Bandeau partenaire, Crowne Plaza, 30 janvier

Ça ne rigole plus

Semaine du 20 mars 2023

LES INDISCRÉTIONS

Vos 5 minutes business en Occitanie

Suivez Les Indiscrétions sur les réseaux sociaux :

Sur le gril cette semaine tes

On ne rigole plus avec l’eau. Alors que le gouvernement (s’il est toujours en vie) doit présenter son Plan Eau cette semaine, Les Indiscrétions de la semaine du 20 mars n’en perdent pas une goutte. Alors que l’Occitanie se prépare à des étés de plus en plus secs, l’actualité vibre au rythme des avertissements : sombres perspectives de l’Agence de l’Eau sur le débit d’étiage du Rhône (en « À l’affiche »), possibles coupures d’eau à Montpellier cet été sans actions de sobriété, un projet de nouveau fonds Eau et un partenariat gardois sur l’irrigation écoresponsable (en « Décodage »), l’appel à une montée en puissance des capacités techniques et financières du bloc communal pour mieux se positionner sur les projets de sécurisation et de préservation de la ressource (la phrase, en « HV Touch »).

Et encore ? IA et journalisme (Conseil RP, en « HV Touch »), le capital-risque dans la rue (On s’en fout, en « HV Touch »), le maire de Castres ne rempilera pas, le retour du Lab Littoral, nouvelle convention d’exploitation des trains régionaux (en « à l’affiche »), défaillances dans le bâtiment, en direct du Mipim (à lire en « Zoom »)…

Bonnes lecture et semaine ! 

À l'affiche

À l’affiche
9

Parce qu’elles et ils le valent bien

Antoine Leccia Les Indiscretions

Laurent Roy, Agence de l’Eau

Le réseau hydraulique régional Aqua Domitia, qui amène l’eau du Rhône dans la plaine du Languedoc, va-t-il devoir réduire la voilure, sur le très long terme ? Car les débits d’étiage du Rhône sont en baisse, sous l’effet du réchauffement climatique, indique une nouvelle étude publiée par l’Agence de l’Eau (à lire en cliquant ici). « Ces débits ont déjà diminué de 13 % à Beaucaire, en Camargue. Et les projections climatiques estiment une baisse de l’ordre de 20 % supplémentaires des débits moyens d’été à l’horizon 2055 », indique l’étude, qui insiste sur le fait que « le Rhône, fleuve français métropolitain le plus puissant et le plus abondant, n’est pas inépuisable ».
À proximité de l’embouchure du Rhône, la part des volumes d’eau prélevés dans le fleuve (dont Aqua Domitia, exploité par BRL), au plus fort de l’été, « représente actuellement 15 % de son volume d’écoulement. Sans avoir à ce stade d’incidence significative pour l’équilibre écologique du fleuve, cette valeur n’est pas négligeable et traduit le fort niveau de sollicitation par les usages préleveurs », indique Laurent Roy, directeur général de l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée-Corse.
Cette part d’eau prélevée « a déjà pu dépasser les 30 % pour les périodes exceptionnellement sèches comme au printemps 2011, ajoute l’étude. Cette situation rarement observée (2 années sur 30) pourrait devenir fréquente dans les prochaines décennies (6 années sur 30), et certaines années, dépasser les 40 % ».  
« Le Rhône restera à moyen-terme un fleuve puissant, avec des débits en général élevés, mais il n’échappe pas à la question du partage de la ressource en eau, conclut Laurent Roy. Sous l’effet du réchauffement climatique, le fleuve Rhône ne peut plus être géré comme une ressource inépuisable. La recherche de pratiques plus sobres et la lutte contre les gaspillages sont utiles pour l’avenir. »

David Tebib Les Indiscretions

Grégory Blanvillain, CPME 34

Il est réélu à la présidence de la CPME 34 pour un mandat de 3 ans, apprend-on le 16 mars. Un président transi de transitions. Comme en atteste sa feuille de route : « accentuer les travaux sur la transition sociale et sociétale, la transition des modèles économiques, les transitions environnementales et écologiques et la transition numérique », explique-t-il. Par ailleurs, la CPME 34 lance de nouveaux services : une commission de travail sur la santé du dirigeant, un Rendez-vous des experts destinés aux chefs d’entreprise adhérents, et l’incubateur Académie.pro consacré à l’accompagnement de l’idée au développement d’une entreprise.

Nelly Frontanau, Entrepreneurs Humanistes

Sylvie Bellanger, Montpellier Méditerranée Métropole

Elle pilote le nouveau service “Commerce et Artisanat” pour le compte de la Ville de Montpellier et de Montpellier Méditerranée Métropole, annonce-t-elle dans un post LinkedIn. Un service qui prend place dans le cadre de la réorganisation du Pôle Attractivité Développement Économique et Emploi de Montpellier 3M. Sylvie Bellanger mènera les projets liés à la stratégie commerciale du centre-ville, au schéma directeur d’urbanisme commercial métropolitain, et à l’accompagnement des associations et porteurs de projets. « Ce sont mes retrouvailles avec l’organisation des évènements commerciaux sur la ville : Les Hivernales, O Millésimes, le Grand Bazar… plus un nouveau challenge : Cœur de Ville en lumières », ajoute-t-elle. Sylvie Bellanger est entourée des chargées de mission Laurine Rey, Caroline Peirone et Charlotte Brisbout.
Sylvie Bellanger est à la Métropole depuis 2017, où elle a occupé les postes de responsable du service Tourisme, Commerce et Artisanat, et chef de projet Commerce et Artisanat. Diplômée de Sciences Po Bordeaux, elle a travaillé en tant que chef de service Affaires économiques à la Ville de Montpellier en 2011. Elle était également responsable développement urbain et économique à Nantes Métropole en 2002, et chargée de mission Cadre de vie à la Métropole de Brest en 2000.

Mohed Altrad Les Indiscretions

Aloïs Dubois-Bantegnie, garDigital 

Fondateur et directeur général de la société nîmoise ETIC Agency, spécialisée dans la gestion de projets innovants, le digital learning (apprentissage numérique), la cybersécurité et la maintenance informatique (6 collaborateurs, 250.000 euros de chiffre d’affaires en 2022), Aloïs Dubois-Bantegnie succède à Sylvain Mieszalski (Digital Business School) à la présidence du cluster d’entreprises numériques gardoises garDigital. Son mandat a pris effet le 15 février pour une durée de deux ans, renouvelable une fois. Le bureau se compose de Catherine Roussilhon au poste de première vice-présidente, Anthony Fantinati, vice-président communication et partenariats, Thierry Gremillet, secrétaire général, Arnaud Deroche, trésorier, Gérard Helle, trésorier adjoint, Julien Debuquet, chargé de mission communication et partenariats, Christine Gautheron, chargée de mission développement territorial d’Uzès, et Sylvain Mieszalski, chargé de mission adhésions. Plus à lire dans Les Échos cette semaine.  

Nelly Frontanau, Entrepreneurs Humanistes

Thierry Ducros, FFB 34

La Fédération Française du Bâtiment de l’Hérault (FFB 34), présidée par Thierry Ducros, organise le 30 mars l’événement « Bâtiment, cultivons la dynamique du positif », à Montpellier Business School (inscription ici). Face à la pénurie de maind’œuvre, la FFB redouble d’efforts pour promouvoir la filière : job dating, formations, démonstrations...  
La FRTP Occitanie (président : Olivier Giorgiucci) a de son côté organisé, le 14 février à La Halle Tropisme à Montpellier, la première édition montpelliéraine de son pop-up « Métiers des travaux publics ». Nous en parlions dans Les Indiscrétions du 20 février, à (re)lire en cliquant ici.  
Plus à lire dans ToulÉco « Recrutements : opération séduction des travaux publics à Montpellier » (février 2023). 

Pablo Bofill, Taller de Arquitectura

Hélène Sauvan, SG Courtois

Elle prend la tête de la direction régionale de la Banque Courtois. La banque se renomme SG Courtois suite au rapprochement entre le réseau des banques régionales de la Société générale et les agences Société Marseillaise de Crédit (Montpellier et Nîmes). « Nous mettons en commun le meilleur des deux banques : la puissance financière et à l’international de la Société Générale avec l’expertise de la proximité de la Banque Courtois », indique-t-elle à nos confrères de La Dépêche (à lire ici). Le réseau régional compte 160 agences, 450.000 clients et 1.500 salariés. Il va s’agrandir d’ici fin 2024, avec deux agences à Toulouse (quartier Saint-Cyprien pour Courtois et rue de Metz pour la Société Générale). Autre projet de la banque : l’installation d’une direction régionale de 140 personnes à Toulouse, opérationnelle le 1er janvier.
Diplômée de l’école de commerce Kedge Business School, Hélène Sauvan était présidente du directoire Banque Courtois du groupe Crédit du Nord depuis septembre dernier.

Pablo Bofill, Taller de Arquitectura

François Rio, André Deljarry, Mission locale jeunes, Purple Campus 

François Rio, maire de Saint-Jean-de-Védas (34) et président de la Mission locale des jeunes de Montpellier, et André Deljarry, président de Purple Campus Occitanie (CCI Occitanie), signent le 16 mars un partenariat destiné à mettre en commun les efforts de l’Association Régionale des Missions Locales d’Occitanie et de Purple Campus Occitanie. Parmi les actions menées, « accroître l’interconnaissance, sensibiliser et informer les jeunes accompagnés en Missions Locales à l’offre de formation de Purple Campus, mener des actions partenariales dans les champs de l’emploi et de la formation, promouvoir l’accès à l’apprentissage des jeunes accompagnés en Missions Locales…», énumère Purple Campus.

Pablo Bofill, Taller de Arquitectura

Julien Roset, UCC Grand Sud

« Comment les enjeux climat bouleversent la communication ? » Le président d’UCC Grand Sud et directeur associé de l’agence Just Happiness (Grabels – 34) organise une conférence gratuite, le 6 avril de 9h à 12h30 (Iscom Montpellier), à destination des annonceurs, agences, indépendants… Plusieurs intervenants se succéderont : rappel des engagements « Accords de Paris » (Sophie Husson, Karbon Ethic), « Comprendre les évolutions de la réglementation communication/publicité » (Stéphane Martin, directeur général de l’ARPP), « Quand l’événementiel et la RSE se rencontrent » (Grégory Blanvillain, Repère Méditerranée), « Climat, performance et communication sont dans un bateau, qui tombe à l’eau ? »  
Inscriptions en cliquant ici.

