom »). Un événement similaire sera organisé à Montpellier au cours du 1er trimestre.

Laura Malaval, JCE d’Occitanie

Laura Malaval, JCE d’Occitanie

Elle succède ce 8 janvier à Hélène Carles à la présidence de la Jeune chambre économique (JCE) d’Occitanie pour l’année 2024, lit-on dans un communiqué. Aveyronnaise de 35 ans, Laura Malaval est chargée de mission Attractivité à l’agence d’attractivité et de développement touristique de Lévézou (12). Elle a rejoint la JCE de Millau en 2013, qu’elle a présidé en 2023.
Sont par ailleurs élus présidents des JCE départementales : Benjamin Cluzant-Voisard à Toulouse, Bettina Gonzalez à Perpignan, Simon Geraud à Rodez, Aude Poupart à Montpellier, Clément Cottet à Montauban, Malika Nicol à Millau, Arnaud Calas à Sète, Marion Piedras à Béziers, Jérémy Barrafranca à Narbonne et Adalaïs Choy-Descamps à Carcassonne. Plus d’infos sur LinkedIn, en cliquant ici.

Damien Gilles, Syndicat des Vignerons des Côtes du Rhône

Damien Gilles, Syndicat des Vignerons des Côtes du Rhône

Vigneron à Pont-Saint-Esprit (30), Damien Gilles est élu à la présidence du Syndicat des Vignerons des Côtes du Rhône pour un mandat de trois ans, lit-on dans un communiqué de presse (ici). Il a rejoint le Syndicat du Gard Rhodanien en 2012. Son mandat démarre avec des perspectives favorables : « tous les éléments sont là pour retrouver une bonne dynamique de commercialisation : une récolte de très belle qualité, des rendements maîtrisés, des dynamiques de ventes à l’équilibre, un fort engagement environnemental », indique-t-il. Damien Gilles dévoilera sa feuille de route lors d’une conférence de presse le 1er février. Plus à lire cette semaine dans Les Échos.

Cécile Gairaud, Syndicat des Vignerons Indépendants de l’Hérault

Cécile Gairaud, Syndicat des Vignerons Indépendants de l’Hérault

Elle est la nouvelle directrice du Syndicat des Vignerons Indépendants de l’Hérault. Elle succède à Luc Cauquil, suite à son départ en retraite après 27 ans à tête du syndicat. Cécile Gairaud a pris ses fonctions en octobre et a dirigé le syndicat en binôme avec le précédent directeur jusqu’au 31 décembre, où elle a pris seule les commandes. Cécile Gairaud n’est pas viticultrice et est directrice juridique des thermes de Balaruc-les-Bains. 

Richard Thélène, Thélène Immobilier

Richard Thélène, Thélène Immobilier

Les branches syndic et gestion locative du groupe Thélène Immobilier (Montpellier), dirigé par Richard Thélène, ont été cédées à Foncia en avril 2023. « Ces activités sont regroupées avec celles de Solgim Agret, également cédé à Foncia, pour créer un pôle Foncia au nord de Montpellier », indique Richard Thélène aux Indiscrétions. Environ 15 salariés ont été concernés par cette cession. Thélène garde une activité indépendante (12 salariés, environ 1,5 M€ de CA) dans l’immobilier d’entreprise, dirigée par Morgane Thélène. « Nous avons des projets en cours dans l’immobilier d’entreprise. Nous avons vendu une partie de nos activités pour concentrer nos ressources et notre développement sur l’immobilier d’entreprise dans la métropole de Montpellieroù nous faisons partie des acteurs de poids », conclut Richard Thélène.

Hervé Grandjean, Sabena Technics

Hervé Grandjean, Sabena Technics

Il est nommé, le 3 janvier, directeur commercial du groupe spécialisé dans la maintenance aéronautique (communiqué en ligne, à lire ici). Sabena Technics est présent en Occitanie à Nîmes, Toulouse et Perpignan, où le groupe emploie 1.000 salariés. Hervé Grandjean a passé 15 ans au Ministère de la Défense : comme ingénieur, puis conseiller du ministre pour l’industrie, et porte-parole du Ministère des Armées. Son dernier poste : directeur des opérations et de la stratégie industrielle du nouveau programme nucléaire d’EDF. Hervé Grandjean sera basé au siège de Sabena Technics, à Orly (91).

Évelyne Séjourné, Sydel Cœur d’Hérault

Directrice des ressources humaines du Syndicat Mixte de Développement local (Sydel) du Pays Cœur d’Hérault, elle en prend la direction ce mois de janvier, indique le Sydel aux Indiscrétions. Elle succède à Thierry Laniesse, parti à la retraite, et à l’origine de l’aboutissement du SCoT, voté en 2023. Créé en 2008, le Sydel Pays Cœur d’Hérault (77 communes) a pour rôle de coordonner le développement du territoire, qui regroupe trois communautés de communes : Clermontais, Lodévois et Vallée de l’Hérault.  

Sébastien Brujas, Cobaty Alès Cévennes

Sébastien Brujas, Cobaty Alès Cévennes

Sébastien Brujas, directeur associé de Cereg (Nîmes et Montpellier), bureau d’étude spécialisé dans le développement des territoires, est élu président du Cobaty Alès Cévennes (47 adhérents). Il succède à Étienne Mignard (Socotec). Le Cobaty Alès Cévennes organise ce 8 février, à partir de 18h30 à Digit’Alès une table ronde « Aménagement du territoire : comment faire face aux évolutions inévitables au travers des politiques locales ? Changement climatique, loi climat-énergie, sobriété foncière, désimperméabilisation… » Parmi les intervenants : Christophe Rivenq, président d’Alès Agglomération, Stéphanie Jannin, architecte-urbaniste (et ex-adjointe à l’urbanisme de Philippe Saurel à Montpellier), Fabrice Verdier, président de BRL, Emmanuelle Eustache, responsable du pôle paysage à Cereg.  
Hubert Vialatte (Agencehv) aura le plaisir d’animer la séquence.

Emma Haziza, Pays d’Albigeois et des Bastides

Emma Haziza, Pays d’Albigeois et des Bastides

Hydrologue, docteur à l’École des Mines de Paris et experte de l’adaptation au changement climatique, Emma Haziza intervient le 22 janvier à l’IMT Mines d’Albi (Tarn) lors d’une conférence organisée par le pôle territorial du Pays d’Albigeois et des Bastides sur le thème « Demain de l’eau pour tous ? ». En dernière partie de l’événement, l’association Sol et Eau présentera les initiatives du territoire et les prix « Coup de Pousse » 2023 seront décernés. Plus d’infos et inscription en cliquant ici.

Stéphane Albernhe, Isae-Supaero

Stéphane Albernhe, Isae-Supaero

Président du cabinet de conseil Archery Strategy Consulting, Stéphane Albernhe prend la tête de la Fondation ISAE-SUPAERO, école d’ingénieur à Toulouse, lit-on dans un post LinkedIn. Il succède à Philippe Forestier, arrivé à la fin de son second et dernier mandat. Il nomme à ses côtés au poste de directrice de la fondation Agnès Trincal. Sa priorité : « faire de l’ISAE-SUPAERO le leader mondial de la formation d’ingénieurs/décideurs des secteurs Aéronautique, Espace et Défense, intégrant dans sa stratégie les enjeux de digitalisation/IA, de décarbonation de l’écosystème du transport aérien, et de développement d’activités spatiales pérennes », déclare Stéphane Albernhe sur le site de l’Isae-Supaero (à lire ici).

Cécile Gensac, Pôle régional de l’environnement (PRE)

Cécile Gensac, Pôle régional de l’environnement (PRE)

Procureure de la République de Nîmes, Cécile Gensac coordonne le Pôle régional de l’environnement (PRE), rattaché au tribunal judiciaire de Nîmes, indiquent nos confrères de Midi Libre (article à lire ici). L’objectif : protéger, réduire et compenser les risques d’atteinte à l’environnement telles que les pollutions industrielles, les infractions à l’urbanisme (constructions illégales par exemple), les déchetteries sauvages, etc… Sont traités par le PRE les dossiers des tribunaux d’Ardèche, de Lozère, du Gard et du Vaucluse. Pour cela, Cécile Gensac s’entoure d’un procureur adjoint, Frédéric Kocher, et d’une assistante titulaire d’un doctorat en sciences.

Plus de À l’affiche

Guillaume Garcia, Barreau d’Alès

Guillaume Garcia, Barreau d’Alès

Il prend ses fonctions de bâtonnier du barreau d’Alès (52 avocats) ce 1er janvier pour un mandat de deux ans, indique Midi Libre Alès dans un article à retrouver ici. Il succède à Olivier Massal. Spécialisé en droit du travail, Guillaume Garcia a pour objectif de faciliter l’accès au droit. Parmi ses requêtes : l’accueil d’un juge des enfants. « D’autant plus que les besoins des justiciables le justifient. C’est une vraie demande de certains de mes confrères. Et je vais me battre là-dessus », indique-t-il. Il appelle également les politiques à « ne pas nous oublier : tous les moyens judiciaires sont attribués aux villes accueillant les JO, au détriment des juridictions périphériques », révèle-t-il.

Caroline Lussato, Ehpad de Chalabre

Elle est la nouvelle directrice de l’Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de Chalabre (11) depuis le 1er décembre, indique L’Indépendant (à lire ici). Elle succède à Sylvie Soinnard. Caroline Lussato était directrice du centre hospitalier Maurice-André à Saint-Galmier (Loire) depuis 2018. 

Éric Vial, SDIS 34

Éric Vial, SDIS 34

Directeur par intérim du SDIS du Tarn, il est nommé directeur départemental adjoint du SDIS de l’Hérault, lit-on sur le site internet du SDIS (ici). Le colonel Éric Vial prendra ses fonctions le 1er avril, aux côtés du contrôleur général Éric Flores. Il succède à Sylvain Besson, parti dans les Alpes-de-Haute-Provence, précise Avenir Secours (lire en cliquant ici).

