B2-Region Occitanie-4 mars 2024

Les indiscrétions

Le logement, c’est pour les nazes

Semaine du 29 avril 2024

sur le gril cette semaine

« J’entends dire, du côté de l’Élysée, que le logement, c’est pour les nazes »balance Laurent Villaret, président de la Fédération des Promoteurs Immobiliers Occitanie Méditerranée, le 25 avril lors du Lab Immo Midi Libre, animé par votre serviteur. Voilà une punchline qui fait déjà date et dont se font l’écho Les Indiscrétions dans cette édition du 29 avril. C’est à croquer en « HV Touch », dans « La phrase », avec un prolongement détaillé en « Décodage ».

Et aussi ? En « À l’affiche », nouveau maire à Pont-Saint-Esprit (30), grève en vue dans l’hospitalisation privée, 2e Assises régionales du Logement début juillet à Labège (31) ; En « Décodage », Un vent… de colère chez les opérateurs d’éoliennes offshore flottantes ; Silence de Delafosse sur le contournement ouest de Montpellier  ; En « Zoom », Transavia, Orly et zone de fret à l’Aéroport Montpellier Méditerranée ; En « Trois questions à », un ancien de Dell lève 15 M$ dans la cybersécurité prédictive ; En « Ça pousse », un nouveau bâtiment pour la Ligue de Football Occitanie à Castelmaurou (31) . Et, toujours très utiles et concoctées avec cœur et rigueur, les rubriques « Agenda », « Au marché » et « Newsroom ».

Bonnes lecture et semaine !

Illustration de Hubert Vialatte Les indiscrétions faço les 3 singes

À l’affiche

Parce qu’elles et ils le valent bien

Gérome Bouvier, mairie de Pont-Saint-Esprit (30)

Gérome Bouvier, mairie de Pont-Saint-Esprit (30)

Fonctionnaire territorial, il est élu ce 28 avril, dès le premier tour, maire de Pont-Saint-Esprit (10.000 habitants, Gard). Résultats (source : préfecture du Gard) : il obtient 50,4 % des voix, devançant nettement la maire sortante Claire Lapeyronie (14,86 %), également première vice-présidente de l’agglomération du Gard rhodanien, conseillère régionale PS et présidente de l’établissement public foncier d’Occitanie, et le candidat RN Emmanuel Le Pargneux (34,74 %). Le taux de participation s’élève à 53,13 %, avec 3.890 votants sur les 7.321 inscrits. À (re)lire dans Les Échos « Municipales partielles de Pont-Saint-Esprit : trois candidats pour un scrutin sous tension »

Lamine Gharbi, FHP

Lamine Gharbi, FHP

Président national de la FHP (Fédération de l’Hospitalisation Privée) et du groupe Cap Santé (Pézenas – 34), il annonce une grève des hôpitaux cliniques et privés à partir du 3 juin, pour protester contre la tarification hospitalière pour 2024, indique un communiqué de la FHP (lire ici). Ce mouvement inédit concernera 1.030 établissements où exercent plus de 200.000 professionnels de santé, dont 40.000 médecins libéraux. Elle se veut « une réponse ferme à la décision du gouvernement de n’augmenter les financements accordés aux hôpitaux privés que de 0,3 % alors que les hôpitaux publics bénéficieront de 4,3 %. Il est aussi inacceptable de ne pas accorder les financements nécessaires à l’augmentation des salaires dans le privé, alors que cela est octroyé pour les professionnels de santé de tous les autres établissements ». « En affaiblissant l’hospitalisation privée, c’est tout le système de santé que le gouvernement affaiblit », conclut Lamine Gharbi.

Valérie Fuscien, sous-préfecture de Florac (48)

Valérie Fuscien, sous-préfecture de Florac (48)

Valérie Fuscien est nommée sous-préfète de Florac (48), apprend-on dans un décret du Journal Officiel le 3 avril. Diplômée d’un master en droit, sciences politiques et gouvernement à l’Université d’Aix-Marseille, elle a ensuite travaillé au sein du ministère de la Transition écologique, puis du ministère de l’Intérieur, précise-t-elle sur son profil LinkedIn. 

Christophe Molinié, Yrcam

Christophe Molinié, Yrcam

À l’occasion d’un tour de table financier, Christophe Molinié prend la présidence d’Yrcam (services financiers, Toulouse) et devient actionnaire majoritaire. D’anciens actionnaires réinvestissent à cette occasion : IRDI Capital Croissance, NMP Développement, Bruno Blanc-Fontenille et Pierre-Emmanuel Langlois (anciens présidents du groupe). Alexis Kuznik, qui pilote l’activité depuis cinq ans, devient également actionnaire. Christophe Durenque rejoint Yrcam pour superviser les partenariats et le développement. 
La société de conseil Yrcam est spécialisée dans l’amélioration des performances commerciales (prospection, négociation et administration des ventes), l’efficience administrative pendant la vie du contrat (assistanat achat opérationnel, lettrage comptable, délégation de gestion des comptes bancaires, résolution des litiges), et la réduction des délais d’encaissement. Créée en 1993, la PME emploie 120 salariés répartis sur 3 sites en Occitanie, Toulouse (siège social), Caraman (31) et Mauguio (34). CA 2023 : 6 M€ (+ 13% par rapport à 2022). 

Pierre-André Durand, 2e Assises du Logement

Pierre-André Durand, 2e Assises du Logement

Le préfet de la région Occitanie et de la Haute-Garonne organise les 2e Assises du Logement, le 3 juillet au Centre des Congrès Diagora (Labège – 31). Un plan d’action pour l’Occitanie sera présenté à cette occasion, dans un contexte de crise du logement.  
Agencehv a coanimé les premières Assises régionales du logement, le 8 décembre dernier (plus à croquer en cliquant ici).

Éric Bouget, UMIH 30

Éric Bouget, UMIH 30

Le 22 avril, Éric Bouget est élu président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie du Gard (UMIH 30). Il succède à Denis Allegrini qui occupait ce poste depuis 2020 et devient vice-président. Sur sa feuille de route : « finaliser la création du label « ReGard paysan » qui consiste à mettre en place un circuit court entre les hôteliers et restaurateurs avec des primeurs, producteurs, et cavistes locaux… Nous allons travailler sur les questions d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite, indique le nouveau président aux IndiscrétionsAutre sujet : la concurrence déloyale de plus en plus forte que nous subissons de la part des plateformes de type Airbnb. Nous vendons la même chose, mais ne sommes pas soumis aux mêmes règlementations. Ce sera un de mes chevaux de bataille, car nos petits et grands hôtels meurent. » L’UMIH 30 compte 400 adhérents. Éric Bouget est le propriétaire de l’hôtel 3 étoiles Lou Garbin à Saint-Laurent-d’Aigouze (Gard) et membre du syndicat hôtelier depuis plus de 20 ans en tant qu’élu délégué des hôteliers et des saisonniers. Il assure également la représentation nationale du syndicat depuis 12 ans en tant que membre du conseil d’administration de la branche saisonnière de l’UMIH.  

Olivier Sarlat, Aqua Valley

Olivier Sarlat, Aqua Valley

Le directeur régional Sud des activités eau de Veolia en Occitanie Est et en Aveyron (800 salariés), nouveau président du pôle de compétitivité Aqua Valley (filière de l’eau, régions Occitanie et Sud), annonce aux Indiscrétions l’organisation des prochains Aqua Business Days « sur deux jours, à Marseille, en décembre prochain ». Cette convention d’affaires rassemblant des acteurs économiques et académiques du secteur de l’eau se déroulait jusqu’à présent dans l’Hérault (La Grande-Motte, puis Montpellier en décembre dernier).
> Agencehv a eu le plaisir d’animer une table ronde des Aqua Business Days en 2023, sur le thème « Comment réduire l’impact eau des entreprises sur l’arc méditerranéen ? » Lire sur notre page « Animateur », en cliquant ici 

Christophe Jakubyszyn, Les Échos

Christophe Jakubyszyn, Les Échos

L’ex-directeur de la rédaction de BFM Business, présentateur de la matinale Good Morning Business, et ex-chef du service politique de TF1, est nommé le 25 avril directeur des rédactions du quotidien Les Échos (LVMH), après le feu vert de la Société Des Journalistes (SDJ). Il a été auditionné par cette instance le 22 avril (le communiqué de la SDJ des Échos à lire ici). Il succède à Nicolas Barré, toujours en poste au sein du quotidien économique.  
Objectif du nouveau directeur de la rédaction : « amplifier le plan de transformation numérique et d’affirmation des Échos comme média de référence et de confiance », souligne Marianne Bliman, cheffe d’infos au service web. Sur les 251 journalistes consultés dans un scrutin à bulletin secret, 213 se sont prononcés et 71 % des inscrits (84 % des exprimés) ont voté en faveur du candidat désigné par LVMH, propriétaire du Groupe Les Échos-Le Parisien. 7,9 % des inscrits ont voté contre, détaille le média. « La personnalité et la double compétence de Christophe Jakubyszyn, grand journaliste de presse écrite et professionnel reconnu de l’audiovisuel, nous offrent la certitude d’un renfort précieux », commente Pierre Louette, PDG du Groupe Les Échos – Le Parisien (lire plus ici). Hubert Vialatte (Agencehv) est correspondant des Échos en Occitanie Est depuis novembre 2012.  

Jérôme Thiebaud, Intrasense

Jérôme Thiebaud, Intrasense

Il est nommé directeur commercial, marketing et services de la medtech Intrasense (Montpellier), filiale du groupe Guerbet spécialiste des solutions logicielles d’imagerie médicale, apprend-on le 24 avril (lire ici). Diplômé d’une maîtrise en sciences physiques, Jérôme Thiebaud occupait depuis 2020 le poste de directeur stratégique Europe, Moyen-Orient et Afrique du groupe Masimo. La solution de visualisation avancée en radiologie Myrian (applications cliniques d’aide à l’interprétation de tous types d’images), développée par Intrasense (directeur général : Nicolas Reymond), est déployée dans 1.200 établissements de santé. À (re)lire dans Les Échos « Guerbet prend le contrôle d’Intrasense pour développer l’IA dans l’imagerie médicale » (juin 2023)  

Yann Gérard, préfecture du Gard

Yann Gérard, préfecture du Gard

Il est nommé le 25 avril secrétaire général de la préfecture du Gard, sous-préfet de l’arrondissement de Nîmes, pour une durée de trois ans, lit-on dans un communiqué de presse. Yann Gérard occupait depuis septembre 2022 le poste de secrétaire général de la préfecture d’Eure-et-Loir, sous-préfet de Chartres.  