Pablo Bofill, Taller de Arquitectura

Ophélie Laboury, Myriagone Conseil 

Myriagone Conseil, cabinet de conseil en innovation, investit 1,2 million d’euros dans des nouveaux locaux de 400 m2, situés dans la zone du Parc Industries Or Méditerranée (Mauguio, Hérault), près de l’aéroport de Montpellier. Le déménagement depuis les locaux actuels de Pérols est prévu en juillet. « Ces nouveaux locaux vont accueillir nos 15 collaborateurs », précise Ophélie Laboury, présidente. Les locaux comprendront un espace de production pour les consultants experts en stratégie de l’innovation et les assistants missions (11 personnes), un espace dédié aux fonctions supports (développement, direction, structuration, communication), des salles de travail (réunions, séances de créativité), des bulles de confidentialité et un lieu collectif.  
Créée en 2015, Myriagone Conseil accompagne les PME-PMI, ETI, startups et entreprises publiques qui souhaitent croître par l’innovation, à travers la co-construction de stratégie d’entreprise, le management de l’innovation et le financement de l’innovation. Parmi les dernières références, le spécialiste de la pêche, Pacific Pêche (Saint-Gély-du-Fesc), avec « la conception et l’animation du séminaire annuel de direction pour fédérer les managers autour d’une culture d’entreprise commune », explique la présidente, ou encore CilCare, dont deux services (R&D et commercial) sont accompagnés dans l’appropriation d’une culture d’entreprise et le co-développement de la démarche commerciale. Myriagone Conseil conçoit et anime également des conférences pour l’assemblée générale et les tables rondes annuelles du pôle formation UIMM Occitanie, autour de l’innovation. Le 29 mars, le cabinet co-animera avec le Medef Hérault Montpellier, les services de l’État et MedVallée (Montpellier Méditerranée Métropole) une conférence-débat sur le Crédit d’impôt recherche (CIR), dans les locaux du Medef Hérault Montpellier et en visio. Inscriptions ici. 

Pere Aragonès, Eurorégion Pyrénées-Méditerranée

Carole Delga, Philippe Bru, Région Occitanie / SNCF

Atteindre 100.000 voyageurs par jour sur le réseau ferroviaire régional en Occitanie : c’est l’objectif de la nouvelle convention d’exploitation 2023-2032 des trains régionaux liO, présentée ce 22 mars par Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, Jean-Luc Gibelin, vice-président chargé des mobilités, et Philippe Bru, coordinateur régional du groupe SNCF. Sont annoncés « l’augmentation de l’offre et des dessertes, des réouvertures de lignes, l’optimisation de la ponctualité, le renouvellement des trains et l’amélioration des conditions de voyage, le soutien à l’emploi, la poursuite d’une politique tarifaire ou encore le maintien de la présence humaine ».
Le ferroviaire est aussi une filière économique régionale. À ce titre, 21 entreprises occitanes sont accompagnées par l’agence Ad’Occ et le cluster Totem au Sifer (Salon international du ferroviaire), du 28 au 30 mars au Grand Palais à Lille. Parmi elles : Arcys, CRM Meca, Acti Group, Excent, Gaches Chimie, Groupe Ségnéré, IGE+XAO, Leroy Automation, Minilampe/Proconect, BA France, Aerem, AAA Railway, Soplami, Vector…

> « Et si l’avenir était le train ? », cahier thématique rédigé pour L’Abécédaire des Institutions, en 2021. À relire en cliquant ici

Arnaud Laurent et Augustin Sayer, Ovni Capital

Michaël Delafosse, maire de Montpellier

« Si nous n’agissons pas vite, nous aurons des coupures d’eau cet été », alerte, ce dimanche dans le JDD, Michaël Delafosse, maire de Montpellier. « L’eau n’est plus une ressource illimitée. Dans le sud de la France, cela nous oblige à définir une stratégie de sobriété. Dans l’Hérault, le changement climatique est déjà à l’œuvre. Nous n’avons jamais connu un tel hiver sans précipitation. Les dernières pluies ne doivent pas faire baisser notre vigilance. Nous devons avoir un rapport plus sobre à notre usage de l’eau. » Du côté de la lutte contre les fuites – un problème endémique, lire les chiffres de la Cerc Occitanie dans le texte ‘Loïc Cario’ -, « nous avons investi 7 M€ par an pour renouveler le réseau et anticiper les fuites, et 1 M€ par an pour les réparations ».
Lire l’article en cliquant ici
Michaël Delafosse encore : deux confrères du Figaro, Christine Ducros et François Delétraz, publient ce 22 mars le livre « Michaël Delafosse, L’atypique maire socialiste de Montpellier », avec un sous-titre : « Il dit non à Mélenchon (note : à la Nupes), il dit non à Macron (note : pour un portefeuille ministériel), il invente la gauche de demain ».
Deux journalistes parisiens qui écrivent un livre sur le maire de Montpellier, commune située à 800 km : rien d’illégal à cela, mais le créneau aurait pu, dû, être pris par des confrères régionaux. D’autant plus que certains connaissent Michaël Delafosse depuis des lustres – au point parfois de le tutoyer, ce qui me plonge, je dois l’avouer, dans des abîmes de perplexité. L’indétrônable journaliste montpelliérain Jacques Molénat, qui a décrypté la géniale furie Georges Frêche (dont « Le monarque aux 80 visages »), n’a pas trouvé de successeur dans le Clapas. Et, pour parler comme un vieux con, c’est bien triste.

Hellene Carles, JCE Occitanie

Didier Codorniou, Parlement de la Mer - Lab Littoral / Midi Libre

Président du Parlement de la mer et 1er vice-président de la Région Occitanie, il intervient ce 22 mars à Portiragnes (salle Jean Ferrat, 17h30), à l’occasion de la rentrée du Lab Littoral Midi Libre, sur le thème « L’innovation au service d’une économie bleue en Occitanie », lit-on chez nos confrères de Midi Libre le 18 mars. « Nous lançons notre cycle de rencontres du Parlement de la mer pour aller sur les territoires et rencontrer les acteurs », souligne Didier Codorniou. Il précise que l’économie bleue représente « 41 000 emplois, soit une hausse de 81 % par rapport à 2018, 6,1 Mds€ de CA ». Inscription à l’événement ici.
Organisé chaque semestre, le second rendez-vous se tiendra à Collioure (66) avec pour thème les zones de mouillages écologiques. Le troisième traitera de la sécurisation de la ressource en eau sur les territoires littoraux au Grau-du-Roi (30), et le dernier aura lieu à Port-la-Nouvelle (11) sur le retour d’expérience sur les énergies marines renouvelables.  

Laurent Brieu

Pascal Bugis, maire de Castres 

Il n’y a pas que le club de rugby et le siège social des laboratoires Pierre Fabre à Castres (Tarn, environ 42.000 habitants). Il y a aussi un maire. Pascal Bugis annonce auprès de nos confrères de La Dépêche qu’il ne se représentera pas pour un 5e mandat de maire en 2026. Élu au premier tour des municipales, il y a trois ans, et maire depuis 2001, Pascal Bugis indique « qu’il y a plusieurs personnes qui ont le potentiel dans la majorité, y compris parmi les nouveaux entrants », dans La Dépêche (à lire ici). D’après La Dépêche, trois candidats de sa majorité seraient partants pour reprendre le flambeau : Arnaud Bousquet, avocat, conseiller départemental, et président du syndicat mixte pour le développement de l’enseignement supérieur du bassin Castres-Mazamet ; Xavier Bories, en charge des finances à la ville et l’urbanisme à l’Agglo ; Nathalie de Villeneuve, en charge des questions de développement durable. Du côté de l’opposition, « c’est maintenant que les choses se font », affirme Guillaume Arcese, chef de file de “J’aime Castres”, et adversaire de Pascal Bugis lors de la dernière élection, qui tente de rallier les différents partis, dont une partie de l’équipe du maire actuel.

Loïc Cario, CERC Occitanie

103 M€ gaspillés chaque année en Occitanie Est, 24 % de l’eau acheminée perdue, 190 ans pour remettre en état les réseaux d’eau au rythme de renouvellement actuel (taux de renouvellement d’environ 0,4 % par an) : voici quelques chiffres-choc que présentera Loïc Cario, directeur de la Cellule économique régionale de la construction Occitanie, ce 22 mars au Domaine de Bayssan (Béziers), à l’occasion de l’événement « Sécurisation et préservation de la ressource en eau », organisé par Les Canalisateurs et la FRTP Occitanie. Les constructeurs de réseaux de canalisations représentent, en Occitanie, 2.322 salariés (dont 93 % d’ouvriers qualifiés ou très qualifiés), pour un CA de 672,7 M€. La matinée se déroule à partir de 9h30. 

Pablo Bofill, Taller de Arquitectura

Loïc Messner, TaM

Ex-directeur finance, contrat et juridique à SNCF Intercités, il est nommé le 14 mars au poste de directeur général de la TaM (réseau des transports publics de Montpellier Méditerranée Métropole). Il prendra ses fonctions le 15 mai. Avec une feuille de route bien fournie : travaux de rénovation de l’actuel réseau de tramway, mise en place de la gratuité pour les habitants de la métropole de Montpellier à partir du 21 décembre prochain, travaux de la future ligne 5 de tramway, création de 5 lignes de bus-tram… Et, aussi, des efforts demandés par le rapport de la chambre régionale des comptes Occitanie (à lire ici).

Pablo Bofill, Taller de Arquitectura

Matthieu Ourliac, Medef Hérault Béziers

Le 16 mars, lors de la matinale d’Irdi Capital Investissement à Béziers, le président du Medef Hérault Béziers décrit une situation « très préoccupante pour les PME du territoire », avec une « augmentation des injonctions de paiement de 40 % en janvier (par rapport à janvier 2022), Dans nos PME, les coûts de main d’œuvre ont augmenté. On a souvent plus embauché que nécessaire, pour se préserver du manque de main-d’œuvre sur les grosses saisons. Par ailleurs, les services et prestataires ont tous augmenté leurs tarifs. Il est plus difficile pour une PME d’augmenter ses tarifs comme peuvent le faire un groupe énergétique, une banque ou une compagnie d’assurance, où c’est souvent automatique. De fait, on doit être très vigilants les uns avec les autres, sur les deux ou trois prochaines années. »
Matthieu Ourliac annonce l’organisation, à la rentrée, d’une soirée Prestige du Medef sur le sujet du financement. Objectif, créer à partir de 2024 « un salon annuel du financement à Béziers, l’idée étant de répliquer le salon du financement de Montpellier, en lien avec la CCI 34 ».
Point positif, le projet Genvia (hydrogène décarboné), « s’il prend l’essor espéré », apportera un souffle « très positif pour tous les Biterrois. Nous allons tous en profiter, y compris l’immobilier ou les artisans. Il faut créer les conditions pour accueillir ce projet de manière favorable, en matière de foncier, d’emploi et de formation ». Dans ce cadre, la création d’un Bachelor en IA et robotique à l’IUT de Béziers, à partir de septembre, est présentée comme « une vraie victoire, car ce sont 40 à 50 étudiants supplémentaires dans des filières d’avenir, dont on a besoin sur le territoire ». Autre action en cours, avec l’écosystème Eden (Genvia), la possible implantation d’une classe d’apprentissage de l’école d’ingénieurs Polytech, déjà présente à Montpellier. « La présence d’une école d’ingénieurs à Béziers serait très importante en termes d’attractivité, et pour la croissance de nos entreprises », conclut-il.
> Le rapport entrepreneuriat 2022/2023 de Polytech Montpellier est consultable en cliquant ici.