Clara Hardy, Sericyne

Clara Hardy, Sericyne

La PME Sericyne (environ 10 salariés), qui ressuscite dans le Gard la culture du vers à soie, fait l’objet d’un article dans Forbes, partage sur LinkedIn Clara Hardy, cofondatrice de Sericyne (à lire en cliquant ici). « Il faut attendre au moins 3 à 5 ans avant qu’un mûrier ne devienne productif. C’est un investissement sur le temps long et cela a contribué à la perte du savoir-faire séricicole en France », explique Clara Hardy. Quelque 45.000 mûriers doivent être plantés à Monoblet d’ici à 2026. Avec un chercheur lyonnais de l’Inra, Clara Hardy a mis au point un procédé pour permettre aux vers à soie de filer à plat en trois dimensions, et non en cocon. « Nous nous adressons à la décoration et la petite maroquinerie en développant l’utilisation de la soie comme alternative au cuir », explique Clara Hardy. Sur mesure ou en série, la soie est travaillée pour la création de luminaires, de revêtement mural, de décors. Guerlain, Diane de Kergal (architecte d’intérieur et designer) ou encore les maisons du groupe LVMH comptent parmi les clients. Clara Hardy a fait partie des entrepreneurs intervenant lors de la soirée Agencehv, le 14 juin dernier à Lunel (34). Le webzine à croquer ici.

Philippe Guyot, AUAT

Philippe Guyot, AUAT

Les prix de l’immobilier dans la métropole de Toulouse sont-ils toujours en recul ? Quelles tendances pour 2024 ? Quelles évolutions démographiques ? Ce sont les questions qui seront posées par Philippe Guyot, élu référent de l’observatoire partenarial de l’habitat de l’AUAT (Agence d’urbanisme et d’aménagement de la métropole de Toulouse), maire de Plaisance-du-Touch (31) et président de la communauté de communes du Grand Ouest Toulousain, lors de la Rencontre des observatoires, organisée par l’AUAT dans ses locaux le 16 janvier à Toulouse. Pour y répondre sont conviés Félix Claude (AUAT), Laetitia Vidal (ObserveR), Henri Chesnelong (Chambre interdépartementale des notaires) et Marie Molinier (AUAT). Inscription en cliquant ici.  

Une nomination ou élection à nous transmettre ?

Les Indiscrétions protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Je communique

Vous pouvez joindre un communiqué/dossier de presse, des photos, ou tout autre élément en lien avec votre Indiscrétion.
Taille max. des fichiers : 2 MB.

Décodage

On perce le coffre-fort

L’innovation régionale au CES Las Vegas

CES Las Vegas
À la pointe de l’innovation. Accompagnées par Ad’Occ, 12 start-up régionales vont exposer au CES Las Vegas du 9 au 12 janvier. ©DR

Du 9 au 12 janvier, l’agence Ad’Occ accompagne 12 entreprises régionales du numérique pour exposer au CES – Consumer Electronics Show – de Las Vegas, le plus grand salon professionnel international dédié à l’innovation technologique. Les 12 start-up exposantes accompagnées :
Coldway (Pia, Pyrénées-Orientales, batterie thermique décarbonatée).
. DolphiSonus (Masclat, Lot), dont le système d’alarme de piscine à sonar passif basé sur l’IA, est capable de reconnaître la chute d’un enfant dans l’eau.
. Encaps (Montpellier), positionné sur le passeport numérique des objets.
. Freecovery (Mauguio, Hérault), solution de récupération musculaire à froid scientifiquement validée pour soulager rapidement les crampes et les douleurs musculaires.
. Iki (Toulouse), dispositif portable d’analyse d’urine. Il est accompagné d’une application mobile pour les patients et d’une interface web pour les professionnels de santé qui les suivent. L’objectif de ce dispositif est de suivre très régulièrement (parfois quotidiennement) les marqueurs nutritionnels des patients.
. Lundi Matin (Montpellier), chatbot basé sur l’IA pour les PME et les commerçants.
Omedom (Albi, 81), solution numérique pour aider les propriétaires à gérer leur patrimoine. Elle permet aux propriétaires de rassembler les actifs, de centraliser les documents, de connecter les comptes bancaires pour gérer les flux de trésorerie, de partager avec la famille et les conseillers.
. Skyted (Labège, 31). Le masque Skyted permet de passer des appels silencieux et confidentiels grâce à sa technologie d’absorption du bruit brevetée en collaboration avec l’Onera.
. Solecooler (Perpignan). Health Tech Warnfeet est basé sur un réseau de capteurs enchevêtrés (fines bandes piézoélectriques) comportant jusqu’à 150 zones de mesure. L’intelligence artificielle compare les signaux des capteurs dans le temps et calcule les zones à risque d’ulcère.
Yoo Soft (Les Matelles, 34). Modélisation des logiciels standards complexes pour chaque secteur de l’économie (distribution, hôtellerie, etc).
Upfiner (Toulouse) : valise de voyage facilement transportable, équipée d’un système de détection de mouvement et d’un avertisseur sonore.
. YellowScan (Saint-Clément-de-Rivière, 34) : système bathymétrique d’analyse de l’érosion côtière et de la gestion de l’eau à l’échelle mondiale. Le YellowScan Navigator peut être déployé sous un drone, contrairement aux grands systèmes utilisés.

La délégation d’Occitanie comprend aussi des startups qui exposent hors pavillon régional comme Vaonis, Eyelights, Nanomade, Qorvo et Bleujour, ou qui viennent en visiteuses comme la Technopole Castres-Mazamet, Kooklin, Mains d’Argent, Trust My Isoptopes.

Kinvent voit grand

La start-up Kinvent Biomécanique, qui propose une application destinée aux kinésithérapeutes et aux préparateurs physiques, va annoncer le 15 janvier une levée de fonds d’un montant significatif.
Créée en 2017, Kinvent a déjà levé, fin 2021, 6 M€ auprès de Bpifrance, Sofilaro, les Business Angels des Grandes Écoles et Unifund. Originalité : de grands noms du sport et de la santé figuraient dans cette opération parmi les investisseurs, dont le footballeur français Raphaël Varane, champion du monde 2018.
Kinvent a notamment développé sept capteurs connectés, capables d’apporter des données et d’enregistrer les progressions des patients.
L’idée étant d’impliquer davantage les patients dans leurs séances de kinésithérapie, souvent répétitives, avec des progrès peu visibles. Et, aussi, de partager les informations entre prescripteurs de soins, médecins et chirurgiens. Son créateur, Athanase Kollias, a remporté en septembre 2022 le prix de la Start-Up de l’année pour la région Occitanie, remis par EY dans le cadre du prix de l’Entrepreneur.
> À lire : « Kinvent veut révolutionner la rééducation et la préparation physique avec l’IA », Les Échos, décembre 2021, en cliquant ici.

Les Marchés de France en congrès

Nîmes n’a pas encore son Palais des Congrès (en construction), mais qu’à cela ne tienne. Le Musée de la Romanité accueillera du 26 au 28 février le Congrès des Marchés de France. Monique Rubin est l’influente présidente de la Fédération nationale des marchés de France. Nous l’avions interviewée pour Les Échos début 2023, sur la thématique des halles gourmandes qui aiguisent l’appétit des opérateurs privés (à relire en cliquant ici). Et nous reviendrons vers elle, pour Les Indiscrétions, à l’occasion des grands thèmes abordés lors de ce Congrès.

TP : emploi et clauses d’insertion sur l’A69

Créer 1.000 emplois dans le cadre de la construction et de l’exploitation de l’autoroute A69 entre Toulouse (Verfeil) et Castres. Si ce projet d’infrastructure déchaîne les passions, il crée accessoirement des emplois et de l’insertion professionnelle. Ce 20 décembre, sur la base vie travaux de Puylaurens (81), une convention multipartenariale est signée pour l’emploi et l’insertion par Michel Vilbois, préfet du Tarn, Christophe Ramond, président du Département du Tarn, Martial Gerlinger, DG d’Atosca, concessionnaire de l’infrastructure en cours de chantier. Atosca s’engage à consacrer à l’insertion 10 % du volume total des heures travaillées en phase de construction de l’autoroute, soit 130.000 heures, et 7 % du volume total des heures travaillées après la mise en service, en phase d’exploitation de l’autoroute. Les premières actions (réunions d’information, job dating…), menées en partenariat avec Pôle emploi, le Département du Tarn et la Mission Locale de Castres, ont permis d’identifier près de 200 candidatures et de recevoir individuellement une centaine de demandeurs d’emploi. Plusieurs formations ont été organisées : canalisateur, coffreur et conducteur d’engins (compacteur et tombereau). L’A69 doit être mise en service en 2025.
La convention Emploi et Insertion à lire en cliquant ici.

Non, les notaires ne licencient pas tous

À en croire les articles de la presse déchaînée, tous les notaires taillent dans leurs effectifs, du fait de la crise immobilière. On a trouvé un contre-exemple, du côté de Bordeaux. Malgré une baisse du chiffre d’affaires, passé de 22,9 M€ à 18,8 M€ entre 2022 et 2023, l’office notarial bordelaise du Jeu de Paume, la plus importante du sud-ouest avec 126 salariés, n’a pas taillé dans ses effectifs. « Franchement, je trouve qu’il est indécent de licencier, alors que nous avons connu de très belles années », déclare Pierre Houzelot, l’un des 15 notaires associés de cette étude née en 1972. Même s’il reconnaît que certains notaires, « coincés dans des investissements et des emprunts, n’ont pas le choix ». L’office du Jeu de Paume a joué la prudence dès 2022, en provisionnant pour 2023 une part des revenus de 2022. « La profession qu’est l’immobilier rencontre des crises de façon cyclique : 1990-91, puis 2008-2009, et aujourd’hui. Il n’est donc pas normal, pour une étude déjà implantée et structurée, de ne pas se préparer à la survenue d’une crise », détaille-t-il.
Plus à lire dans une enquête à paraître ce mercredi 10 janvier (print et web) dans Les Échos.

Assises de la Proximité de Midi Libre : déjà quatre dates

Le quotidien Midi Libre (Groupe La Dépêche) annonce 4 Assises de la Proximité en 2024 : 7 mars dans le secteur d’Alès, 22 mars à Clermont-l’Hérault, 26 avril dans le secteur de Nîmes et 10 octobre dans le secteur de Bagnols / Gard rhodanien. Ces rendez-vous, tous prévus en matinée (9h-12h), aborderont des thématiques comme l’attractivité, le développement économique et l’aménagement.