Virginie Moreau, Ville de Castelnau-le-Lez

Virginie Moreau, Ville de Castelnau-le-Lez

Après un début de carrière de cheffe correctrice pour le groupe Prisma et 20 années comme journaliste et rédactrice en chef d’Hérault Juridique et Économique et Hérault Tribune, Virginie Moreau annonce sur LinkedIn rejoindre la direction de la communication de la Ville de Castelnau-le-Lez (Hérault, 25.000 habitants, maire : Frédéric Lafforgue). Elle occupe désormais un poste de cheffe de projet éditorial print et web, sous la direction de Sabrina Dridi. Ses missions : contribuer à la mise en place du plan de communication et veiller à son bon déroulement. Elle est également responsable de la production éditoriale multimédia du service : magazine municipal et suppléments, site web et réseaux sociaux. Virginie Moreau est également une grande passionnée d’art, de brocantes et d’objets vintage. Encore un (une, en l’occurrence) journaliste bien implanté qui quitte la profession pour faire autre chose. À force, je vais finir par me poser des questions.

François Commeinhes et Armand Rivière, Blue Invest 

François Commeinhes et Armand Rivière, Blue Invest 

Blue Invest (DG : Pascal Pintre), agence d’attractivité économique basée à Sète (34), annonce dans un communiqué que sa coprésidence est désormais exercée par François Commeinhes (maire DVD de Sète et président de Sète Agglopôle Méditerranée) et, nouveau venu, Armand Rivière (maire PS de Pézenas et premier vice-président de Hérault Méditerranée). Ce changement fait suite à « l’empêchement » (on aime la litote) du toujours président de la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée Gilles d’Ettore, en détention depuis le 21 mars dans l’affaire « de la voyante » (relire notre newsletter du 25 mars, à croquer ici).  
Le conseil d’administration de Blue Invest est composé de 17 membres : François Commeinhes, Jean-Guy Majourel, Michel Arrouy, Florence Sanchez (Sète Agglopôle Méditerranée) ; Armand Rivière, Laurent Durban, Véronique Rey, Gilles d’Ettore (Hérault Méditerranée) ; Katy Garcias et Olivier Ganivenq (CCI Hérault) ; Sébastien Denaja et Christian Assaf (Région Occitanie) ; Caroline Mateu et Jérôme Cavailles (collège des entreprises) ; syndicat mixte du Bassin de Thau, Port de Sète Sud de France, office de tourisme Cap d’Agde Méditerranée (collège des personnes morales qualifiées).

Plus de À l’affiche

Sébastien Maire, Laurent Duport, AMO Occitanie Méditerranée

Sébastien Maire, Laurent Duport, AMO Occitanie Méditerranée

 « En finir avec le développement durable pour entrer en résilience ! » : c’est le thème de la conférence-débat organisée par l’association Architecture et Maîtres d’ouvrage Occitanie Méditerranée (AMO–OM), le 15 mai à 17h à l’espace Capdeville de la Région Occitanie à Montpellier. À la tribune, pour en débattre, deux intervenants sont annoncés : Sébastien Maire, délégué général à l’association France Villes et Territoires Durables (à gauche sur la photo), et Laurent Duport, président d’AMO Occitanie Méditerranée. « La conférence du 15 mai s’inscrit dans un cycle d’évènements sur la thématique « Ré-Utiliser », à différentes échelles : celle du matériau, des bâtiments, de l’urbain et du territoire », précise Rolande Delmon, chargée de mission, aux Indiscrétions. Inscription gratuite avant le 7 mai, en cliquant ici. L’association AMO Occitanie Méditerranée compte 118 structures adhérentes réparties dans un collège « architectes » un collège « maîtres d’ouvrage » à part égales de membres dans les 2 collèges, et un dernier collège minoritaire « industriels ». À relire « Laurent Duport, nouveau président d’Architecture et Maîtres d’ouvrage Occitanie Méditerranée » (février 2023), dans Les Échos, ici. 

Vincent Compagnon, Appart’City

Vincent Compagnon, Appart’City

Appart’City (président : Vincent Compagnon), leader de l’appart-hôtel en France, nomme 10 personnes au sein de son comité de direction : James Bendali (directeur général adjoint), Richard Perdu (directeur marketing stratégique, communication et produit), Julien Roussel (directeur des exploitations), Hamady Fofana (directeur commercial), Marie Bouquin (directrice des achats), Cédric Bernaldez (directeur technique), François Lefour (directeur du contrôle de gestion), François Teyssonnières (directeur des système d’informations), Anne-Isabelle Pollet (directrice juridique) et Annabelle Barthélémy (directrice RSE). Appart’City porte plusieurs projets en Île-de-France, et c’est à relire dans Les Indiscrétions du 4 décembre 2023 juste ici

Gabrielle Halpern, Sète Agglopôle Méditerranée

Gabrielle Halpern, Sète Agglopôle Méditerranée

La philosophe Gabrielle Halpern intervient lors d’une conférence organisée par Sète Agglopôle Méditerranée sur le thème « Comment créer des ponts entre les mondes ? », le 22 mai à la salle du Forum à Balaruc-le-Vieux (34). Plus d’infos et inscription à l’événement en cliquant ici (inscription gratuite mais obligatoire, places limitées). Gabrielle Halpern est en résidence, cette année, à la Cité de l’Économie et des Métiers de Demain (Région Occitanie) à Montpellier. Plus à lire dans Les Indiscrétions du 8 avril, en cliquant ici.

Une nomination ou élection à nous transmettre ?

Les Indiscrétions protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Je communique

Vous pouvez joindre un communiqué/dossier de presse, des photos, ou tout autre élément en lien avec votre Indiscrétion.
Taille max. des fichiers : 2 MB.

Décodage

On perce le coffre-fort

Le préfet Lauch prend le pouls des décideurs du Cercle Mozart 

Comme annoncé dans la newsletter du 22 avril, François-Xavier Lauch, le très communicant préfet de l’Hérault (proche de Macron), a débattu avec le Cercle Mozart (président : Jean-Marc Maillot), au Domaine des Grands Chais à Mauguio, jeudi 25 avril. L’occasion de prendre le pouls de ce réseau d’entrepreneurs et décideurs du Grand Sud. Les Indiscrétions y étaient.

François-Xavier Lauch, préfet de l’Hérault, au Cercle Mozart le 25 avril ©Sarah Nguyen Cao Khuong / Agencehv

Du beau monde. Quelque 400 décideurs et élus étaient présents pour la prise de parole du préfet de l’Hérault, invité du Cercle Mozart le 25 avril au Domaine des Grands Chais à Mauguio. Parmi eux, Philippe Sorez, député du groupe Renaissance dans l’Hérault, Marjorie Ghizoli, directrice départementale de la sécurité publique de l’Hérault, plusieurs maires (Frédéric Lafforgue, maire de Casltenau-le-Lez, Stéphan Rossignol, maire de La Grande-Motte, Éric Menassi, maire de Trèbes…). Et la présence remarquée de la secrétaire d’État auprès du ministre des Armées, chargée des Anciens combattants et de la Mémoire, la montpelliéraine Patricia Mirallès, possible candidate du camp macroniste aux municipales à Montpellier. 

Représenter l’État et rassembler les acteurs clés. C’est le rôle du préfet qu’a tenu à rappeler François-Xavier Lauch. « On aime bien critiquer l’administration dans notre pays… La fonction de préfet est passée d’une nomination très politique à celle totalement fondée sur un parcours. Pour ma part, je fais plutôt partie, contrairement à ce que vous avez entendu et même si je suis encore jeune (42 ans, note), de ceux qui ont franchi étape après étape la carrière électorale, rappelle-t-il. J’ai cette capacité à mettre tout le monde autour de la table et à pousser une administration vers un objectif. » 

Un métier passion. « Je n’échangerai ce métier pour rien au monde. Depuis la sortie d’école, j’ai toujours voulu le pratiquer. En tant que fils de fonctionnaire de catégorie C, je ne m’imaginais pas fonctionnaire autrement qu’en étant sur le terrain avec des responsabilités. Je passe ma journée à décider ! »

Insécurité. Interrogé par Laurent Porcher, électricien et directeur général de Laurent Elec (Sète), sur l’insécurité en cœur de ville à Montpellier, le préfet indique poursuivre « la lutte résolue contre les commerces de blanchiment d’argent, à travers des contrôles fiscaux récurrents interservices. Quatre-vingt-quinze commerces illégaux ont été fermés dans le département en 2023, et quarante depuis le début de l’année », rappelle-t-il.

A69. « Mais l’insécurité est une partie très limitée de mon office, je ne fais pas que ça. J’incarne aussi le développement des infrastructures, essentielles dans ce département qui accueille 15.000 habitants de plus chaque année. Je suis fier de l’A69, que j’ai porté dans le Tarn, qui l’attendait depuis 40 ans. Il n’y avait aucun opposant à l’autoroute ici à l’époque… Dans l’Hérault, les projets sont nombreux : le COM (Contournement Ouest de Montpellier), la Ligne Nouvelle Montpellier Perpignan (LNMP, un séminaire presse étant organisé ce mardi 30 avril par SNCF Réseau, note), ou encore le projet de Serm (service express régional métropolitain) à Montpellier. »

Pas écolo. Le préfet entend prendre également à bras le corps les sujets liés au changement climatique. « L’eau, le retrait du trait de côte, ladaptation des filières (viticulture, agriculture, etc.), tous ces sujets arrivent beaucoup plus vite que ce que nous avions imaginé. Mais rien n’est perdu, et je ne suis pourtant pas écolo ! Nous pouvons agir sur les transports et le bâtiment. Notamment avec les projets ferroviaires, l’aide à l’achat d’une voiture électrique, ou encore Ma Prime Renov pour la rénovation énergétique, etc. », énumère-t-il.