Pablo Bofill, Taller de Arquitectura

Caroline Bouvier, sport féminin / Midi Libre

Ex-gymnaste, entraîneur et juge internationale de Gymnastique Rythmique (GR) et marraine du Handball Féminin Montpellier Méditerranée Métropole (HBF3M), Caroline Bouvier interviendra lors d’un débat organisé par Midi Libre sur le thème “Un parcours exigeant semé d’embûches”, à 19h jeudi 23 mars dans les locaux de Midi Libre (rue du Mas de Grille, à Saint-Jean-de-Védas). Elle sera aux côtés d’Alyne Bouix, présidente de l’association Femmes 3000 LR, pour sensibiliser le public aux problèmes rencontrés par les responsables de club, les coachs et sportives, dans leur recherche de sponsors et de visibilité médiatique. Leur prise de parole sera précédée de la projection du documentaire “Sportives : le parcours médiatique des combattantes”, réalisé par Marie Lopez-Vivanco et tourné en 2019. L’événement, animé par le directeur de la rédaction de Midi Libre Olivier Biscaye, est soutenu par Femmes Chefs d’Entreprises (FCE) Hérault et Femmes 3000 LR.   
Caroline Bouvier est fondatrice de Lili Style, ligne de tenues sportives créée en 1999 à Montpellier, et de Lili Studio, seconde ligne de vêtements également destinée aux femmes sportives. 

Pablo Bofill, Taller de Arquitectura

Philippe Outrebon, Acobiom

Acobiom lance une augmentation de capital d’1 M€. « Cette opération fait suite au partenariat commercial signé entre Acobiom et la société Eurobio Scientific (cotée sur Euronext Growth Paris) pour la commercialisation du GemciTest, explique Philippe Outrebon, responsable financier et des relations investisseurs chez Acobiom. Ce diagnostic sanguin va permettre d’identifier les patients, atteints de cancer du pancréas non opérable, pour lesquels un traitement à base de gemcitabine (chimiothérapie) apporte un bénéfice en termes de survie et de qualité de vie. » Cette augmentation de capital est destinée à mettre en place la production et soutenir la commercialisation du GemciTest en Europe. 
Plus d’informations en cliquant ici

Une nomination ou élection à nous transmettre ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Bandeau partenaire Midi Libre, 6 février, Les Indiscrétions

Décodage

Décodage
9

On perce le coffre-fort

Fonds eau. Le pôle de compétitivité Aqua Valley (eau) étudie la faisabilité de création d’un fonds thématique sur l’eau. Irdi Capital Investissement pourrait être amené à gérer ce futur fonds. L’objectif serait de lever entre 15 et 25 M€ en première phase, avec une vocation d’atteindre 50 M€. Ce fonds ciblerait des PME « crédibles et mûres, qui veulent se développer dans le domaine de l’eau », indique une source proche.  

La Compagnie des Amandes mise sur l’Aude. « L’Aude est propice à la culture de l’amandier par la nature des sols, le niveau d’ensoleillement et le faible risque de gel tardif, au moins pour la narbonnaise », confie aux Indiscrétions François Moulias, directeur général du groupe La Compagnie des Amandes, doté de 80 hectares dans l’Aude répartis en 4 vergers (Sallèles-d’Aude, Saint-Nazaire d’Aude, Ouveillan et Capendu). Parmi ses axes de développement, la société projette d’agrandir le verger d’Ouveillan de 21 ha et celui de Saint Nazaire de 4 ha. « Nous avons par ailleurs un projet sur 10 ha à Cuxac-d’Aude », ajoute François Moulias. Courant 2023, la Compagnie des Amandes prévoit de « créer une organisation de producteurs qui regroupera nos vergers mais aussi des amandiculteurs indépendants qui souhaitent valoriser leur récolte. » La société, présidée par l’ancien ministre de l’Économie Arnaud Montebourg et basée à Aix-en-Provence, emploie 11 salariés. 

Entre 600 et 800 décideurs réunis dans le Gard rhodanien. Le 28 septembre prochain, Le Collectif, groupement d’entreprises du Gard rhodanien, organise la première édition de son événement économique POP (Provence Occitane Proactive) au Forum de Laudun-l’Ardoise. Thème abordé, dans ce fief du nucléaire : l’énergie. Entre 600 et 800 chefs d’entreprises attendus. Plus à lire dans Les Échos, cette semaine. 
À (re)lire dans Les Échos, « Gard rhodanien : Vincent Champetier élu président de l’association Le Collectif » (juillet 2022)  

Décarboner l’aviation. À l’occasion de l’OpenDay 2023, événement organisé par OpenAirlines, fournisseur mondiale de solutions d’éco-pilotage des avions, du 20 au 22 mars à Toulouse, 30 compagnies aériennes internationales se réunissent pour réfléchir à la décarbonation de l’aviation. Objectif : « réduire les consommations de carburant et les émissions de CO2 pour atteindre le net-zéro émission d’ici 2050 », explique OpenAirlines le 15 mars (à lire en cliquant ici).

150 M€ pour exploiter l’unité de valorisation énergétique à Nîmes. Le Sitom Sud Gard lance un avis pour l’exploitation de l’unité de valorisation énergétique de la Ville de Nîmes pour une valeur de 150 M€ (à lire ici). La date limite du dépôt des candidatures est le 26 juin à midi. Le candidat devra entre autres « exploiter les installations qui composent l’unité ; financer, concevoir et réaliser des travaux de rénovation et d’optimisation ; traiter l’ensemble des déchets collectés ; valoriser énergétiquement les déchets… » 

Ça coince

©Greffe du Tribunal de Commerce de Montpellier

Plusieurs entreprises se déclarent défaillantes ces dernières semaines. Le secteur de la construction paie un lourd tribut à la dégradation du contexte économique.
Tour d’horizon dans trois départements, by Les Indiscrétions.

– Hérault
Dessus Dessous (CA : 7,1 M€, Lunel), liquidée le 6 mars. Le groupe de vente de lingerie sur internet avait été racheté en 2018 par le Letton ELG.
Automobiles Moco Montpellier (Mauguio, dernier CA communiqué : 2,2 M€), liquidée le 6 mars.
2A Maçonnerie (Saint-Pargoire, CA : 387 k€), liquidée le 6 mars.
NEDD (Montpellier, dernier CA communiqué : 1,2 M€, post-production de films, vidéo et programmes de télévision), liquidée le 13 février.

– Haute-Garonne
Transparences (Toulouse, commerce, CA : 1,4 M€), en redressement judiciaire depuis le 6 mars. 
Flueed (programmation informatique, Castelnau d’Estrétefonds, CA : 1,7 M€), en liquidation depuis le 13 février.  

– Gard
Dactem (architecture et ingénierie, activités de contrôle et analyse technique, Alès, CA : 1 M€), en redressement depuis le 8 mars. Dernier article sur Dactem à lire ici . À noter que l’entreprise s’est déjà relevée d’un redressement, voici dix ans (à lire ici).
Dalco (maçonnerie générale et gros œuvre de bâtiment, Caissargues, CA : 1,4 M€), liquidée le 8 mars.
Innowtech (plateformes robotiques, systèmes de mesure, de communication, des interfaces de gestion des données de mesure, pour sécuriser l’intervention des opérateurs industriels, Les Angles), en redressement depuis le 22 février. Innowtech faisait partie des start-up présentes sur le salon Viva Technology à Paris en juin 2022 (à lire ici).  

Moins de CA peut être profitable. Lors de sa reprise de Fytexia (compléments alimentaires, Vendres, Hérault), en 2012, Lionel Schmitt a pris une décision en apparence surprenante : supprimer une activité représentant un tiers du chiffre d’affaires, « mais qui ne dégageait pas assez de valeur ajoutée, prenait 70 % du temps aux équipes et apportait 90 % des problèmes ». Stratégie gagnante : quatre ans, le CA de la PME avait été multipliée par 2,5, et sa rentabilité par… 10, explique-t-il ce 16 mars, lors de la matinale organisée à Béziers par Irdi Capital Investissement.  
Prochaine matinale d’Irdi Capital Investissement à Carcassonne, en juin (date à définir).

Congrès des interventions non médicamenteuses. Du 22 au 24 mars, Montpellier Méditerranée Métropole accueille au FDI Stadium le Congrès des interventions non médicamenteuses, annonce la Métropole le 16 mars. Organisé par la Non-Pharmacological Intervention Society (NPIS), cet événement est destiné à l’ensemble des professionnels de santé et vise notamment à présenter ce type d’intervention. Le programme du Congrès est à consulter ici. Cet événement s’inscrit dans le cadre de MedVallée, stratégie adoptée par Montpellier Méditerranée Métropole afin de rayonner comme un pôle mondial d’excellence en santé globale.  

Irrigation écoresponsable. Magali Saumade, présidente de la Chambre d’Agriculture du Gard, Fabrice Verdier, conseiller régional et président du conseil d’administration de BRL, et son directeur général Jean-François Blanchet signent ce 20 mars une convention de partenariat pour favoriser une irrigation éco-responsable face au dérèglement climatique. « Ce partenariat permettra de promouvoir les secteurs à forte potentialité de développement avec la mise en valeur de friches agricoles, l’installation de jeunes agriculteurs mais aussi de nouvelles structures », précise BRL. 

