Les indiscrétions

« Trouvons des compromis entre sécurité et utilisation du matériau biosourcé »

Michel Veillon, Ossabois, CSF Bois

sabrina-jean-cpme-gard
Michel Veillon, DG d’Ossabois et responsable de la partie construction et commission technique au sein du CSF Bois

« Le bois offre une large panoplie de modes constructifs : charpentes, poteaux-poutres en bois avec enveloppe pour les bâtiments d’activités, de logements, de commerce ou bureaux, techniques de murs à ossature bois, mode constructif en 2D et, technique qui émerge, construction modulaire 3D permettant d’empiler des éléments pour des hôtels, Ehpad, résidences étudiantes, casernes, internats, bureaux, logements à la montagne… Cette construction modulaire est très intéressante. Elle ne génère pas de nuisance, garantit une rapidité. Tout est préfabriqué en atelier, puis assemblé sur site. La rapidité est une vraie demande du marché.

En matière de surélévation et de grande hauteur, le bois marque des points, par sa légèreté. La raréfaction du foncier disponible, avec la perspective de la zéro artificialisation nette, incite à des opérations de densification, plus hautes, sur de l’existant, en ville. La préfabrication d’éléments en atelier permet de réaliser un chantier en site occupé, avec des habitants en-dessous. Sur ce point, la construction bois a un gisement à exploiter. De plus en plus, les propriétaires d’immeubles vont se poser la question : ‘Que vaut mon toit ?’

Le bois a progressé techniquement, pour répondre à plus d’applications, y compris de très grands immeubles. Un certain nombre de tours émergent, à Bordeaux, Strasbourg… Le long du périphérique parisien, une dizaine de tours mixtes (bureaux et logements) dépassent les 8 étages.

Ossabois refait par ailleurs l’enveloppe de grands ensembles immobiliers, devenus des gouffres thermiques, comme au Mans ou bientôt à Lyon. Avant, la rénovation thermique consistait à poser du polystyrène. Aujourd’hui, il y a une volonté, de la part des propriétaires, de bien faire les choses, en modifiant les fenêtres, en utilisant des murs à ossature bois, en permettant aux gens de rester dans leurs logements pendant les travaux.

Si la commande publique diminue dans le neuf, du fait de l’impact de la flambée des coûts de l’énergie sur les budgets, elle présente en revanche une activité soutenue pour des projets de rénovation en ayant recours au bois, avec à la clé des économies d’énergie significatives et un bilan carbone amélioré. Le bois permet aussi de donner une plus fière allure aux bâtiments publics

Alors que la réglementation interministérielle incendie pour les bâtiments intégrant du bois est attendue d’ici à la fin de l’année, un premier document a été présenté en mai dernier, concernant les ERP.  Les réglementations actuelles datent d’une vingtaine d’années. L’absence d’une réglementation plus moderne laisse une situation où chaque Sdis, chaque bureau de contrôle, interprète. Cela crée beaucoup d’incertitudes pour les constructeurs. La filière bois demande une évolution, pour avoir une seule et même réglementation à jour, plutôt que plusieurs interprétations. L’usage des matériaux biosourcés dans la construction nous permettra de répondre à la stratégie bas carbone fixée par la France. Nous n’y arriverons pas avec des blockhaus ! Trouvons des compromis entre sécurité et utilisation du matériau biosourcé. »Source : Tiré du dossier annuel de BoisMAG sur la construction bois+ d’infos sur www.boismag.com

Les dernières Plumes

« Impossible de fabriquer une moto off-road 100 % Made In France »

Léo Finiels, responsable commercial France d’Electric Motion

Dans le secteur des véhicules électriques deux roues off-road (hors piste, note), le 100 % Made in France est impossible. Il n’existe aucun fabricant français pour les fourches, les roues ou même les freins. Donc, nous allons les chercher dans d’autres pays européens, et notamment en Espagne et en Italie.

Réinventer les usines

Julien Tuffery, codirigeant de l’Atelier Tuffery aux côtés de sa femme Myriam

Nous avons inauguré le 13 septembre à Florac (Lozère) notre nouvel atelier qui se veut être un site moderne et hybride. Nous y fabriquons des jeans de qualité mais notre site ne se limite pas à la production. C'est aussi un lieu de formation et de création d'événements.

PTZ : faut-il croire aux annonces ?

Céline Torres, présidente du Pôle Habitat FFB Occitanie (Aménagement foncier, rénovation, maison individuelle et promotion)

C'est, soi-disant, un bol d’oxygène pour les primo-accédants. Rappel des faits : Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, annonce le 18 octobre un élargissement du nombre de bénéficiaires du PTZ (prêt à taux zéro). Les conditions d’accès au PTZ vont être assouplies dès 2024, et les barèmes des revenus des ménages éligibles revalorisés.