Travail et chômage. « Comment le représentant de l’État au niveau de notre département peut tenter de combler le fossé qui ne cesse de s’élargir entre la France des cadres et entrepreneurs, et celle des banlieues et du monde rural ? », a questionné Gérard Sigaud, 1er adjoint au maire de Castelnau-le-Lez (Frédéric Lafforgue). Réponse de François-Xavier Lauch : « Je crois beaucoup en la réforme de politique publique France Travail (ex Pôle emploi). Nous menons un important travail avec le conseil département pour endiguer et réduire ces 10,4 % de chômage qui touchent le département, alors que les chefs d’entreprise me disent qu’ils n’ont pas de main d’œuvre… » Le préfet rappelle également les actions de rénovation urbaine menées dans les quartiers. À l’image des 500 millions d’euros investis dans le quartier de La Mosson à Montpellier. « Un demi-milliard quand même ! Le changement se verra dans quelques années. Ce qui permet de vaincre deux contremodèles : le trafic et le séparatisme. C’est un vrai sujet ! Vous m’avez vu retirer l’agrément du Sète Olympique Football Club récemment, je me suis fait traiter d’islamophobe ce matin (25 avril, note) sur BFM, j’en suis content car non : je ne comprends pas qu’on porte un croissant islamique sur le maillot, ou qu’une équipe féminine ne soit pas autorisée. »

Préfète relectrice. Maëlle Charreau, ou « Mme Le Préfet », comme l’a présentée Jean-Marc Maillot en introduction, était présente au premier rang. « Vous ne venez pas souvent, c’est donc un honneur pour le Cercle Mozart ! » Ancienne cheffe de cabinet au ministère de la Transition écologique (2018-2021), elle est directrice de la stratégie et des transitions au groupe La Poste depuis 2021. D’abord assise derrière Sarah Nguyen Cao Khuong (Agencehv, parmi les rédacteurs des Indiscrétions), en pleine prise de notes, Maëlle Charreau a été invitée à changer de place pour se mettre au milieu du premier rang. « Mince, je ne pourrai plus regarder ce que vous écrivez ! », a-t-elle alors glissé malicieusement en changeant de place. Nul doute qu’elle est une fervente Indiscrétions addict, pour nous lire une fois l’info parue !

Plus à lire dans ToulÉco, « Près de Montpellier, le préfet de l’Hérault François-Xavier Lauch rappelle l’action de l’État », ici.

Éolien offshore : le vent de colère de Qair, Engie et EDF

Vent… d’inquiétude sur les fermes pilotes d’éoliennes offshore flottantes en Méditerranée. « La filière française de l’éolien flottant est confrontée à une situation d’extrême urgence (…). La pandémie de covid-19, la guerre en Ukraine, le choc d’inflation puis la hausse des taux d’intérêts, ont en effet gravement impacté les trois projets de ferme pilote, en provoquant une véritable envolée de leurs coûts de conception et de construction, indiquent Louis Blanchard (Groupe Qair), Claire Waysand (Engie) et Bruno Bensasson (EDF Renouvelables), dans un courrier adressé fin février à Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, et Roland Lescure, ministre délégué chargé de l’Industrie et de l’Énergie, et que Les Indiscrétions se sont procuréAucune indexation de l’aide, que ce soit l’aide à l’investissement ou le tarif d’achat, n’a cependant été prévue pour absorber ce changement radical de l’environnement économique de nos projets – contrairement à l’ensemble des projets éoliens en mer commerciaux français, et comme le préconise par ailleurs systématiquement la Commission européenne. Sans cette mesure, la rentabilité de ces projets de démonstration est clairement insuffisante et peut conduire à la remise en cause des financements bancaires (…) et in fine à leur mise à l’arrêt et/ou constituer un risque sur leur continuité d’exploitation. Alors qu’une ferme pilote a déjà été abandonnée fin 2022, l’arrêt de ces projets entraînerait des conséquences désastreuses pour les très nombreux emplois générés sur le territoire, à la fois en phase de construction mais aussi en phase d’exploitation. »
Toujours sur le coup (et sur les coûts), Les Indiscrétions avaient lancé une alerte dès le 2 avril (relire en cliquant ici).
À suivre cette semaine : la prise de parole, ce 2 mai au port de Port-la-Nouvelle de Jean-Marc Bouchet, fondateur et actionnaire majoritaire de Qair, à l’occasion d’une cérémonie de signature pour la mise à disposition par RTE du raccordement au réseau d’Eolmed. « C’est une réalisation de premier hub électrique de raccordement flottant qui pourrait préfigurer des nouvelles technologies à venir », indique Olivier Guiraud, directeur général de Qair Marine.

Leader Occitanie joue la carte des territoires

Leader Occitanie, puissant réseau de PME et ETI innovantes et en croissance créé par Jalil Benabdillah, actuel vice-président de la Région Occitanie en charge de l’économie, de l’emploi, de l’innovation et de la réindustrialisation, choisit l’Aveyron (Saint-Affrique précisément) pour organiser son assemblée générale annuelle, le 19 juin prochain. Président de Leader Occitanie : Alexandre Coulet (S Group, Alès – 30).

Industrie du bois : appels à projets pour accélérer la modernisation de la filière

L’Ademe et le Ministère de l’Agriculture lancent plusieurs appels à projet pour accompagner la transformation de l’industrie du bois, dans le cadre de France 2030. Parmi eux : « Industrialisation performante des produits bois » (1er clôture le 27 juin, consulter en cliquant ici), « Biomasse Chaleur pour l’Industrie du Bois (également le 27 juin, cliquer là). Pour les industriels du bois, les investissements dans les installations de séchage et le développement de chaudières biomasse à cogénération « deviennent indispensables, du fait de la technicité de plus en plus importante requise pour les produits bois (bois d’ingénierie, lamellés-collés…). Et la France accuse un retard en la matière », confie aux Indiscrétions un technicien de l’Institut-FCBA. Il s’agit aussi d’optimiser l’efficacité énergétique des scieries et les procédés. « Après l’explosion des coûts de l’énergie, tous les acteurs de la filière bois sont conscients qu’il faut limiter leur consommation d’électricité », rappelle-t-il.
> Point global sur les dispositifs de l’Ademe en Occitanie en cliquant ici (post de Céline Vachey, directrice de l’Ademe Occitanie).

Contournement ouest de Montpellier : Delafosse silencieux

vinci autoroutes campagne de communication
Dans sa nouvelle campagne de communication, Vinci Autoroutes sensibilise élus et grand public sur le fait que la route et les transports en commun ne sont pas à opposer. Au contraire. Le Com sera en effet connecté au réseau de transport en commun de la métropole, dans une logique d’intermodalité. ©Hubert Vialatte (Agencehv)

Dans le magazine « Le COM’&vous » n°3 (avril), édité par Vinci Autoroutes, le projet de contournement ouest de Montpellier, commandé par l’État à Vinci Autoroutes, les principaux protagonistes donnent leur vision de l’infrastructure attendue en 2029. « Le COM est un projet de l’État qui vise à décongestionner une circulation qui est devenue très importante sur l’ouest de la métropole de Montpellier. Le COM, lien entre deux autoroutes, est un boulevard périurbain qui doit être adapté aux besoins de notre temps. Je pense notamment à des bus à haut niveau de service, dont on souhaite qu’ils puissent se déplacer sur le COM », explique François-Xavier Lauch, préfet de l’Hérault. « J’attends le COM, comme 86 % des Védasiens, enchaîne François Rio, maire de Saint-Jean-de-Védas. Sur les 6 km du projet, 4,2 km se situent sur le périmètre de notre commune. Les trois ans de travaux ne devront pas impacter l’activité économique de nos entreprises et la circulation de nos concitoyens au quotidien. » Même plébiscite pour Jean-Luc Savy, maire de Juvignac : « Le COM est un projet majeur, pour limiter le trafic entrant dans la commune et rendre l’espace public aux piétons. Aujourd’hui, nous avons 29.000 véhicules qui débouchent chaque jour à Juvignac, ce qui génère de nombreux embouteillages. » Mais pas de réaction sur le COM de Michaël Delafosse, maire de Montpellier et défenseur du projet. Vinci Autoroutes assure pourtant avoir cherché à contacter l’élu. Simple problème d’agenda, ou volonté de calmer le jeu avec ses alliés écologistes, opposés au projet, à deux ans des élections municipales ?
Dans ce contexte sympathique, des Assises de la Mobilité, organisées par un média indépendant, pour mettre tout le monde autour de la table et parler route et intermodalités, voilà qui aurait de la gueule.

Ilek rachète une centrale hydroélectrique à Muret (31)

Le 18 avril, Ilek, fournisseur privé d’énergies pour les particuliers et les entreprises, annonce acquérir la centrale hydroélectrique du Moulin de la Louge, à Muret (31), dans un post Facebook. « Ilek, actionnaire de la centrale hydroélectrique, rachète désormais l’électricité produite par celle-ci via un PPA (Power Purchase Agreement), un contrat de fourniture d’énergie renouvelable signé sur toute la durée d’exploitation de la centrale, et la commercialise à ses clients abonnés, présents sur le territoire », détaille l’entreprise auprès de nos confrères d’Actu.fr. L’entreprise, fondée en 2016 par Julien Chardon et Rémy Companyo, compte 200 salariés, approvisionne 440 foyers en électricité et fournit 150.000 clients.

Économie d’énergie : Montégut-Lauragais (31) rénove son éclairage public 

La transition écologique concerne aussi les petites communes. Comme celle de Montégut-Lauragais (31, maire : Philippe Barbaste – 414 habitants), qui vient de remplacer 52 luminaires par des lampes LEDS de dernière génération permettant de générer 90 % d’économie d’énergie, « soit 3.700 € par an », précise le syndicat départemental d’énergie de la Haute-Garonne (SDEHG) aux Indiscrétions. Le SDEHG a piloté cette opération de rénovation dans le cadre du programme « LED Haute-Garonne 2026++ ». Le montant des travaux, réalisés par la société Omexom, s’élève à 30 k€. Le financement est avancé par le syndicat qui perçoit ensuite sur 12 ans des annuités de la commune, en l’occurrence « 2.400 € par an pour Montégut-Lauragais, précise Sandra Moulier, responsable du service communication du SDEHG. Finalement l’opération est directement financée par les économies d’énergie réalisées et les certificats d’économie d’énergie (CEE) ». Lancé en 2022, ce programme propose aux communes de Haute-Garonne une solution clé en main pour s’inscrire dans la sobriété énergétique. Objectif : remplacer tous les points lumineux du territoire du Syndicat par des leds à l’horizon 2027. 

Bpifrance : l’activité Innovation en forte croissance  

5.402 entreprises soutenues à hauteur de 1,9 Md€ en 2023. C’est ce que révèle le bilan d’activité 2023 de Bpifrance Occitanie, révélé ce lundi 29 avril. Les projets soutenus prioritairement sont liés à la réindustrialisation, la décarbonation et l’innovation technologique. Cette dernière est par ailleurs portée par le déploiement du plan d’investissement porté par l’État, France 2030, qui a mobilisé plus de 365 M€ en 2023 (soit x 3 vs. 2019) au bénéfice de 447 entreprises régionales. Plus à lire ici. 