Culture scientifique. Le Centre National d’Études Spatiales (CNES), basé à Toulouse, annonce le 14 mars s’associer à la Cité de l’Espace pour proposer des visites au grand public de ses installations toulousaines un jeudi par mois (à lire en cliquant ici). Cinq lieux pourront être découverts par les visiteurs : la salle Espace (histoire du CNES), la salle de contrôle du CADMOS (salle où sont en relation les ingénieurs et les astronautes), la salle de contrôle principale n°4 (suivi du satellite SWOT, vigie des océans et des fleuves), le centre de contrôle de mission français Cospas-Sarsat (service de sauvetage des personnes en détresse), et le site d’essai des rovers martiens (site de tests des futurs systèmes de navigations). « C’est une opportunité pour permettre au plus grand nombre d’accéder aux coulisses du CNES et de comprendre la culture spatiale », se réjouit Lionel Suchet, directeur général délégué du CNES. 

L’essentiel du foncier agricole. La Safer Occitanie, société d’aménagement foncier et d’établissement rural, organise un webinaire sur le thème du foncier agricole, “Parlons foncier, le direct”, mardi 28 mars. Y interviendront des acteurs locaux tels que Christophe Isaia, chargé de mission à la Chambre Régionale d’Agriculture d’Occitanie, et Nathalie Poudou, conseillère foncière au Service Départemental de l’Hérault. Cette intervention aura pour but de répondre aux problématiques d’installation en agriculture et les aides possibles y seront décryptés en 45 min à 13h30 : inscription ici.

L’art de la com’. Benjamin Tastu-Casadio, gérant d’ABC Immobilier d’entreprise (Mauguio, Hérault), est couvert d’appels curieux, depuis son annonce, sur LinkedIn, de l’arrivée d’un nouveau collaborateur « hors norme. Beaucoup d’entre vous le connaissent. Il est reconnu sur la place comme un super-héros ! » L’identité sera dévoilée ce vendredi. Un indice : on a tous rêvé d’avoir un jour ses pouvoirs, déploie une force inégalée et mesure 3 mètres de haut. Eh oui, on a la réponse, mais il nous arrive de ne pas tout dire !  

Deux fois 40 ans. Deux institutions économiques régionales soufflent leurs 40 bougies : la Mutuelle des Motards (Pérols, Hérault, assemblée régionale de 24 mars et AG le 24 juin à Montpellier), et la société de capital-investissement régionale du Crédit Agricole du Languedoc, Sofilaro.  

40 ans du MHB : jamais sans les Blue Fox

 

©DR

Midi Libre publie ce 24 mars un cahier thématique sur les 40 ans du MHB (handball), club mythique du hand tricolore. En avant-première, un extrait de la double-page consacrée au groupe de supporters des Blue Fox. Histoire de montrer qu’entre deux brèves éco, on sait écrire. 

Déguisements excentriques en bleu et blanc, respect des adversaires chevillé à l’âme, fidélité jurée au club, des supporters âgés de 7 à 77 ans, une ambiance familiale : le club historique des supporters du MHB, les Blue Fox (‘Renards bleus’, en anglais), fait partie de l’histoire du club. Pour preuve, les 25 bougies ont été soufflées en septembre dernier, dans une manade à Castries, en présence du staff du MHB et de l’ensemble des joueurs. Les quelque 300 adhérents de ce club iconique se retrouvent, à Bougnol, dans la tribune latérale qui fait face aux bancs des joueurs et aux officiels. ‘C’est une 2e famille, qui permet de se sentir bien, déclare Stéphanie Manenq, supportrice de longue date, devenue fan du club. On se retrouve entre amis, pour oublier un temps les problèmes du quotidien. Même si le hand n’est pas notre vie, les Blue Fox sont à la fois un refuge et un exutoire’.
Les Blue Fox accompagnent les joueurs du MHB au quotidien bien sûr, pour les matchs nationaux, mais aussi, pour les plus motivés, dans les joutes européennes. En réservant la surprise aux joueurs de leur présence, même dans les villes les plus improbables. « Pour 100 euros, l’adhérent a accès au voyage, à la nuit d’hôtel et à la place de match, que ce soit à Zagreb, en Croatie, à Hambourg en Allemagne, à Kolding, au Danemark… », égrène Gérard Didier, président des Blue Fox depuis 1997. Ce rôle social des Blue Fox avait d’ailleurs été capté par Georges Frêche, alors maire de Montpellier, et qui a proposé de subventionner l’association.
Parmi les grands souvenirs, le premier titre de champion d’Europe, en 2003, avec la ‘remontada’ à domicile face à Pampelune. Ou encore, les coupes glanées à l’extérieur par l’équipe, toujours ramenées à Montpellier par… les Blue Fox eux-mêmes ! Comme la Ligue des Champions, remportée en 2018 à Cologne. « Ce soir-là, les joueurs ont traversé le cordon de vigiles, contre l’avis de ces derniers. Ils voulaient nous retrouver et nous ramener le trophée, pour que nous le gardions toute la nuit, jusqu’au retour à Montpellier ! », décrit Manuel Quatrefages, un Blue Fox historique.

> Plaisir d’avoir contribué à la rédaction de ce magazine, pour Le Mas Média (Pierre Bruynooghe) et L’Agence (Midi Libre). Agencehv a rédigé les sujets suivants (interviews et rédactions) : interview du manager-entraîneur Patrice Canayer, la relance d’une section féminine, le rôle de L’Association (président : Vincent Hugonnet), le MHB vu de l’extérieur, et l’engagement de joueurs dans la cité (notamment l’Institut régional du Cancer de Montpellier).

Une indiscrétion, une analyse pas lue ailleurs, une exclu à nous transmettre ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Zoom

Zoom
9

Une info passée au crible

Un Mipim de Folies

 

Après « Folie Divine » de l’architecte britannique Farshid Moussavi (2017) et L’Arbre Blanc du Japonais Sou Fujimoto, la Ville de Montpellier a dévoilé au Mipim, à Cannes, quatre nouvelles Folies. D’autres suivront dans les prochaines années. La démarche tranche dans un contexte marqué par une chute spectaculaire de la production dans l’immobilier neuf, au niveau national. Les Indiscrétions ont couvert le Mipim (salon international des professionnels de l’Immobilier) de Cannes, ces 14 et 15 mars, voguant entre les stands de Toulouse et Montpellier.  

Des reproductions de pistes d’athlétisme devant le Palais des Festivals de Cannes : comme un avant-goût du Mipim. ©Hubert Vialatte (Agencehv)

Marketing territorial. L’architecture comme vecteur de marketing territorial et message culturel. Michaël Delafosse, maire PS de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole, a dévoilé le 14 mars à Cannes, dans le cadre du Mipim, quatre Folies Architecturales, attribuées dans le cadre d’un concours international. « Il est peu commun de recevoir une lettre, signée d’un maire, nous demandant de faire un rêve », a déclaré, le 14 mars au soir, une architecte d’OMA.  
Les quatre projets lauréats sont La Sentinelle (Odile Decq / Aeko) pour la Folie Vernière, Alma Terra (Pitch Immo et Promeo / Manuelle Gautrand et Estebe / Cathala) pour la Folie Manuguerra, L’Oasis (Sogeprom Pragma / Coldefy) pour la Folie Ovalie, et Les Galets (Vinci Immobilier et Sogeprom Pragma, le duo qui a déjà réalisé Higher Roch / OMA – MDR) pour la Folie République. Lire l’article publié sur Touleco ce 19 mars, en cliquant ici 
Le film avec les visuels des Folies en cliquant ici  
 
Ne pas laisser indifférent. Les projets répondent à de nouveaux paradigmes écologiques : matériaux bio-sourcés, sobriété énergétique, économie circulaire… Avec un objectif partagé : « Ne pas laisser indifférent. Je veux que les gens qui passent devant une Folie disent « J’aime » ou « J’aime pas ». La banalité peut être rassurante, mais à force, elle construit de l’indifférence. À l’heure où nous sommes en phase finale pour être capitale européenne de la Culture 2028, notre ville doit être ouverte aux créateurs contemporains, qu’ils soient artistes, architectes, dans les industries culturelles et créatives… », a déclaré Michaël Delafosse.  

Stratégie de com’ efficace : les Folies Architecturales présentées sous forme de cartes postales, en libre-service sur le stand de Montpellier Méditerranée Métropole. ©Hubert Vialatte (Agencehv)

Deux coups de cœur. Le jury a aussi attribué deux coups de cœur : Nouvelle Arche (Eiffage Immobilier / architectes : Archea Associati – NM2A Architecture), « avec un porte-à-faux permettant de créer des plateaux de 1000 m2 en n’utilisant que 500 m2 de foncier », précise Matthieu Reynier, directeur régional d’Eiffage Immobilier, et Q’ARTier LIBRE (Redman / Lina Ghotmeh Architecture – NAS Architecture). Ces Coups de cœur « n’ont pas encore d’implantations fixées », précise la Ville de Montpellier.

On ne dit pas non à Combas. La Folie Nouveau Saint-Roch, dans l’hypercentre, n’a pas été attribuée. Officiellement « pour des raisons d’insertion dans le tissu urbain existant », a expliqué Michaël Delafosse. D’après nos informations, l’un des candidats, le promoteur Helenis, s’est approché de l’artiste-peintre Robert Combas, et a proposé un programme « très excentrique, visiblement trop au goût du jury », selon deux sources proches. « Mais il est difficile de dire non à Combas en attribuant la Folie à un autre projet, surtout vu la candidature de Montpellier pour être capitale européenne de la Culture. Il est donc plus diplomate d’annuler le lot. » 

ICC : la cybersécurité et le coliving parmi les vecteurs d’attractivité. Fondateur de l’Esma, Karim Khenissi se félicite de la création du bâtiment « Ateliers » (6.000 m2, livraison début 2026). « Ce bâtiment respectera les normes internationales les plus élevées en matière de cybersécurité. Or, dans le monde des ICC (industries culturelles et créatives), il est très important d’avoir la garantie que rien ne fuite avant la sortie. C’est un critère imposé par les productions. » Mathematic Studio (jeux vidéo, film publicitaire, Paris), présent à l’annexe du Musée depuis février, pourrait s’implanter dans Les Ateliers en 2026, avec une équipe de plusieurs dizaines de salariés.
Autres offres existantes et programmées : Halle Tropisme (4.000 m2) et annexe du Musée (750 m2), Ateliers d’Artistes (1.800 m2), déjà livrées ; Ancien Musée (2.900 m2, livrée en octobre 2023, architecte : A+ Architecture) ; Sohos, 700 m2 livrés courant 2023 ; Babel Community (5.500 m2 de coliving et coworking). Potentiel supplémentaire mobilisable : 12.000 m2 (Cité Créative), 12.000 m2 hors Zac (secteur diffus) et 6.000 m2 (Le Mess).
Le nombre d’emplois liés aux ICC est passé de 1.500 en 2018 à 2.500 en 2021 dans la métropole de Montpellier, « avec beaucoup de projets de studios dans les tuyaux. L’effet boule de neige joue à plein. Les entreprises parlent entre elles », ajoute Karim Khenissi. Les 4 piliers nécessaires à l’envol d’une filière sont, d’après lui, réunis : « La jeunesse et les étudiants ; l’innovation, avec l’IA et la réalité augmentée – plus on a de la recherche, plus les entreprises se développent et sont performantes ; Des passerelles créées par la Ville et la Métropole ; La création d’un lieu unique dédié, pour permettre aux gens de créer ensemble. »

©Hubert Vialatte

Pôle territorial ICC. L’ambition est d’être reconnu comme pôle territorial ICC, indique Jean-Michel Giraud, directeur de l’attractivité de 3M. « Dix dossiers seront retenus au niveau national, et 3M est candidate, pour aller plus loin, en proposant une marque, une gouvernance, une offre de services aux entreprises. Ce travail est mené en lien avec Sète. »  
 
« La presse est là ? » Avant l’intervention aux côtés de François Commeinhes, maire de Sète et président de Sète Agglopôle, Michaël Delafosse demande à son service de communication si « la presse est là ».  
 