Submersion marine : le déni à Palavas, l’action à Mauguio-Carnon

« Nous sommes effarés du niveau de déni des élus de Palavas face à la problématique de l’élévation du niveau de la mer et des risques de submersion marine. Pour eux, cela n’existe pas. Alors que, du côté de la DDTM (État) et de la commune voisine de Mauguio-Carnon, une forte inquiétude est de mise », glisse aux Indiscrétions un élu d’une commune membre de l’agglomération du Pays de l’Or. Guy Reverbel, adjoint à l’urbanisme au maire de Palavas (Christian Jeanjean) et conseiller communautaire, a d’ailleurs clairement remis en cause la réalité de l’élévation du niveau de la mer, devant les élèves du campus Espi Montpellier, en juin dernier, lors du jury final du Business Game 2023 de cette école supérieure des professions immobilières. Ce n’est pas comme si la station chère à Dubout s’appelait Palavas-les-Flots.

À Mauguio-Carnon, un dispositif de bail réel d’adaptation à l’érosion côtière, pour détruire à terme des habitations. C’est une délibération, le 11 avril 2023, qui est passée inaperçue lors du conseil municipal de Mauguio-Carnon (maire : Yvon Bourrel). Et pourtant, c’est un dispositif concret d’une commune littorale au risque grandissant de submersion marine. La commune a en effet décidé de s’inscrire sur la liste nationale des communes dont « l’action en matière d’urbanisme et la politique d’aménagement doivent être adaptées aux phénomènes hydro-sédimentaires entraînant l’érosion du littoral ». « L’acquisition de biens par la puissance publique et la gestion de la phase transitoire seront facilitées, notamment grâce au droit de préemption trait de côte et au bail réel d’adaptation à l’érosion côtière », indique le compte-rendu de séance, que Les Indiscrétions viennent de se procurer.
Autrement dit, la commune « peut préempter un bien, le mettre en location jusqu’au moment où le bien n’est plus habitable, explique Yvon Bourrel. C’est-à-dire que, si le bien est évalué à 500.000 euros, on met des locations pendant un certain nombre d’années, au bénéfice de la commune. La commune se rémunère sur l’immobilisation de cette somme qu’elle doit à la personne qui y est, et quand cette période s’éteint, la maison peut être détruite sans qu’il y ait un dommage pour la personne qui en était la propriétaire et sans un dol supporté par la commune ». La délibération a été adoptée à l’unanimité.

Sarda Découpe investit 1,4 M€ dans les Pyrénées-Orientales

Créée en juillet 2020, l’entreprise Sarda Découpe, implantée à Matemale, a investi 1,4 M€ dans la création d’une unité de production pour la découpe et le désossage de la viande, indique la Région Occitanie le 6 janvier, à l’occasion d’un déplacement de sa présidente Carole Delga en terres catalanes. « Ce nouvel équipement profite à l’ensemble des filières bovines, ovines, et porcines locales en leur permettant de maîtriser la chaîne de transformation et de valorisation de leurs produits, explique la Région Occitanie. Cet atelier permet dans le même temps de restreindre les déplacements des éleveurs, alors que 150 km étaient jusque-là nécessaires pour abattre et transformer leur bétail. » L’investissement a reçu le soutien de la communauté de communes des Pyrénées Catalanes (146 K€) et de la Région Occitanie (421 K€).

Plages privées : le coup d’arrêt

Le 21 décembre, le tribunal administratif de Montpellier annule les permis de construire à titre précaire accordés par la commune de La Grande-Motte aux paillotes (restaurants de plage) « L’Effet Mer », « La Voile Bleue » et « La Paillote Bambou ». Le détail du jugement à lire en cliquant ici. Extrait de la conclusion : « Il existe une offre touristique saisonnière particulièrement développée avec un nombre important de restaurants situés en bord de mer, notamment dans la zone urbanisée des communes littorales à proximité́, dont la commune de La-Grande-Motte, si bien que l’implantation du projet en litige dans cette zone protégée ne répond à aucune nécessité d’ordre économique ou sociale. Par ailleurs, il existe à proximité immédiate du projet deux sanitaires, comportant douches et toilettes, utilisables notamment par les personnes handicapées. Ainsi le projet ne répond à aucun besoin d’aménagement pour les usagers de la plage. Ensuite, il ressort des pièces du dossier que l’installation, l’exploitation, la fréquentation importante de ce restaurant de plage et le démontage de la structure, surface de plancher et emprise au sol cumulées, impactent fortement le milieu naturel considéré espace remarquable au sens de l’article L. 121-23 du code de l’urbanisme pour ses richesses écologiques. »

Espelia s’agrandit à Montpellier

Le bureau d’études Espelia, spécialisé dans les politiques publiques, transfère son agence montpelliéraine du centre-ville vers le quartier Port-Marianne à Montpellier. Transaction : Tourny Meyer Montpellier (plus à lire en cliquant ici).

Canalisateurs de France : le Gardois Christophe Ruas pressenti

Le Gardois Christophe Ruas, PDG de SRC, est pressenti pour prendre la présidence des Canalisateurs de France, apprend-on de source proche. « C’est envisagé, mais uniquement dans deux ans, quand l’actuel président, Pierre Rampa, passera la main », confie Christophe Ruas aux Indiscrétions.

Gard : Pont-Saint-Esprit mobilise 3,1 M€ pour son futur collège 

Le 28 décembre, la commune gardoise de Pont-Saint-Esprit (maire : Claire Lapeyronie) acquiert un terrain de 31.104 m² auprès de l’EPF Occitanie (directrice générale : Sophie Lafenêtre) afin d’y implanter un futur collège. 720 élèves seront accueillis à terme. « Le montant de l’investissement s’élève à 3,1 M€, financé par la commune avec des fonds propres et un emprunt bancaire », indique le cabinet du maire aux Indiscrétions. Le Département du Gard est en charge de la construction. « Son calendrier prévisionnel devra être recalé en fonction des études à mener, mais nous envisageons une livraison en 2027-2028 », ajoute le cabinet du maire. Le futur collège prendra place sur la parcelle AY202, sise chemin de chance à Pont-Saint-Esprit. 

Le SDIS du Gard se dote d’un nouveau centre à Roquemaure

D’ici 2028, les 73 sapeurs-pompiers (3 professionnels ; 70 volontaires) de Roquemaure (Gard) intègreront une nouvelle bâtisse, cédée par la municipalité pour un euro symbolique au SDIS du Gard, lit-on sur le site internet du SDIS (ici). Vestiaires, salle de formation, espace de vie, sanitaires… constitueront le nouveau centre prenant place sur un terrain de 1,28 hectare, précisent nos confrères de Midi Libre (à lire ici). Également, « les véhicules ne seront plus remisés dehors », indique le SDIS. Montant des travaux : 4,2 M€. « Le terrain est idéalement placé sur une route départementale à l’entrée de la commune. Il desservira encore mieux les trajets vers l’autoroute A9 et les communes couvertes par le centre : Montfaucon, Saint-Laurent-des-Arbres, Saint-Geniès-de-Comolas et Lirac, soit 12.500 personnes », se réjouit le SDIS. 

À Montpellier, une centaine de jets d’eau vont relier la Comédie à l’Esplanade

comédie esplanade montpellier portes d'eau ©Agence Ter
©Agence Ter

C’est dans le cadre de la rénovation et de l’embellissement du centre-ville, chiffré à 18,5 M€, que la Ville de Montpellier donne le 3 janvier le coup d’envoi des travaux de la fontaine qui fera la jonction entre la célèbre place de la Comédie et l’Esplanade, apprend-on dans un communiqué de presse. Baptisée « porte d’eau », cette fontaine se composera d’une centaine de jets d’eau à hauteur variable avec des effets de brume et des jeux d’eau rafraîchissants afin de s’inscrire dans le concept de « Ville à hauteur d’enfant ». Livraison prévue pour l’été 2024. « Les travaux de rénovation et d’embellissement de l’Esplanade se poursuivront sur les allées latérales avec pour objectif une livraison à l’été 2025 », précise la Ville. 

Sont mises à contribution les entreprises héraultaises Darver (Castries) pour les travaux de génie civil, Fauché (Mauguio) pour le dévoiement des réseaux et installations électriques en sous-sol de la place, Razel-Bec (Saint-Georges-d’Orques) pour les travaux sur l’Esplanade, Durand Pavage (Montady) pour les travaux de réfection des sols de la Comédie, et le bureau d’étude Altifaune (Pézenas) pour les expertises écologiques.

Plus d’infos ici

Occitanie : 350 communes labellisées « Villages d’avenir »

Sur 2.458 communes (2,2 millions d’habitants) retenues lors de la première vague de lauréats 2024 « Villages d’avenir » par l’État dans le cadre du plan France ruralités, 350 sont basées en Occitanie, apprend-on dans un dossier de presse du 21 décembre (à croquer ici). L’objectif : « soutenir les communes de moins de 3.500 habitants dans la réalisation de projets structurants tels que la rénovation et remise sur le marché de logement vacant ou d’une friche, le déploiement de solutions de mobilité du dernier kilomètre, la rénovation d’une église ou d’un lavoir, l’organisation d’un festival local… », explique Dominique Faure, ministre en charge des Collectivités territoriales et de la ruralité. Les communes sont accompagnées sur une période de 12 à 18 mois à compter de ce mois de janvier. 

Carcassonne soutient les projets dans les quartiers prioritaires

Dans le cadre du nouveau contrat « Engagements quartiers 2030 », en cours d’élaboration pour les années 2024-2030, l’agglomération de Carcassonne lance un appel à projets (à retrouver ici) pour « soutenir des projets de développement social, économique et urbain, en faveur des habitants des quartiers prioritaires de Carcassonne ». Les actions mises en œuvre doivent bénéficier aux habitants des 5 quartiers ciblés : La Conte – Ozanam – Sainte Marie, Saint-Jacques – le Viguier, Bastide – Pont Vieux, Fleming – La Reille et Grazailles. 13 objectifs sont désignés comme prioritaires pour 2024, répartis en 3 catégories : bien vivre ensemble, habiter et travailler. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 5 février. 

Enquête publique pour l’aménagement d’une véloroute dans le Gard

Une enquête publique est ouverte du 22 janvier au 21 février concernant le projet de véloroute ViaRhôna sur les communes de Saint-Gilles, de Vauvert et de Beauvoisin (30). Plus d’informations ici. 

Hérault : qui sera le prochain concessionnaire du cinéma de Ganges ? 

La communauté de communes des Cévennes Gangeoises et Suménoises (Hérault) publie le 2 janvier un avis de concession concernant la délégation de service public pour le cinéma Arc-en-Ciel à Ganges (Hérault) pour une durée de 3 ans. Date limite du dépôt des candidatures le 29 janvier à midi. Plus de détails ici. 