Occitanie : plus de 260.000 recrutements prévus en 2024, selon France Travail 

Recrutements prévus, secteurs d’activités en vogue, saisonnalité, difficultés de recrutement… France Travail Occitanie dévoile les résultats de son enquête annuelle sur les besoins de main d’œuvre des entreprises en Occitanie lors d’une conférence de presse le 24 avril. Les Indiscrétions étaient présentes. Morceaux choisis. 

©Pixabay

261.810 recrutements prévus. Sur l’année 2024, 261.810 recrutements sont prévus révèle France Travail Occitanie dans son enquête annuelle sur les besoins en main d’œuvre des entreprises. Un chiffre en baisse de 6,5 % par rapport à 2023 (279.940 recrutements). « 62 % des projets de recrutement répondent à une augmentation d’activité », explique France Travail Occitanie. 51 % sont en contrats durables (CDI ou CDD de plus de 6 mois). 

Les entreprises des services recrutent. « 64 % des intentions d’embauches sont concentrées dans les services (restauration, hébergement, services aux entreprises, services aux particuliers…) », souligne Pierre Brossier, en charge de l’enquête sur les besoins de main d’œuvre en Occitanie. Cependant, « les intentions d’embauche sont en baisse sur l’ensemble des secteurs d’activité, avec une baisse plus marquée sur le secteur de la construction (-19,8%) », poursuit-il.

Quels métiers ? Parmi les métiers permanents les plus recherchés par les entreprises en Occitanie : « aides de cuisine et employés polyvalents de la restauration, agents d’entretien de locaux, aides à domicile et auxiliaires de vie, aides-soignants, infirmiers et sage-femmes, serveurs de cafés restaurants, personnels de ménage chez des particuliers, cuisiniers… », liste France Travail Occitanie dans son enquête. 

Direction la Haute-Garonne et l’Hérault. Les deux départements où les intentions de recrutement sont les plus élevés sont la Haute-Garonne et l’Hérault, qui concentrent à eux deux 43 % des recrutements de la région. Plus précisément, c’est 58.230 recrutements prévus en Haute-Garonne et 54.080 dans l’Hérault. 

Saisonnalité. « En Occitanie, 39 % des projets de recrutement sont liés à une activité saisonnière contre 30 % en France. Nous sommes la 4e région de France avec la saisonnalité la plus importante », indique Pierre Brossier. 91 % des intentions d’embauche dans le secteur de la viticulture et de l’arboriculture concernent des métiers saisonniers, suivi des maraîchers et horticulteurs (86%), agriculteurs (84%), employés de l’hôtellerie (78%) et ouvriers peu qualifiés des industries agroalimentaires (77%). L’Aude, les Pyrénées-Orientales et le Tarn-et-Garonne sont les départements ayant le taux de saisonnalité le plus élevé.

Pénurie de candidats. 53 % des recrutements sont jugés difficiles par les employeurs, en baisse de 5 points par rapport à 2023 (58%). « Les difficultés peuvent émaner de plusieurs facteurs : profil spécifique, déficit de l’image de l’entreprise, pénibilité du travail, isolement géographique… », énumère Pierre Brossier. Côté entreprises, 89 des recruteurs estiment qu’il y a une pénurie de candidats et 79 % que le profil des candidats est inadéquat avec le poste. Ouvriers mécaniciens de véhicules, aides à domicile et auxiliaires de vie et maçons qualifiés sont les trois métiers où le taux de difficultés est le plus élevé.

Immersion en entreprise. Dans ce contexte, France Travail propose de réaliser des immersions professionnelles en entreprise. Objectif : faire découvrir un métier ou un secteur d’activité à un candidat en le faisant intégrer sur une période courte une entreprise. 

Lab Immo Midi Libre : face à la crise du logement, un front uni public-privé

lab immo midi libre avril 2024
De gauche à droite, que des filles : Philippe Roussel (Unam LR), Laurent Villaret (FPI OM), Frédéric Lafforgue (maire de Castelnau-le-Lez), Cédric Grail (Altémed) et Hubert Vialatte (Agencehv, pour Midi Libre). ©Sarah Soudani (Agencehv)

Mesures gratuites. Permis d’aménager multisites, accélération de l’obtention des permis de construire, densification en lotissement, raccourcissement des délais de recours… Lors du Lab Immo, ce 25 avril à Montpellier, les pros de l’immobilier ont jaugé ces mesures (dix en tout) annoncées par Guillaume Kasbarian, ministre du Logement, dès le 11 mars au siège de Midi Libre. « Les mesures annoncées ne coûtent rien à l’État. C’est le signe qu’il n’a pas la volonté d’investir dans le logement, que ce soit pour l’investissement locatif ou l’accession à la propriété. On assiste à une financiarisation du logement, désormais réservé à des investisseurs institutionnels », déclare Philippe Roussel, président de l’Unam LR (aménageurs privés) et fondateur de Terres du Soleil, à Saint-Jean-de-Védas. Cédric Grail, DG d’Altémed, alerte sur l’urgence de la situation. « Il n’y a plus de marché locatif dans les grandes métropoles. C’est un sujet de grande inquiétude politique. J’ai quand même l’impression qu’il y a une prise de conscience du ministre du Logement. »

Parking, mixité : revoir les règles. Face à des finances publiques sous pression – « la préoccupation de Bercy, c’est la notation de la dette de la France », lance Laurent Villaret, président de la FPI Occitanie Méditerranée -, les solutions peuvent venir des acteurs publics et privés des territoires. À Castelnau-le-Lez, face à une raréfaction de foncier disponible, le maire Frédéric Lafforgue veut densifier les constructions encore possibles, le long de l’avenue de l’Europe, à travers trois tours-signal. Laurent Villaret entend agir sur les règles liées au parking dans les résidences. « Déporter un parking du traditionnel sous-sol, vers un projet de mobilité plus global dans un quartier, à travers un parking silo par exemple, permettrait de sortir des logements moins chers », calcule-t-il. Il invite aussi à changer d’approche sur les règles de péréquation entre logements libres d’un côté, et logements sociaux et abordables de l’autre côté. « Il faut appliquer les règles à l’échelle du quartier, et non pas à l’échelle de la parcelle. Aujourd’hui, le prix du logement libre est plus élevé car il supporte les logements sociaux et abordables. Ceux-ci représentent la moitié des unités par opération et sont fabriqués en-dessous de notre coût de revient », détaille Laurent Villaret.
Plus à lire sur le site web de Midi Libreen cliquant ici.
Plaisir d’avoir animé ce Lab Immo (photo et verbatim en cliquant là).

Plus de décodages

Lidl : un concept immobilier mixte à Fabrègues (34)

Un magasin Lidl (hard discount) va ouvrir ses portes le 5 juin à Fabrègues (34) dans le cadre d’une opération immobilière mixte au sein de l’écoparc sur la Zac du Collège, aménagée par Territoire 34, apprend-on auprès de Lidl. Il s’agit d’une programmation mixte proposé par le contractant général Cirrus Construction (Grabels – 34) et Lidl, associés à Philippe Rubio Architectes et Arthur Loyd (commercialisateur). Il se compose d’un magasin Lidl de 3.100 m² de surface de plancher dont 992 m² de surface de vente, et de 109 places de parking. « Nous sommes adossés à des locaux d’activités de 2.900 m², qui seront occupés par des artisans de la région, des bureaux sur 360 m²et une station-service Esso, précise Jérémy Pagès, responsable du développement immobilier promotion de Lidl, aux Indiscrétions. Aussi, une partie des locaux en R+2 de notre bâtiment sont destinés à accueillir les associations de la ville, selon les besoins de la mairie ». 
Une vingtaine d’emplois est créée par le magasin. « Nous avons recruté 11 collaborateurs en lien avec les services de la ville. Le reste de l’effectif est composé de transfuges d’autres magasins », ajoute Jérémy Pagès. Lidl investit 12 M€ sur cette opération (acquisition du bâtiment et travaux). « Cette implantation va nous permettre d’avoir un meilleur maillage sur l’ouest de Montpellier », indique le responsable immobilier. Ludovic Coignon, jusqu’alors directeur de magasin Lidl à Montpellier (boulevard de Strasbourg), prend la direction de ce nouvel établissement. 
Lauréat d’un concours lancé par la Ville de Fabrègues, la Métropole de Montpellier et le Département de l’Hérault, ce nouvel établissement est réalisé par le constructeur et maître d’œuvre Cirrus Pégase. « Le promoteur a livré le gros œuvre en janvier. Nous finalisons actuellement le second œuvre », explique Jérémy Pagès

GRDF accélère sur les gaz verts et réduit ses émissions de CO2

Le 25 avril, GRDF (distribution de gaz) dévoile dans un communiqué de presse son plan de décarbonation en Occitanie pour atteindre la trajectoire « well below 2°C », inscrite dans l’Accord de Paris et dont l’objectif est de maintenir l’augmentation de la température moyenne mondiale en dessous de 2°C. Ce plan s’articule autour de trois axes. D’abord, accompagner tous les consommateurs de gaz pour réduire leur empreinte carbone. Concrètement, en Occitanie, GRDF entend « atteindre 39 millions de tonnes de CO2 en 2030 contre 58 millions de tonnes en 2009. ». Second axe de décarbonation, atteindre l’objectif de 20 % de gaz verts dans les réseaux en 2030. « Les gaz verts produits aujourd’hui par méthanisation le seront aussi demain par pyrogazéification, gazéification hydrothermale e ou power-to-methane », explique GRDF. Enfin, dernier axe : accélérer sa propre décarbonation en divisant par deux ses émissions de gaz à effet de serre en 2030. À l’échelle nationale, GRDF exploite et entretient 207.000 kilomètres de réseaux à travers 9.500 communes et distribue le gaz à près de 11 millions de clients.  

Économie circulaire : lancement de la nouvelle chaire Ecocirculab à Montpellier 

L’économie circulaire, sujet d’étude. Inauguration de la chaire Ecocirculab, le 25 avril à la maison des étudiants Aimé Schœnig à Montpellier Management (Université de Montpellier). Les trois co-fondateurs, Claire Gillet-MonjarretAngélique Rodhain et Gérald Naro, expliquent que la création de la chaire est apparue à la suite d’un appel à projets de la Région Occitanie. « Nous avons constaté qu’il y avait une forte demande sur le sujet de l’économie circulaire. Pour répondre à ces attentes, nous avons souhaité faire cette chaire, vouée à créer de la connaissance scientifique et à la diffuser ». Trois missions régissent la chaire Ecocirculab : « promouvoir une économie circulaire sur le territoire, créer un écosystème d’innovation transdisciplinaire et produire, diffuser et transmettre des connaissances sur l’économie circulaire », détaille Gérald Naro. « La chaire est nouvelle, donc toujours en construction. Par conséquent, la liste de nos partenaires aussi, rien n’est figé. Aujourd’hui, nous comptons parmi nos partenaires Labex Entreprendre, Montpellier Management, Sète Agglopôle Méditerranée, Pays Cœur d’Hérault ou encore Suez », enchaîne Angélique Rodhain.