Rubio lauréat à Clermont l’Hérault. Chute de Mipim : le cabinet d’architecture de Philippe Rubio (Montpellier, 15 salariés) vient de gagner le concours d’architecte-urbaniste de la future Zac de la Cavalerie, à Clermont-l’Hérault (GGL et Hectare).  
 
Grand lieu culturel dans un ancien chai, pont habillé de voiles en inox, halle Brassens… Sète investit dans l’art la culture. François Commeinhes a annoncé l’implantation d’un futur grand lieu culturel de plus de 10.000 m2, dans le chai Dubonnet, au cœur de la Zac « Est-secteur Nord ». Elle s’ajoutera à la création du conservatoire Manitas de Plata (Rudy Ricciotti), inauguré en 2022. Autres projets : pont habillé de deux voiles en inox poli, œuvre du plasticien sétois Jean Denant, pour désengorger l’entrée de ville. Livraison en mai 2023 ; Création de la salle Brassens et Robert Combas. Architecte : A+ Architecture. Réalisation au 2e semestre 2025 ; Rénovation des bains douche confiée à l’artiste Jean-Michel Othoniel, vivant à Sète. Plus à lire dans le document présenté au Mipim, en cliquant ici.

Pas un quartier d’affaires. Annette Laigneau, vice-présidente de Toulouse Métropole déléguée à l’urbanisme et aux projets urbains, le promet : le futur quartier Grand Matabiau quais d’oc (les deux premiers lauréats en Zoom dans Les Indiscrétions du 13 mars) « ne sera pas un quartier d’affaires. Nous veillons à une forte mixité, à la fois sociale et fonctionnelle, et à ce que le quartier reste animé et vivant », confie-t-elle le 15 mars, sur le stand de Toulouse Métropole, aux Indiscrétions. L’avenue de Lyon, à la fois « déminéralisée et désimperméabilisée », sera « la première étape. On met dans ce projet toute l’ambition de la métropole : qualité de vie, résidentiel, hôtels, socles actifs, avenue améliorée avec trottoirs élargis, allées avec plantations d’arbres, pistes cyclables, construction bas carbone, prise en compte du critère RE 2020 version 2028… »

Ilot Sernam. Plusieurs consultations sont à venir : îlot Sernam avec un autre concours de la SNCF (après deux concours déjà lancés), avec une mixité programmatique, et halte ferroviaire de Marengo (Toulouse Métropole et Région Occitanie), où seront regroupés les services des transports de la Région Occitanie. Bouygues Immobilier a été retenu pour la première phase de l’îlot Raynal Sernam, au terme d’une consultation d’opérateurs lancée en 2021, indique Business Immo le 16 mars (à lire en cliquant ici) et Bouygues Immobilier dans son espace newsroom (à lire en cliquant ici).

Secteur Périole. De l’autre côté des voies ferrées, Toulouse Métropole travaille à la mutation du secteur Périole. « On est en train de travailler sur un plan-guide », précise Annette Laigneau.  

Cité administrative. Bercy lancera « dans un an ou deux » une consultation relative à la mutation de l’actuelle cité administrative, dans le secteur Compans-Caffarelli.

Nouveau PLUIH : des avancées. Le PADD (projet d’aménagement et de développement durable) est débattu par les 37 communes. Le débat en conseil métropolitain aura lieu début avril. « Cela donnera lieu à un sursis à statuer pour les opérateurs, si les projets présentés correspondent à l’ambition affichée par la collectivité dans son PADD », précise Annette Laigneau. En attendant le PLUIH (plan local d’urbanisme intercommunal tenant lieu de Programme Local de l’Habitat), pour lequel la concertation est en cours, avant une enquête publique en 2024 et une approbation en 2025. La cour administrative d’appel de Bordeaux avait confirmé, le 15 février 2022, l’annulation de la version initiale du PLUIH de Toulouse Métropole.  

3 questions à

3 questions à

Nicolas Chapal, Stem Genomics

« Sécuriser le développement des thérapies cellulaires »

Créée en 2018, Stem Genomics (Montpellier, CA : 480 k€), spécialisée dans des tests contrôlant l’intégrité génétique des cellules à visée thérapeutique, participe à Occitanie Invest, ce mardi 21 mars à La Cité Toulouse. Cette rencontre investisseurs-entreprises est organisée par l’agence de développement économique régionale Ad’Occ. Son dirigeant, Nicolas Chapal, nous décrit le potentiel de croissance de Stem Genomics. « Trois questions à », la rubrique où le tutoiement est de rigueur.  

Nicolas, en quoi consiste l’innovation développée par Stem Genomics ?
Nos tests contrôlent l’identité génétique des cellules utilisées dans le cadre des thérapies cellulaires. Les thérapies cellulaires sont un nouveau pan de la médecine, qui consiste à soigner durablement, en apportant un médicament vivant. Les cellules cultivées en cultures peuvent acquérir des anomalies génétiques. Ce qui pose des problèmes nouveaux en termes de sécurité. Stem Genomics reçoit des échantillons de cellules de la part de laboratoires de recherche, de sociétés de biotech et pharma, les testent et renvoient les résultats. Nous proposons aussi des kits pour des clients souhaitant réaliser les tests chez eux. Stem Genomics est actuellement la seule biotech à développer des tests spécifiques portant sur l’intégrité génétique des cellules souches. Deux chercheurs de l’Institut de médecine régénérative et de biothérapies (IRMB), John De Vos et Saïd Assou, sont à l’origine de l’innovation. J’ai rejoint le projet pour le porter au niveau industriel.

Comment évolue l’activité de ta biotech ?
L’activité est en forte croissance, avec un doublement de l’activité en 2022, et une tendance analogue cette année, pour atteindre la barre du million d’euros de CA. Il y a une place à prendre, car nous sommes précurseurs sur le marché. Le panier moyen par client et le nombre d’achats augmentent.  

Tu pars, sur Occitanie Invest, à la rencontre d’investisseurs. Quel est le montant ciblé pour la levée de fonds, et pour financer quoi ?
Nous ambitionnons une levée de fonds de 2 à 3 millions d’euros, pour ouvrir une filiale aux États-Unis (Caroline du Nord, où un partenaire a été identifié), obtenir la certification internationale « Good Manufacturing Practice », et augmenter la gamme de tests, avec la mise au point de tests libératoires (en fin de procédé). 

La HV Touch

La HV Touch

Conseil RP

L’intelligence artificielle menace-t-elle le journalisme ? C’est le thème abordé lors de la soirée-débat organisée le 27 mars au Novotel Compans Caffarelli (Toulouse) par l‘Association des Journalistes de Toulouse, alors que le groupe de presse allemand Axel Springer annonce supprimer des postes dans la production journalistique au profit de l’IA. Demain, le journaliste pourra-t-il vraiment être remplacé par un ChatGPT et autres algorithmes ? Quelle sera la qualité des publications, et même, la responsabilité juridique des médias qui feraient un usage immodéré de robots rédacteurs ? Pour en parler interviendront Pascal Pallas éditeur Occitanie du groupe Publihebdos, Jean-Michel Loubes, directeur scientifique d’Aniti (Institut Intelligence artificielle et naturelle, Université de Toulouse), et Stanley Claisse, avocat spécialisé dans le droit de la presse. Inscription auprès de ajt@ajt-mp.org. 

La phrase

« Sur certains appels d’offres liés à la préservation et la sécurisation de la ressource en eau, on pourrait avoir plus de projets de la part des collectivités. Le financement ne fait pas tout. Il y a aussi les capacités techniques et financières pour élaborer des projets. »  
Karine Bonacina, directrice de la délégation Méditerranée de l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée-Corse.  

Elle fait partie des intervenants lors de l’événement des Canalisateurs Occitanie (délégué régional : Julien Biagioni) et de la FRTP Occitanie (président : Olivier Giorgiucci), ce 22 mars à partir de 9h30 au Domaine de Bayssan à Béziers (34), sur le thème « Sécurisation et préservation de la ressource ». D’après les organisateurs, la table ronde sur la Reuse (réutilisation des eaux usées traitées) suscite (déjà) un vif intérêt.  
Près de 200 personnes sont attendues : canalisateurs, maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre, institutionnels, agences de l’eau, associations, partenaires…  
J’aurai le plaisir d’animer les débats.  