Le spécialiste gardois des tentes de toit NaïtUp veut s’étendre en Europe

Tente de toit loisir
©Florian Keller

Spécialisée dans la conception, la fabrication et la commercialisation de tentes de toit de voiture, l’entreprise alésienne NaïtUp, active en France, Suisse et Belgique, prévoit d’étendre ses activités en Allemagne et en Europe du Nord en 2024. « Les Allemands sont consommateurs de ce type de produit et du camping en général, tout comme les pays nord européens. L’Allemagne est le deuxième marché mondial de la tente de toit après les Etats-Unis », explique Patrice Brochier, fondateur et codirigeant de NaïtUp aux côtés de Thierry Villières. Trois recrutements sont prévus en 2024 aux postes de commerciaux et d’ingénieur en mécanique. « Nous réfléchissons également à une levée de fonds de l’ordre d’un million d’euros pour accompagner ce développement », projette Patrice Brochier.
« Il y a trois ans, notre clientèle se composait à 90 % de particuliers et 10 % de professionnels. Fin 2023, la part de professionnels a atteint les 40 % », observe Patrice Brochier. Objectif en 2024, atteindre une parité. À l’origine, NaïtUp travaillait aux côtés de revendeurs indépendants locaux. Désormais, l’entreprise œuvre aux côtés de géants tels que Norauto ou encore Trigano. « Et nous sommes en négociation avec un constructeur automobile pour 2024 », ajoute Patrice Brochier, sans dévoiler le nom du groupe.
Par ailleurs, NaïtUp prévoit de créer en 2025 un nouveau siège social, à Deaux, afin d’accompagner la croissance de son activité. « Au lancement de NaïtUp, en 2010, le marché de tente de toit était réservé au monde du 4×4. Nous avons pris le parti de cibler les pratiquants d’activités de plein air et les touristes itinérants », rembobine Patrice Brochier. NaïtUp (22 salariés) réalise 3 M€ de chiffre d’affaires en 2023 et prévoit d’atteindre 3,4 M€ en 2024.

Transport : l’Héraultais ABC Transports racheté par TSO

TSO (Transports Sanitaires d’Occitanie), groupement d’entreprises dédiées au transport médicalisé sur le territoire occitan, annonce dans un communiqué du 21 décembre acquérir le Lodévois ABC Transports (Hérault). ABC Transports emploie 15 collaborateurs et dispose d’une flotte de 14 véhicules circulant notamment entre Béziers et Montpellier. De son côté, TSO détient 7 sociétés (178 salariés, 68 véhicules) et compte quelque 110.000 patients pris en charge par an. TSO a été accompagné par Exco Finance & Transactions pour le rachat de la société héraultaise. 

Troisième caserne des pompiers à Montpellier

La 3e caserne des sapeurs-pompiers de Montpellier sera érigée dans la Zac de la Restanque, indique le 20 décembre nos confrères d’Actu.fr. Le permis de construire vient d’être signé. Surface totale : 2.800 m2. Le chantier est estimé à 14 M€, pris en charge par le Département à 80 % et par la Ville de Montpellier à 20 %. L’article d’Actu.fr à lire en cliquant ici.

Création d’un centre de formation en technique nautique à Sète (34)

La SPL Bassin de Thau lance un avis d’appel public à la concurrence en vue de la création d’un centre de formation en technique nautique (CFA) à Sète. L’opération consiste à réhabiliter et étendre un hangar existant.

Lycée à l’est de Montpellier : Mauguio ou Vendargues ?

L’annonce de la localisation du futur lycée de l’est de Montpellier se rapprocherait, apprend-on de source proche. Le projet est porté par la Région Occitanie.

Expédition en Antarctique pour sensibiliser au réchauffement climatique 

Romain Drimo expédition Antarctique protection environnement
©Romain Assié-Rio

Romain Assié-Rio, réalisateur et explorateur montpelliérain, a passé 6 mois sur un voilier entre Amsterdam et l’Antarctique dans le cadre d’une expédition environnementale organisée par l’ONG l’Union de la Nature, qui œuvre à proposer un nouveau modèle pour protéger 50 % de la Terre d’ici 2050. Objectif de ce périple : réaliser un film pour sensibiliser à la cause environnementale et au réchauffement climatique. Film qui a par ailleurs a été sélectionné au festival What A trip 2023.

« L’expédition en Antarctique a révélé des températures anormalement élevées par rapport aux normes de saison. Nous avons également pu naviguer bien plus au sud que ce que les glaces devraient permettre en cette saison, un mois après qu’un morceau de banquise de la taille de Rome se soit détaché du continent », narre Romain Assié-Rio dans un communiqué (à croquer ici). Un périple qui aurait pu être compromis par d’importants dégâts sur le navire. « Deux voiles sur trois se sont déchirées et le gouvernail ne tournait plus, laissant le bateau à la dérive sans possibilité de secours à 800 km des côtes », explique Romain Assié-Rio. 

Plus de photos à regarder en cliquant ici

Perpignan : le projet partenarial d’aménagement Saint-Charles 2040 signé

Signature, ce 9 janvier à 10h45 au centre administratif de Saint-Charles International (Perpignan), du projet partenarial d’aménagement Saint-Charles 2040 par Thierry Bonnier, préfet des Pyrénées-Orientales, Robert Vila, président de la communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole, et Denis Ginard et Édouard Raymond, présidents de Saint-Charles International.

Maraussan (34) : élections municipales le 3 mars

Après des démissions au sein du conseil municipal, le sous-préfet de Béziers dépose, avant Noël, un arrêté pour l’organisation, le 3 mars, d’une élection municipale partielle intégrale à Maraussan, commune d’environ 4.600 habitants. L’arrêté est en ligne (cliquer ici). Maraussan est membre de la communauté de communes La Domitienne. L’actuel maire de Maraussan est Serge Pesce.

Schéma régional des aires de covoiturage

La Région Occitanie attribue au bureau d’études Explain (Montreuil – 93) l’élaboration d’un schéma directeur régional des aires de covoiturage. La mission porte sur les études de faisabilité, les services de conseil et l’analyse.

Viticulture : naissance des Coteaux Occitans

Après avoir quitté le Conseil Interprofessionnel des Vins du Languedoc (CIVL), les appellations Fitou (président : Alain Gleizes), Corbières (président : Olivier Verdale) et Minervois (président : Philippe Costes) se fédèrent en lançant « Les Coteaux Occitans ». Source : L’Indépendant, 21 décembre (lire en cliquant ici).
Autre changement dans le monde viticole occitan : le Syndicat des Vignobles de la Côte Vermeille (Collioure-Banyuls), présidé par Romuald Peronne, vient de quitter le Comité Interprofessionnel des Vins du Roussillon (CIVR). « Pour nous, le CIVR ne valorise pas les signes de qualité. Depuis dix ans, nous avons versé au moins 2 M€ au CIVR sans jamais avoir le retour de ce que l’on attendait. Le déficit de notoriété est toujours là », indiquent, toujours dans L’Indépendant, les vignerons du cru Collioure-Banyuls.

Lancement du comité régional de l’énergie par la préfecture et la Région

Favoriser la concertation sur les questions relatives à l’énergie. C’est la raison pour laquelle Pierre-André Durand, préfet de la région Occitanie, et Agnès Langevine, vice-présidente de la Région Occitanie en charge du climat, instaurent le comité régional de l’énergie le 20 décembre, apprend-on dans un communiqué (lire ici). Parmi les missions du comité, « faire une proposition d’objectifs régionaux de développement des énergies renouvelables et veiller à leur mise en œuvre ; Et débattre et formuler des avis sur les sujets relatifs à l’énergie ayant un impact sur la région. » Dans l’agenda du comité pour ce début 2024 : « rendre un avis sur les zones d’accélération des énergies renouvelables définies par les communes. Si les zones identifiées permettent d’atteindre les objectifs régionaux, une cartographie départementale pourra être réalisée dès 2024. » 

Cette nouvelle instance se compose de 45 membres issus de l’État, de la Région, des collectivités territoriales, de la sphère économique et de la sphère associative. 

Le comité s’inscrit dans l’objectif poursuivi par la Région d’intégrer 40 % d’énergies renouvelables d’ici 2030 en Occitanie, avec un objectif national de neutralité carbone à horizon 2050. « 74 M€ ont d’ores et déjà été mobilisés via le Fonds vert et 150 M€ grâce aux dispositifs de l’Ademe pour la seule année 2023 », détaille Pierre-André Durand. 

Lire le dossier de presse en cliquant ici

Plus de décodages

Un niveau de sécheresse inquiétant

Le comité ressource en eau réuni le 21 décembre dernier en présence du préfet de l’Hérault, n’a pas constaté d’évolution notable depuis le 30 novembre, indique la chambre d’agriculture de l’Hérault. Le niveau des nappes souterraines est qualifié de « bas à très bas, en baisse sur la majeure partie du département ». Plus à lire en cliquant ici.

Montpellier : des bus électriques Man

D’après Laurent Murcia, délégué syndical FO à TaM, réseau de transports urbains de Montpellier Méditerranée Métropole (3M), cité par Midi Libre, c’est le constructeur allemand Man qui a été retenu par la SPL TAM pour fournir 70 bus électriques. Ces bus à haut niveau de services circuleront à partir de 2025 sur les futures 5 lignes de bustram de 3M.

Proptech : après avoir levé 50 millions, Masteos en redressement et en mode franglais

Après avoir levé 50 M€, dont 15 M€ en 2021 (relire dans Les Échosen cliquant ici), Masteos, start-up spécialiste de l’investissement locatif clé en mains pour les particuliers, entre en redressement judiciaire ce 9 janvier (lire l’enquête des Échos, ici). Pour garder la main sur la guerre de la communication, Thierry Vignal, fondateur et PDG, diffuse un long entretien préventif sur Youtube, sur divers thèmes : l’immobilier en crise, l’impact des JO, lever des fonds, et si c’était à refaire ? etc.
Avec des pépites de franglais dont nos amis parisiens ont le secret. « Si ton driver, c’est le fun, et pas le cash oriented, tu envoies une vibe, une start-up trop financiarisée envoie une mauvaise vibe », explains very seriously Thierry Vignal dans cette vidéo Youtube (à la 15e mn). Ou encore, à la 19e mn de jeu : « Les fonds VC (Venture Capital, capital-risque, note) ne regardent pas trop ton business plan, ils regardent la hype autour de ton projet. C’est pas toi qui vas uploader ton deck sur un site VC, mais tu te rends visible pour que les VC viennent vers toi. » Le tout avec lumières tamisées, esprit lounge, petite plante verte développement durable, bras musclés en évidence et codes HEC à la clé. On se retrouve à Courchevel pour la fondue !