La 2ème édition des « Rencontres sciences-société pour des solidarités alimentaires » recherche des contributeurs

Les 26 et 27 septembre prochains, la Chaire Unesco Alimentations du monde de Montpellier SupAgro organise la deuxième édition des « Rencontres sciences-société pour des solidarités alimentaires » à Agropolis International. Cet évènement vise à mettre en lumière la diversité des travaux de recherche et des projets de terrain menés autour des enjeux de lutte contre la précarité alimentaire en France. Conférences, tables rondes et travaux en groupes ponctuent les deux journées. Parmi les temps forts : une séance plénière « recherche-action » qui accueille des organisations de la société civile, laboratoires citoyens et personnes ayant l’expérience de la précarité alimentaire. Des ateliers proposent également des réflexions collectives sur différents thèmes. Les participants aux rencontres (recherche, pouvoirs publics, collectivités, associations – y compris d’aide alimentaire – monde paysan, etc.) peuvent nourrir le contenu de l’évènement, par le biais d’un « forum des initiatives ». Lors de la 1ère édition, plus de soixante contributions (articles scientifiques, posters, films…) et près de 200 participants, ont été enregistrés. Plus d’informations sur les contributions à l’évènement, ici. Réserver sa place pour l’événement, ici.

4 nouvelles entreprises rejoignent le BIC Innov’up 

L’incubateur nîmois BIC Innov’UP, piloté par la CCI Gard, accueille six entrepreneurs supplémentaires (à retrouver ici). Il s’agit d’Eiqus Tec (dispositif médical de réalité augmentée dans le domaine de la santé mentale), Om My Mind (secteur des préoccupations corporelles et conduites alimentaires), Stonedge (développeur d’un outil de taille de pierre) et Terraemo (infuseur à thé). À (re)lire dans Les Échos « Des chevaux pour canaliser des collégiens en difficulté » (janvier 2024).

Copenhague : la dolce vita nordique

Un étonnant laboratoire urbain au Danemark, un des pays les plus heureux du monde : Copenhague impressionne par les beautés de son architecture et de son design, et la sérénité de ses habitants, rapporte le webzine Lokko. Une ville bluffante accessible en deux heures de vol de Montpellier à visiter entre mars et octobre. Pour en savoir plus, c’est par ici . Lokko lance par ailleurs ses Lokko Live, un concept de journalisme sur scène (articles vivants) inédit en Occitanie. Pour devenir partenaire, c’est par ici. Ce qui n’empêche pas d’être aussi partenaire pour Les Indiscrétions ! Économie et culture : Lokko et Les Indiscrétions touchent deux lectorats très différents et complémentaires. 

Une indiscrétion, une analyse pas lue ailleurs, une exclu à nous transmettre ?

Les Indiscrétions protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Je communique

Vous pouvez joindre un communiqué/dossier de presse, des photos, ou tout autre élément en lien avec votre Indiscrétion.
Taille max. des fichiers : 2 MB.

Zoom

Une info passée au crible

Aéroport Montpellier Méditerranée : Transavia, Orly et zone de fret

Échange riche, au bord du tarmac d’Aéroport Montpellier Méditerranée, le 25 avril à la mi-journée. Avec un ordre du jour officiel (Transavia), et, comme toujours dans ces circonstances journalistiques, des à-côtés savoureux. Sans sortie de piste.

transavia
Il faisait frisquet sur le scooter, mais on y est quand même allés. Nicolas Hénin (Transavia), à gauche) et Emmanuel Brehmer, le 25 avril à l’Aéroport Montpellier Méditerranée (Mauguio – 34). ©Hubert Vialatte (Agencehv)

Destinations. Le 25 avril, la compagnie aérienne Transavia annonce Istanbul, Constantine et Rabat comme nouvelles destinations depuis l’aéroport Montpellier Méditerranée (AMM). Au total, Transavia assure depuis Montpellier 14 destinations, vers 10 pays, avec un avion basé pour la saison d’été. Au total, 420.000 sièges seront proposés cet été, soit 20.000 de plus par rapport à l’été 2023, pour un trafic passagers espéré compris entre « 300.000 et 350.000 », déclare Emmanuel Brehmer, président du directoire de l’AMM.
« Nous avons concentré la croissance de Transavia sur Orly, c’est une stratégie annoncée dès 2023, admet Nicolas Hénin, DG adjoint commercial et marketing de Transavia France. Cela ne signifie pas que l’on se désintéresse des régions, mais cela limite nos marges de manœuvre, sur les deux prochaines années, en termes de potentiel d’avions. » La dynamique commerciale sur l’aéroport de Montpellier est, pour la saison à venir, « très bonne, avec une avance de 5 % en mai par rapport à mai 2023, et de 1 à 2 % pour cet été, malgré la hausse d’offres ».
Transavia investit « plusieurs milliards d’euros par an dans la réduction de son empreinte carbone : 15 % de consommation de carburants, émissions de gaz à effet de serre, réduction des nuisances sonores, formations en écopilotage… Peu de compagnies investissent autant pour renouveler leur flotte aussi rapidement », affirme Nicolas Néhin.
Les vols pour la saison hiver 2024/2025 (Paris Orly, Oran, Alger, Rome, Marrakech, Séville, Tunis), sont par ailleurs ouverts à la vente depuis le 24 avril.

Légère progression en 2024. Emmanuel Brehmer table sur une légère croissance du trafic en 2024, à 1,9 million de passagers au lieu de 1,8 en 2023. Croissance portée par des compagnies telles que Transavia, Volotea ou Air Arabia. Par ailleurs, il mise sur l’entrée en service, fin juin, de la nouvelle ligne 14 à Paris, reliant Orly et le centre de Paris (Olympiades) en 15 minutes. Une campagne de communication sera lancée en septembre. « Cela doit être un accélérateur de croissance pour la liaison vers Paris, d’autant plus que l’avion est moins cher que le TGV. Depuis le Covid, le télétravail s’est développé. Le trafic affaires vers Orly a fortement chuté, avec 300.000 passagers perdus par an. Les liaisons vers Paris étaient auparavant la rente des aéroports français. Nous nous sommes diversifiés, par exemple avec l’arrivée de Transavia, mais cela reste compliqué en termes de volumes. »

Zone de fret : 10 hectares supplémentaires en négociation. Concernant la zone de fret de l’aéroport, AMM, concessionnaire des 460 ha (propriétaire du foncier : État) jusqu’en 2038, travaille avec les services de l’État pour intégrer 10 hectares supplémentaires. « Ces surfaces ont l’avantage d’être déjà imperméabilisées. Elles ne posent pas de problème par rapport au Zéro Artificialisation Nette », indique AMM. Un atout de taille, vu la pénurie d’offres en termes de locaux d’activités dans l’aire de Montpellier. En outre, 12 parcelles sont déjà attribuées ou en cours de l’être à des entreprises. Une conférence de presse doit se dérouler dans les prochains mois pour dévoiler les noms des preneurs.

3 questions à

Luigi Lenguito, BforeAI

Luigi Lenguito

Cybersécurité prédictive : cet ancien de Dell lève 15 M$

Expert de la cybersécurité prédictive basé à Montpellier, BforeAI (54 salariés répartis dans 19 pays, 2,5 M€ de CA, objectif de 50 M€ en 2026) annonce une levée de fonds en série A de 15 M$, soit un peu plus de 14 M€, auprès de SYN Ventures, mais aussi des premiers investisseurs Karma VC, Karista, Addendum Capital, et également du nouvel investissement de Partnership Fund for New York.

On n’allait pas vous faire rater ça. « Trois questions à », la rubrique où le tutoiement est de rigueur.

Luigi, comment la technologie de BforeAI, startup créée en novembre 2020, parvient-elle à prévenir les cyberattaques ?
La technologie, PréCrime, a été mise au point en partenariat avec l’Institut de Science des Données de l’Université de Montpellier. Elle permet de prédire les sources d’attaque informatique, en observant les mouvements des infrastructures connectées à Internet. Ces informations sont transformées en comportements par nos systèmes de machine learning. Nous identifions les comportements malveillants des serveurs, et avertissons nos clients de l’imminence d’une attaque.

Tu lèves 15 M$. Que va financer cette opération ?
Nous souhaitons devenir leader de la cybersécurité prédictive, d’abord aux États-Unis, qui concentre 70 % du marché, puis à l’échelle mondiale. C’est la même méthode que les startups israéliennes : pour devenir leader mondial, elles ciblent directement les États-Unis (même stratégie pour Quantum Surgical, dans la robotique chirurgicale, Les Indiscrétions du 25 mars, relire en cliquant ici). Une première levée de 4 M€ a déjà été conclue en 2022.
Ce nouveau tour de table financera aussi la poursuite de la R&D. Il s’agit notamment de conserver une visibilité complète d’internet, en croissance de 5 % par mois, d’adapter l’outil aux données audio, vidéo et réseaux sociaux et, enfin, d’identifier les deepfakes générés par l’IA et risquant d’entâcher la réputation des entreprises.

Tes équipes ratent-elles des prédictions ?

99,95 % des prévisions de PréCrime s’avèrent exactes. Il y a une part de légende dans la prétendue habileté des hackers. Certains sont en effet très ingénieux, mais 99 % des attaques informatiques sont commises par de simples escrocs, motivés par de seules raisons économiques. Ils peuvent être innovants sur les techniques d’attaques (phishing, infiltration), mais ils le sont moins sur la mise en place du système pour mener l’attaque. Les infrastructures et les serveurs sont stables, car ils ont un coût. C’est le talon d’Achille des cybercriminels. Notre technologie peut ainsi identifier la façon dont ils construisent leur système d’information. Je suis convaincu que la cybersécurité prédictive est le futur de la filière !