On s’en fout

L’événementiel, ou l’adaptation permanente. Bien sûr, il y a le grand classique, presque pas marrant : les micros qui ne fonctionnent plus, alors que l’intervenant est lancé dans sa démonstration. Règle de base : tout de suite, lui passer un autre micro, pour chasser le moindre temps mort. Surtout, ne pas attendre que le technicien de la régie trouve une solution, au risque de perdre l’attention de la salle.  
L’art difficile, aussi, de gérer les visioconférences en direct. Les connexions sont parfois erratiques. Survient alors la question stratégique : à quel moment doit-on décider de couper la liaison ? Faut-il donner une chance à un miraculeux et imprévisible rétablissement du débit ? Car cela arrive parfois. Et c’est toujours à ce moment-là que l’intervenant délivre la phrase-clé qui fait mouche, et permet de tout comprendre.  
Et il y a les aléas rigoureusement non-maîtrisables. Comme le 16 mars dernier. Après un départ de feu dans une bouche d’égout, le long des allées Paul-Riquet à Béziers vers 10h20, la Maison de Ma Région, où se déroulait depuis 9h le petit déjeuner d’IRDI Capital Investissement en présence de 50 décideurs du territoire, a été évacuée par les pompiers. 
Des fumées commençaient en effet à obscurcir des débats jusqu’alors limpides.  
Qu’à cela ne tienne : la suite de la table ronde a été improvisée à quelques mètres, au soleil, sur la place Jean-Jaurès. Le retour en images est disponible en cliquant ici. Instaurer une rupture de rythme pour relancer l’attention, et parler de capital-risque, reprises d’entreprises et fonds dédiés au rebond sur la place publique : à force, je vais créer une boîte de formation pour animateurs (animateurs.trices, pour les partisan.es de l’inclusif).  

ca pousse les indiscretions

Ça pousse

Ça pousse
9

Ils et Elles bâtissent nos villes

La Sabla, un nouvel écoquartier à Plaisance-du-Touch

 

©Arac Occitanie

 

La commune de Plaisance-du-Touch (31) va accueillir un nouvel écoquartier,“La Sabla”, sur le site d’une friche industrielle de 10,6 ha. Situé au cœur du quartier de la Gravette, en rive droite du Touch, l’écoquartier comprendra environ 480 logements, la plupart en collectif, à destination des jeunes à faibles budgets et des plus âgés moins mobiles. « L’objectif est de limiter l’étalement urbain de passer à 50 % de sols désimperméabilisés et renaturés », explique l’Agence Régionale Aménagement Construction (ARAC) Occitanie, qui accompagne la commune. Un plan-guide a été présenté aux habitants et au maire, Philippe Guyot, le 8 mars. Prochaine étape : des travaux de dépollution et d’aménagement phasés sur 4 à 5 ans, avec un démarrage fin 2023 ou 2024, « en fonction des délais d’obtention des diverses autorisations nécessaires », précise l’Arac. Suivront des travaux pour les voiries, le groupe scolaire, puis les infrastructures comme le gymnase, le parc, les logements, etc.  
Pour ne pas surcharger le trafic existant sur les voies, le maire indique que « des mesures sont prises pour faciliter les alternatives à la voiture : l’arrivée de la ligne de bus 55, des pistes cyclables, des commerces de proximité ». La Sabla proposera également des îlots de fraîcheur, des espaces verts pour une meilleure gestion des eaux superficielles et sera proche du parc de la Durba.  
Plus à lire ici. 

_______________________

Alès investit 11 M€ dans ses nouvelles Halles de l’Abbaye

 

©Alès Agglomération

La Ville d’Alès va débuter les travaux de réhabilitation des Halles de l’Abbaye, marché alimentaire en cœur de ville, en septembre, jusqu’au premier trimestre 2025 (18 mois). 11 M€ sont investis dans ces travaux. Les nouvelles Halles proposeront 14 boutiques traversantes, « ouvertes sur l’intérieur et l’extérieur des halles. Elles seront un lieu ouvert de 5 à 7 jours par semaine, en accord avec les commerçants, l’espace y sera modulable et il sera possible de s’y restaurer, comme c’était déjà le cas », explique Christophe Rivenq, 1er adjoint au maire d’Alès et président d’Alès Agglomération aux Indiscrétions.  
Le cabinet d’architectes Awa, basé à Mauguio (34), indique que les structures des étales seront en bois, et en cohérence avec le design du bâtiment (voir visuels ci-dessus et ci-dessous). Le premier étage devrait accueillir des œuvres d’art ainsi que des vidéo-projections, à l’image des Carrières de Lumières.  

 

©Alès Agglomération

Une solution de marché temporaire est proposée, à proximité des halles actuelles, dans le parking sous la place de l’Hôtel de Ville. « Ce marché temporaire proposera plus de 240 mètres linéaires d’étals, et 970 m2 de surface, où les étaliers se déplaceront en août », explique la ville. 
Le projet de réhabilitation des halles, initié en 2018 par Alès, a été bousculé par la crise sanitaire, puis par un arrêté du maire Max Roustan, pour non-respect du cahier des charges et des honoraires jugés trop importants pour le projet (18 M€) de l’architecte provençal Rudy Ricciotti, initialement retenu.  

_____________________

Urbis Réalisations lance un nouveau projet à Saint-Jean-de-Védas

 

Cœur d’îlot paysager avec un potager, terrasse partagée en toiture, espace de coworking et 40 berceaux dans une crèche labellisée Ecolo crèche ©… La future résidence Méliades, portée par le promoteur toulousain Urbis Réalisations, mettra l’accent sur le bien-vivre ensemble et prendra place dans l’écoquartier de Roque-Fraïsse, au pied du tramway de Saint-Jean-de-Védas. Elle proposera également 60 logements (dont 20 en accession abordable), du studio au 5 pièces. 

©Urbis

 

Méliades fera la part belle à l’économie d’énergie et vise de hautes performances environnementales (panneaux photovoltaïques, récupération des eaux grises et des eaux de pluie…). La résidence sera notamment le premier projet du groupe utilisant un béton confectionné avec des ciments bas carbone. Un artiste réalisera une fresque sur l’une des façades du bâtiment. Réalisée selon les standards Pinel +, Méliades sera livrée au premier trimestre 2025 (architecte : Atelier Patrice Genet, Montpellier).  Urbis Réalisations emploie 30 collaborateurs à Toulouse et Montpellier, réalise 70 M€ de CA annuel et 450 livraisons annuelles.  
Avec l’objectif de se développer à Montpellier, Urbis porte plusieurs opérations comme Le Clos Antonin dans le quartier résidentiel des Grèzes, proposant trois bâtiments, du studio au T3, pour une livraison prévue au 3e trimestre 2024 ; et Promesse, une maison de maître entre les Beaux-Arts et Boutonnet, proposera 34 logements, livrée au second trimestre 2023.

Des potins immo ? Une nomination ? Des initiatives et projets ?

Agencehv protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Au marché

Au marché
9

Les marchés publics essentiels en Occitanie de la semaine passée. Parce qu’il faut bien vivre.

APPELS D’OFFRES Occitanie

BTP 👷‍♀

Occitanie Est

La Ville d’Alès lance un avis pour la réalisation de travaux de voiries et des espaces publics de la ville d’Alès.

Territoire 34 lance un avis pour la construction d’un collège 750 à Juvignac (34).

La Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée lance un avis pour des opérations d’aménagements de voirie et réseaux divers.

La commune d’Aniane (34) lance un avis pour la réalisation de travaux de réfection des couvertures de l’école maternelle avec installation d’un champ photovoltaïque.

La Ville de Vailhauquès lance un avis pour la réhabilitation et l’extension d’une partie d’un groupe scolaire.

La mairie de Béziers lance un avis pour la réalisation de travaux de réparations sur les ouvrages d’art de voirie.

Occitanie Ouest

La SGAP de Marseille lance un avis pour la construction d’une gendarmerie à Balma.

La commune de Toulouse lance un avis pour la réalisation de travaux d’extension et reconstruction des locaux de l’école élémentaire de Bénezet.

La SPL Audeo lance un avis pour la réalisation de travaux d’extension et de reconstruction du foyer départemental enfance-famille à Albi.

La commune de Cahors lance un avis pour le réaménagement de la Place Chapou.

La SPL Arac Occitanie lance un avis pour la création de nouveaux locaux CDI, salle des professeurs, salle polyvalente et autres travaux au lycée Bourdelle à Montauban.

La commune de Toulouse lance un avis pour l’extension et la réhabilitation du groupe scolaire Courrège.

Le Département du Tarn lance un avis pour la réalisation de travaux pour les bâtiments du Département.

La SPL Enova Aménagement lance un avis de travaux pour la viabilisation de la phase 1 dans le cadre de l’aménagement de la ZAC du Rivel.

La Ville de Montauban lance un avis pour la restauration des vitraux et des édifices culturels de la Ville.

L’Université Paul Sabatier lance un avis d’assistance à maitrise d’ouvrage pour des prestations d’assurance lors de la construction du bâtiment CMP et la réhabilitation du bâtiment GEOTECH à l’université Paul Sabatier Toulouse 1.

Déchets 🗑️
Éclairage public 💡
Immobilier 🏟️
Mobilités 🚲

Occitanie Est 

La Ville de Nîmes lance un avis pour la maintenance et l’entretien des vélos du parc de la Ville.  

Urbanisme 🏙️️

ATTRIBUTIONS DE MARCHÉ

Perpignan Méditerranée Communauté attribue la prestation de maîtrise d’œuvre de travaux d’infrastructure routières sur le territoire de Perpignan Méditerranée Communauté Urbaine à Tpf Ingénierie. Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 1 400 000 euros.

La SPL Enova Aménagement attribue le marché d’architecture urbaniste coordinateur de la ZAC du Rivel à la SCE et ses ateliers UP et à Nobatek INEF 4. Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 300 000 euros

Sète Agglopôle Méditerranée attribue les prestations d’études et de maitrise d’œuvre concernant les ouvrages d’eau potable, d’assainissement des eaux usées et d’eaux pluviales à Entech Ingénieurs Conseils. Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 2 800 000 euros.

La Ville de Montpellier attribue le marché de missions d’assistance à maitrise d’ouvrage de programmation, d’accompagnement pour la création du grand parc de Lunaret à West8 Urban Design Landscape Architecture, Inertvia Etudes. Voir les autres titulaires en cliquant ici. Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 360 000 euros.

Toulouse Métropole attribue le marché de conception et réalisation de l’exposition “Intelligence Artificielle Double » coproduite le Quai des Savoirs et Universciences à l’EURL Clemence Farrell. Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 565 500 euros.

Le Conseil départemental du Gard attribue le marché de maintenance des installations de génie climatique des bâtiments départementaux situés hors de la ville de Nîmes à Vinci Facilities Cegelec Maintenance Tertiaire Sud-Est. Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 200 000 euros.

Plus de marchés ici

La commune de Saint Jean du Gard attribue le marché de maitrise d’œuvre pour la construction d’une gendarmerie (locaux de service et techniques et 7 logements) à l’entrepreneur individuel Piro Christian. Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 207 000 euros.

Le Conseil départemental du Gard attribue le marché de conseil et l’accompagnement en communication, création graphique et conception d’outils de communication à l’agence Mgt Quidam et l’agence Terre du Sud. Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 450 000 euros.

La commune de Lattes attribue les travaux d’entretiens, de grosses réparations et travaux neufs dans les bâtiments et les installations ouvertes au public de la ville de Lattes à Jpb Menuiserie, Edison, voir les autres titulaires . Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 19 200 000 euros.