Un webinaire dédié aux achats responsables 

Le 16 janvier est organisé par ESS France et le réseau des CRESS un webinaire de présentation de la Semaine des Achats Socialement et Écologiquement Responsables. Ce webinaire exposera la vision, les objectifs et les opportunités de cette semaine, qui se tiendra du 27 au 31 mai sous le signe des 10 ans de la loi ESS. Inscription au webinaire en cliquant ici

Un nouveau cluster Calcul et Cloud pour l’Université de Montpellier 

L’Université de Montpellier accueille un nouveau cluster (groupement de serveurs) Calcul et Cloud, qui sera notamment dédié à l’Intelligence Artificielle (IA), apprend-on dans un communiqué. Hébergé au Centre Informatique National de l’Enseignement Supérieur (Cines), ce nouvel équipement numérique rejoint le mésocentre ISDM-MESO, plateforme technologique de l’Université de Montpellier qui regroupe 10.000 utilisateurs et plus de 400 laboratoires de recherche et des entreprises. Nouveauté : la recherche de réduction de l’impact environnemental du cluster, qui bénéficiera d’une technique de refroidissement à base d’eau tiède (et non d’eau à basse température comme actuellement).
L’équipement est financé à hauteur de 2,56 M€ dans le cadre du Contrat de Plan État-Région par l’État, la Région, la Métropole et l’Université de Montpellier.

Une indiscrétion, une analyse pas lue ailleurs, une exclu à nous transmettre ?

Les Indiscrétions protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Je communique

Vous pouvez joindre un communiqué/dossier de presse, des photos, ou tout autre élément en lien avec votre Indiscrétion.
Taille max. des fichiers : 2 MB.

Zoom

Une info passée au crible

Loi Serm : pourquoi les métropoles de Toulouse et Montpellier ne doivent pas rater le train

En 2024, notre petit doigt journalistique nous dit qu’il va être beaucoup question de mobilités. Et on vous dit pourquoi. 

Le statut de Serm doit permettre d'accélérer l'intermodalité dans les déplacements quotidiens dans les aires métropolitaines. ©Montpellier Méditerranée Métropole
Le statut de Serm doit permettre d’accélérer l’intermodalité dans les déplacements quotidiens dans les aires métropolitaines. ©Montpellier Méditerranée Métropole

Big-bang. « Un big-bang vient d’avoir lieu, et ne fait pas encore la Une des journaux », indique Cevan Torossian, directeur associé Études&Recherche du conseil en immobilier d’entreprise Arthur Loyd (lire en cliquant ici). La loi Serm, visant à créer des Services Express Régionaux Métropolitains dans une dizaine de métropoles françaises, a été promulguée début janvier au Journal Officiel par le président de la République. « Cette loi ouvre la voie aux transformations majeures à venir quant aux mobilités du quotidien et à l’aménagement du territoire autour des grandes villes françaises : RER métropolitains, pôles d’échanges multimodaux, bus ou car à haut niveau de service, pistes cyclables, etc. », rappelle-t-il.

Deux métropoles sur les rangs. Les deux métropoles d’Occitanie, Toulouse (maire-président : Jean-Luc Moudenc, LR) et Montpellier (maire-président : Michaël Delafosse, PS), sont candidates. 
Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, a salué, avant Noël, « une avancée majeure pour faciliter les déplacements de millions de Français », tout en « rappelant l’État à ses engagements en matière de financement. Les collectivités ne pourront assumer seules le poids financier de ces RER métropolitains, lié aux travaux nécessaires sur les infrastructures et aux coûts d’exploitation de ces nouveaux services. Ce besoin d’investissement constitue d’ailleurs un point central des négociations en cours avec le gouvernement dans le cadre de la finalisation du volet mobilités du Contrat de Plan État-Région ».

Garer sa voiture avant les bouchons. Exemple de ce qu’il pourrait y avoir demain qu’il n’y a pas aujourd’hui, en matière de mobilité métropolitaine : à Toulouse, les cars régionaux liO pourraient se voir réserver des couloirs sur le réseau autoroutier et sur le périphérique toulousain, pour favoriser (enfin) l’intermodalité. « Les voies pénétrantes pour accéder à la métropole toulousaine sont l’A64 depuis Muret, l’A61 depuis le Lauragais et depuis Fronton, l’A68 depuis Albi et la N124 depuis le Gers », rappelle notre confrère Gil Bousquet dans La Dépêche du Midi, ce 7 janvier (lire en cliquant ici). « Chacun de ces axes pourrait être équipé de plateformes multimodales que les automobilistes rejoindraient avec leur voiture pour ensuite entrer en ville en cars, jusqu’à une station de métro, un RER métropolitain, un TER ou un bus urbain à haut niveau de service », lui confie Julien Thomas, directeur régional sud-ouest de Vinci Autoroutes.  
En clair, pour ceux qui n’ont pas d’autre choix que de prendre leur voiture : je gare ma voiture avant les bouchons + je prends un car qui circule sur une voie dédiée pour éviter les bouchons + je prends un un transport collectif pour entrer en ville. Une solution déjà éprouvée (en Île-de-France notamment) et que prône aussi, à Montpellier, Salvador Nunez, directeur d’opérations de Vinci Autoroutes (Les Indiscrétions du 6 novembre, lire en cliquant ici). 

3 questions à

Christian Bec, Twelve Whisky d’Aubrac et Fédération du Whisky de France

« Nous allons associer les agriculteurs aveyronnais à notre activité de production de whisky »

Savez-vous que l’un des meilleurs whiskys du monde est patiemment distillé à Laguiole, en Aveyron ? On vous invite à humer les coulisses de Twelve Whisky d’Aubrac, plus haute distillerie de France (nichée à 1.100 mètres d’altitude, à Laguiole). Rencontre avec Christian Bec, accessoirement ex-président du Club Galaxie (Toulouse, réunissant des acteurs du spatial). « Trois questions à… », la rubrique où le tutoiement est de rigueur.  

Christian, pourquoi et quand as-tu lancé une distillerie à Laguiole ?
On a créé la distillerie il y a dix ans avec 12 amis d’enfance – d’où le nom de « Twelve », signifiant douze en anglais. La Région Occitanie nous a accordé une subvention de 95.000 euros en 2016, pour la distillerie et la brasserie. Un whisky d’exception est, depuis, produit en édition limitée au Presbytère des Anges, au rythme de 100.000 bouteilles par an. Du whisky dans un ancien presbytère : on fait du spiritueux dans un endroit spirituel !  
 
Quel est l’accueil des clients ? 
Des retours très positifs, du type ‘excellent’, ‘exceptionnel’. C’est ma plus grande fierté. On est là où on voulait être : sur du whisky très haut de gamme. Nous avons l’avantage de ne pas avoir besoin de Twelve Whisky pour vivre.  

Quels sont tes projets pour 2024 ?
Alors que les capacités de stockage (quatre lieux distincts à Laguiole) arrivent à leur limite, la société a racheté en mars 2023 une ancienne ferme, sur le lieu-dit Labro, à Espalion. Les bâtiments agricoles de 1.500 m2 et des dépendances vont abriter une malterie et du stockage supplémentaire. Le coût total du projet s’élève à 2 millions d’euros.  
Le maltage sera réalisé en partenariat avec les agriculteurs locaux. L’objectif est de produire des malts parcellaires, sur différents terroirs, pour obtenir des orges particulières, anciennes, qui conviennent au brassage.  
En tant que président de la Fédération du Whisky de France, je souhaite mettre en place une IG (Indication Géographique) Whisky de France. Un dossier a été déposé à l’Inao en juin dernier. L’objectif est d’obtenir l’IG fin 2024. Les whiskys français sont encore trop souvent placés dans les rayons « Whiskys du monde », alors que nous devenons le 5e pays producteur au monde, après l’Écosse, l’Irlande, les États-Unis et le Japon.  

> Plus à lire prochainement dans la newsletter « Occitanie News » de janvier. Pour la recevoir gratuitement sur votre boîte mail, il suffit de cliquer ici.

La HV Touch

Conseil RP

Culture presse pour la reprise. 35.488 demandes de carte de presse ont été examinées en 2023. « Un chiffre en hausse pour la première fois depuis 2012 », indique Catherine Lozac’h, élue présidente de la commission de la carte d’identité des journalistes professionnels (CCIJP) pour 2024, en tant que représentante journaliste (SNJ). Selon elle, les États généraux de l’information seront « une opportunité pour la commission de la CCIJP de rappeler que les textes fondateurs de la profession (loi de 1881 sur la liberté de la presse, loi Brachard de 1935 sur le statut de journaliste professionnel et loi Cressard de 1974 pour les pigistes) sont toujours pertinents. Baromètre de la profession, la Commission entend aussi pointer les statuts exotiques qui pénalisent certaines consœurs et certains confrères ».

La phrase

« Sur le Minervois, nous étudions l’extension du réseau hydraulique régional. »  
 
Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, dans Midi Libre (éditions audoises), le 4 janvier, évoquant l’enjeu croissant de la ressource en eau.
La Région Occitanie est actionnaire principal (49,93 % des actions) de BRL, concessionnaire du réseau hydraulique régional.

On s’en fout

Un vrai moment de grâce journalistique. Alors que je croise le fer pour obtenir des témoignages de notaires sur l’impact de la crise immobilière, dans le cadre d’une enquête à paraître dans Les Échos, et qu’il me faut absolument un témoignage hors Occitanie, je jette une ultime bouteille à la mer (océan, plutôt), du côté d’une grosse étude notariale à Bordeaux.
Mon mail est direct : « Il paraît que vous licenciez, est-ce vrai etc. » Réponse immédiate d’un notaire associé : « Mais pas du tout ! Vous faites un métier difficile avec toutes ces fake news (fausses informations, note), rappelez-moi, je vais vous expliquer notre stratégie. » 
Et j’ai droit, ce vendredi, à 45 mn d’interview, avec moult détails et anecdotes croustillantes. Un moment recherché depuis bientôt un mois, et obtenu sur le fil.
« On a besoin des journalistes, on lit tellement de conneries sur les réseaux sociaux », a conclu ce notaire girondin, citant Aristote (à propos de l’envie de devenir propriétaire des Français : « Le désir est la seule force motrice ») entre deux phrases.
Peut-être, déjà, mon meilleur moment 2024 de journalisme ! Au fait, l’enquête va bel et bien paraître, ce mercredi 10 janvier dans Les Échos (print et web). Ce n’est pas une fake news.