La HV Touch

Conseil RP

L’Association des Journalistes de Toulouse et de sa région (président : Pascal Pallas) se bouge bien avant l’été. Dès ce 29 avril à 18h au Comptoir Saint-Sernin à Toulouse, échange avec Haris Jamalzada et Ahad Faqeri, journalistes afghans, réfugiés politiques à Toulouse. Ils évoqueront leurs activités journalistiques en Afghanistan avant l’arrivée des Talibans en 2021, leur périple pour arriver en France et leurs projets aujourd’hui.
Également programmé  : une soirée-débat organisée le 21 mai à 19h au Novotel Compans Caffarelli (Toulouse) sur le thème « le journalisme localier », animée par Joëlle Porcher, journaliste indépendante et ancienne localière ; et un « KfaitCom » organisé le 23 mai (8h30 à 10h30) « l’IA, menaces et opportunités pour les communicants et journalistes » au Club de la Com’ à Toulouse. Plus d’infos ici

La phrase

« J’entends dire, du côté de l’Élysée, que le logement, c’est pour les nazes (sic). Évacuons le jugement, et réfléchissons : quel est le modèle immobilier vers lequel veut tendre l’État ? Souhaite-t-il que, demain, les citoyens consomment leur logement à travers un loyer, comme un service ? Nous avons besoin d’un cap, pour adapter notre modèle économique. Là, il ne se passe rien. Et, sur le terrain, les gens ne peuvent plus acheter, ni louer. »

Laurent Villaret, président de la Fédération des Promoteurs Immobiliers Occitanie Méditerranée, le 25 avril lors du Lab Immo Midi Libre à Montpellier, animé par Agencehv.

Nos dernières et magnifiques animations de débats, séminaires, forums…, à consulter en cliquant ici.

On s’en fout

Stupid Economics, La Pieuvre, Marsactu, Lokko, Le Poing, L’Agglo Rieuse… Aux côtés de ses drôles de noms de confrères, Les Indiscrétions se sont fait une petite place, le 23 avril au Diagonal Montpellier, lors des premiers États généraux de la presse indépendante. Manifestation organisée en réaction aux États généraux de l’information, organisés par Manu, dans un contexte de scepticisme général, le président de la République n’ayant pas franchement manifesté depuis 7 ans un respect immense pour le métier de journaliste.
Bon, soyons honnêtes : j’étais un peu en décalage, avec ma veste de costard, et mon appartenance, forcément suspecte, à LVMH, via ma correspondance pour Les Échos depuis 2012. « On a besoin de cette pluralité », m’a (r)assuré Valérie Hernandez, fondatrice du webzine culturel Lokko. Dont acte. Je viens. Les absents ont toujours tort. J’ai ainsi rappelé, dans ce mythique cinéma, que le LVMH en question me foutait une paix royale, en tant que correspondant régional basé à 800 km de la Tour Eiffel. Et que je dispose d’une grande liberté éditoriale dans le choix des sujets.

Qu’a-t-on dit d’autre, en deux heures ?

En creux, que ces titres de presse indépendants, réunis le temps d’une soirée, sont encore fragiles. Il ne faut pas se mentir. Qu’il y a quelque chose à faire ensemble, mais on ne sait pas bien encore comment. Nos modèles économiques au demeurant très diversifiés : gratuité pour les uns, abonnement pour les autres, 100 % digital ou pas, recours à la vidéo et aux podcast pas généralisés, ressources complémentaires apportés par exemple par de l’éducation aux médias (Le Poing).
Nous avons, toutes et tous, pointé aussi l’importance vitale de faire savoir notre savoir-faire. Marsactu, à Marseille, avait ainsi révélé l’insalubrité d’un immeuble, rue d’Aubagne, deux ans avant que ce dernier ne s’effondre, en novembre 2018, tuant 8 personnes. « Si nous avions eu plus d’impact, les pouvoirs publics auraient agi sous la pression et ce drame aurait pu être évité », souligne le rédac’chef du média phocéen, Jean-Marie Leforestier. Il confie aussi une habile technique mise en place depuis : Marsactu s’intègre dans les wifi de certains cafés et commerces de la ville, pour, justement, mieux se faire connaître auprès des citoyens. Après les ventes à la criée, la promo via le wifi.
J’ai enfin profité du micro tendu pour rappeler que d’autres médias locaux, en place bien avant nous et objectivement plus robustes, conservent toute leur place et leur légitimité. Comme La Lettre M (40 ans cette année), où j’ai travaillé 18 ans, entre 2001 et 2019. Savoir d’où l’on vient pour mieux savoir où l’on va. Et ça, on ne s’en fout pas.

Ça pousse

Ils et Elles bâtissent nos villes

Castelmaurou (31) : nouveau bâtiment pour la Ligue de Football d’Occitanie

castelmaurou batiment ligue football occitanie
©DR

Installé à Castelmaurou en Haute-Garonne, le siège administratif et technique de la Ligue de Football d’Occitanie lance le 6 avril les travaux d’un nouveau bâtiment éco-conçu. Le futur équipement accueillera un centre de perfectionnement intégrant un centre de formation pour les dirigeants, éducateurs et bénévoles, un pôle espoir féminin et masculin, mais aussi des stages et rencontres de football. « Le bâtiment s’organise autour de différents pôles : accueil, perfectionnement, soins et formation », précise l’Arac Occitanie dans un post LinkedIn. Le projet comprend la démolition de bâtiments existants et la construction du centre sportif et de formation de 1.662 m² organisé en plusieurs pôles ainsi que 2.000 m² d’aménagements extérieurs. Co-financé par la Région Occitanie, le Conseil départemental de la Haute-Garonne, l’Ademe, et la Fédération Française de Football, le montant des travaux s’élève à 7,8 M€. La maîtrise d’ouvrage est assurée par la Ligue de Football d’Occitanie et l’Arac Occitanie. La maîtrise d’œuvre est confiée à Tallandier Architectes Associés. La livraison est prévue pour mai 2025.

Pose de la première pierre de la Résidence Origine à Mauguio (34)

résidence Origine à Mauguio
©Arcade-VYV Promotion

La première pierre de la Résidence Origine est posée ce 25 avril à Mauguio, en présence du maire (DVG) de la commune Yvon Bourrel et du député Renaissance Patrick Vignal, informent Arcade-Vyv Promotion et L’Or Autrement, co-promoteurs du projet. Située sur la Zac de la Font, la résidence comptera 39 logements, allant du T2 au T4 d’une surface de 44 à 118 m². La livraison est prévue au 4e trimestre 2025 et les logements sont proposés en accession libre. Architecte : Denis Boyer-Gibaud (BPA Architecture).

Un nouveau parc urbain à Frontignan (34) pour 2 M€ 

plan nouveau parc Frontignan ©DR
Plan du futur parc à Frontignan (34) ©DR

Michel Arrouy, maire (DVG) de Frontignan et ses élus présentent le 4 avril le projet du nouveau parc qui sortira de terre dans le quartier de La Peyrade d’ici 2027, lit-on sur le site internet de la commune. Le parc s’étendra sur 29.200 m². L’architecte du projet n’a pas encore été choisi. « Le montant prévisionnel du projet s’élève à 2 M€. La ville soumettra des demandes de financement à ses partenaires », glisse la commune aux Indiscrétions. Le parc contiendra notamment des terrains de basket, un pumptrack, un caniparc, ou encore des espaces de jeux, précise le compte-rendu de la réunion publique. Le lancement des travaux est prévu pour le 1ersemestre 2025. 

Toulouse : inauguration imminente de la passerelle Robert Poujade

passerelle Robert Poujade Toulouse
©DR

Inauguration imminente par Toulouse Métropole, maître d’ouvrage, de la passerelle haubanée Robert Poujade à Toulouse. L’ouvrage, d’une longueur de 165 mètres et d’une largeur de 5 mètres, enjambe la Garonne sans appui et marquera l’entrée sur l’île du Ramier depuis la rive gauche. Son usage sera réservé aux mobilités douces, piétons et cyclistes. Un mât unique culmine à 65 mètres. « Cet ouvrage s’intégrera harmonieusement sur le cheminement du fleuve grâce à sa structure légère et fine laissant une perspective dégagée sur le centre historique de Toulouse et la chaîne des Pyrénées au loin », indique Eiffage Génie Civil, mandataire du groupement de conception-réalisation, sur son site web. Plus de visuels et de descriptifs sur le site de Grimshaw (à croquer ici). Autres membres du groupement : Ingérop, Grimshaw, ppa.architectures et ATP Atelier. Coût : 11 M€.

Des potins immo ? Une nomination ? Des initiatives et projets ?

Les Indiscrétions protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Je communique

Vous pouvez joindre un communiqué/dossier de presse, des photos, ou tout autre élément en lien avec votre Indiscrétion.
Taille max. des fichiers : 2 MB.

Au marché

Les marchés publics essentiels en Occitanie de la semaine passée. Parce qu’il faut bien vivre.

APPELS D’OFFRES

BTP 👷‍♀

Occitanie Est 

Le conseil départemental des Pyrénées-Orientales lance un avis pour l’extension et la rénovation de l’antenne sociale de Saint-Laurent-de-la-Salanque. 

La Ville de Castelnau-le-Lez lance un avis pour les travaux d'aménagement du hall de l'Hôtel de Ville. 

Sydetom 66 lance un avis pour la maitrise d’œuvre pour la construction de l’éco pôle de Thuir. 

La caisse d’allocations familiales lance un avis pour l’amélioration énergétique de l'aile est de son bâtiment à Béziers. 

La commune de Saint-Gilles lance un avis pour les travaux de rénovation technique et énergétique de la piscine municipale. 

La SPL Agate lance un avis pour la mission de maitrise d'œuvre urbaine en conception-réalisation dans le cadre de l'extension urbaine à Lédenon, secteur parc ouest Vallanguinon. 

Carcassonne Agglo lance un avis pour le concours restreint de maîtrise d'œuvre pour la construction d'une médiathèque centrale. 

Territoire 34 lance un avis pour une mission de CSPS pour la déconstruction de la piscine et la construction d'un complexe aquatique intercommunal à Lunel. 

Aménagement du Territoire lance un avis pour des opérations de désamiantage, déplombage et de démolition de bâtiments existants dans la ZAC Restanque à Montpellier. 

La Mairie de Perpignan lance un avis pour la construction de la médiathèque du Vernet et d'un espace adolescent-jeunesse. 

Dalkia Méditerranée lance un avis pour la création du réseau de thalassothermie de La-Grande-Motte. 

 

Occitanie Ouest 

La DGAC, la DSNA et la DO lancent un avis pour le projet d'aménagement du Remote Tower Center à Blagnac. 

Le département du Lot lance un avis pour la mission d'assistance à maitrise d'ouvrage RD45 pour la déconstruction et reconstruction pont de Castelfranc. 

La SPL Aéroportuaire Régionale lance un avis pour une mission de contrôle extérieur et essais de laboratoire pour les travaux de mise en conformité des infrastructures aéroportuaires de l'aéroport de Tarbes Lourdes Pyrénées. 

Themelia lance un avis pour un contrat de maîtrise d'œuvre pour la réalisation de la construction d'ateliers technologiques situés sur le parc Innoprod à Albi. 