Nîmes Métropole attribue l’acquisition, la maintenance, les prestations associées et extension des équipements réseaux et logiciel à la société Lutessa 2S. Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 800 000 euros.

La mairie de Golfech attribue les travaux de construction de 34 logements, d’un bâtiment à usage de bureaux et de locaux de services spécifique, ainsi que des locaux techniques selon le cahier des charges de la gendarmerie à la SARL Ets Banzo et la société Embellie Façades. Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 1 068 657 euros.

La commune de Saint Jean du Gard attribue le marché de maitrise d’œuvre pour la construction d’une école maternelle, d’un espace d’accueil périscolaire et d’une cantine à l’atelier d’architecture AJA. Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 208 000 euros.

La Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée attribue le traitement des déchets biodéchets et élimination des refus avec transport de l’unité de pré-traitement Valbori à Valboridec BTP, Suez RV Méditerranée, voir les autres titulaires. Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 21 980 000 euros.

Toulouse Métropole attribue l’accord cadre de maitrise d’œuvre pour la réalisation d’infrastructures de transport, la création, la reconstruction et l’aménagement de l’espace public à Ingerop Conseil et Ingénierie, Egis Villes et Transports voir les autres titulaires . Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 9 000 000 euros. 

Perpignan Méditerranée Communauté attribue les prestations de nettoyage spécifique de bâtiments et sites de Perpignan Méditerranée Métropole Communauté Urbaine aux sociétés Alteo et Aber Propreté Azur. Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 300 000 euros. 

Toulouse Métropole attribue l’assistance à maitrise d’ouvrage sur les réseaux de chaleur de Toulouse Métropole comprenant le contrôle d’exploitation, les études et prestations complémentaires de 2023 à 2027 à la société Sermet Sud-Ouest. Montant final du marché ou du lot attribué (H.T.) : 514 680 euros.  

Agenda Les Indiscretions

L'agenda

L’agenda

Mardi 21 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Nîmes (30). Plus d’infos ici.

Occitanie Invest – Rencontres investisseurs entreprises, organisé à La Cité à Toulouse. Plus d’infos ici.

Déjeuner « Dirigeant d’entreprise, un match à gagner tous les jours » avec en invité d’honneur Fabien Dubos, basketteur et entrepreneur, organisé par le Béziers Narbonne Business Club à Béziers (lieu à venir). Inscription obligatoire ici.

Mercredi 22 mars :

« Tourisme : comment développer son business par le digital ? », organisé par la CCI Occitanie à la CCI Hautes-Pyrénées (Tarbes). Plus d’infos et inscription ici.

2ème édition de l’événement national « Les Canalisateurs, acteurs pour la planète », organisée par Les Canalisateurs, au Domaine de Bayssan à Béziers. Plus d’infos ici.

La matinale de la création : retrouver l’ensemble des partenaires compétents pour concrétiser votre création d’entreprise (financement, statut, marketing), organisé par l’agence Blue à Gigamed. Plus d’infos ici et inscription là.

Lab Littoral sur l’économie bleue en Occitanie, coorganisé par le Parlement de la mer et Midi Libre à la salle Jean Ferrat à Portiragnes. Inscription obligatoire ici.

Mercredi 22 et jeudi 23 mars : 

Forum des Interconnectés, organisé par Les Interconnectés et Toulouse Métropole aux Espaces Vanel à Toulouse. Plus d’infos et inscription ici.

Du 22 au 24 mars :

Congrès des interventions non médicamenteuses, organisé par la Non-Pharmacological Intervention Society au Palais des Sports René Bougnols à Montpellier. Plus d’infos et inscription ici.

Jeudi 23 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Rodez St Gaudens (12). Plus d’infos ici.

6ème édition de la Soirée des ambassadeurs économiques au Domaine du Mas Conte à Canet-en-Roussillon (66). Plus d’infos et inscription ici.

Jeudi 23 et jeudi 30 mars : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Toulouse (31). Plus d’infos ici.

Plus d'événements ici

Vendredi 24 mars :

« La Grande Immersion », présentation des nouvelles approches des dirigeants d’entreprises qui ont construit des services à destination des salariés, organisé par l’Adefpat à Millau (Maison de Ma Région). Plus d’infos et inscription ici.

Samedi 25 mars : 

7e édition du Forum littoral de l’emploi saisonnier, coorganisé par l’Agglomération du Pays de l’Or et la Communauté de communes Terre de Camargue, en partenariat avec Pôle Emploi, au Club Belambra sur la presqu’île du Ponant à La Grande Motte. Entrée gratuite. Plus d’infos ici.

Lundi 27 mars :

Soirée-débat « L’intelligence artificielle : menace sur le journalisme ? », organisé par l’Association des Journalistes de Toulouse, au Novotel Compans Caffarelli. Inscription à ajt@ajt-mp.org.

Mardi 28 mars :

« Tourisme : comment développer son business par le digital ? », organisé par la CCI Occitanie à la CCI Lot (Cahors). Plus d’infos et inscription ici.

Webinaire « Parlons foncier – le direct » sur la thématique « S’installer en agriculture, un parcours d’obstacles ou un chemin fléché ? Les aides à l’installation : labyrinthe ou simplicité ? », organisé par la Safer Occitanie. Inscription ici.

Mercredi 29 mars : 

Forum de l’emploi saisonnier, avec 500 offres d’emploi, organisé par l’agglo Hérault Méditerranée au palais des Congrès du Cap d’Agde (34). Plus d’infos ici.

Conférence « CII / CIR / CIO » (Crédit d’Impôt Innovation – Crédit d’Impôt Recherche – Crédit Impôt Collaboratif) organisé par le Medef Hérault Montpellier au Medef ou en visio. Inscription ici ou via le mail psuc@medef-montpellier.com.

Jeudi 30 mars :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Montauban (82). Plus d’infos ici.

Journée Portes-Ouvertes autour du thème de la formation professionnelle, organisée par Montpellier Business School sur le campus. Plus d’infos et inscription ici.

Soirée « Bâtiment, cultivons la dynamique du positif », organisée par la FFB 34 à Montpellier Business School. Inscription ici.

Club Affaires, organisé par le Medef Pyrénées-Orientales au Centre Culturel d’Espira de l’Agly (chemin d’Estagel). Plus d’infos et inscription ici.

Atelier « Repenser et rendre efficaces mes recrutements », organisé par Nîmes Métropole à l’Hôtel communautaire. Inscription ici.

Journée multi-conseils « 30 minutes pour entreprendre en Cœur d’Hérault », organisé par le Pays Cœur d’Hérault au Chai de la Gare à Gignac. Plus d’infos ici.

Vendredi 31 mars : 

Réunion publique de clôture de la concertation préalable du projet de valorisation énergétique des boues de la station de traitement des eaux usées Maera. Plus d’infos ici.

AVRIL

Mardi 4 avril :

La Nuit du Pitch 2023, organisée par l’association éponyme de 18h30 à 21h30, à l’espace Lattara à Lattes. Plus d’infos et inscription ici.

Mercredi 5 avril :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Tarbes (65). Plus d’infos ici.

Jeudi 6 avril : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Carcassonne (11). Plus d’infos ici.

Déjeuner « Montpellier est une métropole où l’avenir s’invente » avec en invité d’honneur Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole, organisé par le Montpellier Méditerranée Business Club au domaine de Verchant (34). Inscription obligatoire ici.

UCC Grand Sud « Comment les enjeux climat bouleversent la communication », organisé par l’union des Conseils en Communication à l’Iscom Montpellier. Inscription ici.

Webinar sur le 4ème baromètre « Les vacances des français en 2023, focus sur la région Occitanie », organisé par L’Agence, avec comme invité Jean Pinard, directeur général du CRTL Occitanie. Plus d’infos et inscription ici.

Mardi 11 avril :

Lab Immo sur le thème « Les Folies montpelliéraines », organisé par Midi Libre avec comme invité Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole.

RDV Tech & Croissants « Startups, découvrez ce que nous faisons pour vous ! », organisé par la French Tech Méditerranée à Via Innova à Lunel (34). Inscription ici.

Mercredi 12 avril :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Auch (32). Plus d’infos ici. « La Nuit des Entrepreneurs », organisée par le Medef Montpellier au Pasino de La Grande-Motte (34).

15ème Forum de l’Emploi, organisé par la Communauté de Communes du Pays d’Uzès à la Maison de l’intercommunalité à L’Ombrière (3 place de la Croix des Palmiers, Uzès – 30). Plus d’infos ici.

Mercredi 12 et jeudi 13 avril : 

Place marketing Forum, rendez-vous du marketing territorial, organisé par la Chaire Attractivité et Nouveau marketing territorial au Centre de Congrès Pierre Baudis, à Toulouse. Possible de suivre l’événement en ligne. Plus d’infos ici et inscription là.

Jeudi 13 avril : 

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Figeac (46). Plus d’infos ici.

Forum Osez l’entreprise, organisé par les Communautés de communes Albères Côte Vermeille IIlibéris et du Vallespir, en partenariat avec les agences Pôle Emploi d’Argelès-sur-Mer et de Céret, au lycée Christian Bourquin à Argelès-sur-Mer (66). Plus d’infos ici.

Mercredi 19 avril :

« Tourisme : comment développer son business par le digital ? », organisé par la CCI Occitanie à la CCI Pyrénées-Orientales (Perpignan). Plus d’infos et inscription ici.

Déjeuner  Criminologie et profilage » avec en invitée d’honneur Sylvia Bréger, criminologue, organisé par le Béziers Narbonne Business Club à Narbonne (lieu à venir). Inscription obligatoire ici.

Jeudi 20 avril :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Saverdun (09). Plus d’infos ici.

Jeudi 27 avril :

Salon Travail – Avenir – Formation, organisé par la Région Occitanie à Béziers (34). Plus d’infos ici.

MAI

Mardi 9 mai :

Première rencontre des maires d’Occitanie, organisée par la Région Occitanie en partenariat avec l’Association des maires et des intercommunalités d’Occitanie, à Montpellier. Plus d’infos à venir.

Jeudi 11 mai : 

Déjeuner « Les campagnes d’une vie » avec en invité d’honneur Jacques Seguela, publicitaire, organisé par le Montpellier Méditerranée Business Club au domaine de Verchant (34). Inscription obligatoire ici.

Première rencontre des maires d’Occitanie, organisée par la Région Occitanie en partenariat avec l’Association des maires et des présidents d’intercommunalité d’Occitanie, à Toulouse. Plus d’infos à venir.