« Trouvons des compromis entre sécurité et utilisation du matériau biosourcé »

Michel Veillon, Ossabois, CSF Bois

Le bois offre une large panoplie de modes constructifs : charpentes, poteaux-poutres en bois avec enveloppe pour les bâtiments d’activités, de logements, de commerce ou bureaux, techniques de murs à ossature bois, mode constructif en 2D et, technique qui émerge, construction modulaire 3D permettant d’empiler des éléments pour des hôtels, Ehpad, résidences étudiantes, casernes, internats, bureaux, logements à la montagne…

« Une diversification dans la restauration d’immeubles anciens ou historiques »

Cédric Gonzalez, NG Développement

Le marché de l’immobilier neuf est en pleine mutation, avec un net ralentissement sur l’accession à la propriété et les produits de défiscalisation. Beaucoup d’opérations sont décalées.

« Il y a 10 offres d’emploi d’expert-comptable pour un candidat ! »

Laurent Benoudiz, expert-comptable à Paris et vice-président du conseil national en charge de la formation

L’activité d’expert-comptable brasse un large champ de compétences : profils juridiques, aspects patrimoniaux, informatique (intelligence artificielle, blockchain), management (création et développement d’un cabinet)… Les opportunités d’emploi, de salaires et de carrières sont immenses. C’est un secteur qui recrute, avec 10 offres d’emploi pour un candidat !

Facturation électronique : un gain de sécurité et de temps

Boris Sauvage, vice-président en charge des Études numériques du Comité national de l’ordre des experts-comptables et expert-comptable chez XTRENUM

La date de mise en application de la réforme de la facturation électronique, initialement prévue de façon progressive à partir du 1er juillet 2024, est reportée. C’est une réforme qui s’inscrit dans un processus de digitalisation de l’administratif des entreprises, notamment des TPE et PME.

« Les PME industrielles du territoire doivent travailler davantage avec les start-up »

Pierre-Damien Rochette, président de l'UIMM Méditerranée Ouest, vice-président de l'UIMM Occitanie et PDG du groupe Rochette Industrie (Béziers)

Rochette Industrie a injecté, il y a trois ans, environ 350 k€ dans Sirius Space, une start-up qui met au point un micro-lanceur réutilisable dédié aux petits satellites. C’est la première fois que le groupe investissait dans une start-up. En contrepartie, nous usinons les pièces mécaniques pour eux.

« Utiliser les déchets alimentaires pour nourrir les sols »

Chloé Torrente, présidente Les Alchimistes Languedoc

Depuis deux ans, Les Alchimistes Languedoc collectent des déchets alimentaires, les transforment en compost dans l’usine Amétyst (Montpellier) pour nourrir les sols. Pourquoi du compost plutôt que la méthanisation ? Parce que nous considérons que la matière organique doit retourner au sol.

L’emploi, nouveau bien de consommation

Sabrina Jean, présidente de la CPME du Gard

La problématique du recrutement s’impose à tous les chefs d’entreprises, quel que soit leur secteur d’activité.

« Les entrepreneurs sont fatigués par la vague de crises »

Sophie Garcia, présidente du Medef Occitanie

Je sens que les entrepreneurs occitans sont fatigués par la vague de crises : Covid, puis impact de la guerre en Ukraine, prix de l’énergie et des matières premières, inflation générant une baisse de la demande, hausse des taux d’intérêt, difficultés de recrutements, augmentations de salaires (10 % en moyenne), pénurie de foncier d’activité avec le Zéro artificialisation nette (Zan)…

Pourquoi le télétravail nuit à la valeur travail

Matthieu Ourliac, président du Medef Béziers

Introduit dans une certaine indifférence par la réforme du Code du travail du premier gouvernement Macron en 2017, le télétravail à domicile s’est généralisé, par la force des choses, avec l’épidémie de Covid-19.

Soyez Indiscret.e.s !

Les Indiscrétions protège ses sources d’information. En lui communiquant une information, vous avez la garantie d’un traitement fiable, rigoureux et objectif.

Je communique

Vous pouvez joindre un communiqué/dossier de presse, des photos, ou tout autre élément en lien avec votre Indiscrétion.
Taille max. des fichiers : 2 MB.

Participez à une tribune

Les Indiscrétions réalise les interviews pour bien comprendre le message que vous souhaitez diffuser, rédige les tribunes sur un ton journalistique, et vous soumet le contenu avant parution.

Share This