La SPL ARAC Occitanie lance un avis pour des travaux divers au pôle régional d'enseignement et de formation aux métiers de la santé à Toulouse. 

La communauté de communes Adour Madiran lance un avis pour l’extension du pôle médical de Vic-en-Bigorre. 

Oppidea lance un avis pour les travaux de végétalisation de la Piste et du Forum de l'opération Toulouse Aerospace. 

La commune de Mende lance un avis pour la programmation fonctionnelle et technique en vue de la désignation d'une équipe de maîtrise d'œuvre pour la réhabilitation du théâtre. 

La Ville de Toulouse lance un avis pour le concours pour l'attribution d'un marché négocie de maitrise d'œuvre relatif à la construction du groupe scolaire Fondeyre. 

Toulouse Métropole lance un avis pour les travaux sur les escaliers mécaniques et appareils élévateurs au centre des congrès Pierre Baudis. 

La SPL ARAC Occitanie lance un avis pour la conception et réalisation d'une coque commerciale à destination d'un cinéma à Lavaur. 

Communication 📣

Occitanie Est 

Le conseil départemental des Pyrénées-Orientales lance un avis pour un accord-cadre pour l’acquisition d’objets promotionnels divers. 

La Caisse de Crédit Municipal de Nîmes lance un avis pour la conception d'impression, de supports multimédias et de routage de supports de communication. 

Déchets 🗑️

Occitanie Ouest

La communauté d’agglomération de l’Albigeois lance un avis pour les prestations de traitement des déchets non dangereux inertes.

Services 📋

Urbanisme 🏙️️

ATTRIBUTIONS DE MARCHÉ

La Ville de Canet-en-Roussillon attribue le marché concernant la construction d'un bâtiment destiné à recevoir l'administration générale de la Ville et la salle des mariages à Techno Bat Menuiserie. Valeur totale du marché : 17 067,30 euros.

Le département des Hautes-Pyrénées attribue le marché concernant la distribution due son magazine institutionnel et autres supports de communication à La Poste. Valeur totale du marché : 120 000 euros.

Le centre hospitalier Alès Cévennes attribue le marché concernant l’entretien de ses espaces verts, boisés et inertes et de ses sites extérieurs à Esat Véronique et à Environnement Bois Energie. Valeur totale du marché : 122 560,05 euros.

Grand Montauban communauté d'agglomération attribue le marché concernant la mission de maîtrise d'œuvre pour l'aménagement du « Grand Jardin du Tour de Ville » à Projet Base. Valeur totale du marché : 1 185 470 euros.

Grand Montauban communauté d'agglomération attribue le marché concernant la mission de maitrise d'œuvre pour la réalisation du tronçon 2 du boulevard d'Occitanie à Egis Villes et Transports. Valeur totale du marché : 698 657,5 euros.

La communauté de communes Bassin Auterivain Haut-Garonnais attribue le marché concernant l’évacuation et le traitement des déchets de déchèteries à Corudo. Valeur totale du marché : 585 810 euros.

L’Institut Supérieur de l'Aéronautique et de l'Espace attribue le marché concernant la conception et fourniture d'outils pédagogiques et expérimentaux, et les prestations d'accompagnement dans le domaine de l'hydrogène à H2Pulse. Valeur totale du marché : 600 000 euros. 

Toulouse Métropole attribue le marché concernant les travaux de construction d’une piste cyclable sur l’Avenue de Grenade à Eurovia Midi-Pyrénées. Valeur totale du marché : 1 479 724 euros. 

Sète Agglopôle Méditerranée attribue le marché concernant la fourniture et la maintenance de conteneurs enterrés et semi-enterrés à Astech. Valeur totale du marché : 800 000 euros. 

Plus de marchés ici

La communauté de communes du Plateau de Lannemezan attribue le marché concernant la réalisation des travaux pour la construction d'un centre aquatique intercommunal à Etablissements Cance, Laporte, Techni Ceram, Elisath et Scophydro. Valeur totale du marché : 2 023 979,5 euros. 

Le Service Départemental d'Incendie et de Secours de l'Hérault attribue le marché concernant le mandat de maîtrise d'œuvre pour le nouveau centre de secours de Saint-Jean-de-la-Blaquière à Christian Piro Architecte. Valeur totale du marché : 145 590 euros. 

La Mairie de Blagnac attribue le marché concernant l’accord-cadre de travaux neufs et/ou d'extension de réseaux secs à Barde Sud Ouest. Valeur totale du marché : 200 000 euros. 

La Mairie de Castres attribue le marché concernant les accords-cadres pour l'établissement de prestations foncières, topographiques et levers d'architecture à Geo Sud Ouest. Valeur totale du marché : 680 000 euros. 

La Mairie de Béziers attribue le marché concernant la réhabilitation des halles commerciales à Schindler et à A. Landragin. Valeur totale du marché : 839 612,6 euros. 

L’agenda

Mardi 23 avril : 

Soirée « Passez en mode Dev Eco » dédiée à l’économie et à l’emploi du territoire, organisée par la Région Occitanie en partenariat avec l'agence AD'OCC à Carcassonne (lieu à définir). Inscription ici.

Salon Transitions Invest, organisé par la CCI Hérault au FDI Stadium à Montpellier. Plus d'infos et inscription ici.

Conférence-débat « Eaux et changements climatiques » organisé par NaïaGaïa et Harmonie Mutuelle à l'Agora (Nîmes) à 18h. Plus d'infos et inscription ici.

3e édition des rencontres WeCommerce « intelligence artificielle & transition énergétique », orgnanisées par Projet X, ToulEco et Fédéro Occitanie avec le soutien de DPD France à la CCI Toulouse (2 rue Alsace Lorraine). Plus d'infos et inscription ici.

Mardi 23 et mercredi 24 avril : 

2e édition du salon cybersécurité S3C, organisé au palais des congrès de La Grande-Motte. Plus d'infos et inscription ici.

Mercredi 24 avril :

« New Space : Révolution ou évolution ? Les enjeux de l'exploration spatiale », organisé par l'IESF Occitanie Méditerranée à Polytech Montpellier (Amphi Peytavin, à 17h). Plus d'infos et inscription ici.

Lab Santé, organisé par Midi Events sur le thème « La polypose nasale, cette maladie inconnue ». De 9h30 à 12h dans le hall d'honneur de Midi Libre (Rue du Mas de Grille - 34438 Saint-Jean-de-Védas). Plus d'informations et inscription gratuite ici.

Mercredi 24 et jeudi 25 avril : 

MedFEL, rendez-vous de la filière Fruits et Légumes organisé par AD'OCC au Parc des Expositions à Perpignan. Inscription ici.

Jeudi 25 avril :

Salon TAF, organisé par la Région Occitanie, à Saverdun (Ariège). Plus d'infos ici.

Salon TAF, organisé par la Région Occitanie, à Béziers (Hérault). Plus d'infos ici.

Evénement « Quelle stratégie pour réussir l'innovation verte ? » organisé par Chaire Coo-innov à la Maison des Etudiants Aimé Schoenig à Montpellier de 8h30 à 14h. Inscription ici.

Masterclass Cinéma « Faire émerger de nouveaux récits », organisée par la Cité de l'Economie et des Métiers de Demain de Montpellier et Occitanie Films, dans les locaux de la cité. Plus d'infos et inscription ici.

Assemblée générale du club Molière, organisée à Servian (salle Molière). Inscription en cliquant ici.

Soirée d'inauguration de la chaire ecocirculab (économie circulaire au service du territoire), organisée par le Labex Entreprendre à la Maison des Etudiants Aimé Schoening (campus Richter, Université de Montpellier). Plus d'infos ici.

Vendredi 26 avril : 

« Rencontre SNCF des fournisseurs Occitans », organisée par SNCF Réseau et la Région Occitanie, à l'Hôtel de Région à Toulouse. Organisée en présentiel et en visioconférence. Plus d'infos et inscription ici.

Vendredi 26 et samedi 27 avril :

1ère édition des API Days, salon de l'immobilier organisé par Toulouse Métropole Habitat de 10h à 19h au Pyrite de Toulouse. Plus d'infos ici.

Mardi 30 avril : 

Soirée « Passez en mode Dev Eco » dédiée à l’économie et à l’emploi du territoire, organisée par la Région Occitanie en partenariat avec l'agence AD'OCC à Montauban (lieu à définir). Inscription ici.

Plus d'événements ici

MAI

Courant mai : 1ères Rencontres Mobilités Urbaines et Territoires, dans le cadre de la présentation de la candidature montpelliéraine au statut de SERM. La date précise sera communiquée ultérieurement.

Jeudi 2 mai : 

Déjeuner du Montpellier Méditerranée Business Club avec Jalil Benabdillah (vice-président de la Région) à 12h à Lattes. Inscription ici.

Lundi 6 mai : 

Soirée « Passez en mode Dev Eco » dédiée à l’économie et à l’emploi du territoire, organisée par la Région Occitanie en partenariat avec l'agence AD'OCC à Saint-Juéry (lieu à définir). Inscription ici.

Mardi 7 mai :

2ème édition du Forum des Métiers de l'Événementiel organisé par Repère Méditerranée à partir de 9h30 à l'Hôtel de Ville de Montpellier. Inscription pour les adhérents ici et pour les étudiants .

Mardi 14 mai :

Soirée « Passez en mode Dev Eco » dédiée à l’économie et à l’emploi du territoire, organisée par la Région Occitanie en partenariat avec l'agence AD'OCC à Perpignan (lieu à définir). Inscription ici.

Matinée « Décarbonation des achats, comment passer à l'action ? » organisée par la CCI Hérault à Mauguio à partir de 8h30. Informations ici et inscription .

Workshop « Les clés du financement public pour les entreprises santé » organisé par le BIC de Montpellier à la Halle de l'Innovation. Inscription et informations ici.

Salon Digi'Talent organisé par la Région Occitanie, France Travail et Numeum au Parc des Expositions de Montpellier de 9h à 17h. Entrée libre, plus d'informations ici.

Mercredi 15 mai :

Présentation des besoins en sous-traitance industrielle dans la filière du nucléaire avec l'entreprise Orano, organisée par la CCI Aude dans ses locaux à Narbonne. Plus d'infos et inscription ici.

Jeudi 16 mai :

Salon TAF, organisé par la Région Occitanie, à Figeac (Lot). Plus d'infos ici.

Mercredi 22 mai :

Conférence de la philosophe Gabrielle Halpern « Comment créer des ponts entre les mondes ? » organisée par Sète agglopôle méditerranée au Forum à Balaruc-le-Vieux à 17h30. Inscription ici.