Ça pousse

Ils et Elles bâtissent nos villes

Montpellier : malgré la crise, le chantier de la Tour Evanesens de Roxim débute

Evanesens Roxim
©DR

Malgré la crise de l’immobilier qui contraint les promoteurs à mettre à l’arrêt de nombreux programmes, le chantier de la tour végétale Evanesens, résidence très haut de gamme, est lancé depuis décembre. Montant des travaux : 37,5 M€. « C’est un projet exceptionnel, rendu extrêmement complexe dans le contexte que nous traversons, indique aux Indiscrétions Anaïs Thourot, présidente de Roxim Promotion. Nous nous étions engagés auprès du maire de Montpellier, de l’aménageur (Altémed, note) et de nos clients à lancer les travaux avant la fin de l’année. » 

La livraison est prévue en 2026, dans la Zac Port Marianne Consuls de Mer, dans le quartier de l’Hôtel de Ville de Montpellier. Dévoilé en février 2022, le projet comprendra 74 logements dont 12 logements abordables et… 2 kilomètres de jardinières regroupant 187 arbres, des milliers d’arbustes et plantes grimpantes. Les essences sont sélectionnées par Laura Gatti, ingénieure agronome, et paysagiste du célèbre Bosco verticale de Milan qui a inspiré le projet. Autre particularité du programme : la mise en place d’un système de collecte, de traitement et de recyclage des eaux grises afin d’irriguer les espaces verts. Un arrêté préfectoral dérogatoire sera prochainement sollicité.   

Porté par le promoteur immobilier Roxim Promotion, « Evanesens sera le dernier bâtiment de cette Zac, venant conclure une aventure urbaine commencée il y a plus de 10 ans », indiquait François Fontès, architecte du projet, dans un article de ToulÉco à relire ici (février 2022). « Le très haut de gamme continue à bien se vendre, tout comme l’accession aidée et les logements intermédiaires. C’est le gros de la production, toute la frange qui cible les classes moyennes, qui est en panne », indique un notaire montpelliérain aux Indiscrétions.  

Les entreprises retenues pour la construction : Milhaud (terrassements), Bellmas (fondations profondes, Perpignan), SECTP (gros-œuvre, Aix-en-Provence), Lang Étanchéité (étanchéité, Betschdorf – Bas-Rhin), 3C Menuiserie (menuiseries intérieures et extérieures, Pérols), Résille Concept (résille de façade, Val d’Arcomie – Cantal), Socogyps (cloisons / doublages, Vendargues), Marc Électricité (électricité, Saint-Jean-de-Védas), Llari (plomberie/CVC, Bessan), Schindler (ascenseurs, Saint-Jean-de-Védas).

Montpellier : permis déposé pour la folie architecturale « Oasis » de Sogeprom-Pragma

Résidence Oasis Sogeprom-Pragma Folie architecturale
©Agence Coldefy

Sogeprom-Pragma, filiale de promotion immobilière de la Société Générale, dépose le 19 décembre le permis de construire de sa Folie architecturale Oasis, située dans la Zac Ovalie à Montpellier et dessinée par l’agence Coldefy, lit-on dans un communiqué. « Sa validation est attendue au printemps 2024 et les travaux pourraient débuter avant la fin 2024, pour une livraison projetée fin 2026 », espère Sogeprom-Pragma. Le programme s’étendra sur 8.000 m² de surface de plancher, dont 53 logements collectifs en R+13 (30% en bail réel solidaire), 3.000 m² de bureaux, 500 m² de commerces et un bar de 250 m² en rooftop. « Notre permis de construire respecte les piliers du Pacte 3B que nous avons lancé en 2022 : le Bas-carbone avec l’anticipation de la RE 2025, la Biodiversité et le Bien-vivre », assure Pierre Raymond, directeur régional Occitanie-Méditerranée de Sogeprom-Pragma.

À Perpignan, la Poste Arago va devenir une résidence seniors

réhabilitation La Poste Arago en résidence seniors Perpignan
©Agence d’architectes Hessamfar et Verons

Un des projets majeurs du centre-ville perpignanais va être lancé en 2024 : la réhabilitation de la Poste Arago en résidence pour seniors, lit-on un dossier de presse du cabinet Archi Concept (à retrouver ici). Située sur le quai de Barcelone, la résidence comportera 105 logements, du studio au T3, accessibles aux personnes à mobilité réduite, pour une surface plancher de 6.000 m². Les travaux seront lancés en avril pour une livraison au printemps 2026. Ce projet est porté par l’association de deux agences d’architecture : l’agence bordelaise Marjan Hessamfar et Joe Vérons, mandataire du projet, et l’agence perpignanaise Archi Concept. Maître d’ouvrage : Bouygues Immobilier et Acapace. La future résidence sera exploitée par les Jardins d’Arcadie, glisse le cabinet Archi aux Indiscrétions. Alors qu’un doute subsistait sur le sujet, les services de La Poste seront maintenus aux rez-de-chaussée, précisent nos confrères de L’Indépendant. Montant total des travaux : 8,1 M€.  

Premières images du projet de rénovation des Halles de Béziers

Halles de Béziers perspectives rénovation ©Cabinet Naos
©Cabinet Naos

À l’occasion du conseil municipal de la Ville de Béziers, le 18 décembre, les premières images du projet de rénovation des halles de Béziers, porté par l’architecte Olivier Marty (cabinet Naos, Boujan-sur-Libron) ont été dévoilées, déclarent nos confrères de Midi Libre (à lire ici). La maîtrise d’ouvrage est assurée par la Ville de Béziers (maire : Robert Ménard). Situées en plein centre-ville de Béziers, les halles rénovées seront exploitées par l’entreprise Biltoki, basée à Anglet (Pyrénées-Atlantiques). Le montant des travaux est passé de 10 à 16 M€, du fait que « nous sommes passés de 15 mois à 8 mois de travaux pour ne pas priver les étaliers de la période de Noël. Et nous avons décidé de prendre en charge les étals », justifie Robert Ménard dans Midi Libre. En effet, une enveloppe de 1,2 M€ est prévue pour indemniser les étaliers durant les travaux.  

Des potins immo ? Une nomination ? Des initiatives et projets ?

Les Indiscrétions protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Je communique

Vous pouvez joindre un communiqué/dossier de presse, des photos, ou tout autre élément en lien avec votre Indiscrétion.
Taille max. des fichiers : 2 MB.

Au marché

Les marchés publics essentiels en Occitanie de la semaine passée. Parce qu’il faut bien vivre.

APPELS D’OFFRES

Aménagement 🏗️

Occitanie Est 

Sète Agglopôle Méditerranée lance un avis pour l’aménagement du pôle d'échanges multimodal de Sète - secteur nord.

BTP 👷‍♀

Occitanie Est 

La communauté d’agglomération Béziers méditerranée lance un avis pour assistance à maîtrise d'ouvrage pour la création du conservatoire européen des arts équestres de la piste. 

Le SDIS 34 lance un avis pour la construction du plateau technique de son centre de formation à Gignac. 

Pyrénées-Orientales Aménagement lance un avis pour le marché de maîtrise d'œuvre d’une opération d'aménagement à Canohès. 

TAM lance un avis pour des travaux de voirie et réseaux divers Ligne B4. 

L’ICM lance un avis pour le concours de maitrise d'œuvre pour la construction du centre de transfert de l'innovation en oncologie. 

Territoire 34 lance un avis pour la mission de maîtrise d'œuvre pour la déconstruction de la piscine à Lunel. 

Le SDIS 34 lance un avis pour les travaux de construction du 3ème centre de secours de Montpellier. 

Sète agglopôle Méditerranée lance un avis pour le concours de maîtrise d'œuvre pour la construction d'un centre de loisirs et d'accueil de type ALSH. 

La commune du Crès lance un avis pour la construction de ses arènes. 

La S.A.3.M. lance un avis pour les travaux de rénovation et d'aménagement en centre d'art contemporain du Carré Sainte-Anne. 

La commune de Juvignac lance un avis pour les travaux de construction du complexe sportif Ludwig Guttmann. 

Occitanie Ouest 

Le Grand Ouest Toulousain lance un avis pour la rénovation de la maison des habitants de Léguevin. 

La commune de Castelsarrasin lance un avis pour les travaux de construction d’un nouveau cimetière. 

La SPL ARAC Occitanie lance un avis pour l’ordonnancement, le pilotage et la coordination de chantier pour la démolition/reconstruction du bâtiment Polyespace à Saint-Sulpice-la-Pointe. 

L’ACOSS lance un avis pour la maîtrise d'œuvre des travaux de réhabilitation d'un bâtiment tertiaire avenue d'Atlanta à Toulouse. 

L’Université Paul Sabatier lance un avis pour la construction du bâtiment Chimie - Matériaux- Procédés (CMP) sur son site. 

La communauté d'agglomération du Muretain lance un avis pour un accord-cadre de maîtrise d'œuvre pour la création et l'aménagement de voiries, réseaux divers, et ouvrages d'art. 

Le CNRS - Délégation Midi-Pyrénées lance un avis pour les travaux pour la construction neuve d'un nouveau restaurant central sur son site. 

L’Université de Toulouse II Jean Jaurès lance un avis pour le concours restreint de maîtrise d’œuvre pour la construction neuve du bâtiment Epicure. 

La CCI Occitanie lance un avis pour la construction du campus de l'alternance sur la commune de Castres. 

Communication 📣

Occitanie Est 

Le département des Pyrénées-Orientales lance un avis pour l’acquisition d’objets promotionels divers. 

Occitanie Ouest 

Le syndicat mixte des transports en commun de l’agglomération toulousaine lance un avis pour des prestations de création et d'exécution graphiques de supports de communication pour Tisséo Collectivités. 