11, 12 et 13 mai :

Salon cybersécurité du citoyen et des collectivités, organisé par l’agence Go au Parc des expositions de Montpellier. Plus d’infos et inscription ici.

Mercredi 24 mai :

Rencontre mécénat d’entreprise « Tout savoir sur le mécénat d’entreprise », coorganisé par NaïaGaïa et la Direction Régionale de la Culture au château de Castries (34). Inscription ici.

Mardi 30 et mercredi 31 mai :

M2S « Mobility Solutions Show », rendez-vous B2B des solutions de mobilité urbaine et périurbaine, organisé au Parc des Expositions de Toulouse (31). Plus d’infos ici.

JUIN

Du 6 au 9 juin :

« CRISE CAMPUS : Université d’été de la gestion de crise », organisé par l’Université de Montpellier. Plus d’infos ici. Inscription obligatoire avant le 15 avril ici.

Mercredi 7 juin : 

Salon Intersud à Béziers, avec la présence de Purple Campus pour présenter les formations de la filière Industrie à la rentrée.

Du 15 au 18 juin : 

35ème Congrès de la Fédération Cobaty, organisé par le Cobaty Montpellier Méditerranée à Montpellier. Plus d’infos ici.

SEPTEMBRE

Du 14 au 16 septembre :

4ème édition du forum Le Monde Nouveau, dédié à la transition environnementale et sociétale, organisée par l’association Le Monde Nouveau à Planet Ocean Montpellier. Plus d’infos ici.

Du 22 au 24 septembre : 

23ème Salon de l’Immobilier d’Automne, organisé au Parc des expos de Montpellier. Plus d’infos ici.

OCTOBRE

Du 18 au 20 octobre :

Congrès international de la RSE, organisé par la fondation Oïkos en collaboration avec Afnor Groupe, à la Cité de la RSE à Toulouse. Plus d’infos ici.

i

Newsroom

Newsroom

L’agence travaille en ce moment sur plein de choses passionnantes :

Journalisme

Pour Les Échos :
– Immobilier géré : Cowool invente le mix entre coliving et coworking
– La stratégie de la coopérative agricole Arterris face à la pénurie d’eau
– Projet de loi Immigration : ce qu’en attend Muriel Fournier, gérante d’Espace Propreté.

Pour BoisMAG :
– Enquête nationale sur l’isolation biosourcée, avril

Pour Touléco :
– Comment le monde agricole prépare la sécheresse estivale.

Pour Midi Libre :
– Contribution au nouveau magazine L’immobilier by Midi Libre (l’Agence) d’avril : rédaction de 6 pages.

 
 

Formation

Interventions sur les techniques d’écriture efficace, la culture média et les relations presse : 56h auprès des Masters de Sup de Com Montpellier, entre septembre 2022 et mai 2023. Plus d’infos ici.

Rédaction de contenus

Contribution au magazine  » Signature#9″ édité par Profils Systèmes
– Portrait du street-artist Sunra
– Rénovation en profondeur d’une villa dans la Rhône par l’architecte Thibaut Chanut (Dank Architectes).

Animations

22 mars : animation de deux tables rondes dans le cadre de la Journée Mondiale de l’Eau, au Domaine de Bayssan (Béziers), pour le compte de la FRTP Occitanie Méditerranée.

5 avril : animation de Hasso (logement social en Occitanie) à Montauban.

11 avril : animation du Lab Immo (Midi Libre) sur les folies architecturales en présence de Michaël Delafosse, maire de Montpellier.

15 et 16 juin : animation des Rencontres nationales de la Fédération des Scot (schémas de cohérence territoriale) à Nîmes.

7 septembre : REF Montpellier (Medef).

Voilà, c’est tout pour cette semaine. Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite. Vos données ne seront pas communiquées à des tiers. Vous pouvez vous désinscrire en un clic.

Les dernières Indiscrétions

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Il ne lâche rien

Hubert, Montpelliérain depuis 40 ans (avec quelques infidélités londoniennes et parisiennes), est diplômé du Centre de Formation des Journalistes Paris (2001). 

Lire plus
Signes distinctifs sur sa carte de presse 95598, la quête de clarification et de saine problématisation, dans un monde souvent entravé par les acronymes abscons, la langue de bois, les approximations et les infox. Hubert a été auditeur de la session 2019-2020 du Chede (cycle de hautes études pour le développement économique). Un réseau national constitué de chefs d’entreprise, élus, préfets, hauts fonctionnaires, cadres de collectivités…, précieux. Avant de jouer sa partition, il a fait ses gammes pendant 18 ans (2001-2019) à La Lettre M, média économique régional de référence. Il y a commencé stagiaire, avant d’évoluer au fil des ans jusqu’au poste de rédacteur en chef, contribuant activement au développement du titre à Toulouse entre 2015 et 2018.

Heureusement qu’elle est là

Francilienne, résidant à Montpellier depuis 2018 et diplômée de Sup de Com’ Montpellier (2020), Sarah a rejoint Agencehv en CDI début octobre 2020.

Lire plus
Ses missions : rédaction d’articles sous l’autorité de Hubert Vialatte, veille média, structuration de la stratégie et de l’organisation, création graphique, mise en page, social media management, mise en ligne et promotion des Indiscrétions. Sarah porte un intérêt au métier de journaliste. Son mémoire de fin d’étude porte ainsi sur le thème « L’impact de l’Intelligence Artificielle sur la presse en ligne et le journalisme ».

Amélie dite « de Cazilhac »

En stage, de mars à septembre 2021, chez Agencehv, Amélie Cazalet poursuit son chemin en alternance en marketing et communication, toujours au sein de l’agence.

Lire plus
Originaire des Cévennes, plus précisément de Cazilhac (d’où « Amélie de Cazilhac », on trouve que ça sonne bien), elle est actuellement en Master 2 Marketing, Médias et Communication à Montpellier Management (Université de Montpellier).

L’experte, de Paris à Palavas

Diplômée de l’université de Montpellier en science politique, et forte d’une expérience de 10 ans dans le secteur de la communication et de l’événementiel, Fanny Bessière est cheffe de projet au sein d’Agencehv.

Lire plus
Rédaction, communication, préparation d’évènements, partenariats… Elle accompagne l’agence dans ses nombreux développements. D’origine francilienne, elle est tombée sous le charme de la douceur de vivre à Palavas-les-Flots il y a plus de 13 ans. Pour ne plus repartir.

Voilà, c’est tout pour cette semaine. Courage et chocolat !

Les Indiscrétions sont une newsletter gratuite. Vos données ne seront pas communiquées à des tiers. Vous pouvez vous désinscrire en un clic.
Les Indiscrétions sont adhérentes du Spiil (Syndicat de la presse indépendante d’information en ligne) depuis mars 2024.

Les dernières indiscrétions

La tech s’invite aux JO

Il y a de la sportech en « Zoom », cette semaine. Spécialisée dans les solutions audio et vidéo à destination des spectateurs et des professionnels (arbitres, entraîneurs et corps médical), Vogo, cotée sur Euronext Growth, accélère, après avoir ...

Du moulin à la baguette

La coopérative agricole audoise Arterris acquiert la majorité du capital d’Occipain, qui regroupe les enseignes de boulangerie ‘La Panetière’ et ‘Secrets de Pains’, principalement réparties dans le Sud-Ouest. Avec cette opération, Arterris se ...

On va en entendre parler

En « À l’affiche », Atelier Tuffery (manufacture de jeans) révèle sa nouvelle adresse montpelliéraine, ; En « Décodage », 100 M€ pour un plan Vélo de la Région, 30 M€ de redressements en Occitanie Est ; En « Zoom », les ambitions nationales de ...

La rédaction

Il ne lâche rien

Hubert, Montpelliérain depuis 40 ans (avec quelques infidélités londoniennes et parisiennes), est diplômé du Centre de Formation des Journalistes Paris (2001).

En savoir plus sur Hubert

Signes distinctifs sur sa carte de presse 95598, la quête de clarification et de saine problématisation, dans un monde souvent entravé par les acronymes abscons, la langue de bois, les approximations et les infox.
Hubert a été auditeur de la session 2019-2020 du Chede (cycle de hautes études pour le développement économique). Un réseau national constitué de chefs d’entreprise, élus, préfets, hauts fonctionnaires, cadres de collectivités…, précieux.
Avant de jouer sa partition, il a fait ses gammes pendant 18 ans (2001-2019) à La Lettre M, média économique régional de référence. Il y a commencé stagiaire, avant d’évoluer au fil des ans jusqu’au poste de rédacteur en chef, contribuant activement au développement du titre à Toulouse entre 2015 et 2018.

Heureusement qu’elle est là

Francilienne, résidant à Montpellier depuis 2018 et diplômée de Sup de Com’ Montpellier (2020), Sarah a rejoint Agencehv en CDI (temps plein) début octobre 2020.

En savoir plus sur Sarah

Ses missions : rédaction d’articles sous l’autorité de Hubert Vialatte, veille média, structuration de la stratégie et de l’organisation, création graphique, mise en page, social media management, mise en ligne et promotion des Indiscrétions.

Sarah porte un intérêt au métier de journaliste. Son mémoire de fin d’étude porte ainsi sur le thème « L’impact de l’Intelligence Artificielle sur la presse en ligne et le journalisme ».

Amélie dite « de Cazilhac »

Rédaction, community management, promotion des Indiscrétions… Amélie Cazalet poursuit son chemin en CDI (temps plein) depuis septembre 2022 chez Agencehv, après y avoir effectué un stage, de mars à septembre 2021, puis une alternance jusqu’en septembre 2022.

En savoir plus sur Amélie

Originaire des Cévennes, plus précisément de Cazilhac (d’où « Amélie de Cazilhac », on trouve que ça sonne bien), elle est diplômée d’un Master 2 Marketing, Médias et Communication à Montpellier Management (Université de Montpellier).

La mascotte

Vincent Riba, âgé de 20 ans, a rejoint Agencehv en alternance rédaction – community management en septembre 2023 pour deux ans. Il est actuellement en Master Sport, Événementiel et Communication à Mediaschool Montpellier.

En savoir plus sur Vincent

Passionné de rugby, Vincent se destine au journalisme sportif.

Soyez Indiscret.e.s !

Les Indiscrétions protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Je communique

Vous pouvez joindre un communiqué/dossier de presse, des photos, ou tout autre élément en lien avec votre Indiscrétion.
Taille max. des fichiers : 2 MB.

Devenir partenaire

Vous vous reconnaissez dans le ton des Indiscrétions, sérieuses sans se prendre au sérieux, utiles et futiles, bienveillantes et exigeantes ? N’attendez plus !

Share This