Du mercredi 22 au dimanche 26 mai : 

8e édition du salon Viva Technology, rendez-vous consacré à l'innovation technologique et aux start-ups à Paris Porte de Versailles. Renseignements ici.

Jeudi 23 et vendredi 24 mai : 

Formation Performance énergétique - Prorefei, oraganisée par CCI Occitanie à Blagnac. Informations ici et inscription .

Jeudi 27 mai : 

Sécuriser les paiements à l'international, organisée par la CCI Occitanie à Blagnac ou en visio. Informations ici et inscription .

Jeudi 30 mai : 

Evénement sur la thématique « Comment l'IA révolutionne-t-elle l'expérience client, stimule-t-elle l'innovation et redéfinit-elle la créativité ? », organisé par le BIC Innov'Up, l'OTL et Nîmes Métropole à l'Hôtel communautaire de Nîmes Métropole (3 rue du Colisée, Nîmes). Plus d'infos et inscription ici.

JUIN

Mercredi 5 juin : 

Soirée « Passez en mode Dev Eco » dédiée à l’économie et à l’emploi du territoire, organisée par la Région Occitanie en partenariat avec l'agence AD'OCC à Mende (lieu à définir). Inscription ici.

Mardi 11 juin :

Soirée « Passez en mode Dev Eco » dédiée à l’économie et à l’emploi du territoire, organisée par la Région Occitanie en partenariat avec l'agence AD'OCC à Nîmes (lieu à définir). Inscription ici.

Vendredi 14 et samedi 15 juin :

Salon des Agricultures Méditerranéennes, organisé par Midi Events (Midi Libre), à Villeveyrac (34),. Informations ici.

Lundi 17 juin : 

La Nuit des Réseaux, organisée par Aeroscopia à Toulouse. Informations ici.

Jeudi 20 juin :

Soirée « Passez en mode Dev Eco » dédiée à l’économie et à l’emploi du territoire, organisée par la Région Occitanie en partenariat avec l'agence AD'OCC à la Cité de l'Economie et des Métiers de Demain à Montpellier. Inscription ici.

Le club de la presse Occitanie fête ses 40 ans à Frontginan. Détails à venir. Inscription à l'adresse communication@clubpresse.org.

Mardi 25 juin :

Soirée « Passez en mode Dev Eco » dédiée à l’économie et à l’emploi du territoire, organisée par la Région Occitanie en partenariat avec l'agence AD'OCC à la Cité à Toulouse. Inscription ici.

Journée « Les rencontres d'affaires : des rencontres à faire » organisée par la CCI Lozère à l'Espace Evénements Georges Frêche à Mende. Informations et pré-inscription ici.

Mercredi 26 juin :

Soirée de remises des labels de l'immobilier, organisée par Midi Libre, à 18h30 au Domaine de Verchant (34). Plus d'infos à venir.

Jeudi 27 juin : 

Soirée Prestige organisée par les Dirigeants Commerciaux de France (DCF) Montpellier au Domaine de Verchant (34). Plus d'infos et inscription ici.

9ème édition de Place à l'Entreprise, organisée par l'UPE 30 au Mas de la Barben à Nîmes. Plus d'infos ici.

JUILLET

Mercredi 3 juillet :

Deuxième édition de BtoHealth, rendez-vous business et innovation de la filière Santé en Occitanie organisé par AD'OCC à l'ancienne faculté de médecine à Montpellier. Inscription ici.

2e édition des Assises régionales du logement en Occitanie, organisée par la préfecture de la région Occitanie, au Centre des congrès Diagora à Labège (31). Plus d'informations à venir.

Jeudi 4 juillet : 

Soirée « Passez en mode Dev Eco » dédiée à l’économie et à l’emploi du territoire, organisée par la Région Occitanie en partenariat avec l'agence AD'OCC à la Salle Fernan à Pamiers. Inscription ici.

OCTOBRE

Du 3 au 5 octobre : 

5e édition du forum de la transition Le Monde Nouveau, organisé par le Groupe La Dépêche à Planet Ocean (Montpellier). Plus d'infos et inscription ici.

 

Des potins immo ? Une nomination ? Des initiatives et projets ?

Les Indiscrétions protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Je communique

Vous pouvez joindre un communiqué/dossier de presse, des photos, ou tout autre élément en lien avec votre Indiscrétion.
Taille max. des fichiers : 2 MB.

Newsroom

L’agence travaille en ce moment sur plein de choses passionnantes :

JOURNALISME

Pour Les Échos : 

  • Portrait d'Olivier Sarlat, nouveau président du pôle de compétitivité Aqua-Valley
  • Article sur la politique de partage de la richesse chez Arkolia Energies
  • NFL Biosciences lève 3 M€
  • Campings : le plan de développement de l’opérateur Sandaya
  • Le Creps-CNEA Font-Romeu prépare les sportifs aux JO Paris 2024
  • EnR : Apex Énergies acquiert S&H Atlantique
  • Comment les Pyrénées-Orientales s’adaptent à la pénurie d’eau (reportage)
  • Cybersécurité prédictive : BforeAI lève 5 M$

Séries d'été pour  Les Échos :

  • Friches industrielles : dans le Gard rhodanien, l'ancien site d'Arcelor-Mittal tente de sortir de l'ornière
  • Marcoule, bien parti pour accueillir le premier prototype de mini réacteur

Pour ToulÉco : contribution au trimestriel estival. Interview de Céline Torres (Pôle Habitat FFB Occitanie), portrait de Nawal Ouzren (Sensorion, biotechnologies), reportage sur le festival Palmarosa et page sur la ville littorale du futur en Occitanie. 

RÉDACTION DE CONTENUS

Rédaction du Mag Septeo CDJ, n°3. Parution en avril.

ANIMATIONS

Date à définir : animation des Premières rencontres des Energies Nouvelles Renouvelables, organisées par Montpellier Méditerranée Métropole à la Halle de l'Innovation de Montpellier.

16 mai : coanimation d’un débat de la Table Ovale aux côtés de Bernard Bilhac (La Table Ovale) au Château de Granoupiac, Saint-André-de-Sangonis (34). Grand témoin : François-Xavier Lauch, préfet de l’Hérault. 

30 mai : animation à Rodez de la journée annuelle de la SAC Hasso (logement social).

4 juin : Animation à Toulouse sur l'accueil de jour, pour la Fondation Abbé Pierre.

6 juin : événement autour de Med Vallée, organisé par Tourny Meyer Montpellier.

 

Voilà, c’est tout pour cette semaine. Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite. Vos données ne seront pas communiquées à des tiers. Vous pouvez vous désinscrire en un clic.
Les Indiscrétions sont adhérentes du Spiil (Syndicat de la presse indépendante d’information en ligne) depuis mars 2024.

Les dernières indiscrétions

Dissolution sans dix solutions

Dissolution sans dix solutions. Les Indiscrétions est et restera avant tout économique, mais il est difficile de faire l’impasse sur le scrutin inédit des européennes 2024, ce 9 juin. Ce qu’il faut en retenir en Occitanie, où le RN arrive en ...

Forme pas olympique

Alors que les JO Paris 2024 accourent, les PME affichent une forme pas olympique. « Il y a une contradiction : en 2020, tout le monde parlait d’une éventuelle crise économique, qui n’est pas venue, du fait des aides Covid puis de la reprise en ...

Les confidences de coach Canayer

« La haute performance, c’est la maîtrise des émotions bien plus que la technique. Et pour maîtriser les émotions, il faut se retrouver dans des situations d’inconfort, et non pas de bien-être », lance Patrice Canayer, entraîneur et manager ...

La rédaction

Il ne lâche rien

Hubert, Montpelliérain depuis 40 ans (avec quelques infidélités londoniennes et parisiennes), est diplômé du Centre de Formation des Journalistes Paris (2001).

En savoir plus sur Hubert

Signes distinctifs sur sa carte de presse 95598, la quête de clarification et de saine problématisation, dans un monde souvent entravé par les acronymes abscons, la langue de bois, les approximations et les infox.
Hubert a été auditeur de la session 2019-2020 du Chede (cycle de hautes études pour le développement économique). Un réseau national constitué de chefs d’entreprise, élus, préfets, hauts fonctionnaires, cadres de collectivités…, précieux.
Avant de jouer sa partition, il a fait ses gammes pendant 18 ans (2001-2019) à La Lettre M, média économique régional de référence. Il y a commencé stagiaire, avant d’évoluer au fil des ans jusqu’au poste de rédacteur en chef, contribuant activement au développement du titre à Toulouse entre 2015 et 2018.

Heureusement qu’elle est là

Francilienne, résidant à Montpellier depuis 2018 et diplômée de Sup de Com’ Montpellier (2020), Sarah a rejoint Agencehv en CDI (temps plein) début octobre 2020.

En savoir plus sur Sarah

Ses missions : rédaction d’articles sous l’autorité de Hubert Vialatte, veille média, structuration de la stratégie et de l’organisation, création graphique, mise en page, social media management, mise en ligne et promotion des Indiscrétions.

Sarah porte un intérêt au métier de journaliste. Son mémoire de fin d’étude porte ainsi sur le thème « L’impact de l’Intelligence Artificielle sur la presse en ligne et le journalisme ».

Amélie dite « de Cazilhac »

Rédaction, community management, promotion des Indiscrétions… Amélie Cazalet poursuit son chemin en CDI (temps plein) depuis septembre 2022 chez Agencehv, après y avoir effectué un stage, de mars à septembre 2021, puis une alternance jusqu’en septembre 2022.

En savoir plus sur Amélie

Originaire des Cévennes, plus précisément de Cazilhac (d’où « Amélie de Cazilhac », on trouve que ça sonne bien), elle est diplômée d’un Master 2 Marketing, Médias et Communication à Montpellier Management (Université de Montpellier).

La mascotte

Vincent Riba, âgé de 20 ans, a rejoint Agencehv en alternance rédaction – community management en septembre 2023 pour deux ans. Il est actuellement en Master Sport, Événementiel et Communication à Mediaschool Montpellier.

En savoir plus sur Vincent

Passionné de rugby, Vincent se destine au journalisme sportif.

Soyez Indiscret.e.s !

Les Indiscrétions protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Je communique

Vous pouvez joindre un communiqué/dossier de presse, des photos, ou tout autre élément en lien avec votre Indiscrétion.
Taille max. des fichiers : 2 MB.

Devenir partenaire

Vous vous reconnaissez dans le ton des Indiscrétions, sérieuses sans se prendre au sérieux, utiles et futiles, bienveillantes et exigeantes ? N’attendez plus !

Share This