Eau / Assainissement 💧

Réseaux numériques 💻

Occitanie Est 

Le conseil départemental de l’Hérault lance un avis pour l’assistance à maîtrise d'ouvrage pour l'aménagement numérique du département.

Tourisme 📷

Occitanie Est 

Le SGAP de Marseille lance un avis pour l’externalisation de la gestion hôtelière et de l'entretien du CRA de Perpignan. 

Occitanie Ouest 

La communauté de communes de la Haute-Ariège lance un avis pour l’exploitation de quatre hébergements touristiques sur son territoire. 

ATTRIBUTIONS DE MARCHÉ

La communauté de communes des Aspres attribue le marché concernant la mission de maîtrise d'œuvre pour le projet d'irrigation des vignes des Aspres à Be2t. Valeur totale du marché : 177 651 euros. 

Le SMDEA attribue le marché concernant la construction de la station d'épuration de Canté-Labatut à Colas France. Valeur totale du marché : 360 000 euros. 

Perpignan Méditerranée Communauté attribue le marché concernant l’entretien ménager de ses divers locaux à Aber Propreté Azur et à Derichebourg Propreté. Valeur totale du marché : 1 010 635 euros. 

Le département de la Lozère attribue le marché concernant la réalisation d'une maquette pour son nouveau journal mensuel à La Boule à Neige. Valeur totale du marché : 5 900 euros. 

Le conseil départemental de l’Aveyron attribue le marché concernant les travaux d'entretien, de grosses réparations et de travaux neufs à Sas Auglans, à NG Les Chapes d’Olt Sarl et à Gaston père et fils Sarl. Valeur totale du marché : 4 234 873,6 euros. 

Le SMTP du bassin d’Alès attribue le marché concernant des missions d’assistance à Inddigo Sas, R2C, Beauvillard Bouteiller Avocats Associés et Selas Archimède Avocats et Associés. Valeur totale du marché : 2 120 000 euros. 

Le SMTP du bassin d’Alès attribue le marché concernant la fourniture et pose de mobilier de stationnement vélos sur son territoire à Citynox Sarl. Valeur totale du marché : 1 200 000 euros. 

La Région Occitanie attribue le marché concernant la mission de maîtrise d'œuvre dans le cadre de la poursuite des travaux au lycée Jacques Prévert à Saint-Christol-lès-Alès à Yann Lodey Architecte. Valeur totale du marché : 94 500 euros. 

La S.A.3.M. attribue le marché concernant le marché de conception urbaine pour les études préalables à l'aménagement du secteur Sablassou à Castelnau-le-Lez à CoBe Architecture et Paysage, à Studio Cap et à Tecta. Valeur totale du marché : 894 025 euros. 

La commune de Toulouse attribue le marché concernant l’extension et réhabilitation du groupe scolaire Courrège au Groupement Conjoint Seuil Architecture (Mandataire) / Raynal Architecte / Ecovitalis / Terrell /Getude / Una Ingenierie / Complement Terre / Gamma Conception / Emacoustic. Valeur totale du marché : 975 320,92 euros. 

Le CHU de Montpellier attribue le marché concernant la maintenance des réseaux d'assainissement et d'eau pluviale à Sarp Méditerranée, à Assainissement Cauvy et à Sarl Aurière Alain. Valeur totale du marché : 820 000 euros. 

Plus de marchés ici

L’EPTB Gardons attribue le marché concernant la réduction de la vulnérabilité de l'habitat et des activités économiques au risque inondation sur le Bassin Versant des Gardons à Osgapi Sas. Valeur totale du marché : 270 200 euros. 

La SPL Agate attribue le marché concernant la mission de maitrise d'œuvre pour la rénovation des bétons, des façades et des espaces intérieurs des anciennes halles aux bestiaux sur le site du marché Gare à Nîmes à Sarl Traverses et à Sarl IN.S.E. Valeur totale du marché : 460 558 euros. 

La Région Occitanie attribue le marché concernant la fourniture de matériaux de construction pour ses ports à Saint-Gobain Distribution Bâtiment France. Valeur totale du marché : 200 000 euros. 

La SPL ARAC Occitanie attribue le marché concernant le concours restreint de maîtrise d'œuvre pour la reconstruction de la restauration scolaire du lycée Charles Marie de la Condamine à Pézenas au groupement Leonard Architecture. Valeur totale du marché : 429 000 euros. 

La Région Occitanie attribue le marché concernant l’élaboration d'un schéma directeur régional des aires de covoiturage à Explain. Valeur totale du marché : 50 000 euros. 

Le conseil départemental du Gard attribue le marché concernant l’aménagement voie verte 70 entre Fontanès et Quissac - Sécurisation des ouvrages d’art sur les communes de Fontanès, Vic-le-Fesc, Orthoux, Liouc et Quissac à Cofex Méditerranée. Valeur totale du marché : 1 195 465,3 euros. 

BRL attribue le marché concernant les travaux d'extension du réseau hydraulique régional sur le territoire du Pouget à Saur Sas, Le Marcory Construction, Sarl Baldare, Sas JP Industrie et à Brault Travaux Publics. Valeur totale du marché : 5 152 984 euros. 

La communauté de communes Sud Roussillon attribue le marché concernant l’aménagement d’un tiers-lieu dans les anciennes caves Ecoiffier à Alenya à AB Concept. Valeur totale du marché : 48 563,25 euros. 

L’agenda

Les cérémonies de vœux, haut lieu de réseautage, reviennent. Parce que vous le valez bien, Les Indiscrétions vous ont concocté un agenda des cérémonies en Occitanie.

Lundi 8 janvier
- Ville de Toulouse, 18h30, à la Cité de l'espace.

Mardi 9 janvier
- Département de l'Hérault, 18h30, Hôtel du Département (Montpellier).

Mercredi 10 janvier
- Ville de Toulouse, 18h30, Palais des Congrès Pierre Baudis (11 esplanade Compans Caffarelli).
- Chambre de métiers de l'artisanat du Gard, 19h, à l'auditorium 1 de la CMA Gard (904 avenue du Maréchal Juin, Nîmes). Inscription en cliquant ici.

Jeudi 11 janvier
- FRTP Occitanie Méditerranée, 8h30-10h, au Novotel Atria à Nîmes.
- Département de la Lozère, 17h, salle polyvalente de Langogne.
- Ville de La Grande-Motte, 18h, au Pasino de La Grande-Motte.
- Port de Sète, 18h, à la Gare du Maroc – Quai d’Alger à Sète (sur invitation seulement).
- Ville du Crès, 18h30, salle Marceau Crespin (12 rue Maguelonne, Le Crès).
- Agglo Hérault Méditerranée, 19h, Salle du Peuple à Caux.

Vendredi 12 janvier
- Ville de Perpignan, voeux à la population, 14h30, Allées Maillol (repli au Palais des Congrès en cas de mauvais temps).
- Ville de Toulouse, 18h30, salle polyvalente du Petit Capitole (153 avenue de Lardenne).

Samedi 13 janvier
- Ville de Frontignan, 11h, salle de sports Henri-Ferrari (avenue du Maréchal Juin).
- Ville de Perpignan, voeux aux acteurs économiques, 18h30, Couvent des Minimes (chapelle basse), rue Rabelais.
- Ville de Gignac, 18h30, à la salle du chai de la gare à Gignac.

Lundi 15 janvier
- IUT de Béziers, 12h, à l'IUT de Béziers (3 place du 14 Juillet) en salle modulable (au rez-de-chaussée de l'IUT).
- Medef Hérault Mohntpellier, 18h30, à Emmaüs Saint-Aunès (34).
- Ville de Toulouse, 18h30, Quai des Savoirs (39 allée Jules-Guesde).

Mardi 16 janvier
- FRTP Occitanie Méditerranée, 8h30, à Villa Duflot à Perpignan.
- Métropole de Montpellier, 18h30, au Corum de Montpellier.

Mercredi 17 janvier
- Alès Agglomération, 18h30, parc des expositions d'Alès Agglomération (Route d'Uzès, Méjannes-lès-Alès).
- Ville de Toulouse, 18h30, Maison des Associations (3 place Guy Hersant).

Jeudi 18 janvier
- FRTP Occitanie Méditerranée, 8h30, au Domaine du Grand Puy à Montpellier.
- Institut de Recherche pour le Développement, 11h, à l'IRD de Montpellier (911 avenue Agropolis).
- Ville de Castelnau-le-Lez, 18h30, au Palais des sports Jacques Chaban Delmas (Castelnau-le-Lez).
- Communauté d'agglomération du Pays de l'Or, 18h30, au Moto Park (199 rue Etienne Lenoir, Mauguio).
- Ville d'Agde, 19h, au Palais des Congrès du Cap-d'Agde.

Vendredi 19 janvier
- Ville de Lunel et Lunel Agglo, 19h, Halle Intercommunale de Lunel (220 Av. Louis Médard).
- Ville de Juvignac, 18h, Espace Lionel de Brunélis.
- Ville de Toulouse, 18h30, Maison Toulouse Services -4 place du marché aux cochons).
- Ville de Pérols, 19h , salle Yves Abric à Pérols.

> Cet agenda n’est pas exhaustif, mais le format digital permet de l’enrichir en temps réel.
Pour figurer sur cet agenda, n’hésitez pas à nous parvenir les informations utiles à votre cérémonie de vœux : date, lieu précis, heure de la cérémonie.
Contacts : amelie@agencehv.com et hvialatte@gmail.com.

Plus de voeux ici

Lundi 22 janvier
- Université Paul-Valéry Montpellier 3, 11h30, dans le hall du bâtiment Atrium à l'Université Paul-Valéry.
- Ville de Toulouse, 18h30, Le Métronum (2 rond-point Mme de Mondoville).
- Altémed, 19h, à l'Opéra Comédie (Montpellier). Inscription en cliquant ici.

Mardi 23 janvier
- La Mêlée, 18h, en simultanée à Toulouse (La Cantine by La Mêlée, 27 rue d'Aubuisson) et Montpellier (Village by CA).
- Ville de Lattes, 18h30, Espace Lattara (Lattes Centre).
- Pulse Béziers Méditerranée, 19h, médiathèque André Malraux, espace Jean Moulin 1er étage.

Mercredi 24 janvier
- CPME 34, 12h30, au Mercadis Marché d’intérêt national (281 avenue du marché gare, Montpellier).

Jeudi 25 janvier
- FRTP Occitanie Méditerranée, 8h30, Le Tribe (ancien hôtel des 3 couronnes) à Carcassonne.
- Unviersité Perpignan Via Domitia, 17h, Maison des Arts et de la Culture (campus du Moulin-à-Vent, Perpignan).
- Communauté de communes du Pays d'Uzès, 18h30, à L'Ombrière.
- Sète Agglopôle Méditerranée, 18h30, à la Maison Noilly Prat à Marseillan (sur invitation uniquement).
- Communauté de communes de la Vallée de l'Hérault, 18h30, salle des fêtes de Saint-Jean-de-Fos.

Vendredi 26 janvier
- FRTP Occitanie Méditerranée, 12h, Brasserie Le Provençal à Mende.
- Ville de Pézenas, 18h, place Gambetta à Pézenas.
- Ville de Toulouse, 18h30, Salle des fêtes Lafourguette (28 rue de Gironis).

Lundi 29 janvier
- FRTP Occitanie Méditerranée, 11h30, Domaine de Bayssan à Béziers.
- FFB Gard, 18h, dans les locaux de la FFB Gard à Nîmes (161 Allée Graham Bell Parc Georges Besse).
- CCI Hérault, 18h30, au Corum de Montpellier.
- Ville de Toulouse, 18h30, Chapelle St Joseph de La Grave (28 rue du Pont St Pierre).

Mardi 30 janvier
- CCI Hérault, 18h30, au parc des expositions de Béziers.

Mercredi 31 janvier
- Florian Mantione Institut RH, 19h, FDI Stadium à Montpellier.
- Chambre des notaires de l'Hérault, 19h, Maison du Notariat à Montpellier.

L'agenda des événements ici

Mardi 9 janvier : 

10e édition du Forum des filières qui recrutent organisée par les Jeunes Agriculteurs Aveyron à la salle des fêtes de Rodez.

Jeudi 11 janvier :

Déjeuner du Montpellier Méditerranée Business Club au Domaine de Verchant avec : Fabienne Sicot, sur le toit du monde avec 2 handicaps. Plus d’infos ici.

Mardi 16 janvier : 

Déjeuner du Béziers-Narbonne Business Club à Béziers avec un invité d’honneur : Mathilde Boulachin, domaine Chavin. Inscription obligatoire ici.

Rencontre des observatoires sur le thème « Construction neuve, marché du logement, démographie : quelles tendances ? », organisée par l'AUAT à Toulouse (11 boulevard des Récollets). Plus d'infos et inscription ici.

Jeudi 18 janvier :

Instants Éco « Dirigeant : comment adapter sa communication à son interlocuteur ? », organisés par la CCI Aude à Innoveum. Inscription gratuite mais obligatoire ici.

FÉVRIER

Jeudi 1er février : 

Atelier Alabri Entreprises « Votre entreprise est-elle préparée à la prochaine inondation ? », organisé par Nîmes Métropole à l'hôtel communautaire de Nîmes Métropole (salle Madeleine Brès). Inscription en cliquant ici.

Jeudi 8 février : 

Table ronde « Aménagement du territoire : Comment faire face aux évolutions inévitables ? », organisée par Cobaty à Alès (Bâtiment le Myriapole).

Vendredi 16 février :

Forum Innov'Pôle Santé 2024 « IA et transformation des parcours de soins : les défis organisationnels, sanitaires et numériques », organisé par le CHU de Toulouse à La Cité. Plus d'infos et inscription avant le 30 janvier en cliquant ici.

MARS

Jeudi 14 mars :

19e édition d'Occitanie Invest, rencontre investisseurs-entreprises, organisée à la Cité à Toulouse. Plus d'infos et inscription ici.

Jeudi 21 et vendredi 22 mars :

Salon des Maires des Pyrénées-Orientales, organisé par Cap Sud 66 au parc des expositions de Perpignan. Plus d’infos ici et préinscription là.

Mardi 26 mars : 

Présentation des grandes réussites de 2023 d'Eurobiomed à Biorezo, sur l'antenne Montpellier/Nîmes d'Eurobiomed. Plus d'infos et inscription ici.

Des potins immo ? Une nomination ? Des initiatives et projets ?

Les Indiscrétions protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Je communique

Vous pouvez joindre un communiqué/dossier de presse, des photos, ou tout autre élément en lien avec votre Indiscrétion.
Taille max. des fichiers : 2 MB.

Newsroom

L’agence travaille en ce moment sur plein de choses passionnantes :

JOURNALISME

Pour Les Échos : 

  • Immobilier géré : le plan de développement national de Cowool (HPC Capital) 
  • Le décollage de la plateforme de financement participatif pour la transition énergétique Enerfip
  • Lundi Matin développe l’IA pour les commerces de proximité
  • Coopérative agricole Arterris : bilan 2023 et perspectives 2024
  • Comment le littoral d’Occitanie s’adapte à l’érosion du trait de côte
  • Kaliop repris par son management
  • Kinvent lève des fonds
  • Comment le notariat français traverse la crise immobilière. Enquête nationale, à paraître ce mercredi 10 janvier (print et web)

    Pour ToulÉco :

    • Interview de Nordine El Ouachmi, PDG de Bureaux&Co et président de la French Tech Méditerranée
    • Portrait de Stéphanie Nougaret, chercheuse à l'Institut du Cancer de Montpellier
    • Portrait de Hugues Galambrun, PDG de Septeo (legal tech, Lattes – 34)

    RÉDACTION DE CONTENUS

    Livre Blanc sur les traumatisés crâniens, pour la Fondation de la Mutuelle des Motards

    Magazine « L’œil » d’Arthur Loyd Occitanie Méditerranée

    Livre Blanc portant sur l’événement de Vinseo « Vins et Climat : les questions qui fâchent. La filière viticole face aux enjeux climatiques, entre agilité et transition forcée ; Quels vins produira-t-on en Occitanie en 2050 ? » 16 novembre, 9h30, Intitut Agro Montpellier. Pour Vinseo.

    ANIMATIONS

    2024.  Animation de 4 Lab Immo pour Midi Libre.

    8 février : Préparation et animation d'une conférence / débat au sujet de l'urbanisme dans un contexte de changement climatique, à Alès (Gard), organisée par le Cobaty Alès Cévennes.

     

    Voilà, c’est tout pour cette semaine. Courage et chocolat !

    Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite. Vos données ne seront pas communiquées à des tiers. Vous pouvez vous désinscrire en un clic.

    Les dernières indiscrétions

    Or bleu

    À déguster en « À l’affiche », le film ‘Chien de la Casse’ made in Occitanie consacré à Paris ; Les agriculteurs retrouvent un peu d’oxygène à l’occasion du SIA Paris (à croquer en « Zoom ») ; Demain, tous nomades au travail ? (dans votre « On ...

    Si on était moins cons

    La biotech Sensorion boucle un placement de 50,5 M€ (« À l’affiche ») ; le site gardois de Marcoule en lice pour accueillir le mini-réacteur SMR, le groupe Fontès dans un tunnel de procédures judiciaires (« Décodage ») ; Mohed Altrad confirme ...

    Une info peut en cacher une autre

    Le nouveau comité de massif des Pyrénées devra agir face au réchauffement climatique (« À l’affiche »), Blue Business Angels sur le bassin de Thau, nouvel axe pour Aqua Valley, pourquoi Narbonne renonce à un casino (« Décodage »), Inits ...

    La rédaction

    Il ne lâche rien

    Hubert, Montpelliérain depuis 40 ans (avec quelques infidélités londoniennes et parisiennes), est diplômé du Centre de Formation des Journalistes Paris (2001).

    En savoir plus sur Hubert

    Signes distinctifs sur sa carte de presse 95598, la quête de clarification et de saine problématisation, dans un monde souvent entravé par les acronymes abscons, la langue de bois, les approximations et les infox.
    Hubert a été auditeur de la session 2019-2020 du Chede (cycle de hautes études pour le développement économique). Un réseau national constitué de chefs d’entreprise, élus, préfets, hauts fonctionnaires, cadres de collectivités…, précieux.
    Avant de jouer sa partition, il a fait ses gammes pendant 18 ans (2001-2019) à La Lettre M, média économique régional de référence. Il y a commencé stagiaire, avant d’évoluer au fil des ans jusqu’au poste de rédacteur en chef, contribuant activement au développement du titre à Toulouse entre 2015 et 2018.

    Heureusement qu’elle est là

    Francilienne, résidant à Montpellier depuis 2018 et diplômée de Sup de Com’ Montpellier (2020), Sarah a rejoint Agencehv en CDI (temps plein) début octobre 2020.

    En savoir plus sur Sarah

    Ses missions : rédaction d’articles sous l’autorité de Hubert Vialatte, veille média, structuration de la stratégie et de l’organisation, création graphique, mise en page, social media management, mise en ligne et promotion des Indiscrétions.

    Sarah porte un intérêt au métier de journaliste. Son mémoire de fin d’étude porte ainsi sur le thème « L’impact de l’Intelligence Artificielle sur la presse en ligne et le journalisme ».

    Amélie dite « de Cazilhac »

    Rédaction, community management, promotion des Indiscrétions… Amélie Cazalet poursuit son chemin en CDI (temps plein) depuis septembre 2022 chez Agencehv, après y avoir effectué un stage, de mars à septembre 2021, puis une alternance jusqu’en septembre 2022.

    En savoir plus sur Amélie

    Originaire des Cévennes, plus précisément de Cazilhac (d’où « Amélie de Cazilhac », on trouve que ça sonne bien), elle est diplômée d’un Master 2 Marketing, Médias et Communication à Montpellier Management (Université de Montpellier).

    La mascotte

    Vincent Riba, âgé de 20 ans, a rejoint Agencehv en alternance rédaction – community management en septembre 2023 pour deux ans. Il est actuellement en Master Sport, Événementiel et Communication à Mediaschool Montpellier.

    En savoir plus sur Vincent

    Passionné de rugby, Vincent se destine au journalisme sportif.

    Soyez Indiscret.e.s !

    Les Indiscrétions protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

    Je communique

    Vous pouvez joindre un communiqué/dossier de presse, des photos, ou tout autre élément en lien avec votre Indiscrétion.
    Taille max. des fichiers : 2 MB.

    Devenir partenaire

    Vous vous reconnaissez dans le ton des Indiscrétions, sérieuses sans se prendre au sérieux, utiles et futiles, bienveillantes et exigeantes ? N’attendez plus !

    Share This